Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 23 Septembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Petit guide des pratiques pour bien protéger ses documents dans le cloud

Les Caisses d’Epargne ont annoncé qu’elles allaient lancer en septembre 2013 un service de coffres numériques à collecte automatique de données. Qu'ils soient bancaires ou téléphoniques, tous vos relevés peuvent être rassemblés sans effort sur un compte sécurisé. Mais le "blindage" numérique n'étant pas à toute épreuve, voici quelques conseils d'expert pour ne pas perdre ses données.

Dans les nuages

Publié le

Atlantico : Pour les Caisses d’Epargne, le futur se trouve dans un coffre... numérique dont elles annoncent lancer en système à collecte automatique de données en septembre 2013. Comment cela fonctionne-t-il et en quoi est-ce novateur par rapport aux services de cloud computing déjà existants ?

Guillaume Plouin : La collecte automatique existe déjà chez certains comme Digiposte, le service de coffre de La Poste. Son principe est le suivant : vous autorisez le coffre-fort à « entrer » en votre nom chez votre banquier ou votre opérateur téléphonique pour collecter vos relevés en version numérique. Le coffre interroge régulièrement le système pour aller collecter les factures en format pdf et les stocker par catégories (énergie, banque, téléphonie…) dans un endroit unique.

Un autre service assez innovant  mérite d’être mentionné : MoneyDoc. Ce dernier collecte les factures, en lit le contenu pour ensuite établir une courbe des diverses dépenses. En plus de la collecte, on en retire également de la valeur.

Le changement réside plutôt dans le fait que les banques s’emparent du système, ce qui est générateur de confiance. A l’inverse, les gens peuvent être réticents à confier des données confidentielles à une startup, ce qu’est MoneyDoc. La Poste ou les Caisses d’Epargne, dans l’inconscient collectif, sont des acteurs qui rassurent, même s’ils ne sont pas les plus innovants en la matière. De plus, le fait qu’ils proposent un espace de stockage de documents ressemble fort à ce qu’ils font depuis plusieurs siècles.

Il est également intéressant de noter que de nouveaux outils apparaissent, permettant d’autoriser la collecte automatique, sans avoir à donner de mot de passe. C’est la technologie « Oauth », qui malheureusement est encore peu intégrée dans les systèmes français. On pourrait comparer cela à une procuration, donnant droit au prestataire d’accéder uniquement à ses relevés bancaires, par exemple.

La logique étant la même que pour un coffre-fort physique, peut-on se permettre de stocker ses données dans cet unique endroit ? Un dysfonctionnement ou un piratage pourrait-il entraîner leur disparition définitive ?

C’est une des problématiques du cloud en général. Ma recommandation serait d’utiliser deux services cloud qui collectent automatiquement les données. Si l’un des deux connaît un problème, on a toujours une deuxième copie. De plus, l’automatisme est un avantage, puisqu’on oublie facilement de collecter manuellement les différents relevés.

Lorsqu’on supprime un fichier sur le cloud, celui-ci disparaît-il totalement, ou bien en reste-il des traces ?

Cela est variable selon les fournisseurs. Lorsqu’on efface un fichier, la suppression réelle peut prendre plusieurs semaines, car les jeux de sauvegarde sont multiples. Certains acteurs grand public ont des politiques particulières : chez Facebook, le fait de désactiver son compte ne permet pas de supprimer les données. Il faut regarder de manière attentive les conditions générales d’utilisation de chaque prestataire.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par chmolls - 21/08/2013 - 08:48 - Signaler un abus j'ai

    une clé USB sécurisé je met tous mes fichiers sensibles dedans mot de passe avec, le mot de passe toi seul le connait ,pasque si tu t'en souviens plus ben t'en auras pas d'autre tu peux détruire ta clé

  • Par grosboeuf - 21/08/2013 - 21:43 - Signaler un abus Le fin du fin du profilage

    Une étape de plus est franchie dans le profilage: grâce à ces nouveaux services, ces sociétés auront une vision très détaillée: - du pouvoir d'achat du consommateur (ex: épargne disponible en banque, revenus), - de l'historique de consommation (ex: n'a pas changé de voiture depuis 5 ans, n'a pas acheté de vêtements depuis 6 mois) Et pourront revendre à bon prix ces précieuses données à des publicitaires bien intentionnés qui ne manqueront pas de vous faire des propositions adaptées. Of course, c'est uniquement pour vous faciliter la vie... On peut même imaginer un système de notation individuel de gestion de budget générant des évaluations qu'ils pourront revendre aux organismes prêteurs

  • Par sheldon - 22/08/2013 - 00:33 - Signaler un abus Le cloud est devenu obligatoire pour avoir des documents à jour

    Je me suis longtemps contenté de clés USB et de DDE (disque dur). C'est très bien lorsque l'on a qu'un PC ou un mac. Avec en plus un smartphone et une ou deux tablettes on a besoin d'avoir tous nos docuements à jour. La seule solution est le cloud. Dropbox est certainement le plus abouti car il reconnait l'architecture fichiers, sous fichiers. Malheureusement le cloud européen, et français, n'est pas à la hauteur. J'ai beaucoup d'espace sur le cloud d'Orange mais je n'en fais rien car il ne reconnait pas la structure fichier/sous fichier ! Il faut que la France et l'Europe se remue pour ne pas sous traiter tout aux US et à la NSA !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Guillaume Plouin

Guillaume Plouin pilote l'offre Cloud Computing d’OCTO Technology. Il travaille depuis 15 ans sur les nouvelles technologies et les nouveaux usages de l’informatique. Il anime par ailleurs un blog consacré à la prospective IT : www.perspective.it

Il donne des conférences sur ces sujets et est l'auteur du plusieurs livres aux éditions Dunod, dont Tout sur le Cloud Personnel - Travaillez, stockez, jouez et échangez... dans le nuage.

Voir la bio en entier

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€