Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 18 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Une tribune du New York Times étrille Emmanuel Macron, qui "sera encore un autre président français raté"

Dans cette tribune, un professeur de politique européenne de Cambridge pointe "l'attitude arrogante" du président.

Tacle

Publié le
Une tribune du New York Times étrille Emmanuel Macron, qui "sera encore un autre président français raté"

Une tribune écrite par un universitaire et publiée sur un blog du New York Times épingle Emmanuel Macron. Rédigée par Chris Bickerton, professeur de politique européenne à l'université anglaise de Cambridge, elle montre la désilution du journal de référence aux Etats-Unis, qui en mai voyait Emmanuel Macron comme "un nouvel espoir pour l'Europe".

Selon son auteur, si à l'étranger Emma­nuel Macron a contri­bué à restau­rer l’image de la diplo­ma­tie française en se posant en égal de Donald Trump et de Vladi­mir Poutine, "en France, c'est une autre histoire". 

"la popu­la­rité d’Em­ma­nuel Macron souffre de quelque chose de fonda­men­tal : le macro­nisme", décrypte-t-il.

Car "tout le projet poli­tique du président français s’est concen­tré sur sa propre personne. Une grande partie de son attrait provient de sa jeunesse, de son dyna­misme, de sa beauté et de ses compé­tences oratoires. Cette approche hyper-person­na­li­sée a toujours présenté le risque qu'une fois le charme passé, il ne reste plus rien, ce qui est exac­te­ment en train de se produire".

La critique cible aussi le programme économique du président. "La politique économique de M.Macron favorise les employeurs par rapport aux salariés et ébrèche ce qui reste de l'État-providence français", note l'universitaire, alors qu'en matière de lutte contre le chômage, les expériences d'autres pays montrent que des résultats peuvent s'obtenir, mais au prix de nouvelles inégalités. "Dans le marché du travail haute­ment déré­gle­menté de la Grande-Bretagne, les niveaux records d'emplois existent paral­lè­le­ment à la faible produc­ti­vité, à la stag­na­tion des salaires et à la proli­fé­ra­tion de contrats à court terme. Est-ce ce futur que la France veut ?"

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Fran6 - 09/09/2017 - 17:52 - Signaler un abus bof

    j'aime mieux un arrogant qui veut réformer le pays qu'un tout mou ou un hystérique qui ont plombé le pays,... reste que l'avenir nous dira si certains ont eu raison de voté Macron, il est là, qu'il fasse le taff, point c'est tout

  • Par clint - 09/09/2017 - 21:27 - Signaler un abus Réformer oui, mais pas dans n'importe quel sens !

    Or là on est dans une réforme germano-européenne, du type que celles ont subi le Portugal, l' Espagne, la Grèce, ce qui les a amené à une diminution de revenus des classes moyennes et une augmentation pour les plus riches !

  • Par cloette - 09/09/2017 - 22:13 - Signaler un abus réformer réformer

    oui on est dans un cas de réforme,comme décrit par clint , c'est exactement cela, quant à ses mots ( fainéants, cyniques et divers adjectifs qui caractériseraient le peuple français, ) ils témoignent d'une perte de contrôle... cela n'est guère étonnant . La tribune du NYT est juste ! souvent l'observateur étranger et spécialisé, est bien plus pertinent que celui qui est français et vit en France car plus objectif .

  • Par gerint - 09/09/2017 - 22:51 - Signaler un abus @Fran6

    Le NYT dit vrai. Macron considère le peuple Français comme un ennemi à abattre, un ramassis de gens passéistes, paresseux, á régénérer. En facilitant l'exploitation de ceux "qui ne sont rien" et n'ont donc rien â dire à ses yeux. Il devra ravaler ses propos honteux de produit d'une caste de seigneurs riches et puissants qui ont comploté pour le porter au pouvoir

  • Par Stargate53 - 10/09/2017 - 09:25 - Signaler un abus L'état providence ?

    Bien sur, E Macron n'est pas le sauveur que certains crédulement attendaient ! Ce n'est qu'un politique qui a trouvé une martingale pour être élu, tout esprit ouvert le sait ! Encore une fois, le jugement de cet universitaire se fait alors que un peu plus de 100 jours viennent de s'écouler sur les 5 années de mandat voulus par les français. Je ne sais pas ce que sa gouvernance va donner mais au moins il nous a éliminé une partie des vieux partis politiques sclérosés depuis 30 années de non décisions. C'est un bon début ! Il a secoué le cocotier politicard des immobiles et sans courage face aux manifestations de rue des jamais contents. Maintenant, ce qui compte ce seront les résultats obtenus de ses décisions et projets en cours : Soit cela améliore la situation soit cela échoue ! il faut espérer qu'il en a conscience ! Ce qui est gênant aujourd'hui, c'est le désert des autres partis politiques autocentrés sur leurs querelles internes et privés de boussole tactique et sans projet alternatif. J'oublie Mélanchon et sa radicalité colérique, tout comme ses insoumis qui ne sont que l'expression stérile des jamais contents, si peu ancrés dans le réel et le possible !

  • Par cloette - 10/09/2017 - 09:59 - Signaler un abus @stargate53

    Il faut faire attention dans le secouage du cocotier qui fait penser à ces gens qui se débarrassent de vieilleries qui se révèleront avoir de la valeur pour les remplacer par du toc .Il manque de poids lourds justement dans le gouvernement Macron et son armée d'amateurs sans grande envergure pour la plupart .Je suis pessimiste sur la suite de ce quinquennat ...

  • Par adroitetoutemaintenant - 10/09/2017 - 14:21 - Signaler un abus Le roi du maquillage !

    En 100 jours, le saltimbanque islamo-gauchiste a réussi à tripler sa fortune cachée à St Kitts et Nevis en tripatouillant la vente de STX et en imposant 11 vaccinations obligatoires pour plaire à l’industrie pharmaceutique ! Quant au progrès à l’étranger, laissez-moi rire ! Si vous croyez que les scènes de pillages dans les iles ne se rajoutent pas aux carnages de nos bons musulmans vous rêvez !

  • Par Stargate53 - 10/09/2017 - 17:55 - Signaler un abus @Clorette

    Je suis aussi inquiet du manque d'épaisseur de certains mais cela dépasse le cadre du gouvernement Macron. Les querelles et manifestations d'égo démontrent que l'intérêt du pays est secondaire, chez beaucoup ! Des politiciens, oui mais des hommes ou femmes d'état, peu !

  • Par vangog - 10/09/2017 - 18:32 - Signaler un abus Cocu, Le New-York Times?...

    Si les journaleux évitaient de servir d'organes de propagande à quelques arrivistes manipulateurs type Macron, les médias iraient mieux, et ne se sentiraient plus cocufiés...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€