Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 26 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Shimon Pérès émeut les journalistes français

Shimon Pérès, un des fondateurs de l'Etat d'Israël et Prix Nobel de la Paix, était l'invité de la première réunion du cercle des médias mercredi 17 décembre à Paris.

Invité d'honneur

Publié le
Shimon Pérès émeut les journalistes français

Atlantico : Vous avez choisi d'inviter Shimon Pérès mercredi 17 décembre lors de la première réunion du cercle des médias. Quel était l'objectif de cette rencontre ? 

Antoine Guélaud :  Nous avons cofondé avec Christophe Kulikowsky et plusieurs amis journalistes le Cercle des médias, une association d'intérêt général dont la vocation est la solidarité.

Sous le parrainage de la Fondation de France, à partir de 2015 un jury présidé par Jean-Christophe Ruffin distribuera des bourses à des élèves journalistes français et des élèves journaliste des pays d'Afrique. L'idée est de favoriser le journalisme dans le monde. L'idée du cercle des médias est également d'accueillir des personnalités d'envergure internationale et Shimon Pérès nous a fait l'amitié d'inaugurer la première réunion du cercle des médias. L'idée est de rassembler des journalistes, des hommes politiques ou encore des entrepreneurs autour d'une personnalité pour discuter très librement avec cette dernière.

Qu'est-ce qui vous a le plus marqué ?

Ce qui m'a marqué dans cette rencontre, c'est l'esprit, la vision et la jeunesse de Shimon Pérès malgré son âge (91 ans). Il est l'un des derniers pères fondateurs de l'Etat d'Israël mais est resté très jeune finalement. Il va continuer à travailler au service de la paix. Sa simplicité, sa gentillesse, son accessibilité, son écoute, sa vision et son humanité nous ont beaucoup frappés. 

Beaucoup de questions ont été soulevées au sujet de ce conflit. Il a été question d'antisémitisme. C'est un homme qui n'a pas de certitude, il avance avec des doutes. Ou plutôt il n'a qu'une certitude, celle qu'il faut avancer sur ce chemin compliqué de la paix.

Comment expliquer que la France se passionne tant par le conflit Israélo palestinien et beaucoup moins pour d'autres conflits tout aussi meurtriers ?

C'est un conflit qui intéresse car il a des répercutions mondiales et internationales, c'est un nœud historique qui oppose deux peuples pour deux terres. Cela intéresse le monde entier. Et en France ce conflit a une résonnance particulière en raison de la présence des communautés juives et arabes. Shimon Pérès a d'ailleurs souligné le rôle historique de la France pour essayer d'avancer sur la voie du règlement d'un conflit.

Cela fait des mois qu'on se pose des questions et nous avions envie d'une personnalité emblématique et de quelqu'un qui est co-prix Nobel de la paix avec Ytzhak Rabin et Yasser Arafat. Cela nous paraissait évident d'avoir une personnalité comme la sienne au service de la paix et qui a tout fait pour retrouver ce chemin-là. Nous souhaitions une personnalité d'envergure internationale avec cet esprit d'ouverture et d'écoute. ce moment était empli de beaucoup d'émotion. une émotion qui s'est ressentie notamment au travers des échanges avec la salle. Shimon Pérès est une personne qui fait consensus même si on peut ne pas être d'accord avec ce qu'il a fait dans l'histoire, c'est une voix de la sagesse. Car notre vocation c'est aussi la transmission aux générations de futurs journalistes. 

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Antoine Guélaud

Antoine Guélaud est journaliste, actuellement directeur de la rédaction de TF1. Il a co-fondé aux côtés de Christophe Kulikowski, rédacteur en chef de "on n'est pas couhé" sur France2,  le Cercle des médias. 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€