Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 23 Septembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Quand le ballon rond fluidifie les heures et quand les chenilles gagnent en impertinence : c’est l’actualité des montres en phase pré-automnale

Mais aussi le miracle des cent quatre-vingt bougies dans un carré de 27 mm, les heures bleues qui font des ronds dans l’eau d’un cadran d’or et la double turbine d’un satellite qui fête ses vingt ans…

Atlantic-Tac

Publié le
Quand le ballon rond fluidifie les heures et quand les chenilles gagnent en impertinence : c’est l’actualité des montres en phase pré-automnale

CZAPEK & CIE : Une élégance créative très inspirée…

Récompensée pour sa première année d’existence par le Prix du public 2016 du Grand Prix d’Horlogerie de Genève, la jeune marque indépendante Czapek & Cie se sent pousser des ailes. Son nom s’inspire de celui de François Czapek, le premier associé du comte Patek, avec lequel ils avaient créé la future maison Patek Philippe en 1839, sous le nom de Patek, Czapek & Cie. L’histoire de l’horlogerie doit à François Czapek, Polonais d’origine, quelques superbes montres de poche du XIXe siècle, dont la nouvelle montre-bracelet Quai des Bergues « Ricochet » s’inspire.
Pourquoi ce « ricochet » ? Parce que le guillochage (gravure) du cadran semble évoqué deux séries de ronds dans l’eau qui se formeraient à partir des deux compteurs, qui affichent, à gauche, les secondes et, à droite, les jours de la semaine ainsi que la réserve de marche de ce mouvement à remontage manuel. On pourrait difficilement trouver sur le marché une montre de poignet (42,5 mm) aussi magnifiquement dérivée d’une montre de poche du passé : le cadran bombé « Aqua Blue » est fabriqué à la main dans un alliage d’or, d’argent, de palladium et de platine et il crée un contraste très efficace avec l’élégance des index et la finesse des aiguilles fleurdelisées. Nous avons gardé le meilleur pour la fin : cette Aqua Blue est disponible pour un peu moins de 15 000 euros – c’est coûteux, mais justifié par la qualité d’une pièce que les « vieilles » manufactures suisses ne tarifieraient pas à moins du triple. Vive la jeune horlogerie indépendante suisse (sauf que le re-créateur de Czapek & Cie est… Français !) et ses audaces créatives !
 
 

HYT : Les capillaires de l’heure d’un footballeur…

Même si on ne comprend pas tout de suite le rapport qu’il peut y avoir entre le plus sympathique des footballeurs français et la plus rupturiste des jeunes marques suisses, la sincérité et l’authenticité de la relation emporte la conviction : Antoine Griezmann a aimé (et acheté) ses montres HYT avant que l’idée d’une collaboration avec cette marque n’émerge. Normal, pour un des meilleurs attaquants du monde, de s’attaquer à une aussi rude partie horlogère ! Rappelons que HYT (Hydromechanical Time) a choisi d’afficher les heures en mode fluidique, c’est-à-dire avec un liquide qui progresse lentement dans un capillaire de verre et qui est « poussé » par un mouvement mécanique des plus traditionnels : ces heures « liquides » ne se faisaient plus depuis les clepsydres des anciens Égyptiens ! La montre H1 travaillée avec Antoine Griezmann, qui a revêtu pour l’occasion sa blouse blanche d’horloger (vidéo ci-dessous) est bleu, blanche et rouge, mais ce n’est pas un hasard, avec beaucoup de légèreté dans le traitement des volumes (le titane du boîtier y contribue) et beaucoup de sobriété dans l’expression des couleurs. Pour ceux qui n’auraient pas compris, il est 10 h 10 au cadran de cette montre : 10 heures pour le fluide bleu dans son tube de verre et 10 minutes sur le compteur des minutes. On s’y fait vite…
 
 

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Grégory Pons

Journaliste, éditeur français de Business Montres et Joaillerie, « médiafacture d’informations horlogères depuis 2004 » (site d’informations basé à Genève : 0 % publicité-100 % liberté), spécialiste du marketing horloger et de l’analyse des marchés de la montre.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€