Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 25 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

La France bonne dernière des créations d'emplois en Europe : la facture de l'immobilisme hollandais qui attendait que la croissance tombe du ciel

François Hollande a encore promis que l’emploi se redresserait grâce à un retour de croissance. Il va dans le mur, c’est exactement l’inverse.

Mauvais calcul

Publié le
La France bonne dernière des créations d'emplois en Europe : la facture de l'immobilisme hollandais qui attendait que la croissance tombe du ciel

La situation économique est catastrophique. Les chiffres sont calamiteux. La France est de tous les pays occidentaux celui où l'activite est la plus lente, les créations d’emplois les plus faibles. Nous avons créé moins d’emplois qu’en Grande-Bretagne. Moins qu’en Espagne, en Italie ou au Portugal. 

Si on prend les chiffres d’Eurostat, on s’aperçoit qu'en deux ans (entre le début du 2ème semestre 2013 et la fin 2015), la France a créé 57 000 emplois marchands (c’est-à-dire dans le secteur privé). Dans le même temps, l’Allemagne a créé 482 000 emplois, l’Italie 288 000 emplois, l’Espagne 610 000 emplois alors que ces deux pays étaient encore en récession.

Pour traiter son problème de chômage supérieur à 10%, la France a délivré une energie folle mais qui s’est avérée complètement inutile. La grande erreur du président de la République et de tout le Parti socialiste a été de nous expliquer que la croissance allait revenir. Grâce à la reprise mondiale (forcément contagieuse), grâce à la magie des taux d’intérêt extrêmement bas, d’un euro plus faible et d’un prix du pétrole historiquement bas. Et que cette croissance allait créer des emplois. Rien n’est plus faux.

Parallèlement, François Hollande a laissé filer les mécanismes de redistribution sociale (allocations et prestations de toute sorte) en pensant que ça servait non seulement d’amortisseurs sociaux, mais aussi d’outils pour alimenter la demande... Enfin, il a réclamé à corps et à cris une relance monétaire de la banque centrale européenne qui a fini par se débloquer et qui apporte des tonnes de liquidités au système.

Alors, la mise en œuvre de tous ces outils a engendré certes une légère reprise de la croissance mais beaucoup plus faible qu'à l’extérieur, et avec aucun effet sur l’emploi. La mise en place du CICE, qui aurait dû engendrer un soutien de l’investissent, n’a pas encore eu beaucoup d’effet sur l’emploi. En bref, la croissance générée ou importée a été très insuffisante pour stopper la montée du chômage... Mais plus grave, elle n’a pas fait repartir la création d’emploi.

C’est bien le drame français. Le chômage n'a pas beaucoup baissé en Europe, la croissance était trop faible mais tous les pays ont su faire repartir la création d’emplois. Tous les pays sauf la France. L’Allemagne a joué sur l’organisation du travail et les mini-jobs. La Grande Bretagne a misé à fond sur la flexibilité. L’Italie a fait une véritable révolution de l’organisation du marché du travail avec la mise en place du job act avec un contrat unique de travail et des droits sociaux progressifs liés à l’ancienneté, une réforme des procédures de licenciement, etc. L’Espagne et le Portugal ont mis en place une politique de modération des salaires et des revenus indexés sur l’inflation, mais surtout une réforme radicale de l’organisation du travail. Libéralisation des contrats de travail, raccourcissement des préavis de licenciement, etc.

Le problème dans cette affaire, c’est qu’il a bien fallu, en France, pour rassurer les marchés, faire semblant de restaurer les équilibres budgétaires, d’où le matraquage fiscale au début du quinquennat. Cette trousse à outils n'a servi strictement à rien. La France n’a pas retrouvé la croissance et en voulant se protéger du chômage, elle s’est protégée de l’emploi. En bref, tous les pays européens qui ont en moyenne créé dix fois plus d’emplois qu'en France n’ont pas réalisé cette performance parce qu' ils avaient de la croissance, mais parce qu'ils ont débloqué le système d’embauche.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Philippine - 25/01/2016 - 07:44 - Signaler un abus Très bon article, Mr Sylvestre.....

    mais c'est bien ce que beaucoup, sur les réseaux sociaux, répètent à tout bout de champ, il manque, pour que ce pays redémarre une chose primordiale pour la croissance, une chose qui est indispensable : LA CONFIANCE et elle n'est pas prête de revenir . Un coup, on adopte une mesure, puis quelques mois après, on modifie ,on change de braquet et on en adopte une autre ! Comment voulez-vous que les employeurs aient confiance ?Regardez toutes les entreprises qui ont disparues et qui ne reviendront pas, c'est absolument catastrophique !! Sans compter la désinformation que l'on nous fait subir, car quoique on dise , beaucoup de personnes se laissent berner en disant : peut-être que cela ne va pas aussi mal que les éditorialistes le disent ( enfin, certains, comme vous , mais pas tous !!) . Non, vraiment, je plains de tout mon coeur ceux qui vont prendre la relève et je leur souhaite bon courage pour remonter une situation pareille !!

  • Par Philippine - 25/01/2016 - 07:47 - Signaler un abus Très bon article, Mr Sylvestre.....

    mais c'est bien ce que beaucoup, sur les réseaux sociaux, répètent à tout bout de champ, il manque, pour que ce pays redémarre une chose primordiale pour la croissance, une chose qui est indispensable : LA CONFIANCE et elle n'est pas prête de revenir . Un coup, on adopte une mesure, puis quelques mois après, on modifie ,on change de braquet et on en adopte une autre ! Comment voulez-vous que les employeurs aient confiance ?Regardez toutes les entreprises qui ont disparues et qui ne reviendront pas, c'est absolument catastrophique !! Sans compter la désinformation que l'on nous fait subir, car quoique on dise , beaucoup de personnes se laissent berner en disant : peut-être que cela ne va pas aussi mal que les éditorialistes le disent ( enfin, certains, comme vous , mais pas tous !!) . Non, vraiment, je plains de tout mon coeur ceux qui vont prendre la relève et je leur souhaite bon courage pour remonter une situation pareille !!

  • Par Mike Desmots - 25/01/2016 - 08:47 - Signaler un abus La France est le dernier gouvernement marxo/socialiste en UE

    la France est donc, la dernière résurgence du socialisme au pouvoir en UE , depuis la chute du mur de Berlin... nous avons assisté à la fin des état socialiste providence (vu que le socialisme n'existe qu'avec l'argent des autres) ..comme la Grèce de Papandréou, l'Espagne de Zapatero...etc. Alors parler chômage de masse et ardoise abyssale ...ca devient inquiétant le bateau France coule avec pour seul Commandant...un capitaine de pédalo.... ...

  • Par vangog - 25/01/2016 - 11:27 - Signaler un abus Hollande, dégage!

    Si tu veux éviter la guerre civile à la France. Et emmène avec toi tes petits protégés d'ultra-gauche ( Nouveau Parti Anticapitaliste, EELV, confédération nationale des travailleurs Etc...) qui agressent les forces de l'ordre à Calais, et que tu n'auras jamais le courage de combattre, ni d'interdire. Car la France ne te supportera pas une année supplémentaire...

  • Par BOCE64 - 25/01/2016 - 12:28 - Signaler un abus tant que ......

    Ce pays ne comprendra pas que SEUL le libéralisme nous sauvera, on sera mort.

  • Par Gordion - 25/01/2016 - 16:21 - Signaler un abus Oui

    ..et dire qu'il ne se passera rien avant les élections de 2017...ah, si Badinter a remis son rapport sur la réforme du Code du Travail: marqueur de gauche obligeant, pas question de toucher aux 35 heures. Circulez!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.

Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaine BFM Business.

Il est aussi l'auteur du blog http://www.jeanmarc-sylvestre.com/.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€