Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 25 Octobre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

La France libérée de ses carcans et tabous serait une puissance économique irrésistible

Quand on voit la performance de la France entravée, on rêve de ce que serait capable d’offrir une France libérée !

Editorial

Publié le

Nous souffrons de surtaxation généralisée, tant pour les ménages que pour les entreprises ; nous avons peut-être la classe politique la plus distante, pour ne pas dire hostile, disons relativement étrangère, au monde de l’entreprise (et objectivement nos grands partis se défendent assez bien sur ce point) ; préférant les matières « nobles » comme l’histoire, la littérature ou les mathématiques, nous délaissons les sciences économiques et disposons d’une inculture assez prononcée dans ce domaine (même si je pense que le bon sens économique de l’opinion est bien plus important que veulent le croire les « sachant »), mais, il faut le reconnaître, les débats économiques sont plus souvent des débats dogmatiques et religieux que rationnels ; d’ailleurs être rationnel et pragmatique est d’un ennui profond, assez peu élégant voire vulgaire ; le syndicalisme qui ailleurs est paraît-il constructif est par chez nous plus souvent autiste et caricatural de lui-même ; le patronat lui rend souvent la monnaie de sa pièce (même si la dynamique d’écoute et de concertation est sans doute positive) ; nos entreprises ne sont pas aimées (les marques oui, les petites oui, l’entrepreneur de proximité oui, mais devenu patron, et a fortiori de grande entreprise, non) ; nous jalousons la réussite que nous nous réjouissons de voir échouer ; nous entretenons depuis sans doute une prédominante éducation judéo-chrétienne une certaine distance vis à vis de l’argent, sale même lorsqu’il est honnêtement gagné (d’ailleurs est-ce possible ?

car les riches sont soit d’affreux rentiers fainéants, soit de sales « cons » comme dirait une certaine presse, soit de « nouveaux » riches donc sans éducation) ; nous avons un Etat omniprésent qui en devient omnipotent, et qui, en déni de la réalité, se rêve encore en Etat providence ou en super-Etat lorsque le Président ne veut pas être super-Président ; nous avons également la population la plus pessimiste de la planète ; nous sommes les champions du monde de l’analyse, des audits, des constats, des commissions, des débats et des points de vue lorsque d’autres se contentent de décider et de réformer ; nous préférons chercher que trouver, et lorsque nous trouvons et inventons, nous laissons le soin aux autres de commercialiser nos géniales trouvailles ; nous sommes encore et toujours davantage séduits par l’idée des Lumières qui consiste à être généraliste et présent partout, dans tous les domaines, plutôt que spécialiste de certains domaines, etc.

… et pourtant … nous sommes - encore - la 5ème puissance économique mondiale ; Paris est la 4ème ville la plus attractive au monde (source PwC) ; nous sommes d’ailleurs la première puissance touristique mondiale ; nous souffrons bien sur d’une balance commerciale déficitaire, mais certains domaines comme le luxe, la gastronomie ou certaines hautes technologies sont non seulement exportateurs mais enviés ; nous n’avons pas assez de grosses PME mais disposons d’une armada exceptionnelle de grands groupes mondiaux ; la jeunesse souffre de solitude mais croit encore en la politique et dans sa capacité à refaire le monde ; les entrepreneurs sont maltraitées mais les Français créent encore de nouvelles boites, sans doute autour de 600 000 en 2012, peut-être un peu moins qu’en 2011 ; nous sommes râleurs, avons une fiscalité changeante et un coût du travail pas assez compétitif, mais nous restons une terre d’investissements étrangers (longtemps première destination européenne) ; notre système de santé nous coûte trop cher et doit être réformé, mais il soigne tout le monde, et est encore considéré comme le meilleur au monde au point de générer du tourisme médical ; nous avons, plus au moins sans le savoir, un esprit extrêmement créatif (certains l’expliquent davantage par notre fibre critique et révolutionnaire davantage que par notre système éducatif) ; nous avons un « art de vivre » et une « french touch » uniques au monde ; des secteurs et des entreprises recrutent, innovent et proposent des perspectives, mais nous connaissons mal ces secteurs porteurs, par défaut d’exposition médiatique ; etc.

Bien sur, la situation est difficile, alarmante, socialement dramatique pour beaucoup, mais cette France si lourdement entravée, qui a du mal à faire sa propre révolution culturelle pour s’adapter et « profiter » de ce nouveau monde, est évidemment toujours là. Cette France entravée est surtout profitable à nos concurrents. Mais lorsque l’on voit ce qu’elle est capable d’offrir sur la piste avec ses chaines aux pieds, on rêve de lâcher le frein à main. Si la charge augmente encore, la course se ralentira, inévitablement, et nous finirons comme Tuttle (Robert de Niro) dans Brazil, disparaissant sous la paperasserie !

Pour une France décomplexée, libérée de ses propres contraintes, censures et tabous. Une France qui ne serait plus une France aux semelles de plomb mais telle que Verlaine surnommait Rimbaud, une France aux semelles de vent, conquérante, irrésistible.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par AntiDemago - 23/10/2012 - 13:57 - Signaler un abus Vision partagée.

    Chantier KOLOSSAL.

  • Par Ganesha - 23/10/2012 - 13:58 - Signaler un abus Loi de la Jungle

    Un pays où toute notion d'Etat a disparu : c'est le métier des journalistes de risquer leur vie pour nous en rapporter quelques images, en espérant échapper aux tirs de kalachnikov... En 1789, la France a donné au monde un exemple d'une forme nouvelle de gouvernement, de Justice et de Fraternité : c'est ce que nous attendons d'elle, avec impatience !

  • Par léonard simon - 23/10/2012 - 14:07 - Signaler un abus Belles envolées lyriques dans

    Belles envolées lyriques dans cet article, mais les faits sont là : chaque jour qui passe nous rappelle que tant que nous n'aurons pas viré ces politiques-fonctionnaires à vie, ces corps intermédiaires imbus de leur autorité et de leurs privilèges pour les remplacer par des hommes responsables du bien public, de la démocratie référendaire, pesant chaque choix à l'aune de la modernité, de la durabilité de politiques qui garantiraient à la fois une protection sociale indispensable doublée d'une liberté d'entreprendre sans mettre en péril les équilibres environnementaux et financiers. Nous sommes loin du compte même si la France est l'un des quelques pays où il fait bon vivre, qui offre une diversité régionale attrayante. Tout pourra être imaginé lorsque l'on acceptera de voir la réalité en face, celle de cet Etat providence qui se nourrit de ses propres dettes, s'imaginant le garant du bonheur des citoyens par la castration mentale de ces derniers. Nos pseudo élites fonctionnarisées, nourries par le travail des salariés, des entrepreneurs, ne méritent que mépris avant qu'ils finissent dans les poubelles de l'Histoire.

  • Par vigil - 23/10/2012 - 14:42 - Signaler un abus les carcans et les tabous

    portent un nom. Cela s'appelle le socialisme. Face a sa capacité d'endoctrinement, on est pas sorti de l'auberge.

  • Par troiscentsalheure - 23/10/2012 - 14:47 - Signaler un abus Les rêves c'est pour les nantis

    La réalité c'est que les taxes et l'immigration explosent. Si on ne veut pas que la France soit un pays pauvre il va falloir travailler, travailler et travailler encore.

  • Par michel_m - 23/10/2012 - 15:14 - Signaler un abus La France libérée de ses carcans ?

    La France libérée de ses carcans ne serait pas la France... @vigil : pas d'accord, c'est la fonction publique la sclérose. Malheureusement la droite n'ose pas s'y attaquer... Ajoutons le dogme "on ne touche pas aux avantages acquis" et la paralysie devient générale... Il faut être très riche (ou touriste) pour y trouver la vie agréable...

  • Par totor101 - 23/10/2012 - 15:19 - Signaler un abus l'avenir !

    "disons relativement étrangère, au monde de l’entreprise" je remplacerais relativement par ABSOLUMENT ! Tant que l'ENA de droite ou de gauche sera au pouvoir nous irons vers le gouffre. Avant 1939 les militaires n'avaient pas le droit de vote ! (suite à la tentative de coup d'état du général Boulanger) les énarques (hauts fonctionnaires) font appliquer les lois les énarques élus votent les lois les énarques ministres inventent les lois C'est du conflit d'intérêt au plus haut niveau ! ! ! ! Ils ont fait et réussi un coup d'état en douceur ....

  • Par De France et de plus loin - 23/10/2012 - 15:22 - Signaler un abus Chacun voit les entraves

    Chacun voit les entraves qu'il veut , à chacun son carcan. Certains voient même dans le libéralisme incontrôlé un carcan mortifère. Quand à une France libérée des socialistes.. c'était il y a encore 5 mois et ça a duré 10 ans, le résultat n'est pas formidable, c'est le moins que l'on puisse dire (la défaite n'est pas venue de nulle part)

  • Par l'agitateur - 23/10/2012 - 15:23 - Signaler un abus @ganesha

    ou avez vu que en 1789 la france a donne un exemple au monde . la revolution francaise n'a fait que inverse les roles... je m'entends le pouvoir a ete pris par des "bourgeois" avident de pouvoir et d'argent. la guillotine n'etait pas je pense une forme nouvelle de gouvernement. meme en 2012 elle n'existe pas encore cet image d'epinal. seul les USA en 1776 ont creer ce reve....jusqu'en 1920.

  • Par l'agitateur - 23/10/2012 - 15:25 - Signaler un abus mea culpa

    avant que l'on me fasse la remarque... reve americain sauf pour les "peaux rouges"

  • Par LECANDIDE - 23/10/2012 - 16:16 - Signaler un abus Une France coupée en deux

    Il y a en France deux catégories de travailleurs: Ceux qui travaillent dans une entreprise normale, une entreprise où on ne peut pas dépenser plus que l'on gagne et où, par conséquent, on ajuste les dépenses aux recettes, quitte à mécontenter les salariés par des salaires trop bas. Et ces salaires sont effectivement trop bas. Et ceux qui travaillent (?) dans des administrations diverses, ministères, Conseils Généraux, régionaux, mairie, communautés de communes, comités Théodule, agences machins, Fongecif, Urssaf, etc. etc. etc. (35h par...mois: Merci Zoé Shepard) où les dépenses sont programmées et où on ajuste les recettes. On les ajuste par l'augmentation des divers impôts. Ces deux monde ne se comprennent pas. Ils ne peuvent (et pour la 2ème catégorie, ne veulent pas) (pire, parfois ils méprisent les pue-la-sueur du privé) se comprendre. Je crois qu'il y a un point de rupture entre les deux qu'on va atteindre.

  • Par l'agitateur - 23/10/2012 - 16:39 - Signaler un abus @lecandide

    il y a une troisieme categorie qui vive dans un monde de bisounours vivant d'aideS social qui se pennent pour des calimeros et ne veulent pas faire d'effort pour en sortir. et c'est ce social qui nous bouffe notre competivite et nous empeche d'etre une puissance economique irresistible

  • Par Septentrionale - 23/10/2012 - 16:50 - Signaler un abus @Ganesha ou les fausses merveilles de la Révolution

    un exemple ( parmi d'autres ) de manipulation de l'Histoire, du péché par omission comme on disait qui a appris dans ses manuels scolaires que Lavoisier avait été guillotiné en 1794 ce qui a fait dire au grand savant Lagrange "Il ne leur a fallu qu'un moment pour faire tomber cette tête et cent années peut-être ne suffiront pas pour en reproduire une semblable"

  • Par LSD - 23/10/2012 - 16:53 - Signaler un abus oui

    la France une ferrari a qui l on a mis un chassis de 2cv c est un grand gachis la jeunesse de ce pays ne demanque qu a liberer les energies mais on est dirigé par une gerontocratie de fonctionnaires politicards en 68 les jeunes avaient mis a la retraite les vieux et nous c est pour quand?

  • Par LECANDIDE - 23/10/2012 - 16:57 - Signaler un abus @L'agitateur

    C'est exact. Mais je parlais des travailleurs. Enfin, de ceux qui touchent un salaire, ce qui, comme je l'ai dit grâce à Zoé Shepard n'est pas superposable aux travailleurs: Certains se débrouillent très bien pour être payé en travaillant le minimum... (Et quand je dis le minimum, je veux dire le minimum du minimum.) Votre catégorie, celle vivant de l'aide sociale (pas toujours de son plein gré)(mais souvent quand même...) vient aggraver le problème.

  • Par l'agitateur - 23/10/2012 - 17:27 - Signaler un abus @lecandide

    d'accord avec vous et il semblerait que la 2 eme categorie a decidee de manifester demain a l'appel de leur gourou afin que l'on revalorise leur salaire et que l'on supprime la journee de creance suite a une maladie jour de carence= 1 jour les autres= 3 jours

  • Par ZOEDUBATO - 23/10/2012 - 17:44 - Signaler un abus Les nantis de gauche veulent l’échec de la France du travail

    Les nantis du clan, arrivés par défaut au pouvoir, sont en train de faire échouer la France en se servant de l’argent facile des impôts pour s’enrichir au lieu de l’utiliser au redressement - Rejet du rapport Gallois dont les axes sont les seules logiques pour sauvegarder des emplois mis en péril par une politique industrielle de confiscation des résultats du travail des entreprises et de leurs dirigeants - Refus de mettre en place un plan d’économies structurelles valables d'au moins 30 milliards d’€ alors que l’IFRAP peut leur donner toutes les pistes pour réussir - Utilisation du chantage et de la violence pour obliger le Privé à accepter des solutions qui conduisent au désastre social (ARCELOR, PSA, …) Alors conscient qu’ils vont à un échec social et économique cette gauche, qui n’a pas été élu pour ses idées, cherche des boucs émissaires. Cette gauche est, non seulement humainement, socialement, politiquement et économiquement incompétente mais en plus elle n’a pas le courage d’assumer les conséquences de ses décisions

  • Par professeur craboule - 23/10/2012 - 17:51 - Signaler un abus Voilà ce qu'il faudrait dire plus souvent au peuple français !

    La France, une ferrari avec V12 sous le capot, qu'il suffirait de dépoussiérer, de lui enlever son afreuse housse de trabant pour la faire rugir à nouveau ! Brandir à nouveau nos couleurs, nous débarrasser de la vermine étatiste, être à nouveau une nation pionnière, conquérante. Magnifique, j'ai envie d'y croire ! Même en sachant que le chassis est déjà entièrement rongé et sur le point de casser ! J'ai envie de remonter fièrement dans ce bolide France ! Avec des rêves, on pourrait peut être y arriver ! Ou pas, mais ça donne espoir, envie d'essayer ! Hélas mr Renaudin vos propos insultent l'étatisme nivelé par le bas dont nous tentons de gaver les français depuis 30 ans. Au nom de la justice sociale, veuillez me remettre immédiatement les clés de cette ferrari. Nous fondrons votre "bolide" pour en faire 15 trabants qui seront offertes à des associations amies. Et vous, coupable d'incitation à l'inégalité et d'exposition de signe extérieur de richesse sur la voie publique, vous irez immédiatement en prison pour 15 ans après saisie de vos biens personnels et familiaux.

  • Par Glabre et Ingambe - 23/10/2012 - 17:57 - Signaler un abus couic + frontières

    -Il faut couiquer les politiciens et établir un un horizon repère commun. -En Suède, ils se sont séparés de fonctionnaires et les ont inscrit d'office dans un agence chargée de leur réapprendre à travailler.

  • Par veryliberalguy - 23/10/2012 - 18:46 - Signaler un abus mondiale>> Le Brésil est

    mondiale>> Le Brésil est officiellement LA 5ème puissance mondiale derrière l'Allemagne mais devant le Royaume-Uni (6ème) et la France (7ème). Nous avons trop tendance à croire en une position acquise, alors que des pays emergents n'ont pas grand chose à nous envier. Hélas, il s'agit dans la majorité de cas d'absorption de PME, de sociétés petites ou de tailles intermediaires par des groupes étrangers, plus que d'ouverture de centres de recherches ou de bureaux nouveaux d'investisseurs internationaux sur notre territoire. Logique, nous aurions constaté une baisse du chômage et non une hausse structurelle de celui-çi. Nous senterions un marché de l'emploi dynamique, ce n'est pas le cas... On dirait qu'on a gouvernement de sadique à la tête de ce pays. J'ai pas envie de me taper un "emploi d'avenir" qu'on me proposerait juste pour essayer en vain d'acheter mon vote, en anéantissant ce pays. Bon edito qui nous redonne de l'espoir^^ On doit se contenter de ça faute de mieu.

  • Par vangog - 23/10/2012 - 19:26 - Signaler un abus La France s'en sortait bien avant d'être plombée par Giscard

    . d'abord, puis achevée par les coalitions socialo-cocos. Mainten

  • Par vangog - 23/10/2012 - 19:26 - Signaler un abus La France s'en sortait bien avant d'être plombée par Giscard

    . d'abord, puis achevée par les coalitions socialo-cocos. Mainten

  • Par vangog - 23/10/2012 - 19:26 - Signaler un abus La France s'en sortait bien avant d'être plombée par Giscard

    . d'abord, puis achevée par les coalitions socialo-cocos. Mainten

  • Par vangog - 23/10/2012 - 19:26 - Signaler un abus La France s'en sortait bien avant d'être plombée par Giscard

    . d'abord, puis achevée par les coalitions socialo-cocos. Mainten

  • Par jean-paul - 23/10/2012 - 20:10 - Signaler un abus vous rêvez

    les frenchies n'aiment pas l'argent, notre président n'aime pas les riches!!! sauf, c'est exactement dont on a besoin pour une culture vibrante! ça est la liberté, la vraie liberté...

  • Par vangog - 23/10/2012 - 22:14 - Signaler un abus @jean-paul Si, Si les Frenchies aiment l'argent...des autres

    mais il est vrai que Flamby n'aime pas les riches, car, comme tous les faibles, il déteste ceux qui lui font de l'ombre...

  • Par vigil - 23/10/2012 - 22:58 - Signaler un abus Il y a des tas de raisons qui

    Il y a des tas de raisons qui justifient notre incapacité à suivre la marche imposée par la mondialisation. Elles sont régulièrement exposées au fil des commentaires et réactions des uns et des autres. Je me demande au fond si la principale raison ne réside pas dans la disparition, récente, d'une véritable communauté de destin. Comme si le leitmotiv du fameux "vivre ensemble" des médias, rabaché jusqu'à plus soif, n'aura permis au final que le constat de la désagrégation du ciment qui fédérait les français au delà des clivages politiques ou sociaux et que l'avenir, tel qui nous apparait, est tout sauf consensuel.

  • Par Karamba - 24/10/2012 - 01:06 - Signaler un abus Si ma tante en avait une paire...

    ... je l'appellerais Roger...

  • Par cafecreme - 24/10/2012 - 07:38 - Signaler un abus les hommes politiques

    sclérosent la france et ils n'ont pas interet ( les leurs evidemment) à ce que cela change.

  • Par ncm - 24/10/2012 - 09:13 - Signaler un abus La créativité

    Pour sortir la France de l'ornière il nous faut, - un Steve Jobs : créateur innovant et pragmatique, capable de faire du luxe(français) et de l'originalité une marque de fabrique (l'Ipad aurait du être français mais à l'époque la France et l'informatique....). - un Obama (commercial) dédié à l'aide à la création des petites entreprises (éventuellement clé en main) en recherchant et organisant les secteurs de pointes au travers de stratégie de développement sectorielle d'avenir, et une politique d'assistance logistique à l'augmentation en taille de nos petites entreprises. Bref des gens intelligents, pragmatiques et avec du bon sens et de la créativité. C'est pas gagné.

  • Par Ravidelacreche - 24/10/2012 - 11:21 - Signaler un abus puissance économique irrésistible

    Après les calissons d'Aix les nougats de Montélimar une irrésistible envie de Béziers.

  • Par Ludo1963 - 25/10/2012 - 09:13 - Signaler un abus Oui mais

    Tant qu il y aura ce syndicats communistes , le ps, ces medias qui distillent leur venin idéologique dans la tête des gens on n avancera pas. La France s est arrêtée en1981. mitterand Chirac et Jospin l ont détruite. Sarko a essayé de la réparer mais trop de résistances . On voit maintenant Hollande qui va nous mettre tres vite dans le mur. Imaginez si Giscard avait ete réélu , puis Barre, Delors ... On n'en serait pas là Bien sur que nous avons des atouts extraordinaires mais ils sont complètement anéantis pas une idéologie égalitariste incompatible avec la mondialisation .

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Alain Renaudin

Alain Renaudin dirige le cabinet "NewCorp Conseil" qu'il a créé, sur la base d'une double expérience en tant que dirigeant d’institut de sondage, l’Ifop, et d’agence de communication au sein de DDB Groupe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€