Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 21 Avril 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

L’année 2017 devrait apporter, comme en 2016, son lot de surprises sur les marchés financiers

Les taux d’intérêts vont repartir à la hausse, aux Etats Unis, la nouvelle politique fiscale favorisera les entreprises, la politique étrangère américaine pourrait déstabiliser la croissance mondiale et en Europe les risques populistes et monétaires persistent.

Revue d'analyses financières

Publié le
L’année 2017 devrait apporter, comme en 2016, son lot de surprises sur les marchés financiers

La première semaine de l’année 2017 +0,9% pour le CAC 40 commence boursièrement mieux que l’année 2016 (-6,7%) qui avait débuté avec de nombreuses prévisions anxiogènes.

Au début de cette nouvelle année, avant l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche,  il convient de se poser des questions sur l’évolution du dollar, des taux d’intérêts, de l’inflation ainsi que sur la nouvelle politique étrangère américaine…

Le dollar est au plus haut contre Renminbi depuis huit ans, et depuis l’élection américaine au plus haut contre Yen et en hausse de presque 5% contre Euro. Le problème est maintenant de savoir si ce mouvement va se poursuivre grâce à la remontée des taux par la Fed  (première hausse de 25 points de base qui devrait être suivie par trois ou quatre autres cette année). Avec un Bon du Trésor à 10 ans au plus haut depuis 27 mois  et un bon indicateur de confiance, la dynamique de hausse pourrait mettre en difficulté tous les emprunteurs en dollar qui n’ont pas en face des cash flow en dollar.

La hausse du billet vert pourrait toutefois être moins forte contre Euro car la reprise économique pourrait justifier une politique moins souple de la BCE

Les taux d’intérêts vont repartir à la hausse

La politique monétaire était le seul catalyste pris en compte par les investisseurs. Il n’était pas très utile de passer trop de temps pour analyser en détail les performances de chaque entreprise. Cela va changer. Il n’est toutefois pas sûr que le rendement des taux longs dépasse les 3%.

L’inflation va faire sa réapparition. Compte tenu de la hausse déjà intervenue dans l’immobilier et au niveau des taux, il n’est pas sûr que le mouvement soit de grande ampleur. Le seul moyen de protéger en partie des portefeuilles obligataires est d’acheter des trackers liés à l’or ( ishares Gold Trust), aux taux d’intérêts (iShares TIPS Bond ETF) ou à l’immobilier (Vanguard REIT ETF).

Aux Etats Unis, la nouvelle politique fiscale favorisera les entreprises

Les entreprises américaines vont profiter de la nouvelle politique fiscale menée par Donal Trump : diminution de la pression fiscale, développement des investissements d’infra structure, diminution de la régulation…

Un tel environnement sera favorable pour les bénéfices des entreprises américaines qui ont souvent augmenté, au cours des dernières années, par de la comptabilité créative.

Le mouvement pourrait soit entrainer une hausse de l’excédent commercial américain soit être limité par une poursuite trop forte de la hausse du dollar qui aurait bien évidemment un effet négatif sur les exportations.

Le rapatriement des liquidités détenues à l’étranger par les entreprises américaines pourra soit être consacré au paiement de dividendes et au rachat d’actions, soit au remboursement de dette, soit à des investissements productifs. Difficile d’anticiper quelle sera la répartition…

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€