Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 18 Octobre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Loi sur le harcèlement sexuel : bienvenue dans la République
des Catwomen

La nouvelle loi sur le harcèlement sexuel a été publiée lundi au Journal officiel. Une publication qui met fin à une période de vide juridique et protège les femmes. Mais quid des hommes et de l'égalité des citoyens devant la loi ?

Miaou

Publié le
Loi sur le harcèlement sexuel : bienvenue dans la République
des Catwomen

Avec l’arrivée de Valérie Trierweiler, les Catwomen ont officiellement inauguré leur règne : celui des femmes impétueuses, qui prennent le pouvoir et l’assument avec une manifeste répulsion pour la virilité. Crédit DR

Certains d’entre nous se souviennent qu’en 2004, la superbe Halle Berry a incarné une agressive et dominatrice Catwoman, d’ordinaire personnage secondaire de la série Batman. Elle y portait une tenue de cuir, avec un masque à oreille de chats, et apparaissait comme la renaissance triomphante d’une femme soumise dans une vie précédente.

Pour les vieux matous que certains d’entre nous sont, ce spectacle d’une femme féline bardée des fétiches du sado-masochisme est un spectacle divertissant, à la limite du convenable et du polisson. Pour les hommes à tendance un peu soumise, la Catwoman constitue une version aboutie de la perfection féminine, à la fois protectrice et castratrice, douce et impitoyable. Pour d’autres, enfin, la majorité sans doute, Catwoman est une vision caricaturale de la femme, qui ne correspond pas à l’aspiration à l’égalité des sexes dont ils sont porteurs.

Chacun y reconnaîtra la sienne.

Le plus plaisant est que la France, depuis le 6 mai 2012, est devenue sans que nous ne nous y attendions vraiment un refuge rêvé pour les Catwomen, une sorte de royaume fétichiste.

Nous en avions une préfiguration avec la candidature de Ségolène Royal, en 2007. Mais préfiguration seulement, car le personnage se drapait volontiers dans la blancheur candide d’une Jeanne d’Arc justicière, là où Catwoman assume une dimension obscure.

Avec l’arrivée de Valérie Trierweiler, les Catwomen ont officiellement inauguré leur règne : celui des femmes impétueuses, qui prennent le pouvoir et l’assument avec une manifeste répulsion pour la virilité, quand elles ne glissent pas vers une agressivité toute féline vis-à-vis de leurs homologues.

De ce triomphe de la dominatrice, le débat parlementaire sur le harcèlement sexuel nous a donné de superbes exemples. Certains esprits naïfs pouvaient en effet imaginer que la loi était la même pour tous et ne visait pas expressément telle ou telle catégorie de la population. Cet universalisme n’a manifestement plus cours dans la République des Catwomen.

La présentation du texte à l’Assemblée Nationale par Christiane Taubira en a donné les premiers coups de semonce, avec cette phrase étrange en conclusion : « Nous sommes en réalité amenés à nous interroger sur le pouvoir instauré à l’échelle individuelle par un ordre social, politique et économique masculin dans une société sexuellement hétéronormée. » En français contemporain, j’ai cru comprendre que cela signifiait : pourquoi les hommes sont-ils encore dominants à la maison, alors qu’ils ont perdu le pouvoir dans la cité ?

Mais le festival a véritablement pris son envol avec les déclarations de la ministre des Droits de la Femme, Najat Vallaud-Belkacem : « Parce que cette loi sur le harcèlement sexuel est une des toutes premières de la législature, elle porte un message très fort. Le harcèlement est un fléau social. Il prend ses racines dans une culture de la domination masculine dont certaines manifestations deviennent intolérables et ne doivent plus être passées sous silence. »

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par KiriNan - 08/08/2012 - 08:54 - Signaler un abus Catwoman n'existe pas, sa république non plus

    "Et si nous revenions à notre République de l'égalité quelque soit le sexe?" Ce serait une très bonne idée, mais il y a dans votre phrase une erreur : on ne peut pas "revenir" à quelque chose qui n'a jamais existé. On peut espérer que cela existera, se battre pour, mais la "République de Catwoman" n'a jamais existé, du moins pas en France. Si l'auteur fait partie des exceptions - des hommes réellement égalitaires avec les femmes - bravo. Mais sachez que cela n'est pas la norme. Quant à Valérie T., n'insultez pas Catwoman : cette femme est une femme macho, qui n'a guère de succès personnel, et ne vit qu'en se nourrissant de la gloire et du pouvoir de son compagnon :ce n'est pas une femme moderne, au contraire, elle est ultra traditionnelle. D'accord enfin pour que la loi sur le harcèlement sexuel protège aussi les hommes - mais arrêtons de rire : sur les cas de harcèlement sexuels lourds, de rue par exemple, avec menaces de viol, combien d'hommes victimes ? Pas sûr qu'on arrive à 1%... en revanche, quel pourcentage de femmes en France harcelées dans la rue, battues à domicile ?

  • Par Ravidelacreche - 08/08/2012 - 09:17 - Signaler un abus Catwomen

    Minou ! minou! :o)

  • Par 'Nash' Russel - 08/08/2012 - 09:19 - Signaler un abus Inégalités entre les H et les F sur les violences

    Très bon article Mr Verhaeghe. Effectivement, cette loi n'a pas pour objectif de défendre les hommes même sur le principe. Bien que partant sur des constats réel, le féminisme est aujourd'hui gangréné par des personnes qui ont érigés le masculin en responsable de tout (cf déclaration de T. et VB.) Le problème est ici : personne ne veut aider les hommes ou même considérer leurs victimisations. L'égalité est donc très loin d'être acquise. Le commentaire ci dessous le montre : les victimes masculines font rires ! Pour cela, il faudrait que la loi sur les violences conjugales protège aussi les hommes. Les hommes selon l'ONDRP sont au moins 30% des victimes de violence conjugale et personne n'en parle par contre on fait et on va refaire des enquêtes bidons à l'ENVEFF qui n'interrogeront que les femmes et tout le monde trouvera ca normal ! Comme le relève l'auteur de l'article, il y a une discrimination basée sur le sexe à l'encontre des hommes mais ca aussi, le défenseur des droits ne veut pas en entendre parler ... Pour plus d'information : http://leblogdenash.over-blog.com/article-la-verite-sur-la-violence-conjugale-105781209.html

  • Par 'Nash' Russel - 08/08/2012 - 09:28 - Signaler un abus Femme macho ?

    Il faut aussi arréter de jouer sur les dualités entre macho et pas macho. Valérie T n'est pas une femme macho, c'est une femme qui aime le pouvoir et l'affaire du tweet montre qui elle est vraiment. Il existe des femmes violentes, dominatrices, narcissiques, incestueuses ... qui n'ont rien à envier aux hommes sur ce plan là. Elles le sont en tant que femme alors arrétons de dualiser l'humanité entre méchants hommes et femmes gentilles qui deviennent macho parce que pervertis par les premiers. Tout ca s'inscrit dans un mouvement de criminalisation massive des hommes à des fins politiques et tout le monde trouve ca normal. Le féminisme a quitté ses fonctions premières pour entrer dans un sexisme et une guerre contre les hommes au nom de la condition des femmes ! L'enfer est parait - il pavé de bonnes intentions. Le vrai machisme c'est celui de Najat Vallaud Belkacem qui refuse de considérer la femme violente et l'homme victime ... Une critique du film de Peeters : http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2012/08/07/9706c7fa432fbf258b42a8fffb2136f3.html

  • Par Apicius - 08/08/2012 - 09:34 - Signaler un abus Sourire jaune

    Quand je lis les déclarations des ministres Taubira et Vallaud Belkacem et d'une part, les propos du commentateur politique Zemmour d'autre part, et la condamnation du-dit Zemmour par le CSA pour ces propos, je me dis que ces ministres vont être condamnées à leur tour ... Mais sans doute suis je dans un rêve. AU SECOURS, c'est un cauchemar.

  • Par Audrey33 - 08/08/2012 - 10:09 - Signaler un abus à 'Nash' Russel

    "Il existe des femmes violentes, dominatrices, narcissiques, incestueuses ... qui n'ont rien à envier aux hommes sur ce plan là. Elles le sont en tant que femme alors arrétons de dualiser l'humanité entre méchants hommes et femmes gentilles qui deviennent macho parce que pervertis par les premiers." oui et il existe des hommes qui jouent avec le feu et se plaignent ensuite d'être dominé. Mais au départ n'était ce pas le fantasme qu'ils cherchaient. Mais vous avez raison dans le fond, pas de manichéisme ni de stigmatisation. Le problème vient aussi du fait que l'image de l'homme et la femme sont hyper sexués, dans les médias on ne parle que de cela et on le valorise, on en joue... La limite du convenable est largement dépassée et cela déborde sur la sphère pro... L'ambiguité est un jeu permanent, parfois un argument choc pour sceller des affaires juteuses. Donc...

  • Par Audrey33 - 08/08/2012 - 10:10 - Signaler un abus réponse bis

    donc le problème je pense est culturel et sociétal

  • Par Teo1492 - 08/08/2012 - 10:31 - Signaler un abus Les femmes qui se prennent pour des hommes...

    c'est pathétique !

  • Par totor101 - 08/08/2012 - 10:42 - Signaler un abus vive le soleil !

    une petite (très courte) robe moulante à fine bretelles et décolleté plongeant (olympique?) des talons démesurés et une démarche lascive...... et ces salopards de mecs qui matent ! qui font des réflexions (même quand ils ne parlent pas !) c'est un harcèlement intolérable...... vite une loi !!!

  • Par Ravidelacreche - 08/08/2012 - 11:37 - Signaler un abus harcèlement sexuel

    Cela fait un moment que l'on ne m'a pas harcelé je vais porter plainte pour discrimination. :o)

  • Par Audrey33 - 08/08/2012 - 11:38 - Signaler un abus sociologie

    depuis quelques années on assiste à une valorisation de la wonder woman, qui gère tout, depuis un super poste à la couche culotte, en passant par la case amante fatale... l'open attitude que ce soit en célibatant ou en couple ne fait que brouiller les frontières du permis - pas permis. De fait la société a une vision complexifiée de ce qui est acceptable ou pas, de ce qui révèle de la simple approche badine entre collègues ou relations d'affaires et de ce qui relève d'un échange "pervers" (mot un peu violent je vous l'accorde). Allez faire un tout au kiosque à journaux, un maximum de première page affiche au mini 1 sujet sur comment être sexy, améliorer sa libido, voire vanter les mérites des pratiques libertines. A ce compte là, en quoi revendiquer une loi est elle légitime? Il faut traiter le problème à la racine et replacer l'être humain, non "marchandaisé " au coeur de la société. Il est devenu un produit, un consommable, qui doit se plier à des dictats d'attractivité, de "vendeur", de "performance" permanente.... Cela est la même chose pour les hommes.... Ouffff, cessons cette pression

  • Par Ganesha - 08/08/2012 - 11:53 - Signaler un abus Anneessens

    La Belgique applique souvent les même lois que la France. Suite au documentaire de la jeune cinéaste belge dont on a beaucoup parlé ces derniers jours, j'imagine déjà la femme policier qui va aller se promener incognito dans le quartier Anneessens à Bruxelles, seulement vêtue d'une minijupe... Un contrôle de niqab y a récemment entraîné quelques nuits d'émeute !

  • Par Redmonde - 08/08/2012 - 12:06 - Signaler un abus PSY

    Nous conseillons à l'auteur de cet article d'aller consulter un bon psy: il ne doit pas être évident de vivre dans une pareille terreur des femmes. Il pourra ainsi se libérer des fantasmes castrateurs qui le hantent--Catwoman, Spiderwoman etc. Notons entre parenthèse qu'il est vu comme normal et pas terrifiant du tout qu'il y ait un SpiderMAN--mais dès que les mêmes super pouvoirs sont détenus par un être--pourtant purement fictif --de sexe féminin, ça fait peur à certains. Ce qui terrorise l'auteur, semble t'il, c'est que les femmes se mettent à se comporter comme les hommes, et traitent ceux ci comme ils les ont traitées. De même, lors de l'abolition de l'esclavage, les planteurs du Sud paniquaient à mort sur le fantasme d'une prise de pouvoir par les noirs qui à leur tour les réduiraient en esclavage. Rien de tout cela ne s'est produit, et les femmes ne prendront pas de sitôt le pouvoir en France. Voir en Trierweiler une Catwoman, alors qu'elle n'est qu'une midinette doutant d'elle-même au point d'être hystériquement jalouse de sa rivale, ça montre à quel point tout ce texte n'est que l'expression fantasmée d'une profonde insécurité masculine.

  • Par texarkana - 08/08/2012 - 16:49 - Signaler un abus de toutes façons le néo-puritanisme est désormais dans les têtes

    la preuve, c'est l'épilation et le rasage intégral, y compris du sexe, désormais obligatoire, -même certains métrosexuels s'y mettent-! c'est profondément anti érotique et véhicule un message d'aseptisation hystérique. De quoi débander pour qui a connu autre chose, dans un lointain passé...

  • Par consulaire - 08/08/2012 - 23:25 - Signaler un abus Belkacem devrait se

    Belkacem devrait se préoccuper du problème des femmes en Egypte, celles qui y ont manifesté ont été attaquées et violées ! sans parler de la journaliste française qui y a connu le même sort. Et qui dit en egypte dit evidemment dans tous les pays musulmans, comme en afganistan où bizarrement les écolières souffrent régulièrement d'empoisonnement. On se demande quel rapport entre ces horreurs du harcèlement sexuel et un quelconque pouvoir masculin ! elles doivent surtout vouloir instaurer le leur ! et nous voilà dans des analyses simplistes sur des phénomènes trop complexes pour ces deux petites têtes que sont taubira et belkacem. et oui ! choisir les gens d'après leur origine pour faire "ouvert" à la diversité, pourquoi d'ailleurs faudrait-il l'être , ne garantie pas la qualité des gens choisis, comme quand le système où l'enfant succcédait au roi défunt ne garantissait pas que le nouveau roi était le meilleur pour le poste. Vraiment pas simple !

  • Par Audrey33 - 09/08/2012 - 00:03 - Signaler un abus à @ consulaire

    "Belkacem devrait se préoccuper du problème des femmes en Egypte, celles qui y ont manifesté ont été attaquées et violées ! sans parler de la journaliste française qui y a connu le même sort. Et qui dit en egypte dit evidemment dans tous les pays musulmans" Avant de provoquer des incendies diplomatiques, et je pense que vous ne suivez pas l'actualité géopolitique de ces pays (je peux vous donner un excellent blog pour cela), sinon vous ne vous risqueriez pas à provoquer l'Egypte en ce moment, balayons devant notre porte occidentale. Les comportements extrêmistes de fanatiques, oeuvrant dans l'ombre pour terroriser les populations et semer le désordre social, massacrant des innocents ne peuvent décemment pas être comparés. Mais effectivement, le pro-féminisme est contre-productif lorsque l'on veut faire passer des idées d'égalité et de respect.

  • Par consulaire - 09/08/2012 - 14:15 - Signaler un abus Audrey33 - 09/08/2012 - 00:03

    nos commentaires vont-ils influer la geopol au moyen orient ? faut-il avoir peur d'affirmer nos valeurs? c'est le silence coupable de nos élites , et leur mensonge accusant des innocents,qui pendant des années a permis aux fanatiques de perpétrer des attentats! taubira s'acharne sur un pouvoir masculin! la violence de certains groupes de population (nous savons lesquels)est sensée être passée sous silence pour ne pas stigmatiser; les viols souvent à plusieurs de ceux-là ne semblent pas devoir préoccuper taubira et Belkacem ! curieuse justice explicitement à 2 vitesses! ce simple exemple devrait montrer que l'occident pas grand chose à balayer devant sa porte! c'est tout de même en Europe qu'existe la tolérance; beaucoup finissent par la confondre avec accepter n'importe quoi de n'importe qui! en europe, quand les femmes voulurent faire quelque chose ( science, littérature..), elles ont toujours pu le faire ! et cela à toute période ! et le firent brillament! tout homme que je sois, ne m'en sen pas diminué. taubira, belkacem sont plus que contreproductives, elles sont dans leur croisade (jihad?) antioccidentale ! ne nous mettons pas à crier nos valeurs quand il sera tard !

  • Par consulaire - 09/08/2012 - 14:29 - Signaler un abus Audrey33 - 09/08/2012 - 00:03 suite

    la violence faite aux femmes, est un élément de la violence en général, soit c'est les femmes, soit le petit vieux que l'on escroque ou agresse. il faut combattre cela de toutes les manières ! ce n'est pas en laissant en liberté les coupables, évitant les peines limitant la récidive ( ce que fait Taubira !) que l'on diminuera ces problèmes de violence. A quoi bon se lancer dans de grandes prhrases, qui n'ont rien avoir avec le sujet ( un pouvoir masculin, question hautement complexe ! et la violence aux femmes ! ) quand par ailleur on se préoccupe de vite libérer les coupables; lire sur ce site l'article de Xavier Bebin : "Un seul exemple : en début d'année, trois mineurs ont été interpellés après avoir commis un viol collectif à la Part-Dieu à Lyon, en pleine journée. Ces mineurs ont été remis en liberté – le sont toujours – dans l'attente de leur procès. Ils n'ont même pas été placés dans un CEF", et oui, ils ne sont même pas mis en prison !!! la politique de taubira tient plus de la bouffonerie que de la politique raisonnée. et elle fait partie d'un courant politique qui croit aussi qu'en laissant faire tout ira mieux, et que l'occident est coupable de tout, une aberration !

  • Par Audrey33 - 09/08/2012 - 18:37 - Signaler un abus à @ consulaire et KiriNan

    votre cri est entendu et j'oeuvre dans un secteur qui prend évidemment en compte la parole des victimes, il y a des délits et crimes atroces comme vous le soulignez, dont les auteurs ne prennent absolument pas conscience. Il va sans dire que la sanction est impérative. Pour les autres, des peines alternatives existent. Je suis d'accord avec vous qu'il y a beaucoup à faire, mais il ne me semble pas que dans son discours Madame TAUBIRA ait tenu des propos indiquant un quelconque laxisme de la part de la justice. je vous invite à relire lIntervention de la Garde des Sceaux devant la commission des lois de l'Assemblée nationale: http://www.justice.gouv.fr/la-garde-des-sceaux-10016/audition-de-christiane-taubira-24372.html Je suis par ailleurs d'accord pour que l'on parle aussi du harcèlement sexuel envers les hommes. Au cours d'une de mes fonctions, j'ai été confrontée à la situation d'un homme âgé battu par sa femme et qui n'avait jamais osé en parler. KiriNan a donc raison en soulevant le silence d'hommes victimes.

  • Par consulaire - 11/08/2012 - 11:19 - Signaler un abus Par Audrey33 - 09/08/2012 -

    Par Audrey33 - 09/08/2012 - 18:37 - Signaler un abusà @ consulaire et KiriNan merci Audrey pour votre intéressante intervention qui apaise le débat. ceux qui commettent ces crimes ne sont pas conscients de ce qu'ils font ? vraiment j'ai des doutes, ils ne voient que leur satisfaction, qui est c'est vrai dénaturée, et se fichent du mal causé à autrui. le problème est plus complexe, c'est un problème d'éducation au sein de la famille. Encore merci pour votre raisonnée intervention.

  • Par Audrey33 - 11/08/2012 - 16:14 - Signaler un abus à consulaire

    merci de ce message, si le sujet vous intéresse, je vous invite à consulter mon blog dédié à cette thématique et vous pourrez évidemment poster des commentaires, vos interrogations. je ferais mon possible pour y répondre. Cordialement. http://jacobaudrey.wordpress.com/

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Éric Verhaeghe

Éric Verhaeghe est l'ancien Président de l'APEC (l'Association pour l'emploi des cadres) et auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr
 

Diplômé de l'ENA (promotion Copernic) et titulaire d'une maîtrise de philosophie et d'un DEA d'histoire à l'université Paris-I, il est né à Liège en 1968.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€