Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 24 Septembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Whirlpool, une anecdote ? Jacques Attali et les redoutables impensés de la France qui va bien

Jacques Attali s'aveugle totalement en ne voulant pas voir que les nouveaux emplois que crée l'économie française le sont bien loin des chômeurs créés à Amiens par la fermeture de leur usine.

Petits marquis

Publié le
Whirlpool, une anecdote ? Jacques Attali et les redoutables impensés de la France qui va bien

Atlantico : Interviewé sur le plateau de LCI, Jacques Attali a déclaré que l'avenir des salariés de Whirlpool relève de «l'anecdote» car celui s'inscrirait dans un contexte plus large de création d'emplois. Si Jacques Attali peut avoir raison en termes statistiques, quelles sont les dimensions du problème qui semblent lui échapper, aussi bien en termes géographiques, qu'en termes de différences entre emplois créés et emplois détruits ?

Laurent Chalard : Le premier élément, qui relève de l’évidence, est l’existence de dynamiques très différenciées d’évolution de l’emploi sur le territoire national, ce qui sous-entend que l’emploi ne se crée pas forcément dans les territoires où il est détruit. En conséquence, il n’existe pas un système de vases communicants qui ferait que les travailleurs ayant perdu leur emploi en un lieu donné en retrouvent mécaniquement un dans les zones, éloignées parfois de plusieurs centaines de kilomètres, où l’emploi se crée, les êtres humains n’étant pas des flux financiers qui circulent quasi-instantanément d’une extrémité à l’autre de la planète, n’en déplaise à Monsieur Attali.

Le second élément concerne la nature des emplois créés et détruits. Il n’y a pas besoin d’avoir fait l’ENA pour comprendre qu’un ouvrier peu qualifié qui perd son emploi ne va pas pouvoir occuper un emploi d’ingénieur dans le secteur aéronautique ou de trader dans la finance ! En effet, la France se caractérise par des créations d’emploi dans des secteurs à haute valeur ajoutée, alors que l’emploi industriel peu qualifié se réduit.

La déclaration de Jacques Attali, au-delà du mépris traditionnel affiché pour les travailleurs par un personnage à l’égo surdimensionné caricatural, témoigne donc d’une méconnaissance des réalités des dynamiques territoriales, ce qui n’a rien de surprenant de la part de quelqu’un qui ne comprend rien à la géographie. 

En quoi les emplois industriels, et leur maillage du territoire sont pourtant décisifs pour le pays ? 

L’économie française a beaucoup souffert de la désindustrialisation ces dix dernières années, à l’origine de l’accentuation du chômage de masse et d’une perte de compétitivité des produits français sur le marché international, conduisant au déficit de la balance commerciale hexagonale. Or, au sein de l’Union Européenne, les territoires qui se portent le mieux sont ceux qui possèdent une base industrielle solide, en l’occurrence la fameuse dorsale européenne, qui va du Benelux à l’Italie du Nord, en passant par l’Allemagne et la Suisse. Le maintien d’une base industrielle constitue donc une condition sine qua non si la France ne souhaite pas que le chômage de masse perdure éternellement, conduisant à une contestation sociale de plus en plus forte.

Concernant le maillage du territoire, l’industrie constitue le point de force de l’économie française en-dehors des grandes métropoles. En conséquence, toutes pertes d’emplois industriels a des conséquences dramatiques sur le fonctionnement des territoires concernés, qui s’engagent dans des cercles vicieux qu’il est extrêmement difficile à contrecarrer. Les pertes d‘emploi amènent des pertes d’habitants et une réduction de l’activité commerciale et des besoins en services aux particuliers, d’où de nouvelles pertes d’emplois, qui accentuent la baisse de la population et conduisent à la réduction des services publics, ce qui mène à de nouvelles pertes d’emplois et une diminution de la population, et ainsi de suite… 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par ISABLEUE - 27/04/2017 - 09:46 - Signaler un abus à son âge...

    que fait-il encore ?? Il a pourtant eu beaucoup de temps pour changer le monde... Pauvre bobo parisien... qui découvre que des vrais gens existent.. ailleurs, loin de son quartier de privilégiés. Un peu de décence...

  • Par Semper Fi - 27/04/2017 - 10:05 - Signaler un abus Il ne rentre pas ce soir (Eddy Mitchell)

    Il va être content le papa qui va perdre son boulot chez Whirlpool quand il va rentrer chez lui et apprendre aux infos qu'il est "une anecdote" aux yeux d'un abruti n'ayant jamais réellement travaillé de sa vie... et puis ses enfants, ça va leur faire plaisir aussi, d'apprendre que papa est chômage mais que c'est simplement une anecdote....car à 300 km de là, il se crée pleins d'emplois que lui ne pourra pas obtenir , parce que dans un domaine complètement différent, et puis, il a acheté sa maison alors forcément, il n'est pas trop mobile, le papa en question !!!! Et dire, qu'il semblerait qu'une majorité de français s'apprêtent encore à élire des connards pareils !

  • Par Deudeuche - 27/04/2017 - 10:18 - Signaler un abus Après les chambres à gaz détail de l'histoire

    Voici Attali avec Whirlpool une anecdote ! Putain de sale bourgeois....bohème va!

  • Par assougoudrel - 27/04/2017 - 10:43 - Signaler un abus @Deudeuche

    Hier, je pensais comme vous, mais je n'ai pas osé l'écrire, vu le contexte actuel. Bravo.

  • Par Marie-E - 27/04/2017 - 11:16 - Signaler un abus Attali

    devrait tout de même savoir qu'il ne peut pas parler d'anecdote. Il ne sait pas ce que cela veut dire ou il ne se rend pas compte des dégats qu'il fait avec tout ce mépris. Décidément le seul moment où je supporte Attali, c'est quand il est invité à "La source de vie" le dimanche matin par Josy Einsenberg...et Deudeuche a raison. Moi bêtement je pense à ces 300 salariés qui pourraient aller gonfler les chiffres du chômage et qui pourraient voir foutre leur vie en l'air en raison de ce qu'on appelle pudiquement les "accidents de la vie" mais qui ne concernent jamais pas notre élite boboïsée.

  • Par J'accuse - 27/04/2017 - 11:23 - Signaler un abus Révélateur de leur mépris commun pour les ouvriers

    Pour Macron, les ouvrières sont illettrées et les ouvriers porteraient des costards s'ils travaillaient plus. Il ne leur parle -maladroitement- que parce que ces gens-là ont "malheureusement" le droit de vote. Attali a la même attitude: une morgue aristocratique héritée de l'Ena; se dire de gauche n'est qu'une façon de se prétendre du côté du peuple pour gagner des élections sur son dos.

  • Par Nemrod07 - 27/04/2017 - 11:48 - Signaler un abus Quel crétin !

    Ce mec est un gros naze. Je lui conseille d'aller discuter avec les gens de Wirlpool..on va se marrer.

  • Par tapio - 27/04/2017 - 11:52 - Signaler un abus anecdote, anecdote ...

    attali ne peut pas avoir inventé ce mot, qui a-t-il bien pu plagier ?

  • Par walchp - 27/04/2017 - 11:54 - Signaler un abus Désindustrialisation

    Les chiffres eurostat de cette année viennent de sortir: La france a pour la premiere fois dépassé le Danemark et la Finlande pour la dépense publique et pour les prélèvements obligatoires,ce qui fait de nous les citoyens les plus imposés au monde. En comparaisons,tous les pays de la planete font du "dumping fiscal" bien qu' un seul cri s'élève de tous nos services publiques:NOUS MANQUONS DE MOYENS " Fixez l'impot sur les sociétés a 15% et vous en aurez ,de l'emploi

  • Par walchp - 27/04/2017 - 11:59 - Signaler un abus Marine

    Notre chère Marine est prête a nationnaliser une usine de sèche linges On se demande qu'attendent les élécteurs de Mélanchon pour lui accorder leurs suffrages.C'est pourtant lui qui parlait de "pudeur de demoiselles"

  • Par Marie-E - 27/04/2017 - 11:59 - Signaler un abus @Tapio

    je suis d'accord avec vous....il n'a pas osé dire "détail"

  • Par walchp - 27/04/2017 - 12:06 - Signaler un abus Le "peuple"fabrique des sèche linges invendables

    que faire ?

  • Par cloette - 27/04/2017 - 12:18 - Signaler un abus @walchp

    c'est une bonne question ,mais il n'existe pas de problème sans solution, il faut donc trouver une solution, car mettre les gens au chômage de masse, n'en est pas une , il en faut une autre .

  • Par cloette - 27/04/2017 - 12:21 - Signaler un abus On ne peut pas mettre toute une population

    en oisiveté forcée, avec un revenu minimum pour ne pas crever de faim pendant qu'une minorité s'engraisse et se vautre dans le luxe .

  • Par Pourquoi-pas31 - 27/04/2017 - 13:39 - Signaler un abus Quels sont les revenus

    de monsieur Attali ?

  • Par pandore - 27/04/2017 - 13:42 - Signaler un abus Malheureusement !!!

    lui n'aura pas été qu'une anecdote durant ces 35 dernières années ....conseillé d'à peu près tout le monde ( de Mitterrand à Sarkozy ) il aura été probablement à l'origine de la faillite de la maison FRANCE. Sa clairvoyance est rance comme son avenir, malheureusement il est redoutablement introduit et écouté....C'est exactement ce que j'exècre.

  • Par Lazydoc - 27/04/2017 - 13:55 - Signaler un abus Ça me rappelle

    L'achat d'un de ses livres (eh oui, j'ai fait cela). Jamais pu le terminer tellement c'était ennuyeux. Et pourtant que des bonnes critiques. Ça devait être des copains, qui avaient eu une explication. Moi j'ai abandonné car pas assez intelligent.

  • Par jurgio - 27/04/2017 - 15:43 - Signaler un abus N'exagérons rien !

    Mépris réel ? ou propos sorti de son contexte ? Ce n'est pas de toutes les façons le rôle des politiques de colmater les voies d'eau d'un navire qui tarde à être reconstruit. L'art électoral de gaspiller l'argent public. Whirlpool, c'était avant, pas maintenant ! Les candidats devraient plutôt penser à redresser la politique économique du pays plutôt que de faire de l'empathie idiote.

  • Par brennec - 27/04/2017 - 18:28 - Signaler un abus On va en prendre pour 5 ans.

    Pour la france d'en haut l'industrie c'est du passé, c'est ringard. Après avoir chassé les travailleurs peu qualifiés des métropoles mondialisées, remplacés par des immigrés ou même des sans papiers, la dite france d'en haut laisse tomber l'industrie et la périphérie. Trop compliqué de faire que l'industrie française supporte la concurrence, trop imposée, trop taxée, trop règlementée. Bonjour les dégats. Souvenez vous: la fin du travail, des entreprises sans usines tout un tas de prophéties autoréalisatrices allant dans le même sens.

  • Par Deudeuche - 27/04/2017 - 20:55 - Signaler un abus La France d'en haut c'est Paris et le Centre d'à peine

    10 villes françaises. La France dite "périphérique c'est ...La France! Dansons la Carmagnole....

  • Par Anouman - 27/04/2017 - 21:37 - Signaler un abus Peu importe

    Attali est un imbécile et il le démontre à chaque fois qu'il expose ses idées.

  • Par Deudeuche - 27/04/2017 - 21:40 - Signaler un abus Ce vampire de Gauche est le chantre

    De l'euthanasie, une solution pour les "anecdotes".

  • Par pierre de robion - 27/04/2017 - 23:38 - Signaler un abus Tant va la cruche à l'eau...

    Au delà de la connerie proférée par notre Pic de la Mirandole (De omnia cognita...et alia), Monsieur "Je sais tout" pose le vrai problème de la France de demain: la mondialisation nous oblige à produire de la valeur ajoutée, la robotique détruit la main d'oeuvre surtout non qualifiée! Or, nombreux sont ces OS en déshérence, et de plus en plus vu le niveau de sortie scolaire et l'arrivée des boulets en qui d'aucuns persistent à voir une "chance pour la France"! Problème complexe que d'aucuns pensent résoudre facilement derrière les murs protectionnistes ou frontaliers qui, rapidement montreront que le remède est pire que le mal! Mais ventre affamé n'a pas d'oreille, alors tant va la cruche.....

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Laurent Chalard

Laurent Chalard est géographe-consultant. Membre du think tank European Centre for International Affairs.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€