Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 20 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

PenelopeGate : Plan F comme… foutu ?

Voyant les caciques de la droite incapables de trouver en leur sein la force de changer de candidat, Fillon les a placés au pied du mur et, pilote de course au volant d’une voiture sans frein,

Chronique du pot aux roses

Publié le
PenelopeGate : Plan F comme… foutu ?
1 – Responsable mais pas coupable, le retour
 
François Fillon a décidé de parler au cerveau reptilien du noyau dur des électeurs Républicains : « Vous n’avez pas d’alternative et nous vaincrons ou échouerons tous ensemble », leur a-t-il suggéré.  Il mise tout sur leur réflexe clanique, leur hostilité aux juges, aux journalistes de gauche (qualificatif il est vrai redondant), aux socialistes et assimilés, leur rejet viscéral des corrompus du camp d’en face. On peut comprendre cette méfiance et cette détestation mais, sur le fond, cette contre-offensive est fragile. 
 
« Collaboratrice mais pas assistante » a déclaré François Fillon au sujet de Pénélope, pour justifier la quasi absence de traces de travail durant toutes ces années.
On parle pourtant d’assistant parlementaire non ? Circulez, il n’y a rien à voir : « C’est au député de définir le contenu des tâches qu’il assigne à son personnel ». A ce compte-là, il pourrait décider de ne rien leur donner à faire. De toute façon, Pénélope déclarait qu’elle n’était : « Ni son assistante ni quoi que ce soit de ce genre », en anglais dans le texte. Et ce n’est pas le versement d’une indemnité de licenciement qui va arranger les choses.
 
François Fillon invoque des officines, des complots, ce qu’on ne peut naturellement pas exclure mais qui n’enlève rien à la matérialité des faits. Et qui est sans portée sur le volet le plus gênant des accusations, celui qui concerne ses relations avec Marc Ladreit de Lacharrière.
En réalité, voyant les caciques de la droite incapables de trouver en leur sein la force de changer de candidat, Fillon les a placés au pied du mur et, pilote de course au volant d’une voiture sans frein, il se dirige tout droit sur cet obstacle. Le brave député Fenech a appuyé sur le bouton du siège éjectable mais il a dû, isolé et penaud, remonter dans le véhicule fou.
 
Au risque de me faire détester d’une partie des lecteurs d’Atlantico (mais il faut bien que quelqu’un leur dise) : sauf improbable miracle, l’attitude de Fillon reste suicidaire pour la droite. Car cette affaire n’est pas que politique ou médiatique, elle est aussi pénale. Et la contestation oiseuse de la compétence du Parquet national financier, celui-là même dont François Fillon réclamait il y a dix jours à peine qu’il soit diligent, n’y fera rien. L’affaire des primes en liquide de Claude Guéant n’était pas plus complexe que celle des activités de Pénélope, ce qui n’a pas empêché le Parquet national financier d’agir en s’estimant compétent.
 
Pénélope, François, Marc et les autres risquent à tout moment un renvoi direct devant le tribunal correctionnel ou la saisine d’un juge d’instruction. « Fillon veut être élu pour se protéger de la justice » sera le leitmotiv de ses concurrents. 
Quant à ses appels à l’effort et à la discipline budgétaire, cœur de son discours, ils tourneront à vide et susciteront sarcasmes, quolibets et réactions ulcérées.
 
Dans sa fuite en avant, François Fillon n’a plus qu’un seul espoir : que le peuple de droite et du centre ait une sorte de haut-le-cœur face à la perspective d’une présidence Macron et se mobilise pour éviter le face-à-face entre Marine Le Pen et le télévangéliste-banquier. 
Quoi qu’il arrive, le futur président sera élu par défaut, sans enthousiasme, sans garantie aucune d’obtenir une majorité parlementaire aux élections législatives qui suivront. 
 
François Fillon a gagné un bref répit, s’est trouvé un petit ballon d’oxygène. Mais c’est toute la droite et peut-être la Cinquième république elle-même qui va désormais suffoquer avec lui.
 
2 – Encore une statistique désastreuse : merci Macron !
 
Après le chômage et la croissance, c’est au tour du déficit commercial de s’aggraver en 2016, à 48,1 milliards d’euros contre 45,7 milliards un an plus tôt. Tout flanche : les exportations ont reculé de 0,6 % en 2016 alors que les importations continuaient d’augmenter. Même l’excédent des services s’effondre !
Notons avec intérêt que : « le dispositif de sur-amortissement fiscal a provoqué une vague d’importations depuis l’Allemagne», selon Emmanuel Jessua, économiste chez Coe-Rexecode interrogé par le Monde.
Et savez-vous qui a mis en place et promu ce bel instrument en fanfaronnant ? Emmanuel Macron, par la loi qui porte son nom !
 
3 - NKlaMité
 
Le pauvre François Fillon avait décidé de donner à NKM une circonscription en or pour qu’elle se taise. Bim ! Boum ! La tentation de la gesticulation médiatique est plus forte que tout. Voilà que NKM suggère soudain ce que le mari ne veut absolument pas : qu’on entende Pénélope. On est bien mal récompensé de sa générosité législative de nos jours …
 
4 - Pendant ce temps, l’islamisation continue …
 
Alors que tous ces candidats ahanent, triment et se déchirent pour devenir les préposés d’un pouvoir transféré à Bruxelles et Francfort, on notera l’attendrissant reportage du Monde daté du 2 février sur le Secours islamique France : « Avec une maraude du Secours islamique France auprès des sans-abri de Seine-Saint-Denis ».
C’est étrange, mais rien dans l’article ne s’attarde sur les liens entre cette organisation et celle des Frères musulmans qui en pourtant sont les fondateurs. 
 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par ISABLEUE - 08/02/2017 - 13:41 - Signaler un abus le gros B...

    de pire en pire.. Que vont faire les électeurs du parti des Républicains.. je me demande...

  • Par DrPal - 08/02/2017 - 14:03 - Signaler un abus Pas très glorieux...

    ... de reprendre le procès des médias de gauche avec les mêmes accusations et sans preuves. La matérialité des faits? Est-elle établie, démontrée, prouvée? Avez-vous toutes les pièces en main, M. Federbush? François Fillon a apporté des réponses en conférence de presse, mis en ligne tout ce qui peut l'être, répondu à la "Justice". Après deux semaines de bashing médiatique intense, et en attendant que la Justice se prononce, on aimerait que les petits procureurs bavards la ferme un peu. Les français sont assez grands pour se faire une opinion sur Fillon, sur la campagne qui est menée et sur ceux qui l'orchestrent. Les urnes parleront et probablement autrement que certains l'espèrent.

  • Par Ganesha - 08/02/2017 - 14:15 - Signaler un abus Effectivement

    Amis lecteurs de droite, si vous arriviez à vous calmer un peu, et à regarder la situation avec un minimum d'objectivité, vous rendriez compte que le ''système'' fait tout ce qu'il peut pour amener Marine Le Pen au pouvoir ! Elle n'a en face d'elle qu'une incroyable galerie de pourritures, guignols et farfelus ! Avec Trump, Thérésa May, Marine et quelques autres partisans de l'indépendance et de la fierté nationale, enfin un espoir de sortir du chaos actuel en France et ailleurs!

  • Par bern4243 - 08/02/2017 - 14:19 - Signaler un abus Foutu si Fillon reste trop poli ,trop gentil

    les medias sont dans les mains du pouvoir (radiofrance francexxx) et des amis de macron.Drahi (rmc,bfm,sfr) redevable a macron, Fillon n'est pas énarque,pas agrégé,pas normalien il faut le deglinguer, c'est parti , cela se fera t il ? il faut parler du pognon de macron , de ses gains en tant que banquier. Il y a meme des sources du "canard" . quand une campagne dans le figaro? Emmanuel Macron est là parce qu’il sert de roue de secours à un système aux abois, qui rassemble des grands intérêts économiques et financiers, auxquels se joignent tous ces serviteurs de l’oligarchie qui profitent depuis des années d’un capital financier et symbolique qu’ils souhaitent à tout prix conserver. Il y a là quelques grands industriels mais surtout des banquiers, des politiciens de la fausse gauche qui appréhendent les conséquences de la catastrophe Hollande, des hauts fonctionnaires sans morale, une caste médiatique qui ne veut rien lâcher et qui nous pourrissent la vie depuis près de cinquante ans. Ce n’est pas un hasard si la troupe des insupportables, Kouchner, Cohn-Bendit, Minc, Attali, BHL, Bergé se sont précipités au soutien , le chéquier probablement ouvert pour ceux qui en ont les moyen.

  • Par Deudeuche - 08/02/2017 - 14:26 - Signaler un abus @Ganesha

    Cher adversaire de post, je plussois avec amertume, oui il faut en finir avec l'internationale islamo-arc en ciel libérale à la Macron et consort. Pour le reste on verra après...

  • Par cloette - 08/02/2017 - 14:29 - Signaler un abus le système

    C'est une entité autonome qui fait ce qu'elle veut ;Tout le monde en fait partie à moins d'être un anachorète dans le désert de Judée, et comme le dit Ganesha il est en train de mettre Marine Le Pen au pouvoir.

  • Par ZeArno - 08/02/2017 - 14:29 - Signaler un abus L'auteur victime des manipulations médiatiques ?

    J'ai appris hier soir que le parquet financier national n'avait pas dans ces attributions le traitements de ce genre d'affaire. Il est plutôt compétent pour les affaires types "Cahuzac" dans lesquelles il y a une certaine complexité et des relations à l'étranger. C'est un fait indéniable allant dans le sens de l'instrumentalisation de l'affaire. Jusqu'à aujourd'hui et jusqu'à preuve du contraire, aucune preuve d'activité illégale n'a été montrée, et Dieu sait que s'il y en avait une elle aurait été immédiatement sortie dans le torchon canard. Donc pour le moment, le candidat n'est coupable de rien de plus que ce que fond tous ses autres compères députés, sans que ça n'émeut personne. Bizarrement, le redressement fiscal de Macro(n), preuve, ici, d'une activité illégale, passe comme un lettre à la poste pour le bon peuple moutonnisé Français qui, dans le même temps, adule une bande de stupides gens quasi-illettrés courant derrière un ballon et dont la quasi-totalité touche des salaires à faire pâlir de jalousie Mme Fillon.

  • Par Sirol - 08/02/2017 - 14:31 - Signaler un abus Quel but poursuivez-vous ?

    décidément même ici tout est fait pour tenter de démolir le candidat choisi par la Droite et le Centre à partir d'un dossier fabriqué minutieusement par des "fouilles merdes bobo-guaucho" qui font du fric à partir de données fournies par leurs copains qui ruinent la France depuis 2012,auxquels bien entendu vous accordez un crédit illimité tout en mettant en doute sans réserve les dires pertinents de Fillon,de ses défenseurs et soutiens.Pourquoi n'avoir pas initié cet assassinat politique en 2007 ou 2012 mais avoir attendu Janvier 2017,avec l'aimable compplicité du parquet financier,relai complaisant du canard enchaîné.Ma déception à la lecture de Federbusch est proportionnelle à mon écoeurement.

  • Par cloette - 08/02/2017 - 14:45 - Signaler un abus Sirol

    L'amour est aveugle : quel que soit la certitude qu'il y a eu un motif inamical, il s'agit de faits qu'il faut prouver de la part de l'accusateur mais aussi de celui qui est accusé, et on en est là c'est F comme Flou .

  • Par langue de pivert - 08/02/2017 - 14:47 - Signaler un abus Rira bien qui rira le dernier ! A DROITE DROITE ☺

    Je vous apprécie beaucoup (si, si ! Et en plus j'aime les reptiles...surtout les venimeux :-) Et je partage entièrement votre analyse pour le chapitre 1 (les autres aussi d'ailleurs ! :-) Présentez-vous...et si vous êtes sûr de votre coup à 100 % je vote pour vous ! Ce que vous dites était aussi vrai avant cette pitoyable affaire d'ailleurs ! Seuls quelques allumés fanatiques pensaient que "c'était dans la poche" ! Il en aurait été de même avec les 6 autres candidats d'ailleurs ! En doutez-vous ? Tout sauf la gauche, tout sauf les muzz ! La musique est mise il faut danser ! ET VOTER FILLON tant qu'il est là ! Et après Le Pen tant qu'elle sera là ! Quand on a la droite la plus bête du monde je revendique le droit d'être con ! Ce que je sais très bien faire !

  • Par emem - 08/02/2017 - 15:43 - Signaler un abus Je rêve !

    Si l'on continue à s'attaquer à Fillon on risque fort d'aboutir à un résultat inverse de celui recherché. Les Français pris de compassion risquent de le plébisciter et de l'élire au premier tour.

  • Par lecalame - 08/02/2017 - 16:45 - Signaler un abus Colère !

    Ce média est aussi pourri que l'ensemble des "merdia" Je suis heureux d'interrompre mon abonnement Vous ne méritez pas la confiance que l'on vous accordait !

  • Par Texas - 08/02/2017 - 18:27 - Signaler un abus Plutôt d' accord avec Serge !

    Et même si nous sommes coutumiers de ce genre de pratiques médiatiques pré-électorales . En vertu de quel principe d' Egalité , celui auquel on ajoute Liberté et Fraternité , devrions-nous accepter , que sous prétexte d' être parent d' un homme politique , une carrière est assurée ? . Dans ces conditions , ne demandez pas une fois encore au Peuple des sacrifices que vous vous refusez . Vous voulez faire de nous des opportunistes en Politique , c' est réussi ! .

  • Par COUDY-MENARDEAU - 08/02/2017 - 19:58 - Signaler un abus Se former en carré

    Serge avait bien prévu que son article déplairait mais il vaut mieux voir les difficultés en face qu'entretenir de faux espoirs. La bataille n'est pas perdue mais elle est mal engagée: Fillon dont le programme est le seul qui pouvait redresser le pays dérange trop de monde pour ne pas être impeccable; il fallait s'attendre au traitement que lui réserve la presse. Dans ce genre de circonstance, les gens de caractère se forment en carré et quelquefois ça permet de tenir. D'autant qu'on ne sait rien ou presque sur le programme du banquier d'affaire qui devra bien se dévoiler.

  • Par cloette - 08/02/2017 - 21:12 - Signaler un abus Axa

    il ne manquait plus que ça , le conflit d'intérêt ! ... une par semaine ?

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 09/02/2017 - 08:23 - Signaler un abus Des conneries comme s'il en pleuvait...

    Entre la Marine, candidate des sans grades, sans dents, et malheureusement souvent sans cerveau, et le p'tit Micron candidat officiel de l'énarchie, la presse à choisi..... Il fallait donc dézinguer le perturbateur Fillon qui devenait dangereux..et alors... et aors .. Zorrolande est arrivé et comme d'habitude et surtout comme Machiavel a tout réglé.... un peu comme pour Strauss-Kahn.

  • Par zouk - 09/02/2017 - 12:37 - Signaler un abus Attaques indignes contre Fr. Fillon

    Croyez bien que ses rivaux de droite ne feront rigoureusement rien en en sa faveur, rien! Même s'ils savent ces ragots organisés par Mediapart, le Canard Enchâiné et quelque vertueuses officines de la même eau.

  • Par jacques P - 09/02/2017 - 14:01 - Signaler un abus tire sur tout

    On peut tout vous expliquer pendant cent heures, comme le perroquet vous repetez toujours les même arguments, que vous allez chercher chez ceux que par ailleurs vous allez ègratignier en suivant. Quand on n'a pas destination finale, on évite d'encombrer les routes...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Serge Federbusch

Serge Federbusch est président du Parti des Libertés. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€