Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 20 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pourquoi le spectre de la 3ème Guerre mondiale n'est pas une simple vue d'esprits en mal de frissons

Après les mouvements de l’OTAN en Europe de l’Est aux frontières de la Russie puis ceux de la marine américaine et en Mer de Chine, puis après les bombardements américains en Syrie (7 avril) et en Afghanistan (13 avril), subitement décidés par une Administration Trump qui semble ainsi rompre brutalement avec l’isolationnisme annoncé pendant la campagne présidentielle américaine, le spectre d’une "troisième Guerre mondiale" a recommencé à hanter les esprits.

Géopolitico-scanner

Publié le
Pourquoi le spectre de la 3ème Guerre mondiale n'est pas une simple vue d'esprits en mal de frissons

L’idée que l’Europe et l’Occident puissent connaître à nouveau la guerre en conséquence des tensions occidentalo-russes autour de l’Ukraine du bourbier syrien - où se côtoient dangereusement les armées occidentales, russe, syrienne, turque et iranienne, - ou en réaction aux essais nucléaires et balistiques de la Corée du Nord (sans oublier la revendication de la Mer de Chine Méridionale par Pékin), ne cesse de gagner du terrain. Et les attentats islamistes presque mensuels et parfois même hebdomadaires dans des capitales européennes font dire à certains qu’une guerre est déjà livrée depuis des années sur notre sol et qu’il s’agit à la fois d’une guerre civilisationnelle et pas seulement terroriste puis d’une guerre asymétrique à la laquelle nous avons le plus grand mal de faire face.

Deux décennies de doctrine pacifiste béate qui ont bercé les Européens dans l’illusion de la Paix universelle et de la tolérance ont finalement débouché sur un brutal atterrissage dans le réel et dans le retour de la tragédie.

L’expression Troisième Guerre mondiale paraît, donc, exagérée, dans la mesure où les risques de guerre les plus imminents sont régionaux, locaux (Inde-Pakistan ; Inde-Chine ; Corée du Nord/Asie méridionale et orientale; Syrie ; Iran ; ou Ukraine), et dans la mesure où l’arme atomique a un fort pouvoir de dissuasion, puisqu’elle peut décourager à la fois le faible et le fort, dès lors que l’un des deux ennemis est capable de rayer de la carte la capitale de l’autre avec des conséquences et séquelles inimaginables à côtés desquels ceux d’Hiroshima et Nagasaki seraient des détails.

En janvier 2017, c’est une personne plutôt réputée pour sa modération verbale ; Michaël  Gorbatchev, qui a tiré la sonnette d’alarme et a averti qu’une troisième guerre mondiale semblait en phase de préparation à la lumière du réarmement constaté partout dans les grands pays du monde et autres puissances émergentes, exceptées la vielle Europe de l’Ouest. Ainsi, le rapport sur le Monde en 2035, publié par la CIA évoque « les paradoxes du progrès » selon lesquels en dépit des opportunités économiques et technologiques, jamais nos sociétés n’ont été menacées par autant de risques de guerre (Ukraine, les tensions en mer de Chine méridionale, la Syrie, l’Iran, etc).

Déjà, avant l’arrivée au pouvoir de Donald Trump, l’ex-Chef d'État-Major de l'Armée de Terre américaine, le général Mark Milley, déclarait à son auditoire sur un ton très martial, lors de la réunion annuelle de l'Association of the United States Army à Washington-DC : "La volonté stratégique de notre nation, les États-Unis, est remise en cause et nos alliances sont testées de manières auxquelles nous n'avons pas été confrontées depuis de nombreuses décennies (…). Je veux être bien clair avec ceux qui veulent nous faire du mal ... l'armée des États-Unis - en dépit de tous nos défis, en dépit de notre tempo opérationnel, en dépit de tout ce que nous avons fait, nous allons vous stopper et nous allons vous battre plus durement que vous ne l'avez jamais été auparavant. Ne vous méprenez pas à ce sujet (…).

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 22/04/2017 - 10:18 - Signaler un abus Oui, entièrement d'accord avec Del Vallee!

    Les gouvernements gauchistes, europeistes ou américains qui ont précédé ces élections ont préparé la guerre en croyant préserver la paix. Par leur faiblesse et leur lâcheté, ils ont donné des gages à l'islamo-fascisme, exactement comme les gauchistes du Front populaire préparaient l'international-socialisme Hitlerien, en fermant les yeux sur le re-armement de l'Allemagne, l'invasion de la Ruhr, et en acceptant l'annexion des Sudetes. À cause de la gauche à tous les étages, les islamo-fascistes ont annexé des pans entiers de notre souveraineté, se préparant à franchir des frontières qui n'ont plus rien de concret, grâce aux collabos de l'islamisme...et la Chine et la Russie sont en embuscade de cette soumission, espérant que les occidentaux gangrenés par le gauchisme leur permettront de retrouver leur puissance économique et impériale en berne...les problèmes en Corée sont l'exacte conséquence de la lâcheté d'Obama. Et il suffit que s'y surajoute un ou deux conflits, en Mer de Chine et au Moyen-Orient pour déclencher une réaction en chaîne...

  • Par bd - 22/04/2017 - 14:31 - Signaler un abus Les dangers de l'eurasisme, recyclage russophile du nazisme

    Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen sont tous deux des énamourés de la Russie. L'un pour sa fascination soviétique et l'autre pour sa nouvelle "philosophie" eurasiste (Alexandre Douguine est le second cerveau de Vladimir Poutine) de recyclage du Nazisme. Rien que des proximités politiques avec des autocrates. Quand on vous disait que les extrêmes se rejoignent!

  • Par bd - 22/04/2017 - 14:33 - Signaler un abus VOUS VOUS FAITES AVOIR!!!

    Les Le Pen sont soit devenus Eurasistes, soit sont des marionnettes de Poutine. L'Eurasisme est un NAZISME ultra-nationaliste recyclé façon russophile par le second cerveau de Vladimir Poutine qualifié de "philosophe le plus dangereux au monde". https://fr.wikipedia.org/wiki/Alexandre_Douguine#Liens_avec_l.27extr.C3.AAme-droite_fran.C3.A7aise Voyez-y les connections troubles de Jean-Marie Le Pen et de sa nièce Marion-Maréchal Le Pen, la meilleure pompe à voix du FN. Les Le Pen prétendant défendre la France sont en fait soit des PIONS soit des TRAITRES bafouant les valeurs françaises les plus élémentaires: Liberté, Égalité, Fraternité.

  • Par Leucate - 22/04/2017 - 16:09 - Signaler un abus @bd le siropt macron macron macron

    Arrêtez d'essayer de nous faire prendre des vessies pour des lanternes. La Russie n'est plus l'Union Soviétique, elle en fut d'ailleurs la première victime et celle qui paya le bilan humain le plus lourd au communisme. Depuis 1991 elle s'en est libérée, a retrouvé son Histoire, son drapeau, ses traditions et, c'est essentiel, sa religion, en reconstruisant ou en réhabilitant ses églises aujourd'hui bondées. Elle était un puissant empire européen qui a participé à de nombreuses guerres sur notre continent et signé les grands traités qui y mettaient fin, elle a été notre alliée de 1892 à 1917 (le pont Alexandre III à Paris) et veut reprendre sa place dans le concert des nations. Pour nous français, autant l'URSS était l'ennemi "conventionnel" comme on disait dans l'Armée à mon époque, autant la Russie ne doit pas être considérée comme un ennemi potentiel mais un atout pour l'Europe vu son vaste territoire et ses immenses richesses. L'Histoire bégaie. Les USA ont braqué la Russie en allant chatouiller Micha sur son territoire, et nous avons donc une resucée du Grand Jeu qui opposait l'empire russe à l'empire britannique à la fin du XIX° siècle.

  • Par ChristineG - 22/04/2017 - 17:47 - Signaler un abus Kagan chien enragé

    De Gaulle lui-même avait rêvé d'une Europe unie, incluant la Russie. Ce qui est rationnel du point de vue géographique, puisque nous faisons partie après tout du même continent. Rationnel également du point de vue économique, puisque l'Europe de l'Ouest échange volontiers ses produits et services contre l'énergie russe (gaz et autres). Une symbiose qui marche. Alors où est le problème ? Le problème est que les USA ont la trouille devant l'irrésistible ascension de l'Asie. Ils ne veulent à aucun prix céder une miette de leurs conquêtes. Ils maintiennent leur empire par la force, avec 700 à 800 bases militaires établies dans plus de 70 pays. Ils sont à ce jour impliqués dans au moins une dizaine de conflits --- pas sur leur territoire, bien sûr, ce serait trop douloureux … Leur économie est une économie qui repose sur la guerre perpétuelle. Ils sont galvanisés par des chiens enragés comme Kagan. Si c'est ça, la Pax Americana, alors non à un monde unipolaire. On voit ce que ça donne.

  • Par vangog - 23/04/2017 - 01:39 - Signaler un abus @bd "vous vous faites avoir"...comment savez-vous?

    L'issue du scrutin est dans quinze jours!...auriez-vous des informations et sondages non bidonnés d'état PS suggérant que Marine Le Pen sera vaiqueur du scrutin Présidentiel?...

  • Par Delacote - 23/04/2017 - 07:33 - Signaler un abus Bien vu van gog,

    Bien vu van gog, C'est ce que je pense aussi sur ce sujet.

  • Par Delacote - 23/04/2017 - 07:39 - Signaler un abus Vrai leucate

    Et les Yankees ne tolèrent aucune concurrence sur leur territoire. Leur territoire, s'étend d'est en ouest et du nord au sud sur toute la planète

  • Par Marie-E - 23/04/2017 - 14:49 - Signaler un abus assez d'accord

    avec vangog sur ce sujet. Très bien vu. Il y a tout de même un truc qui me chiffonne mais rien n'est parfait dans ce monde : c'est que Fillon fasse confiance aux ayatollahs. J'espère que cela n'est que provisoire et pour éradiquer Daech car la politique foireuse des ayatollahs et non pas de l'Iran est inquiétante au Proche Orient. Et de plus Ahmadinedjad revient pour les prochaines élections. Au moins on n'a pas de doute sur sa faculté de nuisance.

  • Par lasenorita - 23/04/2017 - 14:52 - Signaler un abus La Corée et les U.S.A..

    En Corée du Nord:Kim et ses généraux sont prêts pour affronter le géant américain...En Orient: les musulmans veulent répandre l'islamisme dans le Monde.. En Occident: les Bisounours qui donnent des armes aux djihadistes.. nous avons tous les ingrédients pour une troisième guerre mondiale! Hier soir, dans l'émission de Thierry Ardisson, ''Salut les Terriens'', monsieur Alexandre del Valle a très bien décrit les prémices d'une guerre mondiale qui nous attend!...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Alexandre Del Valle

Alexandre del Valle est un géopolitologue et essayiste franco-italien. Ancien éditorialiste (France SoirIl Liberal, etc.), il intervient à l'Ipag,  pour le groupe Sup de Co La Rochelle, et des institutions patronales et européennes, et est chercheur associé au Cpfa (Center of Foreign and Political Affairs). Il a publié plusieurs essais en France et en Italie sur la faiblesse des démocraties, les guerres balkaniques, l'islamisme, la Turquie, la persécution des chrétiens, la Syrie et le terrorisme.

Il est notamment l'auteur des livres Comprendre le chaos syrien (avec Randa Kassis, L'Artilleur, 2016), Pourquoi on tue des chrétiens dans le monde aujourd'hui ? : La nouvelle christianophobie (éditions Maxima), Le dilemme turc : Ou les vrais enjeux de la candidature d'Ankara (éditions des Syrtes) et Le complexe occidental, petit traité de déculpabilisation (éditions du Toucan). Son dernier ouvrage paraîtra le 26 octobre 2016 : Les vrais ennemis de l'Occident : du rejet de la Russie à l'islamisation de nos sociétés ouvertes (Editions du Toucan). 

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€