Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 30 Mars 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Après l'Amérique, le vent de révolte contre les élites va se poursuivre

L’idée qu’une vedette de la télé-réalité, qualifiée selon eux de raciste et d’à moitié cinglé, puisse occuper la plus haute fonction du pays a conduit ces élites à remettre en cause la capacité des masses à prendre des décisions. En fait, pour tous ces esprits distingués, il faudrait mettre le mécontentement des masses en quarantaine et surtout dissoudre le peuple comme le recommandait Berthold Brecht…

Revue d'analyses financières

Publié le - Mis à jour le 16 Novembre 2016
Après l'Amérique, le vent de révolte contre les élites va se poursuivre

Le peuple a voté en Amérique pour Donald Trump. Pour la grande majorité des médias, les cow-boys mal élevés l’ont emporté sur les bobos, car les électeurs  ont préféré le candidat le plus caricatural qu’ils ont brandi devant leurs élites sophistiquées,incarnées par l’oligarchie économico-politique….

Comme les classes moyennes  vivent dans un sentiment de tromperie permanente, les électeurs finissent par se méfier des candidats modérés. A chaque élection, ils votent de plus en plus pour les partis les plus marginaux ou ne votent pas.

L’illusion du changement est censée au moins venger les déçus et les méprisés…

Seulement six journaux américains avaient pris parti pour Donald Trump, contre plus de 200 pour Clinton.  Aujourd'hui, le New York Times est inquiet, car il le considère comme le héraut de l’identité blanche... Le Washington Post espère qu’il sera un meilleur Président que ce qu’ils redoutent….

L’idée qu’une vedette de la télé-réalité, qualifiée selon eux de raciste et d’à moitié cinglé, puisse occuper la plus haute fonction du pays a conduit ces élites à remettre en cause la capacité des masses à prendre des décisions. En fait, pour tous ces esprits distingués, il faudrait mettre le mécontentement des masses en quarantaine et surtout dissoudre le peuple comme le recommandait Berthold Brecht…

A les lire,  pour sauver la démocratie il faudrait même destituer Donald Trump immédiatement !Il serait temps disent ils, que les élites se soulèvent contre les masses ignorantes… Ils expliquent sa victoire par le fait qu’il a fait autant de promesses parce qu’il n’en tiendra aucune…Enfin, il a promis de restaurer la force de l’Amérique industrieuse, mais il n’y parviendra pas etc…

En Europe, sans surprise les experts nous ont resservi les commentaires qu’ils avaient utilisé pour le Brexit : « Ce n’est pas la victoire des peuples sur les élites, mais celle des gens peu formés sur les gens éduqués. La démocratie directe ne peut conduire qu’à des décisions irréfléchies… » ; « C’est la victoire des nains de jardin… » ;« C’est la victoire non du peuple mais du populisme. Non de la démocratie mais de la démagogie…” Au risque de les décevoir ce qui vient de se passer en Grande Bretagne et aux Etats Unis va se poursuivre en Europe. Il suffira de regarder ce qui va se passer en Italie et en Autriche…

Les oints du seigneur doivent se remettre en question

Hillary Clinton figure emblématique de l’establishment, sans charisme, sans aucun autre pouvoir d’incarnation que ses ambitions personnelles et celles de son mari, n’est pas arrivée à devenir la première femme à occuper le bureau ovale de la Maison Blanche. Elle ne s’est pas rendu compte qu’il y avait deux Amériques qui vivent sur des planètes différentes.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Lafayette 68 - 15/11/2016 - 15:52 - Signaler un abus A lire

    Analyse pertinente qui laisse à penser que Juppé et ses alliés sont hors sol

  • Par vangog - 15/11/2016 - 20:12 - Signaler un abus Excellentes perspectives pour les USA!

    Le choix du développement du gaz de schiste, de la robotique et de l'indépendance énergétique constituent de formidables atouts pour les USA...les EU soumis à la dictature ringarde des écolo-trotskystes et de droidelhommistes pontifiants sera encore plus sur la touche. La France doit envisager rapidement de quitter ce navire qui coule...On pourrait ajouter que, contrairement à ce qu'avaient prématurément (encore!) affirmé les journaleux français, les USA n'ont pas ratifié l'accord de Paris sur le climat artificiel, et que les deux chambres, Sénat et Chambre des représentants sont, l’une et l'autre, formellement opposés à l’accord de Paris. Seul Obama est favorable à ce canular, et Obama se casse bientôt...

  • Par Texas - 15/11/2016 - 20:19 - Signaler un abus Avec le chiffre 3 pour conjurer le sort.....!

    Le Sénat , la Chambre des représentants , et la Maison-Blanche pour lui . D.J.Trump est aussi le 3e Président à refuser le salaire de Président . Bible , croix et gousse d' ail pour compléter la panoplie de l' exorciste .

  • Par zouk - 16/11/2016 - 10:36 - Signaler un abus Elites?

    Qui voit encore dans les gouvernants l'élite des nations. En France, en tous cas, Fr. Hollande et ses suppôts ont enterré, définitivement j'espère, l'idée de la gauche élite de la Nation, même si les médias continuent d'y croire.

  • Par Septentrionale - 16/11/2016 - 11:01 - Signaler un abus zouk l'a fort bien écrit

    Et tout est dit.

  • Par turfbase - 17/11/2016 - 09:22 - Signaler un abus Elites Où et Qui ?

    Les élites ne semblent pas savoir que sans le peuple elles n'existeraient pas.

  • Par Fredja - 18/11/2016 - 14:59 - Signaler un abus Zouk, tout à fait juste

    En effet, les "élites" sont par définitions les gens "élus" par le peuple. Mais nos élites à nous pensent qu'elles sont des élus de droit divin. Cela a été commencé avec Mitterrand, et les autres ensuite. Mais il faut qu'ils redescendent de leur planète, la classe politique Française est d'une médiocrité à pleurer. Au moins les Américains sont pragmatiques, ils ont élu un patron qui a plusieurs fois fait faillite avant de se relever. Mieux que nos petits fonctionnaires véreux qui pensent pouvoir dire à la populace ce qui est bon pour elle ! Quand Est-ce qu'en France on pourra voter pour un patron qui a réussi, et pas pour un Enarque ou un repris de justice ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Jacques Netter

Jean Jacques Netter est vice-président de l’Institut des Libertés, un think tank fondé avec Charles Gave en janvier 2012.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€