Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 26 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le jus de fruits, un ami qui vous veut du mal : pourquoi nous en consommons beaucoup trop

Le jus de fruits est avant tout un aliment plaisir et c'est dans cette optique qu'il faut le consommer, sans en abuser.

Garder la pêche

Publié le
Le jus de fruits, un ami qui vous veut du mal : pourquoi nous en consommons beaucoup trop

Atlantico : Au Royaume-Uni, une étude réalisée par le gouvernement (lire ici) montre que les enfants de moins de 10 ans consomment 34% de plus de sucre que ce qui est recommandé quotidiennement. Leurs principaux apports en sucre leur proviennent de jus de fruit, de soda, de barres de céréales, de biscuits et de gâteaux. D'une manière générale, consomme-t-on trop de jus de fruits ? 

 
Patrick Tounian : C'est la grande question du sucre et des jus de fruits. On ne peut parler de manière collective. La plupart des ados ou des enfants consomment plus de jus de fruits que ce qui est recommandé mais cela n'a pas d'effet délétère.
En revanche, les enfants ayant des problèmes de poids, il faut réduire les calories ingérées. Et réduire la consommation de jus de fruits fait partie des recommandations.
 

Si les jus de fruit peuvent être une bonne façon d'ingérer sa ration de fruits quotidienne, que risque-t-on à en abuser ?

Tout d'abord, les enfants ne doivent pas manager cinq fruits et légumes par jour. Cette recommandation ne concerne que les adultes. Un enfant peut amplement se contenter d'un à deux fruits ou légumes par jour. On ne cherche pas à tout prix à lui faire manger cinq fruits ou légumes. Inutile donc de se dire que l'on a gagné une portion en lui donnant un jus de fruits. Un jus de fruit est-il bénéfique nutritionnellement pour l'enfant ? J'aurais tendance à dire que non. Pour nuancer, boire un jus de fruits ne se limite pas à l'aspect nutritionnel, il y a l'aspect du plaisir à prendre en compte également. Si cela lui procure du plaisir, rien que pour cela c'est bénéfique du point de vue gustatif.
Pour les adultes c'est un peu plus complexe. Les jus de fruits sont très riches en fructose et le fructose en excès massif, favorise l'insulino resistance, qui correspond à la situation initiale avant le diabète, et augmente surtout les triglycérides dans le sang. Mais là encore le problème est très individuel. Certains individus peuvent manger de grandes quantités de fructose et notamment de jus de fruits sans avoir de souci, et d'autres devront en réduire des quantités. Ces problèmes de triglycérides et d'insulino déficience ne s'appliquent pas à l'enfant. 
L'excès de jus de fruits, dans la tête des gens, mène à l'obésité, c'est faux. 
Un enfant qui a besoin de 2000 calories jours, s'il se gave de jus de fruits et qu'il ingurgite déjà 1000 à 1500 calories sous forme de jus de fruits. Il ne lui restera plus que 500 calories à manger pour assurer tous ses besoins nutritionnels. S'il boit trop de jus de fruits, il va diminuer la consommation des autres aliments car il n'aura pas faim et se mettre en situation de carence. Risque Très paradoxalement, l'excès de jus de fruits en pas à l'obésité mais à des carences de certains micro nutriments, notamment de calcium et de fer. Le risque est théorique. Et comme tout excès, un excès  de fruits est mauvais. 
 

Comment bien choisir son jus ? Certains jus de fruits sont-ils plus bénéfiques que d'autres ? 

Est-ce que les sucres des jus de fruits purs jus sont-ils différents des sucres contenus dans les autres boissons sucrées comme les sodas ? Tout le monde pense que oui, et la réponse est non. Les sucres sont les mêmes et la quantité totale est même. En sommes, en termes de sucre, il n'y a pas de différence entre un jus de fruit et un soda. Le choix doit donc être gustatif, c'est un aliment plaisir. Ce n'est pas aliment santé, on ne prend pas un jus de fruits en croyant se faire du bien. Vaut-il mieux préférer les purs jus au nectar, les jus sans sucres ajouté ? Nutritionnellement, surement pas. Généralement, la quantité de sucre est la même. La différence est gustative et non plus nutritionnelle. Il faut choisir un jus de fruit en fonction de celui qui nous plait le plus. Et comme pour tous les aliments, il faut éviter les excès. 
 
 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Patrick Tounian

Patrick Tounian est professeur de pédiatrie, chef du service de nutrition et gastroentérologie pédiatrique de l'hôpital Armand-Trousseau à Paris.
Docteur en sciences, il dirige les formations " Obésité de l'enfant et de l'adolescent " et " Nutrition de l'enfant et de l'adolescent " à la faculté de médecine Pierre-et-Marie-Curie de Paris.
Il est secrétaire général de la Société française de pédiatrie et auteur de nombreux livres et publications scientifiques sur la nutrition et l'obésité de l'enfant et de l'adolescent.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€