Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 15 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Petit cours de rattrapage à l’usage des parents qui veulent savoir qui sont les méga-stars de leurs ados sur Youtube

Un nouveau monde est en marche, celui des Youtubeurs, qui monopolise les ados et intéresse les marques. Les codes et le vocabulaire sont si nouveaux qu'il est conseillé de réviser pour suivre la mutation.

Revue de blogs

Publié le
Petit cours de rattrapage à l’usage des parents qui veulent savoir qui sont les méga-stars de leurs ados sur Youtube

Un Meet and greet : tout événement où l'on peut rencontrer 'en vrai' les nouvelles stars de Youtube. Un vineur : un vidéaste qui poste ses vidéos sur la plateforme de streaming Vine. Exemple : l'hyper-star YouTube californien Cameron Dallas (voir le 'loop', la séquence, de ses fans en délire sur sa page Vine). Un swap : inviter un ou une autre blogueuse à tenir sa chaine Youtube. Casey Neistat:  un dinosaure de 35 ans, cependant respecté car grand pionnier des Vlogueurs. Le Vidcon  le rendez-vous mondial en Californie des Youtubeurs professionnels.  Enjoy Phoenix En France,la Youtubeuse 'mode beauté lifesyle' sans doute la plus connue (autour de 2,5 millions d'abonnés). Pour les débutants, voir sa dernière vidéo  'Comment préparer sa valise' sur Youtube (600 000 vues en quatre jours). Mais Phoenix n'est qu'une hobbit face à Cyprien : 9 millions d'abonnés.Qui lui même est à la traine derrière la petite anglaise Zoella (10 millions d'abonnés) ou le Suédois PewDieDie qui se filme en train de commenter des jeux vidéo (40 millons d'abonnés).  Phoenix et Cyprien ont suffisamment franchi la frontière anciens médias/nouveaux médias pour qu'un adulte puisse identifier leur nom et  visage dans une rubrique 'people' ou une émission TV. La 'Youtubesphère" est maintenant si vaste, mondialisée, et stratégique pour les multinationales du make up ou de la musique que les vieux médias ne peuvent plus suivre. 

Photo Enjoy Phoenix

Des revues spécialisées entièrement consacrée à ce nouvel écosystème en plein boom viennent de naitre.

'Lov'my people' dans le style 'Closer' (tout sur le scandale du plagiat par le vlogueur 'Math Podcast' et 8 posters géants exclusifs de stars inconnues des plus de 20 ans). Plus franco-français et sage, plus 'vieux' aussi, As You Like, vous fait connaitre sur papier les blogueuses spécialistes du DIY, cuisine, déco, 'parenting', bref, 'le web féminin". Le site Influenth a parfaitement compris l'enjeu et créé un média de veille sur ce nouveau marché, tant pour les annonceurs qui savent que leurs revenus futurs sont liés à ces 'influenceurs' et à une 'mention' dans leur video que pour les 'producteurs de contenus': les ados ou jeunes qui aimeraient bien être 'influenceurs' quand ils seront grands. Si l'on ne comprend pas pourquoi l'article  'Comment personnaliser sa bio sur Instagram' figure parmi les plus lus, il est juste important de retenir qu'il s'agit de la version 2016 de 'Comment améliorer son CV'.

La blogueuse 'Black Beauty Bag" en tournage

Les Lolitas sont si nombreuses à parler de leurs astuces make up que tout le monde commence à en avoir assez et à laisser émerger des natures plus décapantes, comme Shera, qui s'aventure dans un 'story time' (relater en vidéo une anecdote ou une histoire qui vous est arrivé) sur le harcèlement dans les transports.

Le magazine Forbes a publié l'an dernier le premier classement des Youtubeurs les plus riches, grâce à leur partenariat avec des marques ou des médias. Mais l'autre mystère insondable est dans l'eternelle faculté des adolescents à s'enticher d'une icône, comme leur grand-mère l'ont fait pour Claude François ou Mike Brandt. Sur Twitter, l'amour des petites filles déferlent aujourd'hui sur les 'grandes soeurs'. Un seul exemple: une declaration d'amour parmi des milliers sur Twitter pour la Youtubeuse Clara

Lucie : "J'aimerai tellement que Clara sache tout ça , j'espère que elle verra mon texte ♡♡ @ytbclara ♡♡ @ytbclara

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Claire Ulrich

Claire Ulrich est journaliste et fan du Web depuis très longtemps, toujours émerveillée par ce jardin aux découvertes, et reste convaincue que le Web peut permettre quelque chose de pas si mal : que les humains communiquent directement entre eux et partagent la chose humaine pour s'apercevoir qu'ils ne sont pas si différents et qu'il y a donc un moyen de s'entendre.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€