Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 21 Février 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Écran incurvé : révolution ou gadget ?

La Keynote d'Apple aura lieu le 9 septembre et selon certaines informations, la prochaine iWatch devrait être dotée d'un écran incurvé, tandis que Samsung a déjà présenté ses nouveaux mobiles et tablettes, dont le Galaxy Note Edge lui aussi à écran incurvé. Une pratique qui tend à se généraliser sans qu'aucune étude ne démontre de véritable gain de performance.

Flex !

Publié le
Écran incurvé : révolution ou gadget ?

L'écran incurvé est une pratique qui tend à se généraliser. Crédit Reuters

Atlantico : La Keynote d'Apple se déroulera ce mercredi 9 septembre. Selon certaines informations la prochaine iWatch devrait être doté d'un écran incurvé à l'image des deux tablettes Samsung dont le Galaxy Note Edge, équipé d'un écran incurvé. Quelle est l'utilité première de ce nouveau design ?

Jean-Gabriel Ganascia : L’incurvation peut être convexe ou concave. Dans le cas la prochaine iWatch, il y a fort à parier qu’elle soit convexe, afin qu’on là lise presque à l’horizontal, ou, en tous cas, sous des angles plus grands qu’avec un écran plat. Dans le cas du Galaxy Note Edge, l’écran tactile présenté dans les publicités est lui aussi convexe : le bord autorise une interaction tactile plus souple qu’avec des boutons matériels.

Pour les écrans de jeux ou pour la télévision, il en va autrement : l’incurvation est concave afin d’immerger au mieux le joueur ou le téléspectateur dans le monde virtuel : il se trouve alors entouré par l’écran ou les écrans, car on prévoit même de mettre bout à bout plusieurs écrans incurvé pour accroître encore son immersion. Dans tous les cas, en particulier pour le prochain iPhone 6 dont on dit qu’il aura un écran incurvé, ou pour certains écrans de télévision, la finalité apparaît aussi d’ordre esthétique : elle relève alors du design.

Concrètement, faut-il y voir une révolution réelle, ou un changement d'ordre ergonomique et esthétique ? Y'a-t-il un gain de performance ?

Sans aucun doute, les écrans incurvés ont une double finalité, ergonomique et esthétique, sans que l’on sache exactement laquelle prend le pas sur l’autre.

Au plan conceptuel, ils n’ont rien de révolutionnaire. Cela signifie simplement que la dalle n’est plus plane, ce qui est un peu plus difficile à réaliser. Les gains apparaissent bien évidemment d’ordre esthétique, encore que là, ce soit laissé à l’appréciation individuelle. Quant à l’aspect ergonomique, il conviendrait de l’évaluer avec précision. Pour l’instant, il ne semble pas y avoir d’étude vraiment probante sur ce sujet. D’ailleurs, beaucoup de commentateurs restent perplexes.

Notons que l’on parle aussi d’écrans souples. Dans ce cas, l’innovation serait certainement plus grande, puisque l’utilisateur serait capable de tordre l’écran pour répondre à ses besoins, éventuellement de le plier comme on le fait avec une feuille de papier et, bien évidemment, de le déplier, comme avec un journal, pour accroître, à volonté, la taille de l’écran. Toutefois, on ne voit pas encore de réalisations probantes sortir sur le marché. Soulignons, pour éviter toute ambiguïté, que les écrans incurvés que l’on évoque aujourd’hui ne sont pas des écrans souples.

Quels sont les avantages d'une telle forme ? Et les inconvénients ?

Les avantages de l’incurvation dépendent de sa nature : soit cela étend le champ sous lequel on peut lire l’écran, dans le cas d’une incurvation convexe, soit cela plonge mieux le spectateur dans le spectacle dans le cas d’une incurvation concave.

 

Quels sont les moyens mis en œuvre pour parvenir à incliner les écrans de la sorte ? Pourraient-ils être utilisés dans le cadre d'autres technologies ?

Au plan conceptuels, les moyens mis en œuvre sont assez simples. En effet, un écran à diode électroluminescente (LED) ou à cristaux liquides intègre un grand nombre de composants qui, habituellement se trouvent répartis sur un plan. Il suffit de gauchir légèrement ce plan pour obtenir l’incurvation souhaitée, puis de recouvrir d’une dalle de la forme correspondante. La fabrication de cette dalle apparaît un peu plus délicate. Comme on l’imagine aisément, il est plus facile de faire des panneaux de verre plans qu’incurvés. Ceci étant, les techniques sont bien maîtrisées actuellement. C’est surtout une question de coût. Enfin, il est bien évident que, toutes les technologies qui intègrent des écrans, et il y a beaucoup aujourd’hui, dans la cuisine ou la voiture par exemple,  peuvent en bénéficier.

 

 

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Gabriel Ganascia

Jean-Gabriel Ganascia est professeur à l'université Pierre et Marie Curie (Paris VI) où il enseigne principalement l'informatique, l'intelligence artificielle et les sciences cognitives. Il poursuit des recherches au sein du LIP6, dans le thème APA du pôle IA où il anime l'équipe ACASA .
 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€