Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 01 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Un tribunal va juger d'un nouveau délit : "atteinte à la considération et à l'honneur des jeunes de banlieue"

Des magistrats, ayant sans doute bien réfléchi, ont estimé que les foudres de la loi devaient s'abattre sur un mal-pensant. En leur âme et conscience... Ils ont une âme et une conscience ?

Le mur des cons, c'est pour qui ?

Publié le - Mis à jour le 20 Janvier 2015
Un tribunal va juger d'un nouveau délit : "atteinte à la considération et à l'honneur des jeunes de banlieue"

Arno Klarsfeld, avocat de son métier, est convoqué pour le 3 février au Tribunal de Grande Instance de Nanterre en vue d'une mise en examen. Crédit Reuters

Le très médiatique, fougueux et notoirement provocateur Arno Klarsfeld, avocat de son métier, est convoqué pour le 3 février au Tribunal de Grande Instance de Nanterre en vue d'une mise en examen. Au motif qu'il a porté atteinte "à la considération et à l'honneur des jeunes de banlieue". Et ça, c'est vraiment pas bien. Car le "jeune de banlieue" a besoin de considération et tient à son honneur, ce dernier étant régi par un code très spécifique en vigueur dans les cités.

Lire à ce sujet l'interview d'Arno Klarsfeld : "Des généralités, non, dire les choses telles qu’elles sont, oui"

La phrase litigieuse qui va obliger Arno Klarsfeld à se rendre à Nanterre a été prononcée le 9 janvier lors d'une émission de télévision.

La voici. "Non, la France n'est pas antisémite. Il y a une partie de l'extrême-droite qui l'est vigoureusement. Une partie de l'ultra-gauche et les islamistes également. Et une partie des jeunes de banlieue qui l'est aussi." Elle figure en toute lettre dans la convocation reçue par l'avocat. Mais, faisant preuve d'un louable discernement, les juges de Nanterre n'ont retenu à son encontre que la partie concernant les "jeunes de banlieue".

Et là notre cœur saigne et notre âme s'insurge. Quoi, l'extrême-droite, pourtant très ciblée par le "vigoureusement" de Klarsfeld, n'a droit ni à de la considération, ni au respect de son honneur ? Quoi, de la même façon, l'ultra-gauche peut être stigmatisée et diffamée impunément ? Quoi, les islamistes, même si on les trouve peu fréquentables, n'ont pas droit eux aussi à la protection de la justice française ? Cette discrimination est insupportable. Et je m'arrête là, ne voulant pas porter atteinte à la considération et à l'honneur des magistrats de Nanterre car là, c'est du lourd...

La réalité est sans doute plus prosaïque. Peut-être qu'il y a dans cette charmante et paisible banlieue parisienne, à laquelle on accède en traversant Neuilly (un redoutable repère de bourges), une association nommée RJB (Respect aux Jeunes de Banlieues) qui a porté plainte, froissée qu'elle était par les propos de Klarsfeld... Peut-être, s'agissant de l'extrême-droite elle aussi vilipendée, qu'il n'y a pas là-bas une amicale des adorateurs du Duce et du Führer... Peut-être que les militants du NPA et du Front de gauche, salis eux aussi, n'ont pas regardé la télévision au bon moment... Peut-être que l'AJR (Association pour un Jihad Responsable), les islamistes ayant été eux-aussi stigmatisés par Klarsfeld, avait d'autres chats à tuer...

Dorénavant donc la prudence s'impose s'agissant des "jeunes de banlieue". Consulté, mon avocat m'a autorisé à écrire qu'une "infime, très infime, quasiment inexistante partie des jeunes de banlieue est antisémite". La peine, si peine il y a, sera selon lui de l'ordre de l'euro symbolique. Et comme je n'ai pas les moyens de Me Klarsfeld... En tout cas, il est bon de savoir que le "jeune de banlieue" bénéficie chez nous du statut d'espèce protégée. Il est vrai que normalement, c'est accordé aux espèces menacées ou en voie d'extinction. Tel n'est pas manifestement, bien au contraire, le cas du "jeune de banlieue". Mais les magistrats de Nanterre disposent, sur cette question, peut-être d'éléments d'information qui nous manquent.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par minilamber - 19/01/2015 - 08:54 - Signaler un abus Excellent article

    Bel exercice de novlangue. Bravo.

  • Par ISABLEUE - 19/01/2015 - 10:36 - Signaler un abus OUI DES jeunes et non pas LES jeunes

    Ils ne savent plus parler français les juges ????? RJB ?? C'est vrai qu'il ne faut pas avoir le mot respect à la bouche, il faut leur apprendre à l'appliquer... Respecter la République, nos lois, nos profs, nos pompiers, nos flics.. ah, les assosses... ça rapporte !!!!! des créations de jobs !!

  • Par emem - 19/01/2015 - 11:27 - Signaler un abus !!!!

    On reste sans voix

  • Par Ex abrupto - 19/01/2015 - 11:53 - Signaler un abus A vérifier

    Il semblerait que P Tesson aie été viré du Point?? Décidément, les banderoles à peine rangées, nous retombons dans la bien pensance officielle.

  • Par assougoudrel - 19/01/2015 - 12:52 - Signaler un abus Je croyais que les

    magistrats avaient trop de travail.

  • Par Paoli - 19/01/2015 - 12:53 - Signaler un abus Quelle blague

    Ce juge doit sans aucun doute faire parti du Club qui se cache derriere le mur des cons, et sans aucun doute aussi etre un fervent supporteur de la politique non carcerale de notre bien mediocre garde des sceaux. Vive le clientelisme consanguin et angelique. Et puis les jeunes en questions, je peux tres bien m'imaginer ce qu'ils en pensent et surtour ce qu'ils en disent du juge en question. Il a pas pige le bonhomme.. Si c'est le genre de decisions qu'ils prennent en ce moment, on est pas mal barre la, dites...

  • Par Anouman - 19/01/2015 - 13:52 - Signaler un abus Liberté d'expression

    Je me demande bien pourquoi on fait toute une histoire sur la liberté d'expression en France, elle est strictement limitée par les procureurs.

  • Par Geolion - 19/01/2015 - 14:47 - Signaler un abus Entité juridique ?

    Je n'ai pas connaissance que "Jeunes des banlieues" soit une entité juridique !! Et donc, à mon avis, je ne pense pas qu'on puisse porter plainte pour atteinte à une entité juridique qui n'existe pas !!

  • Par bjorn borg - 19/01/2015 - 14:48 - Signaler un abus l'Humour

    de Rayski c'est du lourd. Excellent billet comme d'habitude avec lui. L'humour toujours présent. C'est pour ça qu'il autant d'amoureuses! Quant aux djeunes, ne nous faisons pas trop de soucis pour eux. Ils rebondissent toujours à leur âge.

  • Par bjorn borg - 19/01/2015 - 14:49 - Signaler un abus correction

    qu'il a autant.

  • Par LouisArmandCremet - 19/01/2015 - 16:45 - Signaler un abus Problème ?

    Je ne comprends pas où est le problème dans les propos de M Klarsfeld : il a dit qu'une partie de ces populations était antisémite. Si il y en a un, alors c'est bien une partie. Il n'a pas dit une grosse partie, ni la majorité. Factuellement, il a dit une totologie. Quant à la différence de traitement dont peuvent bénéficier les différentes populations citées, on ne sait trop bien quelle en est la raison... Mais toute vérité n'est pas forcément toujours bonne à dire !

  • Par Alain Briens - 19/01/2015 - 17:02 - Signaler un abus Si on m'avait dit un jour...

    ...que je me tiendrais aux côtés d'Arno Klarsfeld, avocat à roulettes et (ex apparemment) pilier du camp du bien ! Eh oui Arno, il faut que tu comprennes que quand on est juif (ou même seulement demi-juif comme toi), sauf à dénigrer ses origines et ses racines, comme les Askolovitch et autres Edgar Morin, l'appartenance au camp du bien ne va plus du tout de soi, bien au contraire... Il est loin le temps où, en vertu du souvenir d'Auschwitz, la judéité permettait à elle seule d'appartenir au mouvement du progrès. C'est au contraire une valeur en baisse, et ce n'est pas d'avoir été jadis l'amant de Carla qui va te remettre du bon côté de l'histoire. Comme tu es un garçon plutôt sympathique, je n'aurais pas la cruauté de te rappeler les anathèmes et excommunications que tu proférai toi-même quand tu étais plus en cour, faveur que tu devais plus au fait d'être le fils de Serge qu'à tes propres mérites, mais cela est une autre histoire... Allez, tout n'est pas perdu, convertit toi à la vraie religion, deviens homosexuel et beaucoup te sera pardonné !

  • Par Alain Briens - 19/01/2015 - 17:48 - Signaler un abus Arno mon lapin, tu ne t'en tireras pas à si bon compte !

    Arno, je poursuis sur mon post précédent : j'ai appris après coup que tu avais tenté de te dédouaner de ta jeunophobie en enfonçant Philippe Tesson, coupable d'avoir proféré une monstruosité que je cite en ouvrant des guillemets nauséeux : " D'où vient le problème de l'atteinte à la laïcité, sinon des musulmans ? On le dit ça ? Moi je le dit". (Quelle horreur !) Tss...Arno mon biquet, toi qui appartint jadis au camp du bien et qui en possède encore les codes, comme le prouve assez bien cette algarade, crois tu vraiment que tu puisses te dédouaner auprès de tes anciens amis parce que tu as trouvé plus islamophobe que toi ? Crois tu que cela suffise à faire oublier que tu collabora naguère au régime sarkozyste ? Qui vole un œuf vole un bœuf, et qui accepte une mission de Sarkozy aurait travaillé jadis pour Darquier de Pellepoix. CQFD. Ta naïveté m'étonne Arno, un ancien dénonciateur comme toi devrait se souvenir de la phrase de l'Incorruptible (non ce n'est pas Eliott Ness) : "Un pur trouve toujours un plus pur qui l'épure" ou de celle plus prosaïque de Jean Gabin dans le Pacha :" Les bastos, c'est plus douloureux à recevoir qu'à balancer".

  • Par winnie - 20/01/2015 - 07:46 - Signaler un abus pas assez de ,

    Juges,trop de dossiers a instruire, pas assez de moyens ... Mais il y a toujours une petite place pour faire fermer sa gueulle a celui qui ose dire la vérité Vive la socialie, votons Hollande en 2017 !

  • Par Gré - 20/01/2015 - 09:56 - Signaler un abus Allo Charlie ?

    Je suppose que Charlie Hebdo aura le courage de s'élever contre cette atteinte à la liberté d'expression d' une opinion fondée sur des faits avérés.

  • Par vangog - 20/01/2015 - 10:48 - Signaler un abus Le bras de la justice gauchiste penche largement

    vers le plateau où se situent ses électeurs! Mais il penche trop! Et ces c...de gauchistes ne voyent pas que l'autre plateau perd ses électeurs...et que la table des patriotes se remplit!

  • Par kiki08 - 20/01/2015 - 11:04 - Signaler un abus atteinte

    bravo , bravo !! le trafic de drogue et le trafic d'armes peut continuer, ils seront protégés . il n'y aura plus de zones de non droit , ce sera des zones protégées, comme pour les papillons et les oiseaux . le comportement de ce gouvernement (de gauche ) et de cette justice de (gauche) dépasse tout entendement .

  • Par ISABLEUE - 20/01/2015 - 11:05 - Signaler un abus Alain Briens -

    quel sabir.... Ce n'est pas avec votre style incompréhensible et pompeux que vous êtes sûr d'avoir raison..... Mettre dans la même phrase juif, demi juif, collabo , Darquier .... N'importe quoi !!! Mal dans votre peau ????

  • Par jurgio - 20/01/2015 - 14:25 - Signaler un abus La Gauche nous revisite le « Manuel secret des confesseurs »

    où le péché, cette fois, est actualisé en « déviation ». Le titre aussi a changé : le « Manuel des con-fesseurs»

  • Par ELLENEUQ - 20/01/2015 - 14:34 - Signaler un abus L'honneur des mafiosi et des racailles attaqué !

    Le régime va enfin prendre la défense de ses copains et précieux électeurs !

  • Par tubixray - 21/01/2015 - 08:59 - Signaler un abus Le nom de la rose

    A la lecture de la convocation du tribunal on se croit revenu au temps de l'inquisition, ces juges du mur des cons (aucun doute sur l'appartenance) sont nuisibles à la démocratie et la à la liberté d'expression.

  • Par pguillermo - 21/01/2015 - 09:11 - Signaler un abus On est de plus en plus dans un pays de fous.

    Mais bon disons au passage... que ça arrive à un avocat de renom et truculent comme Klarsfeld, ça me fait me tordre de rire. Je vais assister à ce genre de procès. Ce sera mieux que les soirées théâtre et totalement gratos en plus. Ce sera une façon pour moi de récupérer un peu sur mes impôts qui servent à alimenter ce genre de mascarades pendant que les délinquants ont la vie tranquille.

  • Par pguillermo - 21/01/2015 - 09:16 - Signaler un abus @Alain Briens

    Excellente votre prose !

  • Par Benvoyons - 21/01/2015 - 09:58 - Signaler un abus Alain Briens de Pledeliac????

    http://vigiecitoyenne.nouscitoyens.fr/ville/index/id/22175/pledeliac

  • Par N4X - 21/01/2015 - 11:14 - Signaler un abus Grotesque

    A l'heure où la Justice devrait jeter toutes ses forces dans la lutte contre le terrorisme et l'éradication de ses réseaux logistiques (trafics d'armes, de drogue, de clandestins, de faux papiers...), on constate que des juges (désoeuvrés ?) ont le temps d'inventer des délits foutraques et d'inquiéter des gens pour rien. On se croirait, pour peu, dans l'antichambre d'un procès stalinien où les chefs d'accusation témoignaient de la fertilité de l'imagination des commissaires du peuple téléguidés par le parti. La Justice va encore sortir grandie de ce procès qui s'annonce. Et la France avec. Il doit bien y avoir un article du code pénal un vrai, pour faire condamner le procureur et le juge pour outrage ?

  • Par Haddock36 - 21/01/2015 - 11:22 - Signaler un abus 1984

    Pendant que la police est en train de bâillonner jusqu’au moindre souffle de liberté d’expression qui nous reste, des millions de couillons étaient en train de « jesuicharliser » derrière les membres du Politburo. On est en plein dans l’effroyable univers orwellien si bien décrit dans 1984.

  • Par Pourquoi-pas31 - 21/01/2015 - 19:11 - Signaler un abus Attention à la survitesse de la Justice

    Le faits : le 9 janvier 2014 - la convocation : le 15 janvier 2015.

  • Par JonSnow - 21/01/2015 - 23:14 - Signaler un abus Hallucinant!

    Arno Klarseld a pourtant précisé "une partie", des jeunes de banlieue. Cette convocation prélude à une mise en examen est absolument hallucinante! Elle est un déni de réalité flagrant et une attaque inique contre la liberté d'expression. Toute la presse devrait reprendre cette info. Un juge du syndicat de la magistrature, sans doute!

  • Par lafronde - 22/01/2015 - 11:10 - Signaler un abus Où est passé la liberté d'expression ?

    Notre législation anti-discriminatoire ne nous coûte-elle pas infiniment trop cher en terme de liberté d'expression et donc de libertés civiles ? Parler et se retrouver entre-soi, employeur qui l'on veut et louer à qui l'on veut, est interdit par les lois françaises, alors que tous les pays du monde le permettent. Il est vrai que notre République n'aime pas les communautés, car celles-ci pourraient s'organiser efficacement dans tous les domaines de la vie civile (école, solidarité, emploi, sûreté locale) sans avoir besoin des services coûteux et inefficaces de l'administration et des politiciens. A côté ce cela une loi anti-caricature religieuse (qui sera bientôt prise pour signer des contrats d'armement au Moyen Orient) nous coûterait moins cher en terme de liberté civile, tout en laissant notre expression libre (mais respectueuse des religions)

  • Par Henrik Jah - 23/01/2015 - 21:57 - Signaler un abus Terminologie

    L'hypocrisie commence par les mots. Première arnaque:"Jeune de banlieue" ne veut pas dire un jeune qui habite en banlieue mais le plus souvent un jeune à problèmes qui souvent est issu de l'immigration, pour des raisons sociales pour certains, pour des raisons culturels pour les autres. Deuxième arnaque:"Quartier populaire" ne veut pas dire un quartier que le Peuple aime comme un chanteur populaire pourrait être aimé par le Peuple, mais signifie un quartier où il y a tellement de peuples différents qu'on n'ose à peine croire qu'on est en France. La liste est longue comme la muraille de Chine.

  • Par LA RICHARDIERE - 25/01/2015 - 06:59 - Signaler un abus Juges! Il faut savoir jusqu'où ne pas aller trop loin.

    M'ssieur Arnaud K., vous avez pêché par omission: fallait dire : "les jeunes de banlieue, les moins jeunes des mêmes banlieues, leurs petits et grands frères intra muros, et ceux pas encore sur le territoire". La justice "devait", "devrait" être rendue "au nom du peuple français". Elle est rendue au nom d'une idéologie. C'est la génèse d'un "djihadisme républicain". Il faut savoir jusqu'où ne pas aller trop loin, mrs les adhérents, sympathisants du syndicat de la magistrature. Et recevez ma plainte d'être stigmatisé et identifié "infidèle et non-croyant" par les musulmans, et à ce titre, être discriminé et menacé. Il m'est publiquement porté atteinte morale.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Benoît Rayski

Benoit Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€