Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 24 Juin 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Vers "le droit de conquête humanitaire" ?

Ou comment les lobbies minoritaires en faveur de l'immigration et autres ONG pro-migrants bafouent la légalité nationale et européenne en toute "légitimité".

Géopolitico-scanner

Publié le - Mis à jour le 4 Avril 2017
Vers "le droit de conquête humanitaire" ?

Chaque jour en Sicile (ou ailleurs dans les îles grecques ou dans les Balkans ou encore à Ceuta et Melilla au Maroc espagnol) débarquent des milliers de clandestins que les Italiens appellent "les récupérés" parce qu'ils sont quotidiennement secourus et "récupérés" grâce aux efforts assidus des navires de sauvetage (illégaux) exploités par des organisations humanitaires idéologiquement engagées dans le refus des frontières et l’immigrationnisme de principe (Moas, Jugend Rettet, Stichting Bootvluchting, Médecins Sans Frontières, Save the Children, Proactiva Open Arms, Sea-Watch.org, Sea-Eye, bateau Life).

Sans surprise, parmi ces "récupérateurs" qui "prêtent" leurs bateaux (extrêmement bien équipés et coûteux), on retrouve les sponsors habituels des "No borders" comme les multiples institutions et ONG "humanitaires" qui gravitent autour du "milliardaire philanthrope" George Soros (Open Society).

Comme l’ont montré nombre de reportages, documents, rapports nationaux et européens tout à fait officiels, on sait que la seule galaxie d’ONG "anti-frontières" liée à la fondation Open Society (cofinancée par d’autres bienfaiteurs) a accordé, pour la seule année 2015, 500 millions de dollars pour promouvoir "l'arrivée des migrants" en Europe. Sur une période de dix ans, on estime les investissements destinés purement et simplement à contrer les politiques européennes d'immigration entre 2 et 5 milliards de dollars. Mais Soros n’est pas le seul contributeur. Human Rights Watch (HRW) a, par exemple, financé des structures de "récupérateurs" à hauteur de 100 millions de dollars sur une période équivalente. HRW est mentionnée explicitement sur les sites d’ONG pro-migrants clandestins qui affrètent les bateaux, notamment W2eu et WatchTheMed.

Cette réalité du financement - par des milliardaires et ONG - de l’immigration clandestine de masse (prophétisée dans les années 1970 par Jean Raspail dans Le camp des saints), qui a déjà contribué à déstabiliser l’Europe et à faire monter les partis populistes, est rarement décrite par les médias bien-pensants. Elle est même souvent rangée hâtivement dans la catégorie des thèses "complotistes" et "xénophobes". Nous avons voulu en savoir plus, car en cette période d’élection présidentielle, et sachant que les "migrants" et autres "sans papiers" sont en réalité acheminés dans le cadre d’un vaste trafic humain de réseaux criminels (drogue, prostitution, réseaux de délinquance, faux papiers, voyages illégaux, contrebande, travail au noir, terrorisme, etc), il est pour le moins étonnant de constater que ni les Etats souverains - dont les lois sont bafouées par les ONG précitées - ni les institutions européennes comme Frontex, n’ont mis fin à cette complicité entre "humanitaires récupérateurs" et circuits criminels de clandestins qui portent pourtant atteinte au droit en vigueur, au contrôle des flux migratoires et à la défense des frontières.

Ces informations sont connues et déplorées par les autorités régaliennes des pays-membres de l’UE et elles ont souvent fuité dans le site d’InfoDirekt qui a l’oreille des services secrets autrichiens. Le rôle du magnat américain d'origine hongroise, mais aussi celui d’ONG comme MSF, ou HRW est connu. Toutefois, celui du département d'État, qui a souvent appuyé ce phénomène (ainsi que l’idée de faire entrer la Turquie dans l’UE), notamment sous l’Administration Obama, est moins connu du grand public.

Loin d’être le fruit de la propagande de "l’extrême droite", cette réalité a été dénoncée dans des rapports officiels de l’Agence européenne chargée de ces question, Frontex, dont le directeur, Fabrice Leggeri, a récemment vivement critiqué la tendance de ces ONG (opposées à l’ordre en place) à aider les "migrants" clandestins et nombre de "réfugiés" (majoritairement faux) à s’installer en Europe et pour cela à les "récupérer" de plus en plus près des côtes libyennes. Ce fait a de facto encouragé les trafiquants libyens et autres mafieux migratoires à mettre toujours plus de "récupérables" dans leurs barques de fortune et à les charger de plus en plus (mal), puis à les laisser dériver (ou même couler) de plus en plus près des côtes libyennes en sachant que les bâteaux des ONG sorosiennes et autres organiseront le reste du voyage pour eux…. Comme le déplorent les autorités italiennes et grecques depuis des années auprès de Bruxelles et des autres capitales européennes du Nord - qui obligent les pays méditerranéens frontaliers à recevoir ces masses parfois menaçantes et à assumer seuls les coûts - Leggeri est consterné par le fait qu’aujourd’hui, les alliés objectifs des passeurs de clandestins, des réseaux de trafiquants d’humains sont ces ONG cosmopolitiquement correctes qu’aucun média bien-pensant ou aucun politique (autre que populiste) n’ose plus critiquer ou interdire depuis que la gauche révolutionnaire xénophile, si influente au sein des médias et des mouvances dites antiracistes, a réussi à diaboliser et disqualifier toute personne ou parti hostile aux postulats  immigrationnistes.

L’appel d’air immigrationniste et le laxisme des États européens complexés : une aubaine pour les "mafieux migratoires"

Véritable aubaine pour les passeurs criminels et trafiquants d’êtres humains (mafias turques, libyennes, albanaises, etc), les "récupérateurs" argentés leur ont permis de réduire considérablement les coûts et distances des voyages, pourtant facturés par eux toujours aussi cher (entre 2 000 et 10 000 euros selon les projets migratoires). Ils ont, en effet, créé un appel d’air qui a lui-même multiplié les incitations et donc également les risques de morts en mer, ce qui a alimenté la propagande culpabilisatrice visant à rendre l’Europe moralement responsable de ces drames qui sont en réalité dus aux réseaux de passeurs illégaux et des ONG tout aussi illégales dans leur soutien "humanitaire" à la migration illégale... Fabrice Leggeri, que l’on devrait entendre et médiatiser bien plus si l’on voulait prendre réellement la mesure du phénomène, et donc à travers lui l’Union européenne et ses Etats-Membres, a dénoncé explicitement ces activités subversives de "sauvetage maritime" financées notamment par les institutions de George Soros.

Citons parmi les opérations des navires de gros calibres affrétés et financées par ces ONG qui assurent le transfert dans nos ports de milliers de migrants illégaux abandonnés par leurs passeurs-esclavagistes criminels dans les eaux libyennes, le Topaz Responder de l’ONG MOAS, le Bourbon Argos de Médecins Sans Frontières (MSF), ou encore le MS de Sea Eye, presque toujours financés par le milliardaire xénophile. Rappelons tout de même que cette impressionnante flotte de navires-phantômes qui battent pavillon et drapeaux panaméens (Golfo azzurro, de l’association hollandaise et Dignity 1 de MSF), du Belizée (cf le Phoenix du Moas), ou encore des îles Marshall (il Topaz 1, di Moas), ont comme objectifs déclarés d’inciter à la désobéissance des lois européennes et nationales et d’empêcher l’UE de contrôler ces frontières.

Cet objectif subversif, loin d’être le fruit des imaginations "complotistes" des "populistes xénophobes" européens, est clairement exprimé dans les sites mêmes de ces organisations "buonistes" comme disent les Italiens. L’association allemande Sea Watch, qui arme deux navires de secours nommés comme elle affirme "se battre pour le droit à la liberté de mouvement" et "refuse d’accepter les distinctions arbitraires entre réfugiés et migrants", façon de poser le respect des frontières, le principe de souveraineté et les lois en vigueur dans nos sociétés comme nuls et non avenus.

Quant à Sea Eye, une autre organisation allemande qui affrète un navire de 26 mètres et organise des "ponts de sauvetages", elle affirme fièrement sur son site se battre "contre tous les futurs plans européens - en cours de discussion avec les autorités maghrébines- pour le transfert des migrants dans des camps situés en Libye et en Tunisie". De la même manière, un article publié sur le site de l'organisation maltaise Moas, qui finance le navire Topaz Responder, assume un plan et un projet directement fondés sur la promotion du non-droit : l'auteur de l’article raconte fièrement le "sauvetage de 650 migrants récupérés dans la nuit du 21-22 novembre 2016 à 20 kilomètres de la côte de la Libye puis acheminés en Italie", l’article précisant qu’une "flotte humanitaire" fonctionne bien dans la limite de douze miles (22,2 km) des eaux territoriales.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Djib - 31/03/2017 - 18:14 - Signaler un abus Un excellent sujet pour "cash investigation"!

    Non, je rigole!

  • Par toupoilu - 31/03/2017 - 18:50 - Signaler un abus Marine, vite.

    .

  • Par Anouman - 31/03/2017 - 22:50 - Signaler un abus ONG

    Le problème dans l'affaire c'est que ces ONG n'auraient plus rien à faire si les Européens avaient dès le départ renvoyé tous les migrants d'où ils venaient, systématiquement. Le flot se serait tari tout de suite. Comme ce sont des couilles molles il n'y a pas lieu de s'étonner qu'ils ferment les yeux sur les activités subversives de ces ONG.

  • Par cloette - 01/04/2017 - 08:24 - Signaler un abus Une idée pour Soros

    Aider les pays d'où viennent ces migrants : électricité eau routes hôpitaux écoles ( Borloo Le fait en Afrique ou du moins essaie ) , mais Soros préfère dèstabiliser l'Europe, l'anéantir ...... Alexandre Del Valle parle d'or .

  • Par Ganesha - 01/04/2017 - 10:36 - Signaler un abus Référendum sur le Visa Humanitaire

    J'ai déjà publié plusieurs commentaires où j'essaie d'expliquer aux lecteurs d'Atlantico quelles sont les solutions pratiques… Mais beaucoup d'entre vous sont ''durs de la comprenette'' ! Le seul pays européen qui applique actuellement une réponse appropriée au problème des ''faux demandeurs d'asile'', qui essaient de détourner le sens de l'article 14 de la Déclaration de 1948, c'est la Hongrie, qui les enferme dans des centres de rétention. Avec votre vote aux présidentielles, vous participerez à un référendum qui vous pose une question claire : par les points 25 et 28 de son programme, Marine Le Pen annonce qu'elle mettra en œuvre la ''solution hongroise'', puisqu'elle précise que les futurs immigrés devront attendre la réponse de la France en dehors de notre territoire national et n'entreront chez nous ''légalement'' que s'ils ont obtenu une réponse positive. Si vous votez pour n'importe quel autre candidat, vous accepterez la mise en œuvre de la directive européenne qui crée le ''Visa Humanitaire'', qui légalise l'immigration ''soi-disant temporaire'' et qui ouvre notre continent à ''Toute la misère du Monde''. https://www.marine2017.fr/programme/

  • Par Ganesha - 01/04/2017 - 10:40 - Signaler un abus Autre question... et réponse claire

    Sachez également que François Fillon ne s'est absolument pas engagé à s'opposer à la décision de la Cour de Justice européenne qui légalise la GPA. Voici le texte de la proposition 87 de Marine Le Pen : ''Face aux pressions d’autorités supranationales, maintenir l’interdiction de la GPA et réserver la PMA comme réponse médicale aux problèmes de stérilité. Créer une union civile (PACS amélioré) qui viendra remplacer les dispositions de la loi Taubira, sans effet rétroactif.''. === https://www.marine2017.fr/programme/

  • Par Galadriel - 01/04/2017 - 11:58 - Signaler un abus galadriel

    Exellent article. A lire 'le camp des saints " de j Raspail. bonne remarque de Cloette. Quel intérêt à vouloir envahir l Europe par la pauvreté et les musulmans? Et après, que fera Soros ?

  • Par lasenorita - 01/04/2017 - 14:11 - Signaler un abus ''La conquête humanitaire''

    La plupart des ''réfugiés'' sont musulmans, ils habitent ,souvent,dans un pays qui était une ''colonie'' et ils ont chassé les non-musulmans de leur pays natal.. sans avoir pitié de ces ''colonisateurs'' qui les faisaient pourtant travailler! Ils pensaient pouvoir être capables de se débrouiller tout seuls, sans l'aide des ''Occidentaux'' mais depuis 50 ans que les musulmans sont ''indépendants'' ils se rendent compte qu'ils étaient plus heureux ''au temps des colonies'' et ils désirent vivre,maintenant,avec les ''colonisateurs'' qui, paraît-il,les exploitaient.. (avant 1962)....à côté de cela, on voit de ''riches'' musulmans gaspiller les sous que leur procure le pétrole(qu'ils trouvent dans leur sol, sans se fatiguer)ces riches musulmans devraient accueillir leurs ''frères'' musulmans dans leur pays... parce qu'en France on est SATURE de musulmans, nous avons déjà 3 millions de chômeurs et des milliers de ''vrais'' Français qui sont SDF!...

  • Par lemillanh - 01/04/2017 - 14:37 - Signaler un abus ma contribution mensuel à MSF

    va être stoppée merci Del Valle

  • Par langue de pivert - 01/04/2017 - 18:47 - Signaler un abus FILLON PRÉSIDENT ! ☺

    Plus de migrants ? Votez Macron !

  • Par langue de pivert - 01/04/2017 - 19:04 - Signaler un abus Article à "AJOUTER AU CLASSEUR" !

    Argumenté, étayé, documenté. Des noms, des lieux, des dates, des faits. Je lis un média pour nourrir ma réflexion (avec M. Del Valle je suis servi) C'est quand même plus important que de savoir qui se fait payer des cravates pour son anniversaire ! Question de priorité. Dans 5 ans il sera trop tard ! Les planètes sont alignées ! Un environnement mondial favorable (qui s'opposerait à une intervention musclée de l'Europe ? les USA ? La Russie ? La Chine ? Les opinions publiques Européennes ? Je crois pas !) L'alternance sera décisive ! Après faudra pas pleurer ! C'est aux Français de décider !

  • Par langue de pivert - 01/04/2017 - 19:12 - Signaler un abus Faîtes le bon choix...ou gardez le silence à jamais !

    Il n'y a qu'un candidat (Fillon) et une candidate (Le Pen) pour agir ! Les gauches - de Macron à Poutou en passant par Bayrou et Mélanchon sans oublier Hamon - se reconnaissent et sont complice de ces mafia rubicondes. Comme l'exécutif actuel est complice ! Le changement c'est bientôt ! Ou jamais ! En 2022 tout sera plié !

  • Par lemillanh - 01/04/2017 - 21:40 - Signaler un abus ma contribution mensuel à MSF

    va être stoppée merci Del Valle

  • Par cloette - 01/04/2017 - 23:41 - Signaler un abus Destabilisation de l'Europe

    Programmée. C'est clair . Le Moyen Orient èclaté, remodelé et l'Europe qui est là comme une grosse bêtasse . Moyen Orient à l'origine de toutes les civilisations, quelle pitié !

  • Par Anguerrand - 02/04/2017 - 05:15 - Signaler un abus Personne ne fait mention du fait que se sont des jeunes hommes

    en âge de combattre contre les islamistes, qui viennent se mettre a l'abri en Europe en laissant toute leur famille se dem.......der . Bien sûr c'est plus facile de laisser les " croisés " se laisser tuer pour eux. Durant les dernières guerres en France , ces jeunes auraient été considérés comme déserteurs. Nous on les traite comme des malheureux venu chercher la paix ( et les aides !) alors même que la Syrie est presque revenu dans le giron de l'état, sauf 1/4 de Mossoul. Ne nous laissons pas abuser et n'écoutons pas Macron qui est partisan du métissage et de l'accueil des ces " pauvres gens " bien mieux organisés que ce que l'on croit

  • Par Ganesha - 02/04/2017 - 13:08 - Signaler un abus Redoutables immigrationnistes

    La plupart des lecteurs d'Atlantico ont compris que Hamon, Mélenchon et Macron sont de redoutables immigrationnistes. Reste le personnage mystérieux et controversé de Fillon. Ce qu'il faut comprendre, c'est que des politicards comme le beau François, ou son ancien maitre, Sarko, ne sont que des marionnettes, dont le seul but est l'enrichissement personnel. Ils n'ont aucun but politique : sur ce sujet, ils ne font qu'exécuter les désirs de leurs ''sponsors''. Et aussi bien Mr Bolloré que le comte Henri de Castries considèrent le commerce des esclaves comme indispensable au bon fonctionnement de la société.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Alexandre Del Valle

Alexandre del Valle est un géopolitologue et essayiste franco-italien. Ancien éditorialiste (France SoirIl Liberal, etc.), il intervient à l'Ipag,  pour le groupe Sup de Co La Rochelle, et des institutions patronales et européennes, et est chercheur associé au Cpfa (Center of Foreign and Political Affairs). Il a publié plusieurs essais en France et en Italie sur la faiblesse des démocraties, les guerres balkaniques, l'islamisme, la Turquie, la persécution des chrétiens, la Syrie et le terrorisme.

Il est notamment l'auteur des livres Comprendre le chaos syrien (avec Randa Kassis, L'Artilleur, 2016), Pourquoi on tue des chrétiens dans le monde aujourd'hui ? : La nouvelle christianophobie (éditions Maxima), Le dilemme turc : Ou les vrais enjeux de la candidature d'Ankara (éditions des Syrtes) et Le complexe occidental, petit traité de déculpabilisation (éditions du Toucan). Son dernier ouvrage paraîtra le 26 octobre 2016 : Les vrais ennemis de l'Occident : du rejet de la Russie à l'islamisation de nos sociétés ouvertes (Editions du Toucan). 

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€