Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 20 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Deux ans après les attentats de 2015, la colère et la peur des Français gagnent un peu de terrain et 58% d’entre eux se disent pessimistes sur l’application de la laïcité à l’avenir

En partenariat avec LCP, Harris Interactive réalise chaque mois une enquête auprès des Français afin de cerner leurs opinions et leurs préoccupations. L'étude de décembre 2017 s'attarde sur deux sujets particulièrement sensibles : les attentats terroristes de 2015 en France, et le thème de la laïcité.

Politico Scanner

Publié le
Deux ans après les attentats de 2015, la colère et la peur des Français gagnent un peu de terrain et 58% d’entre eux se disent pessimistes sur l’application de la laïcité à l’avenir

Le regard des Français sur les attentats de 2015, trois ans après

Quel regard les Français portent-ils aujourd'hui sur les attentats terroristes de 2015, avec un recul de près de trois ans ? Quand on les interroge spontanément sur le sujet, ils expriment avant tout des émotions d'horreur, de tristesse, de colère et de peur. Notons que le sentiment de peur, surtout associé aux attentats du 13 novembre 2015, est ici restitué de manière beaucoup plus systématique que lorsque le même type de question avait été posé quelques jours après ceux de janvier 2015 (en revanche la notion de « liberté d'expression », fortement évoquée après l'attaque terroriste contre Charlie Hebdo, est moins restituée aujourd'hui).


En janvier 2015, Harris Interactive avait également interrogé les Français sur les émotions que ces attentats avaient suscitées en eux : la colère (51%) et la consternation (48%), devant la peine (40%), étaient alors les sentiments dominants. Quand on leur demande ce qu'ils ressentent aujourd'hui, en pensant aux attentats de 2015 (incluant ceux du mois de janvier, mais également du 13 novembre), la colère est toujours aussi présente, voire encore davantage (55%, +4 points par rapport à janvier 2015). Si le sentiment immédiat de consternation s'est atténué avec le recul (31%, -17 points), la peine (36%, -4 points) et l'incompréhension (19%, +2 points) restent à des niveaux proches de ce qu'ils étaient alors. En revanche, le sentiment de peur, même s'il reste minoritaire, est davantage partagé, passant de 14% à 21%.

Ce sentiment de peur n'est toutefois pas lié au fait de se sentir plus vulnérable qu'avant. En effet, quand on demande aux Français si, dans le contexte actuel, il se sentent en sécurité dans leur pays, 65% d'entre eux répondent par l'affirmative, soit 2 points de plus qu'en janvier 2015, quelques jours après les attentats. Ce sentiment de sécurité est plus marqué chez les hommes, les catégories aisées, ainsi que les sympathisants de Gauche et de La République En Marche.

Les Français sont très partagés sur le principe de laïcité

Quelle image les Français ont-ils aujourd'hui du principe de laïcité ? Quand on leur demande de s'exprimer spontanément à ce sujet, les notions les plus évoquées sont celles de « liberté » et de « respect ». La laïcité est par ailleurs fortement associée à un principe de « neutralité », de « séparation », et d'absence de « signes religieux », notamment dans le cadre de l'école publique. Notons que près de 9 Français sur 10 font de la laïcité « un principe essentiel de la République française » (87%), le lien entre la laïcité, la République et la France étant déjà bien restitué de manière spontanée.
Les Français sont en revanche plus partagés en ce qui concerne la relation entre le principe de laïcité et les différentes religions. Plus d'un tiers d'entre eux (34%) estiment ainsi que la laïcité est utilisée contre les religions quand 65% pensent que ce n'est pas le cas. C'est surtout le rapport entre la laïcité et l'islam qui divise les personnes interrogées. La moitié des Français considèrent ainsi que le principe de laïcité est utilisé par certaines personnes pour stigmatiser l'islam (51%, un score plus élevé parmi les sympathisants de Gauche), mais 48% pensent l'inverse.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par DANIEL74000 - 20/12/2017 - 07:41 - Signaler un abus Trahison

    Ceux qui pensent que la laïcité est une stigmatisation de l'Islam sont des traites à la patrie dont la première valeur est le respect. Il est temps de mettre fin à l'absurdité qui fait que ceux qui devraient servir l'Etat sont ceux qui le menacent le plus

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€