Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 16 Juillet 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Wauquiez, Pecresse, Bertrand : triple portrait, triple dose de vacheries ; Marine Le Pen ne veut plus être fachée avec son père, mais assume de l’être avec le fondateur du FN ; Sarkozy prêt à revenir si Macron finit en farce comme il le pense

Mais aussi comment Macron fait la guerre ; et L’Obs qui pense avoir trouvé le secret du bonheur (pour le bon sens c’est moins sûr.)

Revue des hebdos

Publié le

Qui peut sauver la droite ? 

Une question à la Une de l'Express avec (en début de réponse ?) les portraits de Pécresse, Bertrand et Wauquiez avec un dossier de 10 pages. 

Laurent Wauquiez, "premier de l’agrégation d’histoire, le major de l’ENA a résolument adopté une ligne anti-intellectuelle depuis quelques années, ce qui ne l’aide pas à combattre le sentiment d’inauthenticité.

« Laurent est construit comme ça, il peut citer un peintre inconnu au bataillon et dans la minute suivante parler de Casimir, note l’un de ses fidèles. Ses SMS pleins de fautes d’orthographe et de syntaxe surprennent aussi de la part d’un normalien. »" 

Pour un peu, Laurent Wauquiez s’inspirerait plus d’Emmanuel Macron que de Nicolas Sarkozy, même si le président de LR utilise WhatsApp pour discuter avec ses fidèles quand le chef de l’Etat privilégie Telegram.  Et c'est homme secret, solitaire selon l'Express : "il n’accorde sa confiance qu’à deux personnes, sa femme et son collaborateur Arnaud Beuron".

Xavier Bertrand laboure sa région
 
Xavier Bertrand "espère redonner confiance en la politique, casser l’image de « joueurs de flûte » que traînent les élus. Il considère les 6 millions d’habitants de sa région comme des « clients » à satisfaire" écrit l'Express.
 
"Depuis son élection à la tête du conseil régional, en décembre 2015, l’ancien ministre du Travail a transformé son van en bureau roulant. Quelque 10 000 kilomètres par mois, sans compter les trajets en train, précise son chauffeur. Au total, plus de 1200 déplacements à son actif." Il a quitté la vie politique parisienne, et LR. Désormais il "se consacre entièrement à sa région, avec une obsession : être constamment sur le terrain. « A portée d’engueulade » des citoyens, aime-t- il répéter". 
 
Mais il est toujours aussi mordant  face à la "paresse intellectuelle à droite" qui "le désole". Et, au passage, "Il égratigne Valérie Pécresse et son idée d’augmenter le smic. « Son souci, c’est de vouloir se démarquer tout en restant dans sa famille politique ».
 
Valérie Pécresse incarne l'alternance ?
 
"Personne n’a entendu Valérie Pécresse dire qu’elle pensait à la présidence de la République". souligne l'Express. En tout cas "La voilà qui surgit, juste derrière le retraité Nicolas Sarkozy, à la deuxième place des personnalités préférées des sympathisants LR, avec 63 % d’opinions favorables. En un mois, dans le baromètre Ipsos pour Le Point, elle a gagné 21 points"
 
Pour l'Express "la présidente de la région Ile-de-France se trouve en situation d’incarner une alternance. Une alternance à Laurent Wauquiez, qu’elle exècre autant qu’il la déteste, mais aussi à Emmanuel Macron".
 
"Il est rare qu’elle se lâche devant la presse" note l'Express. "Elle change de conversation quand on évoque Laurent Wauquiez, répond juste « posez-lui la question » quand on l’interroge sur leur rivalité. La phrase que lui a prêtée Le Canard enchaîné devant une photo du patron du parti en Irak, «Wauquiez en costume-cravate dans Mossoul, c’est comme si j’allais à Matignon en tutu »? Elle affirme qu’elle ne l’a pas prononcée : « Je trouve ça très drôle, mais je ne l’ai jamais dit! »".
 
La prophétie de Sarkozy sur Macron
 
"Tout cela se terminera en farce. Si ce n'est pas le cas, il faudra bien admettre que c'est un génie" aurait déclaré Nicolas Sarkozy à propos de Macron, selon l'Obs. Un de ses interlocuteurs ajoute que Sarkozy se tient prêt à revenir, si cela tourne mal pour Macron.
 
Marine Le Pen et l'engouement des médias
 
Le Point estime que Marine Le Pen a bénéficié de l'engouement des médias quand elle est arrivée à la tête du Front National en 2011. Elle est d'accord, mais souligne, dans une interview au Point (4 pages) que Marion Maréchal a elle aussi bénéficié du même effet, et beaucoup plus rapidement "Marine en a bénéficié mais entre le moment où j'émerge, en 2002, et le moment où je prends la tête du FN en 2011, il se passe en rélaité neuf longues années. Cela ne s'est pas fait avec la rapidité d'aujourd'hui."
 
La patronne de l'ex-FN reconnaît aussi qu'elle et son père sont "probablement deux têtes de mule. Est-ce que j'assume d'être fachée avec l'homme politique ? Sans aucun problème... Est-ce que je suis malheureuse de la facherie avec mon père ? Incontestablement."
 
Jauger le travail des députés
 
Le site NosDéputés.fr met les députés de la République en Marche sous pression selon l'Obs car il classe les élus en fonction de leurs contributions à l'Assemblée Nationale. Le Lyonnais Bruno Bonnel dénonce la course aux amendements, certaines en seraient à une centaine de questions écrites pour être bien classés.
 
Là où Macron fait la guerre
 
Le PC Jupiter, situé sous l'Elysée, isolé pour déjouer les écoutes : tous les mercredis matin, à 9 heures Macron y réunit pendant  une heure, avant le Conseil des ministres,  son Conseil de défense. Le Point y consacre une dizaine de pages et se penche aussi sur les méthodes et habitudes des précédents présidents dans ce domaine.
 
Le Breton Le Drian
 
Actuel ministre des Affaires étrangères, Le Drian (auquel l'Express s'intéresse sur 10 pages) aime sa Bretagne, on le sait, et l'Express ajoute qu'Emmanuel Macron ne peut guère la lui reprocher "« C’est 4 ou 5 millions de voix. Et Le Drian peut encore lui en apporter beaucoup », estime un journaliste breton. A la Défense, Le Drian avait deux conseillers pour la Bretagne, dont un dédié à la presse locale. Au Quai d’Orsay, il reçoit l’association des journalistes bretons, mais fuit la presse diplomatique. Avec les uns, il a tout à gagner. Et avec les autres et leurs questions gênantes, aurait-il beaucoup à perdre? Le ministre est connu pour être prudent comme un chat."
 
Martine Aubry victorieuse en 2020 ?
 
Selon Xavier Bertrand, la maire (PS) de Lille, Martine Aubry ,"peut très bien remporter les élections municipales en 2020. Sauf si Les Républicains passent un accord avec la République en marche".  Suspens... Selon Le Point le haut commissaire du gouvernement à l'économie sociale et solidaire, Christophe Itier (pas le plus connu des membres du gouvernement), un ex-socialiste, envisage de se présenter sous les couleurs d'En Marche en 2020
 
Salvini secoue l'Europe
 
Depuis le 1er juin, Matteo Salvini est le ministre italien de l’Intérieur. Il a droit à la Une de Valeurs Actuelles avec 6 pages : "À peine nommé, il a défrayé la chronique en interdisant l’accès des ports italiens aux navires des ONG
qui transportent des clandestins. Depuis, les Italiens sont toujours plus nombreux à plébisciter l’homme qui défie l’Union européenne".
 
Valeurs revient sur son parcours politique commencé très tôt : "À 17 ans, il milite à la Ligue du Nord, par souci d’ancrage local. Son bac littéraire en poche, l’étudiant rejoint les bancs de l’université, sans jamais s’y investir. Ses camarades de classe se déchirent sur le fascisme et le communisme. Le mur de Berlin vient de tomber, et Matteo Salvini adhère à la Ligue du Nord, satisfait de ce parti peu soucieux de la fracture entre gauche et droite. Trois ans plus tard, il entre au conseil municipal de sa ville natale."
 
En complément Valeurs propose un reportage de 4 pages à Vintimille : "Dernière étape avant la France À 8 kilomètres de la frontière, cette petite commune de Ligurie, près de Menton, voit affluer des centaines de migrants souhaitant poursuivre leur route en Europe. Depuis trois ans, notre pays les renvoie en Italie. Un petit Calais est né."
 
L'inquiétant imam de Toulouse
 
Mohamed Tatai, qui officie à la grande mosquée de la Ville rose, s’affiche volontiers comme un modéré" mais signale Marianne "ses prêches violents indiquent, au contraire, une volonté d’attiser les haines entre les musulmans et les autres citoyens. Conséquence : le pro- cureur de Toulouse a confié une enquête au SRPJ pour savoir si ses prêches constituent une « incita- tionàlahaine.»"
 
Line Renaud et la France
 
"Voilà un point commun entre Line Renaud et Kim Kardashian : l’une et l’autre occupent l’espace médiatique, mais peu de gens connaissent l’origine de leur célébrité" estime l'Express (semblant ignorer la carrière de Line) qui consacre 6 pages à notre Line nationale. en se demandant, par ailleurs, si elle ne dirige pas secrètement la France
 
Elle ne rate pas un enterrement, on l'a vue, bien sûr, à celui de Johnny Hallyday à la Madeleine. Mais les apparitions de Line sont loin de se limiter à la rubrique nécrologie des people "Au dîner donné à La Rotonde par Emmanuel Macron le soir du premier tour de l’élection présidentielle, elle était là. L’été dernier, à l’occasion des célébrations du 14 juillet, elle était là aussi, bien installée dans la tribune présidentielle. Quelques minutes avant le début du défilé militaire, elle serrait la main de Donald Trump. « There she is ! » s’est même exclamé le président américain en la voyant". Et fin septembre 2017, "elle inaugurait la « Line Renaud Road » à Las Vegas".
 
L'Obs et le bonheur
 
Etrange couleur orange, mélange de différentes polices de caractère, la couverture de l'Obs dédiée (avec 12 pages) à "la Nouvelle Formule du Bonheur" est plutôt brouillonne, et le contenu sent les grandes vacances, plus que l'actualité décryptée... 
 
Le lac iranien qui disparait
 
Six pages avec six photos pleine page pour montrer la disparition progressive du lac d'Ourmia, victime du réchauffement climatique et d'une politique agricole intensive, dans l'Obs. Original.

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 05/07/2018 - 09:11 - Signaler un abus Drôle de pays

    qui a Line Renaud comme héroïne .Que peut on diable lui trouver ?

  • Par thierry_st_malo - 05/07/2018 - 11:50 - Signaler un abus Sarkozy toujours le doigt dans l'oeil

    "Tout cela se terminera en farce. Si ce n'est pas le cas, il faudra bien admettre que c'est un génie" Sarkozy a tort une fois de plus. Macron n'est pas un génie, loin de là. Son orgueil illimité lui inspire une naïveté sans limites, et il ne voit strictement rien venir. Ensuite ça ne va pas se terminer en farce mais en guerre civile. Pourquoi ? Simple. Macron sera battu en 2022, c'est déjà évident, et il ne s'en ira JAMAIS de lui-même. J-A-M-A-I-S. Trop orgueilleux. Il faudra donc le chasser.

  • Par cloette - 05/07/2018 - 12:12 - Signaler un abus Macron

    ne sera pas réélu, mais je ne vois pas comment il ne pourra pas s'incliner devant le verdict des urnes à supposer qu'il n'y ait pas de triche .Mais Sarkozy a peut être raison, cela se terminera ,c'est bien possible, en farce ! Car, non ce n'est pas un génie !!

  • Par Vincennes - 05/07/2018 - 15:55 - Signaler un abus @CLOETTE....une vraie famille "tuyau de poële"

    une émission sur le service public (payée par les français), organisée VIA BRIBRI, par Bern (un des chouchous, momentané, de Macrounet) pour les 90 ans de la copine L.Renaud …...façon de remercier ce "chef d'œuvre en péril" et donatrice pour sa générosité envers le Dictateur"...…..ce couple ne recule et ne reculera devant rien car ils se foutent des Français comme de l'an 40

  • Par Max.B - 06/07/2018 - 13:35 - Signaler un abus Macron le Mesmer de la politique

    Il ne faut pas oublié que 1 an avant son élection les français manifestaient dans la rue contre des lois initiées par Macron. Macron doit son election à un president rejeté par sa base et ses élus a savoir F.Hollande et a une droite minée par l'affaire Fillon sorti premier des primaires contre la volonté du parti. Aujourd'hui Macron gouverne à la Poutine uniquement sur sa personalité avec des ministres et des députés beniouiouis, la seule chose qui peut le sauver c'est de s'imposer aux municipales si il reussit sans s'impliquer car si il s'implique et ne gagne pas c'est un boulvard pour la dropite mais surtout pour les extremes de gauche comme de droite

  • Par cloette - 06/07/2018 - 15:57 - Signaler un abus l'affaire Fillon

    Elle est sortie des archives de Bercy, au temps t , il s'agit donc bien d'un coup d'Etat, qu'on apprécie ou non Fillon, on peut donc dire que Macron est là non par la volonté du peuple , mais par coup d'Etat préparé par qui ? par la haute finance à l'évidence qui donc a pris le pouvoir politique . Comment imaginer dans une telle situation que Macron entraine une adhésion populaire qui le fasse réélire .C'est cependant possible pour la raison que les Français "sont des veaux", qu'en fait ils ne sont plus en é tat de décider, qu'ils font ce qui est le plus facile, obéir, suivre la com;, qu'il n'y a personne d'autre, qu'"on "fera en sorte qu'il n'y en ait pas, qu'on commence par diaboliser Wauquiez, que Marine LP est laissée tranquille car on la veut, elle est utile, bref que les mêmes causes produisant les mêmes effets, "on" est plein d'espérance et "on" mise sur un second quinquennat si agréable pour certains , Nicolas parle de farce , le mot est juste !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Gilles Klein

Gilles Klein, amateur de phares et d'opéras, journaliste sur papier depuis 1977 et en ligne depuis 1995.

Débuts à Libération une demi-douzaine d’années, puis balade sur le globe, photojournaliste pour l’agence Sipa Press. Ensuite, responsable de la rubrique Multimedia de ELLE, avant d’écrire sur les médias à Arrêt sur Images et de collaborer avec Atlantico. Par ailleurs fut blogueur, Le Phare depuis 2005. Est utilisateur quotidien de Twitter depuis 2007.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€