Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 28 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Un député japonais
boit l'eau de Fukushima

Un parlementaire japonais a bu un verre d'eau provenant de l'intérieur de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima pour prouver à des journalistes l'efficacité du système de décontamination radioactive.

Hara-kiri

Publié le - Mis à jour le 2 Novembre 2011

Les télévisions japonaises ont montré le député Yasuhiro Sonoda en train de boire un verre d'eau provenant de l'intérieur de la centrale nucléaire de Fukushima. Son but : montrer l'efficacité du système de décontamination à des journalistes qui lui demandaient des preuves de la zone de sûreté établie autour de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi. Visiblement nerveux, il s'est exécuté devant de nombreuses caméras et sous le crépitement de dizaines de flashs.

 "Le simple fait de boire [cette eau décontaminée] ne signifie pas que la sûreté est confirmée, j'en suis conscient, a-t-il reconnu.

Le meilleur moyen est de fournir des données au public."

Les milliers de tonnes d'eau qui ont permis de refroidir les combustibles nucléaires ont été traitées par une usine de décontamination. Une fois traitée, cette eau a été réinjectée dans les circuits de refroidissement. Elle n'est cependant pas destinée à être bue.

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par sevenofnine - 01/11/2011 - 19:29 - Signaler un abus ??????

    ?????????

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€