Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 07 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Bygmalion : le livre qui fait boum ! ; Nicolas Sarkozy : l'effondrement ; Patrick Modiano et Jean Tirole : le Nobel aimé et le mal aimé

Mais aussi la note qui mettait en garde l'UMP contre un éventuel "abus de confiance" dans l'affaire du remboursement de la pénalité Sarkozy, Jérôme Lavrilleux, soutien inattendu de l'ancien président, la réponse de Jean-François Copé à "l'article Coca-Cola" du "Point", et, et, et... l'appel de Cécile Duflot à ouvrir EELV à gauche et au centre. C'est un feu d'artifice, cette revue de presse des hebdos !

Revue de presse des hebdos

Publié le

 

Vous vous souvenez de l'article du "Point" sur Jean-François Copé, Coca-Cola et Bygmalion de la semaine dernière (voir la RP du 9 octobre) ? L'ancien "président" de l'UMP l'a lu, en tout cas. Et ne l'a visiblement pas trop apprécié...

 

Jean-François Copé répond aux accusations du "Point"

Dans "Le Point" de ce jeudi, Jean-François Copé a en effet décidé de répliquer et de publier un droit de réponse. "Cet article oriente le lecteur vers une vision à charge que je conteste formellement, écrit-il.

Je souhaite donc donner aux lecteurs du "Point" les éléments de vérité suivants : 1. Il n'y a aucun lien d'aucune sorte entre le mécénat public et officiel de Coca-Cola pour la ville de Meaux et la communauté d'agglomération du Pays de Meaux d'une part et mon activité parlementaire d'autre part (...). 2. La "fameuse" bouteille de Coca-Cola n'a jamais été achetée par Coca-Cola ! Elle a été achetée pour 38 euros en 2008 par... Jean-Pierre Verney, conseiller historique du musée (de la Grande Guerre). (...) Si elle n'est pas été exposée dans le musée, c'est parce que son authenticité n'est pas confirmée par les historiens consultés. 3. En 2008, dans un souci de modération fiscale, c'est le gouvernement Fillon qui s'est opposé aux propositions fiscales, comme la taxe sodas, contenues dans le rapport parlementaire sur la prévention de l'obésité. 4. Et lorsqu'en 2011 ce même gouvernement les a introduites dans le projet de loi de finances, je les ai naturellement votées. 5. Enfin, je n'ai jamais eu à connaître les relations commerciales entre les sociétés Bygmalion et Coca-Cola". C'est tout ? C'est tout, oui... mis à part le commentaire du "Point" : "Nous maintenons nos informations". Roulou !

 

Bygmalion : le livre qui fait boum !

Et puisque le nom de Bygmalion est lâché, antantion, les yeux ! "Le Nouvel Observateur" publie les bonnes feuilles du "livre qui fait trembler la droite", "Big magouilles" de la journaliste Violette Lazard (Stock). C'est elle, nous explique l'hebdo, "qui avait révélé, en mai, dans "Libération", le système de fausses factures mis en place à l'UMP, lançant l'un des plus gros scandales politico-financiers de la Ve République. Bygmalion ? C'est à la fois "l'affaire du très probable futur président de l'UMP et de sa campagne de 2012, même s'il ne cesse de le nier" et "l'histoire d'une campagne menée par l'UMP avec un amateurisme désarçonnant et un dédain affiché pour les questions financières", raconte Violette Lazard (...)". Ca promet !

 

Truffes, champagne et "réunion bidon"

Impossible de reproduire ici tous les extraits de "Big magouilles" publiés dans "L'Obs" — son auteur et le journal nous en voudraient, et à raison. En bref, et en résumé, on y apprend notamment, qu'à l'issue d'un meeting à Nice, le candidat et son équipe ont été régalés de truffe et de "Ruinart blanc". Coût du cocktail : "5460, 90 euros, soit plus de 50 euros par tête pour un grignotage". "Lors du grand raout de la Concorde, 60 000 euros ont été déboursés pour rémunérer 42 personnes" dont la liste fait apparaître qu'elles n'étaient sans doute pas toutes utiles, comme ce ""régisseur en spare" (...) payé au cas où un autre employé viendrait à tomber malade". Violette Lazard raconte également une scène hallucinante survenue au lendemain des révélations de "Libé", quand Jean-François Copé convoque une réunion avec Franck Attal, le patron d'Event & Cie, la filiale de Bygmalion chargée d'organiser les meetings. "C'est quoi, ces factures ?" lui lance-t-il. "Pour l'ancien DG, commente la journaliste, cette entrevue ressemble à s'y méprendre à une mise en scène. "C'est une réunion bidon, organisée par Jean-François Copé pour bien montrer qu'il ne savait rien"". 

 

Quand Lavrilleux charge l'équipe de Sarkozy...

D'après Violette Lazard, Jérôme Lavrilleux, le directeur de cabinet de Jean-François Copé, pour se défendre, ne se serait pas contenté de désigner comme responsables Guillaume Lambert, directeur de la campagne de Nicolas Sarkozy, et Eric Césari, directeur général de l'UMP. "Il cite les noms de (...) Pierre Giacometti, Patrick Buisson, Jean-Michel Goudard, ainsi que le communiquant Franck Louvrier, et le secrétaire général de l'Elysée de l'époque, Xavier Musca, écrit-elle dans "Big Millions". "C'est la théorie du sablier, je l'ai expliqué aux enquêteurs, poursuit Lavrilleux, qui a finalement été placé en garde à vue en bonne et due forme le 17 juin. Ils étaient en haut, ils décidaient du nombre de meetings à faire. Lambert, qui assistait à ces réunions pendant la campagne, faisait redescendre l'information vers nous, au QG de campagne". De nouvelles accusations ? "C'est impossible de n'être au courant de rien", tranche Lavrilleux"".

 

... et vote Nicolas Sarkozy

Ambigu, Jérôme Lavrilleux ? Selon "L'Express", "l'ancien directeur de cabinet de Jean-François Copé, menacé d'exclusion de l'UMP après ses révélations sur les comptes de la campagne présidentielle de 2012, s'apprête à payer sa cotisation et à voter... Nicolas Sarkozy pour la présidence du parti, le 29 novembre. Si, d'ici là, il est exclu, il promet d'utiliser tous les moyens pour contester cette décision. Par ailleurs, il déclare à "L'Express" : "J'ai du mal à imaginer que Nicolas Sarkozy ne connaissait pas le nom de Bygmalion", mais il exonère l'ancien chef de l'Etat de toute responsabilité dans le système frauduleux. "L'honnêteté n'empêche pas la maladresse", commente-t-il. Il note également avec satisfaction que Nicolas Sarkozy a abandonné la thèse de l'enrichissement personnel d'un ou de plusieurs protagonistes de l'affaire, une ligne "intenable" selon lui. Ce qui lui fait même dire : "C'est la campagne la plus honnête qui ait jamais eu lieu !"" C'est de l'humour, vous croyez ?

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Benino - 16/10/2014 - 11:56 - Signaler un abus Ils ont la trouille de Sarko...

    Les médias (tous de Goche) se déchainent sur Sarko, crachant leur haine du futur President. Le cabinet Noir de l'Elysee Palace monte affaires sur affaires en espérant que cela va déstabiliser l'ennemi pubic N° 1. Zigou Zag et Valsatrois font dans leur Q-lotte. A l'UMP les rivaux font des pactes avec le Pouvoir ( Fifillons, le Memaore, etc.) Et Sarko continue son chemin. Vas y, cours, vole et gagne !

  • Par gerint - 16/10/2014 - 13:14 - Signaler un abus Nous allons vers l'élection de Juppé

    et donc la poursuite d'une politique de gauche calamiteuse. Diriger Bordeaux de façon compétente ne signifie pas qu'on peut diriger la France. Gérard de Villiers très bien vu localement n'a jamais convaincu pour arriver au sommet de l'Etat.

  • Par myc11 - 16/10/2014 - 15:41 - Signaler un abus L'ancien cuisinier de l'Elysée qui a travaillé sous Mitterrand

    A parlé de caviar et de champagne à gogo dont se servaient les ministres de Mitterrand, pas qu'à un cocktail, à volonté toute l'année.

  • Par cloette - 16/10/2014 - 17:01 - Signaler un abus @myc11

    La dette a commencé à se creuser à partir de Mitterrand, c'est aussi à cette époque que les "nouveaux pauvres" sont apparus ....mais au moins il avait plus de charisme que Flanby

  • Par cloette - 16/10/2014 - 17:01 - Signaler un abus @myc11

    La dette a commencé à se creuser à partir de Mitterrand, c'est aussi à cette époque que les "nouveaux pauvres" sont apparus ....mais au moins il avait plus de charisme que Flanby

  • Par Anguerrand - 16/10/2014 - 17:20 - Signaler un abus Une affaire peut être mais interne à l'ump

    Les journalistes s'en donne à cœur joie contre NS mais il est à noter que le contribuable n'a pas dépensé un euro pour la campagne de NS, ses comptes de campagne ayant été rejeté, contrairement à tous les autres partis qui ont été remboursé de leur campagne par le contribuable. Il s'agit bien d'une affaire interne à l'UMP dont les journalistes se délectent. On n'entend plus rien sur une histoire similaire au PS , comme par hasard pourtant les contribuables contrairement à Bygmalion ont été floué.

  • Par Vincennes - 16/10/2014 - 19:07 - Signaler un abus l

    l

  • Par Vincennes - 16/10/2014 - 19:22 - Signaler un abus L' effondrement selon LAMBERT qui tire plus vite que son ombre

    dès qu'il faut tacler Sarko.......oubliant : 9.300.000 pour Sarko, lors du JT 1.384.000 pour la conférence de presse d'Hollande !!! Celui qui s' EFFONDRE n'est pas celui à qui pense Lambert y compris ses bons copains SARKOPHOBES, comme tout le monde le sait, maintenant. J'ai nommé : le Point qui avait cette "langue de vipère" GIESBERT, lequel se ballade sur tous les plateaux pour, soit disant, promouvoir son bouquin mais ,surtout, pour tacler Sarko + son grand pote WEIL du Nle Obs, invité très récurrent de Calvi où ça "cogne dur" !!

  • Par Vincennes - 16/10/2014 - 19:42 - Signaler un abus Et pourquoi aucun commentaire sur le livre de D.BATHO??

    nouvelle plaidoirie pourtant très intéressante envers Hollande!! Lambert préférant parler de Bigmallion, comme certains Médias, essayant, ainsi, de "doubler" les enquêteurs....mettre la charrue avant les bœufs et semer le doute!!..... n'ayant même pas la patience d'attendre les résultats de la justice !Il faut NUIRE avant tout

  • Par Lazydoc - 17/10/2014 - 00:32 - Signaler un abus Juppé n'a aucune chance

    A droite: les électeurs de droite se rappellent du déplafonnement de l'ISF qui les a massacré. Même la gauche n'avait pas osé. L'exil fiscal a commencé sous Juppé.

  • Par ISABLEUE - 17/10/2014 - 10:06 - Signaler un abus L'effondrement.....

    pourquoi de ne pas écrire des idioties pour être lue. Parce que le XXX de l'Elysée, il est haut dans les sondages ??? Vous savez, mme lambert, ce que vous disent les Sarkozystes ???

  • Par Vet of Psychic Wars - 17/10/2014 - 10:17 - Signaler un abus Pseudo révélation et médisance minable. Buffet à 5000 Euros ??

    Le buffet en question n'avait rien de déplacé. Les pâtes étaient aromatisées aux truffes, et le Champagne n'était pas en quantité astronomique. 50 Euros par personne, c'est plutôt élevé mais pas délirant pour un cocktail.

  • Par Vincennes - 17/10/2014 - 10:27 - Signaler un abus Ok avec Vet of psychic Wars et Lambert devrait nous communiquer

    les "frais de bouche" pour "l'avènement d'Hollande" au pouvoir (ce qu'elle avait oublié de faire.....bizarre de sa part) !!! Je vais rechercher les chiffres qui étaient ASTRONOMIQUES et payés par qui ??? sans que cela n'aient fait la UNE des médias......bien évidemment.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Barbara Lambert

Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€