Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 24 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Théâtre : Andréa Bescond époustouflante !

"Les Chatouilles": un sujet délicat, la pédophilie, traité avec intelligence et finesse. Un grand huit émotionnel. Et Andréa Bescond est vraiment formidable.

Atlanti-culture

Publié le
Théâtre : Andréa Bescond époustouflante !

L'auteur

Andréa Bescond danse depuis l'âge de trois ans. Elle a tout d'abord suivi une formation à l'école internationale Rosella Hightower puis au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Elle remporte le Prix Espoir du grand concours international de Paris, en 1998, et entame une carrière extrêmement diversifiée: elle passe par la danse moderne, puis la danse africaine, le hip hop, le krump. Elle participe à de nombreuses comédies musicales dont "Bagdad Café", "Les dix commandements" et "Roméo et Juliette".

Elle entame une carrière au théâtre, dirigée par Eric Métayer dans "Les 39 marches", son rôle lui valant d'être nommée Révélation féminine aux Molière. Elle tient ensuite le rôle principal dans "Train Fantôme", mis en scène également par Eric Métayer; puis joue dans "Les grands moyens", pièce  mise en scène par Arthur Jugnot et David Roussel.

Thème

Depuis le cabinet d’une psy où elle consulte avec sa mère, Odette raconte tout : des "chatouilles" jusqu’au procès de son agresseur. 

C'est l’histoire insolite d'une jeune danseuse dont l'enfance a été volée et qui se bat pour se reconstruire. A travers une galerie de personnages, entre rires et émotions, les mots et la danse s'entremêlent et permettent à Andréa Bescond de transporter le spectateur dans un grand huit émotionnel dont il ne sortira pas indemne. 

Points forts

1-  Andréa Bescond !!! L'auteur-interprète est époustouflante sur scène ! Elle joue et danse merveilleusement bien. Avec intelligence et humour, elle donne vie à des personnages variés : la petite fille, la professeur de danse, la mère, la psy, etc.; renforçant la prouesse en les faisant dialoguer. Les yeux fermés, on pourrait croire qu'il y a plusieurs comédiens sur scène. 

Andréa a reçu le prix de l'interprétation féminine d'Avignon Critique Off en 2014.

2-  Un sujet difficile, la reconstruction d'un enfant qui a subi la pédophilie; sujet traité ici avec intelligence et finesse, grâce à un texte émouvant et drôle. Et lorsque les mots ne suffisent plus pour dénoncer l'horreur et exprimer un mal-être, lorsque l’humour ne suffit plus, la danse prend le relais pour aller jusqu'au bout de l'expression de l'auteur.

3-  Éric Métayer met en scène cette « danse de la colère » avec virtuosité, créant un équilibre parfait entre texte et chorégraphie. Andréa passe ainsi avec aisance d’un personnage à un autre, du théâtre parlé à la danse, du rire aux larmes. 

Points faibles

1-  S'il fallait vraiment trouver un point faible... Le spectacle mériterait peut-être d'être raccourci d'un petit quart d'heure, pour garder le spectateur en haleine jusqu'à la fin.

En deux mots

Courrez au Petit Montparnasse voir les Chatouilles et applaudir Andréa Bescond. Cette "danse de la colère" ne pourra pas vous laisser indifférent. Et peut-être même, comme de nombreux spectateurs (moi compris !), vous ne pourrez laisser échapper quelques larmes lors du baisser de rideau. Un rare et grand moment de théâtre ! 

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jeanne Simoneau pour Culture-Tops

Jeanne Simoneau est chroniqueuse pour Culture-Tops.
Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€