Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 19 Janvier 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Solère-Urvoas : croire que la justice serait à l’abri de petits arrangements est naïf. Mais utile aussi

Il y a le paysage officiel, ce que la Justice montre d'elle-même et qui, contrairement à ce que pensent des contempteurs compulsifs, n'est pas médiocre et mérite d'être expliqué et défendu.

A naïf, naïf et demi

Publié le
Solère-Urvoas : croire que la justice serait à l’abri de petits arrangements est naïf. Mais utile aussi

Il y a, sur le plan des apparences qui - par l'entremise de médias qui ne seraient pas trop ignorants ou partiaux - sont offertes à la curiosité du citoyen, des avancées considérables. Non seulement par rapport à ce que j'ai pu connaître comme magistrat en quarante années de carrière mais au regard de la simple observation politique qui permet de distinguer un état de droit dévoyé sous la présidence de Nicolas Sarkozy et une normalité judiciaire favorisée par François Hollande et Christiane Taubira à l'égard de laquelle, pour l'essentiel, j'ai pourtant économisé mon indulgence.

Aussi surprenant que ce constat puisse apparaître pour beaucoup qui préfèrent leurs préjugés à une réalité qui les contredirait, nous n'avons pas pâti de 2012 à 2017, pas davantage avec les premiers mois d'Emmanuel Macron, d'une justice politique dans le mauvais sens du terme. Une indépendance du juge battue en brèche par un pouvoir ayant caporalisé les Parquets et les procureurs ! Cette vision serait totalement erronée et injuste.

Il y a une Justice qui dans sa transparence - limitée par le secret de l'enquête et de l'instruction - et avec son visage public n'est pas indigne de ce qu'une démocratie se doit d'exiger d'elle. Ce ne sont pas l'ineptie, le sommaire ou l'amateurisme de beaucoup de critiques qui me feront dévier de cette cohérence appuyée sur une certaine expérience.

Mais je ne suis pas naïf.

Derrière le paysage officiel, il y a les coulisses, l'officieux. Les cachotteries, les petits secrets.

Je ne fais pas seulement référence à ce qui vient de surgir et qui semble concerner l'ancien garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas - certains se déchaînent sans attendre - et le député Thierry Solère. Pour ce dernier qui a donné si volontiers des leçons de moralité politique à une droite qui a décidé, elle, de ne pas s'éparpiller, il y a comme une étrange ironie à relever qu'il y a l'éthique affichée et les accommodements personnels. J'apprécie que le délégué général de LREM ait immédiatement réagi et envisagé que Thierry Solère puisse être exclu de ce groupe si largement majoritaire (Le Figaro).

Quand on réfléchit aux statuts, aux structures, à la pureté des principes, on oublie - ou on feint d'oublier - cette triste évidence que de manière occulte il y aura toujours des circuits, des processus, des ententes, des complicités, des amitiés et des fraternités qui viendront sinon mettre à bas l'édifice ostensible, l'institution éclatante mais les éviter, les suspendre ou les négliger quelque temps. Il y a des exemples à foison dans l'histoire judiciaire.

Au risque de sembler trop pessimiste, je n'imagine pas un seul instant qu'une rectitude singulière et collective puisse être si globalement respectée qu'elle garantisse que derrière le monde officiel espéré irréprochable, il n'y ait pas une multitude d'ombres s'agitant sur un mode clandestin et à l'abri d'une imprudence à la Thierry Solère ayant gardé la preuve dans son portable.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Atlante13 - 15/12/2017 - 11:51 - Signaler un abus Surprenant, sans aucune objectivité,

    oui, très surprenante amnésie sélective de cette personne, au discours ampoulé du système judiciaire. Oser écrire " un état de droit dévoyé sous la présidence de Nicolas Sarkozy et une normalité judiciaire favorisée par François Hollande et Christiane Taubira " relève presque de l'imposture intellectuelle. A-t-il déjà oublié la mise sur écoute illégale de Sarkozy pendant plus de 10 mois, l'affaire du Mur de Cons étouffée par Taubira, les journalistes du Monde escortés par un représentant officiel de l'Elysée au ministère de la Justice pour acceder aux dossiers sensibles, les mensonges répétés de Taubira devant la presse, le cabinet de Taubira composé des représentant du syndicat de la Magistrature, oui, ceux du fameux mur, le dossier Fabius oublié par la Justice, l'hypocrisie permanente de Hollande disant s'en remettre à la Justice et manoeuvrant en sous-main, la mise en examen de Fillon en 4 jours, record absolu dans toute l'histoire judiciaire, mais j'arrête, il faudrait un livre pour lui répondre. Non, monsieur, vous n'êtes pas honnête, et vous le savez. Mr Dupont-Moretti l'a déjà fait savoir, bien mieux que moi.

  • Par patafanari - 15/12/2017 - 12:16 - Signaler un abus Solidarité

    Entre frères la grattouille.

  • Par BABOUCHENOIRE - 15/12/2017 - 13:33 - Signaler un abus Etonnante analyse de Mr Bilger qui nous avait habitués à plus

    de precisions dans ses commentaires. Il faudrait qu'il explique et donne des exemples / preuves pour les non initiés sur :" un état de droit dévoyé sous la présidence de Nicolas Sarkozy et une normalité judiciaire favorisée par François Hollande et Christiane Taubira ". En espérant avoir des explications de sa part.

  • Par Yves3531 - 15/12/2017 - 18:43 - Signaler un abus Mr Bilger éternel déçu de ne pas avoir été nommé ...

    GARDE des SCEAUX... déçu de Sarkozy pour cette raison, anti Hollande quand ses espoirs ont été déçus, essaye à présent autre chose en espérant encore... mais personne ne voudra de cette girouette tour à tour flatteuse puis fielleuse ...!

  • Par Yves3531 - 15/12/2017 - 18:49 - Signaler un abus Quant à Urvoas Solère...

    il s’agit juste d’un dégât collatéral involontaire du torpillage organisé en catastrophe de Fillon ... n’ayez crainte, ils trouveront bien un moyen de sauver ces 2 bons petits soldats et d’enterrer le dossier ...

  • Par California - 16/12/2017 - 09:49 - Signaler un abus @Atlante13

    Je partage entièrement votre commentaire qui rétablit un peu de vérité que P. Bilger a, sciemment ou pas, omis dans son réquisitoire. Mais P. Bilger est bien connu pour son anti sarkozysme primaire

  • Par Ganesha - 16/12/2017 - 10:00 - Signaler un abus Gangster

    Nicolas Sarkozy est un gangster notoire ! Vous vous attendez à un éloge d'Al Capone ?

  • Par Vincennes - 16/12/2017 - 13:10 - Signaler un abus @Ganesha qui nous parle du "gangster Sarko" !!!! et que pense t'

    de Mitteux/Hollande/Macron et leurs tours de "passe passe" !!!! MACRON qui annonce 2,3 millions d'€ de revenus transformés en 200.000€ de patrimoine !!!! + où sont passés les "stocks options" touchés lorsqu'il était chez Nestlé etc (voir le clip de Brunet)......HOLLANDE qui s'est octroyé (avant de partir) 13,5 millions d’€ de fonds publics pour sa FONDATION !! de quel droit ? par quel azimut ? .......mais aussi où en sont les recherches de la CNCCP sur les 450 pièces manquantes pour authentifier SES COMPTES DE CAMPAGNE ouh ouh DEBRE qui, comme M° BILGER, a préféré et continue de s’acharner sur SARKO !!! quant à Mitterand, les médias oublient de parler de l’ardoise de + de 500 milliards qu’il a laissé avec ses dépenses pharamineuses car c’est LUI qui a commencé à endetter la France + tous les intérêts qui ont suivis etc Alors je ne sais pas de quel « genre de "Gangster" nous parle Ganesha !!! Regardez, également, la composition du Parquet voulu par HOLLANDE.......on est pas déçu du voyage......que des copains des copains et de préférence des SARKOPHOBES.....à suivre

  • Par Ganesha - 16/12/2017 - 18:39 - Signaler un abus Vincennes

    Apparemment, votre niveau intellectuel se situe à peine au niveau d'un enfant de six ans ! Il ne s'agit pas de savoir qui, de Landru ou du Dr. Petiot, était le plus ''méchant'' ! Simplement de reconnaître que l'honnêteté, cela existe !

  • Par Vincennes - 16/12/2017 - 23:27 - Signaler un abus @Ganesha .... à bon entendeur.....car selon COURTELINE :

    "passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile" est une volupté de fin gourmet"

  • Par Ganesha - 17/12/2017 - 06:50 - Signaler un abus Vincennes

    Le recours à l'attaque personnelle démontre que vous êtes incapable de comprendre un raisonnement simple et d'y apporter une réponse cohérente.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Philippe Bilger

Philippe Bilger est président de l'Institut de la parole. Il a exercé pendant plus de vingt ans la fonction d'avocat général à la Cour d'assises de Paris, et est aujourd'hui magistrat honoraire. Il est l'auteur de La France en miettes (éditions Fayard). Il est également l'auteur de Ordre et Désordre (éditions Le Passeur, avril 2015).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€