Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 26 Septembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

J0 2024 : Paris officiellement désignée comme ville hôte

Les membres du Comité international olympique ont attribué l'organisation des Jeux olympiques 2024 à Paris, et 2028 à Los Angeles.

Les Jeux sont faits

Publié le
J0 2024 : Paris officiellement désignée comme ville hôte

C'est officiel : Paris organisera bien les Jeux olympiques de 2024. La grand-messe du sport aura lieu du 2 au 18 août 2024. Quatre ans plus tard, c'est Los Angeles qui organisera les Jeux en 2028. Comme prévu, les 84 membres du Comité international olympique réunis à Lima, au Pérou, ont validé la double attribution à l’issue d'un vote à mains levées unanime. Au terme de l'accord tripartite conclu entre les deux villes et le CIO, Los Angeles recevra 1,8 milliard de dollars (1,5 milliard d'euros), soit 100 millions de plus que la capitale française.

Si la décision n’attendait plus qu’une officialisation, cela reste un "ouf" de soulagement pour la capitale française et Anne Hidalgo. Après trois défaites douloureuses – dont la dernière en 2005 face à Londres pour les JO de 2012 –, Paris accueillera de nouveau l’évènement pour la troisième fois après 1900 et 1924. Emmanuel Macron a rapidement réagi. "Nous venons d'apprendre la bonne nouvelle", a-t-il déclaré depuis l'aéroport de Pointe-à-Pitre. "Je voulais me réjouir avec vous. Ces Jeux sont les vôtres, cette victoire c'est la vôtre. Une nouvelle page s'ouvre durant les sept années qui viennent".

A l'initiative de la candidature parisienne, François Hollande s'est exprimé au micro de RTL ce mercredi, peu avant l’officialisation. "Il fallait donner la réponse au niveau, qui était le seul bon, c'est-à-dire être capable de porter les valeurs de l'olympisme comme une réponse à la violence et au terrorisme" a-t-il indiqué avant de poursuivre : "J'avais la conviction, dès l'été 2012, quand je me suis rendu à Londres, qu'il y avait encore une possibilité pour Paris de déposer cette candidature pour 2024. L’ancien chef de l’Etat estime également que l’absence d’adversaire s’explique car "on était les meilleurs, on les a découragés".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par clint - 13/09/2017 - 21:14 - Signaler un abus L'enfer pour se déplacer à Paris et en banlieue !

    Et des augmentations en vue des impôts locaux pour essayer de se sortir du gouffre financier !

  • Par ourston - 14/09/2017 - 00:09 - Signaler un abus Déficit en vue

    Comme les dépenses prévues pour les JO sont largement dépassées dans la réalité, il faut s'attendre à une substantielle augmentation de notre dette publique.

  • Par ISABLEUE - 14/09/2017 - 09:41 - Signaler un abus quel scoop !!

    étant donné que tous les habitants des autres villes ne voulaient pas des jeux - trop cher + sécurité - il ne restait que Paris. Et encore les habitants de Los Angeles ont dealé le fait que pas un dollar de l'Etat ne serait dépensé, mais simplement de l'argent privé. Chez nous, la hidalgo fait la roue ... on est tout simplement ri di cu le..

  • Par vangog - 14/09/2017 - 20:49 - Signaler un abus On se désistera quand la folle sera partie...

    on expliquera qu'elle n'avait pas toute sa tête...et que l'argent n'était pas le sien...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€