Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 18 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Attaques terroristes de Paris : la faute inexcusable de François Hollande

Suite aux attentats de Charlie Hebdo, le gouvernement a-t-il pris les précautions nécessaires à la surveillance efficace de notre territoire ? Les nombreuses révélations de ces derniers jours sur les déplacements sans encombre des terroristes entre la France et la Syrie démontrent que ce ne fut pas le cas. Président et gouvernement ont donc fait attaquer symboliquement un ennemi dont ils savaient qu’il pouvait frapper sur notre sol sans en tirer de conséquences en termes de protection de notre territoire.

Chronique du pot aux roses

Publié le
Attaques terroristes de Paris : la faute inexcusable de François Hollande

1 - Irresponsable mais pas coupable ?

Maintenant que les cendres retombent, les appels à l’unité nationale ne doivent pas exonérer ceux qui les instrumentalisent de leurs responsabilités dans les crimes islamistes de janvier et novembre. Ou alors cette incantation serait dangereusement pervertie. Examinons donc froidement le rôle de François Hollande dans le processus qui a conduit aux récents meurtres à Paris et Saint Denis.

L’élément déclencheur évident et immédiat est son durcissement proclamé contre Daech en Syrie et notamment les quelques bombardements entrepris par l’aviation française à partir du 27 septembre dernier. Selon les termes mêmes du communiqué de presse de l’Elysée ce jour-là : "La France a frappé en Syrie.

Nous l’avons fait sur la base de renseignements collectés au cours des opérations aériennes engagées depuis plus de deux semaines, dans le respect de notre autonomie d’action, en coordination avec nos partenaires de la coalition." Ces attaques suivaient en effet l’annonce de vols de reconnaissance début septembre.

Tout cela était bel et bon. A la condition toutefois que des cibles significatives fussent à la portée de nos interventions. Or, qu’a-t-on appris ces derniers jours ? Les frappes du 27 septembre et les quatre qui ont suivi n’étaient dirigées que contre deux centres d'entraînement et des sites pétroliers. Elles étaient anecdotiques par rapport à ce que font les Américains qui les effectuent par dizaines. C’est vers ces derniers du reste, détenteurs des informations tactiques nécessaires à l’action, que la France s’est enfin tournée après les attentats du 13 novembre. Le Drian et son homologue américain Ashton Carter sont convenus d’un partage des renseignements le dimanche 15 novembre. "Depuis deux jours, le travail est beaucoup plus nourri avec les Etats-Unis pour l'identification des cibles … un certain nombre de malentendus se sont dissipés" a admis le ministre français de la défense. Il était temps. Le "respect de notre autonomie d’action" qu’il invoquait en septembre n’avait donc aucun sens tactique.

Si l’on veut bien résumer froidement la situation, avant le 13 novembre, notre aviation avait essentiellement effectué des raids symboliques sans disposer des informations nécessaires pour porter des coups réels à l’ennemi. Juste ce qu’il faut pour l’exciter… rien pour vraiment l’affaiblir alors même que nous sommes beaucoup plus près de rétorsions possibles que la lointaine Amérique.

Ayant attisé la vindicte de Daech, qui exploite sans vergogne le repli communautariste d’une fraction croissante des musulmans français, le gouvernement a-t-il pour autant pris les précautions nécessaires à la surveillance efficace de notre territoire ? Les nombreuses révélations de ces derniers jours sur les déplacements sans encombre des terroristes entre la France et la Syrie démontrent que ce ne fut pas le cas.

C’est uniquement pour cause de Cop21 que François Hollande a annoncé, il y a trois semaines, le rétablissement de contrôles aux frontières dont Valls dit, du reste, qu’ils ne peuvent constituer une protection suffisante.

N’étaient les circonstances, il serait cocasse de rappeler que le ministère de l’Intérieur annonçait le 30 juin dernier la création d’un état-major opérationnel de prévention du terrorisme rattaché directement au cabinet du ministre."Sur les 4 000 individus suivis pour radicalisation ou terrorisme, il ne doit plus y avoir de loupé. Nous devons savoir sur chaque suspect, ce qui a été fait à son sujet dans le passé et quel service travaille désormais sur lui", précisait alors Bernard Cazeneuve. Un tel échec après un tel engagement justifierait cent fois une démission !

Bref, Président et gouvernement ont fait attaquer symboliquement un ennemi dont ils savaient qu’il pouvait frapper sur notre sol sans en tirer de conséquences en termes de protection de notre territoire. Les défaillances de janvier 2015 se sont reproduites en novembre ; c’est une inconséquence, une faute énorme. « When you shoot, shoot to kill » : « Quand tu tires, tire pour tuer » dit un célèbre adage américain. Les demi-mesures du pouvoir ont mis la France en danger sans aucun bénéfice pour les Syriens victimes de Daech.

Qu’elle est l’explication de cette attitude ? Au mieux le goût de la com’ s’emparant des décisions militaires. Au pire, et je sais que cette hypothèse peut choquer, l’espoir diffus et cynique qu’une stratégie de la tension renforce un pouvoir impopulaire. Après tout, les attentats de janvier ont eu pour effet de redorer temporairement le blason sondagier de François Hollande et ceux de la semaine dernière ont paraît-il la même conséquence. Les électeurs bobos et musulmans notamment se disent qu’Hollande limite les effets d’un possible courroux populaire qui les inquiète. Peut-être leur mobilisation réduira-t-elle la casse socialiste aux régionales ? Gaspard Gantzer, spin doctor de l’Elysée, twittait fièrement que l’action présidentielle était approuvée par 73 % des Français au moment même où le Raid menait l’assaut à Saint Denis. Nos lecteurs le savent, François Hollande fait preuve dans tous les domaines d’un goût pour la manipulation et le double langage qui agit sur lui comme un mauvais génie. Pourquoi en serait-il différemment sur ce sujet ?

Depuis les attentats, le Parlement a voté une prolongation de l’état d’urgence dont l’un des effets principaux est de permettre au pouvoir d’interdire les réunions qui ne lui plaisent pas. Comme par hasard, les rassemblements au nom du vivre-ensemble place de la République sont tolérés. Envisagez-donc une manifestation pour dénoncer l’impéritie du gouvernement, demander l’expulsion des salafistes ou l’interdiction du port du voile, vous verrez les cars et les matraques des CRS arriver très vite. Pendant trois mois au moins, vous pourrez bien trépigner devant votre ordinateur mais la rue, le territoire réel, échapperont à toute parole que le pouvoir ne tolèrera pas. Nous sommes entrés pour un certain temps dans la liberté d’expression réduite au virtuel. Sans l’instauration de cette censure à géométrie variable, il est probable qu’un emballement critique à l’égard de ce pouvoir gravement défaillant se serait déjà traduit dans la rue. Ce que l’état d’urgence protège, ce sont avant tout nos gouvernants. Au passage, la campagne pour les élections régionales est gelée, les socialistes espérant que l’union nationale s’instille jusque dans les isoloirs.

J’ai montré dans mon dernier livre "La marche des Lemmings" comment François Hollande, puissamment secondé par de nombreux organes de presse, a réussi à escamoter ses responsabilités dans la survenue des crimes chez Charlie Hebdo, à Montrouge et dans l’hypermarché casher de la porte de Vincennes.

Et comment le discours sur le refus des amalgames a permis d’occulter la complaisance politique vis-à-vis des penchants réactionnaires et bigots d’un nombre grandissement de musulmans en France. C’était cela et rien d’autre, "l’esprit du 11 janvier". Cette fois, il n’est plus possible d’obscurcir la réflexion publique avec deux ou trois slogans et une grande manifestation. Il faut donc déplacer un peu plus le curseur vers la censure et le contrôle des opposants au prétexte de l’union nationale.

Puisque nous sommes encore, semble-t-il, dans un régime démocratique, il paraît de la plus grande importance que les socialistes et leurs complices soient sévèrement sanctionnés dans les urnes à l’occasion des prochaines élections régionales. Quelles que soient les autres listes qui ont votre préférence, votez pour elles, pas pour le pouvoir ! Car la vraie solution à tous ces problèmes est qu’Hollande s’en aille au plus vite. Toute son action politique tend à anesthésier les Français. Mais cet engourdissement prolongé finira par avoir de nouvelles conséquences mortelles. Un an et demi à attendre, c’est beaucoup trop long.

2 – Y a bon Daech, Y a bon les élections

Sautant, si l’on peut dire, sur le prétexte de la lutte contre le terrorisme, Hollande tente de noyer le poisson de son incapacité à faire reculer les déficits publics. Il le fait avec la complicité de son préposé à Bruxelles, Moscovici, qui avait déjà tenu le même discours en prenant comme autre motif l’afflux de migrants. Tout leur est bon pour faire oublier leur incurie.

Comme les élections régionales sont imminentes et que les présidentielle et législatives se profilent, le gouvernement va même plus loin et annonce désormais que les fonctionnaires verront leur point d’indice dégelé. Aucune bombe de Daech ne soufflera leur clientélisme...

A lire, du même auteur : "La marche des lemmings… ou la 2e mort de Charlie - Le pouvoir de la manipulation et la manipulation au pouvoir", publié chez Ixelles Editions, 2015. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par jybro - 25/11/2015 - 15:14 - Signaler un abus analyses et terrorismes

    analyse sublime car concise et tres pertinente! J'ajoute que nous subissons depuis 2012 une croissance exponentielle des terrorismes : Terrorisme fiscal comptes publics truqués,prestations et subventions distribuées aux clients toutes nationalités et religion islamiques confondues Ierrorisme legislatif et judiciaire: textes complaisants,juges taubiratisés terrorisme financier; possibilité de ponctionner les comptes créditeurs si defaillances système terrorisme sur la personne dernier exemple vécu...

  • Par de20 - 25/11/2015 - 15:17 - Signaler un abus Hollande finira par se

    Hollande finira par se prendre les pieds dans le tapis Parce que vouloir aller dans 4 directions a la fois (E.I.U.S.A/ Peuple/La Russie/ Europe) seuls les écartelés regicides savent le faire.

  • Par Lu2 - 25/11/2015 - 15:21 - Signaler un abus Bravo !

    C'est parfaitement exprimé, c'est très bien vu. Je retiens cette phrase-clé, qui dit tout : - les appels à l’unité nationale ne doivent pas exonérer ceux qui les instrumentalisent de leurs responsabilités dans les crimes islamistes de janvier et novembre. Je suis aussi enclin à penser que notre président FH tire un intérêt personnel (et parfaitement orchestré) de cette frénésie de gesticulations et de communication depuis 2 semaines. Il est évident que 90% des actions entreprises à la hâte sur le territoire national depuis le 13 Nov. auraient dû être entreprises AVANT. Mais la mollesse, l'incertitude, le "padamalgame" et la peur de se faire des ennemies ont poussé le pouvoir à se borner à de la communication, quelques coups de menton virils de notre premier ministre et c'est tout. J'espère que l'opposition va se ressaisir et sortir rapidement du piège de l'unité nationale dans lequel elle est tombée depuis 2 semaines, pour enfin demander de sérieuses explications sur cette inaction depuis le 11 Janvier. Merci Mr Federbush de leur montrer l'exemple. Je vous laisse, je cours acheter votre livre.

  • Par bjorn borg - 25/11/2015 - 15:21 - Signaler un abus Les preuves sont là !

    Un troll comme président !

  • Par YNENOUDISEPATOU - 25/11/2015 - 15:29 - Signaler un abus Encore une raison ...

    Qui va faire que nous devons voter TOUT sauf la gauche, cela suffit il faut arrêter ces gens devenus inutiles et nuisibles. Ce sera nous le peuple qui devra réagir pour notre bien et celui de notre pays.

  • Par J'accuse - 25/11/2015 - 15:44 - Signaler un abus Dehors maintenant !

    Hollande est le plus terrorisé de tous les Français. Il suffit de le voir et de l'entendre pour comprendre qu'il tremble de partout. On peut supposer qu'il a besoin de somnifères pour dormir. Son tour du monde pour rencontrer les grands dirigeants et organiser une coalition contre Daech est d'abord une psychothérapie personnelle pour se rassurer. D'ailleurs, tout le monde sait qu'il est bien incapable d'organiser quoi que ce soit. Le deuxième but recherché est de faire croire qu'il est aux commandes et qu'il agit efficacement, avec en réalité des arrières-pensées pour 2017. Il joue avec la fibre de l'unité nationale, parce qu'il la voit comme son unique chance d'être réélu. On sait aussi qu'il orientait les écoutes sur Sarkozy au lieu de les concentrer sur les fichés S, djihadistes potentiels. Si les Français voulaient bien ouvrir les yeux au lieu de se faire entuber comme en 2012, ils réclameraient sa démission immédiate plutôt qu'approuver ses prétendues actions.

  • Par vangog - 25/11/2015 - 16:09 - Signaler un abus La mort des hommes devient un instrument

    du pouvoir PS...comme dans les très vieilles dictatures socialistes, l'important n'est pas d'être, mais de paraître.

  • Par Maredesbobos - 25/11/2015 - 17:19 - Signaler un abus Fautes d'ortographes

    Désolé j'ai validé avant de me relire

  • Par langue de pivert - 25/11/2015 - 17:39 - Signaler un abus VOTER SOCIALISTE TUE !

    Article reçu 5/5 ! En total accord avec cette analyse sur tous les points ! Que l'opposition (les ?) n'ait pas fait une demande officielle d'enquête parlementaire à propos du laxisme - plus que suspect - de l'exécutif en ce qui concernent la sécurité nationale cette année me stupéfie et m'indigne ! Ils ont préférés faire les guignols à l'A.N. Honte à eux ! Heureusement qu'il y a d'autres choix à faire que LR ! Tout sauf la gauche ! Si le P.S. sauve une seule région alors la France est perdue ! Je n'étais pas "Charlie", je ne serais pas"Paris" ! Seule la France m'intéresse ! Même pas les Français qui ont rendus possible ce gouvernement de merde : il ne faut pas l'oublier ! (les mêmes vont recommencer en décembre et en 2017 hélas !)

  • Par langue de pivert - 25/11/2015 - 17:46 - Signaler un abus Ont rendu gggrrrrr !

    j'veux une grande zone de texte pour noël ! J'arrive pas à me relire sur une "carte de crédit" ! ☺

  • Par langue de pivert - 25/11/2015 - 17:51 - Signaler un abus concerne(nt) zut ! j'vous

    concerne(nt) zut ! j'vous laisse les autres ! ☺

  • Par superliberal - 25/11/2015 - 19:10 - Signaler un abus C'est du marketing...

    Les morts seront vite oubliés...toute cette agitation n'est que poudre aux yeux, c'est du marketing politique pour conserver le pouvoir. Il nous prend pour des cons et il a raison, les sondages nous le confirme. La gauche est une hérésie, ils sont occupés à nous suicider

  • Par Orchidee31 - 25/11/2015 - 19:49 - Signaler un abus Et avec tout ça il monte dans les sondages....

    Excellent article - soit les français sont des "cons" soit le même paye sondeurs et médias pour lui filer un coup de main, ou bien les deux - j'hallucine de voir qu' il y a des gens pour penser que lui et sa clique sont à la hauteur - la sœur d'une victime du Bataclan a appelé à boycotter l'hommage de vendredi - elle a raison, j'aurais fait pareil à sa place - mais la cerise sur le gâteau c'est l'appel au drapeau, ce type est complètement "ravagé" rien ne lui résiste - ne vous laissez pas duper et manipuler, votez utile les 6 et 13 décembre - virons-les -

  • Par talarmoor - 25/11/2015 - 22:20 - Signaler un abus Magouille

    Disons-le tout haut: les attentats tombent à pic pour relancer notre mou-president. Hasard ? Un jour, on saura si la passivité qui a précédé les attentats était calculée.

  • Par ERVEFEL - 25/11/2015 - 22:58 - Signaler un abus IL FAUT SE MÉFIER DES FAIBLES.

    Bien qu'il ait une presse aux ordres, ce pouvoir a bien du mal à dissimuler son incompétence qu'il essaye de faire disparaître derrière un écran de fumée de gesticulation/communication. Il va mettre la vitesse supérieure en passant dans l'arbitraire pour museler le pays et on voit bien qu'il en pose déjà les premières pierres. C'est pas gagné quand on voit les sondages grimper au lieu de plonger!

  • Par Texas - 25/11/2015 - 23:10 - Signaler un abus Mr Federbusch..

    ...Votre analyse est partagée par l' immense majorité des Français . Les Spin Doctors et cartes de presse ne manifestent que leur détresse devant ce qui se profile , avec les mêmes sempiternels sondages bidons pour gratter un petit pour cent d' indécis . Ils sont carbonisés .

  • Par phegp - 26/11/2015 - 09:59 - Signaler un abus Et le bouffon de l'Elysée appelle à pavoiser !

    Ce type est complètement marteau ! Ceci dit, je pense qu'il y en aura quand même, des connards, qui pavoiseront...

  • Par 2bout - 26/11/2015 - 10:00 - Signaler un abus Vendredi 13

    Perdants au tirage, perdants encore au grattage !

  • Par C3H5.NO3.3 - 26/11/2015 - 10:48 - Signaler un abus Soirée kalach a l'Elysée

    Je partage l'analyse de SF, mais je n'en tire pas les meme conséquences. C'est le coeur du pouvoir bobo qui a ete touché. Ceux qui perorent encore dans les media ne sont peut-être plus suivis parr leurs semblables. Meme en idf, pecresse prend l'ascendant et largue claude «padrone» bartolone, qui se fait rattraper par wsj. Quand a estrosi, plus il clame son amour piur les musulmans, plus il baisse...

  • Par C3H5.NO3.3 - 26/11/2015 - 10:52 - Signaler un abus un signe qui ne trompe pas

    Ce matin, sur France Info, organe de propagande du gvt, marion mlp a pu parler sans etre trop intertompue par les deux censeurs de service. Il y a trois semaines, ils ne lui auraient pas laissé terminer une phrase. Ces gens sont tout simplement sidérés. Pour eux, l'impensable est arrivé. Leur monde s'est écroulé. Ils refusent bien sur de l'admettre, mais leur subconscient est deja au travail.

  • Par C3H5.NO3.3 - 26/11/2015 - 10:55 - Signaler un abus @figarocb

    D'accord avec vous. Je vous suggère de consulter l'article consacré aux «barbaresques» sur wikipedia. Ca remet quelques pendules a l'heure

  • Par Malaparte - 26/11/2015 - 11:27 - Signaler un abus Excellent réquisitoire

    Il ne manque plus au peuple française qu'à prononcer la sentence, le verdict. Alea jacta est

  • Par l'enclume - 26/11/2015 - 11:29 - Signaler un abus Un j'm'en foutisme assasin

    langue de pivert - 25/11/2015 - 17:39 - Les élus de droite, ont demandé une commission d'enquête; Le problème, ils ne sont pas majoritaires à l'A.N. Si les Français voulaient bien s'informer, ils apprendraient que les lois votées après les attentats de Janvier, n'ont pas été suivies des faits, parce que les décrets n'ont toujours pas été signés par les ministres concernés. C'est la qu'il faut chercher les vrais coupables.

  • Par Laurus - 26/11/2015 - 13:20 - Signaler un abus Trompés de combat

    Aujourd'hui on décrète que les paquets de cigarettes deviennent anonymes pour lutter contre le cancer. Très bien LUTTONS, donc plus de signes religieux indiscrets dans les rues (hijab, nikab et autres tenues contre les tempêtes de sable -inconnues chez nous-...sauf si c'est pour transmettre le message de Mahomet le sanguinaire dont les écrits causèrent 270 millions de morts dans le monde)

  • Par Sotlylaisse - 26/11/2015 - 16:24 - Signaler un abus Bravo Monsieur !

    Votre article est à diffuser LARGEMENT...(ce que je fais.) rien à ajouter .. Je vous remercie .

  • Par Fredja - 26/11/2015 - 17:07 - Signaler un abus Excellente analyse

    je me doutais bien que les services com' de FH seraient ravis des attentats, mais de là à voir la montée des sondages, c'est effrayant... Ou les Français sont vraiment des cons, ou FH a un pouvoir sur les médias et les sondeurs absolument gigantesque... Clairement, il a une part de responsabilité énorme dans ce qui nous arrive aujourd'hui. La seule solution est effectivement de s'exprimer dans les urnes, et si possible de faire exploser le PS ! Aux urnes, citoyens !

  • Par Bretondesouche - 26/11/2015 - 18:22 - Signaler un abus Faire croire

    Que le danger est en Syrie est une manipulation. L ennemi est dans nos banlieues Les français jugeront le gouvernement dans deux semaines

  • Par langue de pivert - 26/11/2015 - 18:33 - Signaler un abus @l'enclume 25/11/2015 17 h 39

    Où avez vous vu qu'il fallait avoir la majorité à l'A.N. pour déposer une demande d'enquête parlementaire ? Celle ci serait parfaitement recevable si elle avait été demandée (quand, où ? par qui ? a-t-elle été demandée ? qui l'a refusée ? Où ? Quand ?) §§§ les lois votées après les attentats de Janvier, n'ont pas été suivies des faits, parce que les décrets n'ont toujours pas été signés par les ministres concernés. §§§ voila, entre autres, de quoi devrait se justifier l'exécutif...si une enquête parlementaire était demandée ! ☺

  • Par essentimo - 27/11/2015 - 09:00 - Signaler un abus Et personne

    semble-t-il, n'a lu le livre des journalistes Deloire et Dubois édité en 2004 "Les islamistes sont déjà là". Enquête sur une guerre secrète. TOUT Y EST !

  • Par Vincennes - 28/11/2015 - 01:04 - Signaler un abus @Bretondecouche et tant d'autres.....en effet, le danger n'est

    pas qu'en Syrie. Lisez tous VALEURS ACTUELLES de cette semaine qui s'arrache comme des petits pains et qui, LUI, nous informe : ""1500 bombes humaines en liberté.....les SECRETS de ce qui arrive en France ....les tueurs sont parmi nous....les conversations entre Abaaoud et les autres!!!! question : qui écoute t'on vraiment ??.....au travers des mailles béantes du filet etc. Bonne lecture

  • Par winnie - 28/11/2015 - 07:34 - Signaler un abus Dire que....

    Notre Imposteur de président, il n'y a pas 3 semaines encore ,denigrait le patriotisme le drapeau, la marseillaise,ne voulait pas parler avec Poutine, voulait le départ de Bachar etc... décidément ce type est le roi des changements de vestes! Ce qui prouve bien qu'il n'a aucune vision a long terme et aucune conviction, il n'agit que par rapport au dogme socialiste et libertaire .Ou est l'intérêt de la France ? Et maintenant, il agit dans le but de sa reelection,mais pour faire quoi ? Nous n'oublierons pas ça responasabilite dans les 130 morts. Il y avait des mois,voir des années que la sonnette d' alarme avait été tirer

  • Par DESVESSIESPOURDESLANTERNES - 28/11/2015 - 18:14 - Signaler un abus .... dejà convaincre les autres européens

    ....ça va pas se faire sur un froncement de sourcil Déjà les espagnols se prennent pour des suisses

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Serge Federbusch

Serge Federbusch est président du Parti des Libertés. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€