Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 23 Janvier 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

La France présente maintenant un risque politique

Dans l'œil des marchés : Jean-Jacques Netter, vice-président de l'Institut des Libertés, dresse, chaque mardi, un panorama de ce qu'écrivent les analystes financiers et politiques les plus en vue du marché.

Revue d'analyse financière

Publié le
La France présente maintenant un risque politique

La victoire de Benoît Hamon à la primaire de la gauche rebat les cartes aussi bien sur le terrain qu’à l’Assemblée nationale. La France est déjà le pays où la dépense publique est la plus élevée de tous les pays avancés. Cela n’empêche pas du tout Benoît Hamon de proposer son Revenu Universel qui en dehors de son coût astronomique (près de 17% du PIB) est un grand aveu d’impuissance devant les défis du marché du travail de demain. Proposer à un jeune de percevoir une allocation automatique au lieu de le former pour entrer dans une vie active de plus en plus numérique manque singulièrement d’ambition.

 

La progression de la charia en France n’a pas été abordée pendant les primaires de la gauche. Les zones où l’islam impose sa loi au détriment des lois de la république ne sont pas un sujet pour lui. Au contraire, Benoît Hamon pratique avec la vieille gauche une véritable politique du silence sur l’infiltration islamiste dans les rouages de la société. Il a d’ailleurs bien expliqué que "l’islam avait toute sa place dans la république". Comme rien ne permet aux citoyens de comprendre comment la France va combattre la menace islamiste cela ouvre un boulevard aux idées du Front National. 

À côté du malthusien Benoît Hamon qui a gagné la primaire de son parti, du social-démocrate Manuel Valls qui a perdu, on nous explique maintenant que l’avenir appartient au social libéralisme d’Emmanuel Macron. Ce n’est pas si sûr, car Alain Minc vient de lui apporter son soutien. Comme il a l’habitude de souvent se tromper, il avait chois Alain Juppé au premier tour des primaires de la droite. L’autre soutien qui s’est déclaré en sa faveur est Bernard Kouchner !

Les attaques contre le programme de Fillon se poursuivent dans la caricature. On lui reproche sa volonté de "détruire la Sécurité Sociale", de vouloir "couper dans les effectifs des fonctionnaires de façon sauvage", "d’augmenter sans discernement la TVA". On est maintenant avec les attaques contre Pénélope Fillon en pleine politique de la désinformation. Au moment où la gauche n’est pour le moins pas à son avantage, propager des informations diffamatoires contre un adversaire est devenu une véritable stratégie. 

L’Europe va avoir à gérer Brexit + Italie + Grèce en même temps 

En Italie le pays va mal. Tous les indicateurs sont au rouge. L’Europe qui avait déjà le problème du Brexit à traiter va devoir s’atteler aux dossiers italiens et grecs. 

L’Allemagne risque d’être confrontée au protectionnisme américain. Plusieurs études, notamment celle de l’Institut Économique de Berlin (DIW) , de L’Institut de Munich (Ifo) prévoient que dans la version la plus dure, les dommages pour l’industrie allemande pourraient représenter jusqu’à 1,6M d’emplois perdus. 

La présidence Trump peut être une occasion pour l’Allemagne et la France de remettre l’Union Européenne sur les rails. Elle devra présenter un front uni face à l’administration Trump et non chercher à séduire Washington chacun pour son compte. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par clint - 31/01/2017 - 19:31 - Signaler un abus Le vrai risque politique est le FN et sa sortie de l'UE, de l'€!

    Et les pauvres gens s'en rendront compte quand il sera trop tard, comme pour les US ! Ce n'est pas une incantation mais je ne souhaite pas prendre ne serait que 5 mn pour en donner les raisons : je sais que les déradicalisations ne marchent pas !

  • Par Deudeuche - 31/01/2017 - 19:57 - Signaler un abus @clint

    Certes, risque ou opportunité, question de conviction, mais pour ou contre chacun s'accorde pour dire que l'heure est grave.

  • Par adroitetoutemaintenant - 01/02/2017 - 08:58 - Signaler un abus Risque ou opportunité ?

    Comme dans une entreprise, il y a toujours des risques. Celles qui s’en sortent sont celles qui y voient une opportunité. Les mauviettes parlent toujours de risque et de brutalité, ceux qui gagnent parlent d’opportunité.

  • Par vangog - 01/02/2017 - 09:21 - Signaler un abus Ah! les risques, le progrès, le futur...

    les grincheux et les frileux ont peur du changement, et préfèrent conserver un système qui ne fonctionne pas et les amène dans le mur, plutôt que courir le risque de le contourner...et "courir" est fatiguant pour ces chiffes molles!

  • Par kronfi - 01/02/2017 - 10:32 - Signaler un abus Je n'arrive pas a comprendre

    Ceux qui disent qu'une sortie de l'euro serait une catastrophe... energie : en France nous avons le nucleaire, pas besoin d'importer son electricite, petrole: seul 20 % du prix du petrole serait impacte sur le prix final, sans meme toucher aux taxes nationales, et a supposer que le franc devalue de 20% /dollar la hausse du prix de l'essence ne serait que de 4%. epargne : un franc =un euro ou est le probleme sauf ceux qui veulent s'acheter une villa au maroc pour leurs vieux jours, ou voyager aux USA. Combien de personnes cela touche? Logement: le credit au lieu d'etre en euro sera en francs, le loyer restera en franc, cela ne changera rien. construction : cout plus eleve dans la construction certe, mais sans doute pas plus que la devaluation du franc/dollar. En contrepartie plus de travailleurs francais sur les chantiers et meilleure remuneration de base. multimedia : Ah oui votre IPAD et autres Iphone vous coutera plus cher.... La belle affaire...sauf pour ceux qui peuvent DEJA se payer ces gadgets de luxe... textile : au lieu d'acheter du chinois , on fabriquera francais et de qualite, votre tricot vous le garderez 5 ans au lieu de 5 lavages...

  • Par kronfi - 01/02/2017 - 10:41 - Signaler un abus En contrepartie

    La France se reindustrialise..rapatrie ses usines, pour produire francais et pour les exportateurs, c;est tout benef... non seulement ils recuperent leurs marges, mais exportent plus dans leurs produits d'excellence, des produits dont la devaluation aura ete salutaire. On remettra les banlieues au travail, au lieu de les voir gagner leur vie a dealer du shit, Notre agriculture sera plus competitive a l'export... et on aura pas besoin de fermes de 1000 vaches, pour assurer des revenus descents a ceux qui nous nourrissent. les 20 milliards d'euro donnes a l'UE, les taxes intelligentes a l'import, le blocage de tout immigration illegale, la fin des subventions aux associations aidant les illegaux, la fin des aides en toute sorte pour tout etranger venu illegalement en France, permettront de remettre le pays dans le droit chemin de la vertu, et des economies qu'il n'aurait jamais du quitter.

  • Par vangog - 01/02/2017 - 21:47 - Signaler un abus @kronfi Vous avez tout compris!

    Inutile de dire que le passage de l'Euro a un nouveau Franc '' n'impactera pas le prix de l'énergie, car les taxes seront abaissées afin de compenser la hausse de la matière première. La relance de la recherche nucléaire sera une évidence, afin de conquérir notre indépendance énergétique. Et si les I-phones et i-pads sont un peu plus cher, cela n'en sera que plus profitable à stimuler la recherche francaise, dans la Silicon-valley française que nous appelons de nos vœux, pour donner du travail à notre jeunesse...un travail universel!

  • Par zouk - 02/02/2017 - 09:37 - Signaler un abus France risque politique?

    Oui, nous l'avons bien cherché en ne faisant aucune réelle réforme depuis si longtemps, en portant Hamon à la candidature du PS pour l'élection présidentielle, en laissant se développer toutes les attaques les plus basses contre Fr. Fillon que maintenant même son parti trahit. Par contraste la dernière idée de E. Macron sur l'ISF vaut d'être étudiée

  • Par zouk - 02/02/2017 - 09:46 - Signaler un abus Notre animal emblématique

    Du même tonneau que notre hymne national : sans aucune dignité: "qu'un sang impur abreuve nos sillons". Et nous acceptons que cet animal ridicule soit censé nous représenter! Comparons notre hymen national à ceux de nos voisins, nous seuls sommes restés bloqués à la Terreur. Il n'y a vraiment pas de quoi être fier!

  • Par edac44 - 02/02/2017 - 10:37 - Signaler un abus Que se se passerait-il si la France sortait de l’Euro ?

    http://bit.ly/2kWfSTZ =====================================================================> Lien à lire pour comprendre les impacts à court, moyen et long terme sur une sortie de l'euro, n'en déplaise aux économistes de pacotille du dessus.

  • Par Fredja - 03/02/2017 - 12:09 - Signaler un abus @kronfi

    vous oubliez juste un "léger" détail : les 2/3 de l'énorme dette française sont détenus par des étrangers ; et vous croyez qu'ils sont prêts à accepter que les remboursements baissent ? Le cout de la dette va littéralement exploser, et les charges seront tellement élevées que la France va devenir un pays du Tiers Monde... Facile de critiquer l'euro, mais c'est lui qui a permis la gabegie que nos politiques font depuis 40 ans. Il faut d'abord assainir la situation en profitant de la protection apportée par l'euro, et ensuite envisager d'en sortir. trop facile de dire que c'est toujours la faute des autres... Une réaction typiquement française, ce qui me désole d'ailleurs !

  • Par lemillanh - 05/02/2017 - 16:48 - Signaler un abus ENFIN LE BON SENS

    EST REMIS AU GOUT DU JOUR MERCI J-J NETTER

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Jacques Netter

Jean Jacques Netter est vice-président de l’Institut des Libertés, un think tank fondé avec Charles Gave en janvier 2012.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€