Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 20 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

L’amalgame de l’antisémitisme et de l’islamophobie et la stratégie de la "reductio ad hitlerum"

La vision outrancièrement victimiste, qui consiste à faire croire aux musulmans qu’ils sont traités en Occident comme les Juifs jadis victimes de pogroms ou de génocide, est particulièrement explosive.

Geopolitico-scanner

Publié le
L’amalgame de l’antisémitisme et de l’islamophobie et la stratégie de la "reductio ad hitlerum"

Comme le CCIF et les protagonistes de l’islamisme mondial «institutionnel», l’ancien Secrétaire général de l’Organisation de la Coopération Islamique, Ekmeleddin Ihsanoglu, n’a pas hésité à appuyer sur le point sensible occidental de la reductio ad hitlerum («point Godwin») lorsqu’il a déclaré, en septembre 2010, «nous nous dirigeons vers un paradigme ressemblant à l’antisémitisme des années 1930 ». Les pôles de l’islamisation mondiale sont aidés dans cette stratégie de culpabilisation-diabolisation par certaines forces « antiracistes» d’extrême-gauche notamment. Pour Cécile Duflot (Europe Écologie – Les Verts) par exemple, «les ressorts de l’usage de l’islamophobie aujourd’hui sont un peu les mêmes que les ressorts de l’usage de l’antisémitisme». On peut citer également les cas d’Olivier Besancenot, Jean Luc Mélenchon, Clémentine Autain, Danièle Obono, qui, aux côtés de cautions morales comme les associations antiracistes (MRAP, Ligue des Droits de l’Homme, CCIF, etc.) et d’intellectuels ou journalistes comme Edwy Plénel, Pascal Boniface, Thomas Guénolé, ou Vincent Geisser (CNRS), œuvrent à faire admettre l’idée selon laquelle les musulmans seraient les victimes emblématiques de la pire nouvelle forme de racisme: l’islamophobie assimilée à l’antisémitisme d’hier.

En Belgique, l’islamologue belge Michaël Privot, anciennement militant des Frères musulmans, a pu ainsi affirmer que «l’islamophobie et l’antisémitisme, ce sont les deux faces d’une même pièce», le même «nom de l’Occident judéo-chrétien »… Pour le directeur de Mediapart, Edwy Plenel, auteur d’un plaidoyer intitulé Pour les musulmans, les musulmans, «nouveaux juifs», seraient « opprimés» à la fois par les racistes de droite, par les «islamophobes» de Charlie Hebdo, puis par la République laïcarde, coupable de promulguer des lois d’exception contre le voile islamique, de refuser des aménagements communautaristes ou même de mener une «lutte sécuritaire» contre l’islamisme. 

Dans la même veine, peu après les attentats de l’hypercasher et de Charlie Hebdo, Jean-Luc Mélenchon a comparé le sort des musulmans dans la République française à celui des Protestants massacrés lors de la Saint Barthélémy et des Juifs génocidés par les Nazis durant la seconde guerre mondiale. Cette vision outrancièrement victimiste, qui consiste à faire croire aux musulmans qu’ils sont traités en Occident comme les Juifs jadis victimes de pogroms ou de génocide, est très explosive, car l’histoire et la polémologie montrent qu’il est très facile de faire croire à un groupe, pour le souder et le monter contre un autre, qu’il est plus persécuté qu’il ne l’est réellement, puis, corrélativement, de le convaincre que tous ses maux sont la faute de l’Autre, à rejeter et dont on doit se dissocier. La conséquence de cette représentation est que ce groupe victimisé et flatté dans un narcissisme communautaire finit par ne plus être capable de se remettre en question. La suite logique consiste à s’exclure de lui-même de la société environnante, jugée foncièrement hostile, et à se « désassimiler». Les sociétés occidentales, qui baignent dans la pensée islamiquement correcte depuis des décennies, en paient déjà le prix en matière de difficulté d’intégration et de radicalisation islamiste. Ce phénomène est grave, car les persécutions dont parlent constamment les islamistes et leurs alliés «islamo-gauchistes» sont le carburant du terrorisme jihadiste d’Al-Qaïda ou de Daech. Ceux-ci mettent en effet systématiquement la lutte contre «l’islamophobie» et les «ennemis de l’islam» au centre de leur propagande et de leurs appels à la violence barbare.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Atlante13 - 06/04/2018 - 11:37 - Signaler un abus C'est fou,

    comme les femmes de gauche aiment les islamistes. A quand le voile? Honnêtement, sur elles, ça ne me gênerait pas. Et puis, pouvoir taper dessus suivant les préceptes de la charia, quel pied....

  • Par MIMINE 95 - 06/04/2018 - 12:26 - Signaler un abus Hitler est devenu un produit GC destiné a crétiniser les masses

    le profit étant immédiat et assuré. Mais il n'y a pas que l'extrême gauche pour en user et en abuser, il suffit de compter l'espace audiovisuel occupé par ce sujet à la TV... j'ai pourtant le sentiment que ce n'est pas la dénonciation du génocide juif qui soit le véritable argument des programmateurs !!. Autre réflexion: "flatté dans"...."un narcissisme communautaire finit par ne plus être capable de se remettre en question." OUPS! La "oumma" s'est elle déjà remise question au cours des siècles passés et présents ?? je crois bien qu'il n'en existe aucun exemple, mis à part quelques intellectuels ultra minoritaires et largement diabolisés par, la oumma (l'espoir est donc mince). Melenchon et l'extrême gauche le savent fort bien et surfent sur cette "certitude, d'être "le meilleur des peuples" d"Al..h qui du ciel "leur" fit descendre "LA" vérité, pour manipuler ces masses zombies, avec lesquelles ils espèrent bien mener à terme leur "révolution" qui fera, un "Monde parfait" ! avec des « humanoïdes uniformes » rendus parfaits par, l'asservissement mental de la nouvelle pensée OBLIGATOIRE . Millénarisme religieux, le millénarisme politique même combat.

  • Par ISABLEUE - 06/04/2018 - 14:44 - Signaler un abus A vomir de faire un tel parallèle

    Il y a eu la Shoah et des pogroms en Europe bien avant 1940 oui. Mais il y a eu des massacres juifs dans les pays arabes aussi.. en 1912 à Fes au Maroc, en Algérie en 1934, en 1941 enTunisie, en Syrie en 47, en 41 à Bagdad, puis re le Maroc avec à Oujda et Jerrada en 48. Combien de pays arabes vidés de ses juifs ??? Je pense qu'ils aiment faire le parallèle pour SE DONNER DE L IMPORTANCE. Qui a kidnappe un musulman en France, parce qu'il a le l'argent ?? qui a tué des enfants à bout touchant dans une école musulmane ?? QUi met des bombes dans des mosquées ????

  • Par lima59 - 06/04/2018 - 15:10 - Signaler un abus Ainsi va la vie

    Je ne pense pas que ce cela soit le fait de se victimiser, qui se résulte en exclusion. Ils ont une autre culture, langue, qu'ils tiennent par -dessus tout à faire valoir et en cela ils se mettent en marge eux- mêmes.

  • Par Deudeuche - 06/04/2018 - 15:55 - Signaler un abus Qui écoute sérieusement la Meluche

    Richissime politicien agitateur et inutile.

  • Par cloette - 06/04/2018 - 16:57 - Signaler un abus Il devient ouf Méluche

    Comparer le sort des maghrébins à celui des protestants à la st Barthélemy et des Juifs génocides par les nazis ? Il disjoncte grave, je me demande s'il ne devient pas fou, il avait une drôle de tête à la manifestation du Crif pour la dame assassinée . ( au fait, assassinée par qui ? )

  • Par cloette - 06/04/2018 - 16:58 - Signaler un abus Il devient ouf Méluche

    Comparer le sort des maghrébins à celui des protestants à la st Barthélemy et des Juifs génocides par les nazis ? Il disjoncte grave, je me demande s'il ne devient pas fou, il avait une drôle de tête à la manifestation du Crif pour la dame assassinée . ( au fait, assassinée par qui ? )

  • Par zelectron - 06/04/2018 - 17:25 - Signaler un abus éthymologies

    antisémitisme : être opposé aux juifs islamophobie : avoir peur de l'islam l'amalgame est particulièrement idiot et ce, sans jugement de valeur en ce qui concerne les 2 épithètes.

  • Par ajm - 06/04/2018 - 17:48 - Signaler un abus Culot monstre.

    Étant donné la multiplication des musulmans dans les pays Européens et aussi dans d'autres regions , notamment en Palestine et même en Israël ( multiplication par dix ou douze au moins en près de 70 ans) l'invocation du génocide de leur part est tout de même ahurissant! Plus c'est énorme, plus cela passe .

  • Par Djib - 07/04/2018 - 11:41 - Signaler un abus Faire un raccourci entre la ST Barthelemy et l'islamophobie,

    dans une période où les Français sont massacrés par des terroristes tous musulmans (même si tous les musulmans ne sont pas terroristes) il fallait un très, très gros con pour oser... Méluche s'est évidemment porté volontaire. Dans cent ans, s'il y a encore des livres d'histoire, on les consultera pour savoir pourquoi, pour la première fois dans l'histoire de l'humanité, une civilisation plus brillante sur tous les plans (sciences, culture, économie, puissance militaire, institutions politique) s'est laissée envahir et phagocyter par une autre, archaîque, issue de pays faillis par sa nocivité.

  • Par Pharamond - 07/04/2018 - 17:10 - Signaler un abus Parole,parole,parole

    Mélenchon,se rend compte à son âge qu'il n'a rien réalisé dans sa vie politique,sauf parler,parole,parole,parole...C'est le moins méchant de la bande.Il tuerait son père et sa mère un soir de veillée de noël pour que l'on parle de lui.

  • Par Dorine - 08/04/2018 - 10:11 - Signaler un abus Isableue

    Dans votre liste de massacres de juifs, vous avez oublié le massacre des juifs de Médine par Mahomet et ses troupes en 624.

  • Par salamander - 08/04/2018 - 13:07 - Signaler un abus remarquable analyse

    certaines des personne citées pourraient être considérées comme des traitres à leur pays, leur culture et leur histoire.Et justement l'histoire jugera, comme elle a jugé les défenseurs de l'Union Soviétique et du stalinisme.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Alexandre Del Valle

Alexandre del Valle est un géopolitologue et essayiste franco-italien. Ancien éditorialiste (France SoirIl Liberal, etc.), il intervient à l'Ipag,  pour le groupe Sup de Co La Rochelle, et des institutions patronales et européennes, et est chercheur associé au Cpfa (Center of Foreign and Political Affairs). Il a publié plusieurs essais en France et en Italie sur la faiblesse des démocraties, les guerres balkaniques, l'islamisme, la Turquie, la persécution des chrétiens, la Syrie et le terrorisme.

Il est notamment l'auteur des livres Comprendre le chaos syrien (avec Randa Kassis, L'Artilleur, 2016), Pourquoi on tue des chrétiens dans le monde aujourd'hui ? : La nouvelle christianophobie (éditions Maxima), Le dilemme turc : Ou les vrais enjeux de la candidature d'Ankara (éditions des Syrtes) et Le complexe occidental, petit traité de déculpabilisation (éditions du Toucan), Les vrais ennemis de l'Occident : du rejet de la Russie à l'islamisation de nos sociétés ouvertes (Editions du Toucan)

Son dernier ouvrage, La statégie de l'intimidation (Editions de l'Artilleur) est paru en mars 2018

 

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€