Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 15 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Faut-il se réconcilier avec l'Algérie à tout prix ?

François Hollande effectue ce mercredi sa première visite d'Etat en Algérie. Une partie des Algériens et de la classe politique espère que la France adressera des excuses officielles pour les "crimes" de la colonisation.

Autoflagellation

Publié le
Faut-il se réconcilier avec l'Algérie à tout prix ?

François Hollande sera en visite d'Etat en Algérie les 19 et 20 décembre. Crédit Reuters

Atlantico : Alors que François Hollande effectue sa première visite d'État en Algérie, une partie des Algériens espère que la France leur adressera des excuses officielles pour les "crimes" de la colonisation. Fin novembre, le ministre des Moudjahidines (Anciens Combattants), Mohamed Cherif-Abbas, a lui-même relancé le débat : "Nous n’avons nullement demandé à la France de nous indemniser mais de reconnaître seulement les crimes qu’elle a perpétrés contre la population algérienne". Concrètement, qu'est-ce que l'Algérie attend désormais de la France ?

Quel est l'objectif visé ?

Daniel Lefeuvre : Si le président algérien s’est, jusqu’à maintenant, gardé de demander à la France de faire acte de « repentance » pour les crimes qu’elle aurait commis en Algérie durant la période coloniale, en revanche, d’autres dirigeants algériens exigent un tel acte de contrition.

Ainsi, mardi dernier, le ministre des Mouhdjahidins, Mohammed Cherif Abbas, réclamait-il « une reconnaissance franche des crimes perpétrés » à l’encontre du peuple algérien. De son côté, le président de la Commission nationale consultative de promotion et de protection des droits de l'homme, Farouk Ksentini avait déclaré, la veille, que « La colonisation a été un crime massif dont la France doit se repentir si elle envisage d'établir avec l’Algérie […] de véritables relations délivrées d'un passé tragique, dans lequel le peuple algérien a souffert l'indicible, dont il n'est pas sorti indemne et qu'il ne peut effacer de sa mémoire.»

Quand on connaît un tant soit peu le fonctionnement du pouvoir algérien, on ne peut pas imaginer que de tels propos aient été tenus sans l’aval du président Bouteflika. Cela révèle une forme de partage des rôles au sommet de l’Etat algérien entre, d’une part, un président qui souhaite l’essor de la coopération – notamment économique – avec la France, dont son pays a besoin et, d’autre part, le ministre des Moudjahidins et les représentants des associations mémorielles (en particulier la Fondation du 8 mai 1945), dont les discours sont surtout à destination intérieure.

Ces demandes réitérées de repentance ont, en effet, pour fonction première de tenter de détourner le peuple algérien des difficultés qui l’accablent depuis des décennies : chômage massif, touchant en particulier la jeunesse ; crise du logement ; délabrement des services publics scolaires et universitaires, de santé, de transport, etc. Difficultés qui témoignent de l’incurie et de la corruption du parti au pouvoir depuis 1962.

Cette exigence de repentance repose sur une histoire falsifiée de la colonisation française et du nationalisme algérien. Le but : légitimer le pouvoir accaparé par une fraction du FLN lors de l’indépendance de l’Algérie et jalousement conservé depuis.

Falsification de l’histoire coloniale présentée comme une entreprise génocidaire.

Certes, la conquête (1830-1849, 1857) puis la guerre d’Algérie (1954-1962) ont été des conflits meurtriers. Mais en aucun cas génocidaires, ni dans les intentions, ni dans les actes. Le simple constat que la population algérienne a triplé entre 1830 et 1954 (hors populations d’origine européenne et juive) en est la démonstration la plus indiscutable. Faut-il, par ailleurs rappeler, que lors des années de conquêtes, l’émir Abd-el-Kader s’est montré impitoyable à l’égard des tribus qui lui refusaient allégeance ou qui s’étaient rangées aux côtés de la France, n’hésitant pas à les combattre et à en exterminer les hommes – y compris les prisonniers !

Quant au bilan des pertes algériennes, lors de la guerre d’Algérie, il ne s’élève pas à un million, voire à un million et demi de « martyrs », comme l’histoire officielle algérienne s’évertue à en convaincre les Algériens, mais à 250 000 morts au maximum, parmi lesquels au moins 50 000  sont à mettre au compte du FLN : assassinats, en Algérie et en France, de militants nationalistes d’obédience messaliste ou supposés tels, assassinats d’Algériens refusant d’obéir aux ordres du FLN et de ceux favorables à la France, massacres de milliers de harkis, perpétrés pour la plupart au lendemain de l’indépendance, dans des conditions d’indicible horreur.

L’évocation par certains de « génocides culturels » relève, elle-aussi, de la propagande la plus grossière et non du constat historique. Jamais la France n’a tenté ni voulu empêcher la liberté du culte musulman et sa pratique. N’est-ce pas, au contraire, le seul pays à avoir acquis deux hôtels, l’un à Médine, l’autre à La Mecque, destinés aux pèlerins musulmans venus de son empire colonial ? Sous la colonisation, les Algériens n’ont pas cessé d’être des musulmans et ils ont pu, librement, s’adonner à leur culte et en observer les prescriptions – y compris lorsqu’ils ont été mobilisés dans l’armée française. Une telle tolérance religieuse existe-t-elle dans l’Algérie actuelle ?

Elle n’a pas, non plus, cherché à éradiquer la langue arabe, ni le tamazight, qui jusqu’à la fin de la période coloniale ont été les langues vernaculaires des populations locales. En revanche, c’est l’affirmation de l’arabité de l’Algérie, par le FLN – on se souvient de la déclaration de Ben Bella à l'aéroport de Tunis, le 14 avril 1962 : « Nous sommes arabes. Nous sommes arabes. Nous sommes arabes! » – qui a mis en péril la langue et la culture berbères.

Mais admettre ces réalités est impossible pour les dirigeants algériens, sauf à reconnaître qu’ils n’ont cessé de mentir et que le FLN a dû imposer son autorité – sa dictature - en usant aussi de la terreur contre le peuple dont il s’est proclamé l’unique représentant.

Ahmed Rouadjia : Ce qu’attend en vérité la majorité des Algériens de la visite de François Hollande, ce n’est pas "la repentance" que réclame  cette "partie" d’ailleurs très minoritaire d’entre eux. Ce que la majorité  espère de cette visite, c’est de faciliter la circulation entre l’Algérie et la France, autrement dit c’est d’assouplir les formalités pour l’obtention des visas qui permettrait aux algériens de se rendre en France à la fois en qualité de "touristes", de visiteurs,  d’étudiants, voire même de "travailleurs" ainsi qu’en qualité de "patients" pour se faire soigner dans les hôpitaux de France dont la renommée leur fait dire qu’ils sont capables de guérir l’inguérissable…Le discours tenu sur la repentance, ils en ont cure, et n’intéresse qu’un lobby constitué par les Anciens Moudjahidines, une partie du FLN et d’arabo-islamistes crispés sur la question de la mémoire et qui ruminent leurs ressentiments envers  la France prise globalement et sans nuance comme une nation foncièrement  colonisatrice et qui serait la source principale des malheurs passés et présents  des Algériens. La repentance n’est donc pas une exigence formulée par la majorité des Algériens qui, au fond souhaiteraient tourner la page, ni par l’Etat qui oscille parfois, il est vrai  entre la demande de reconnaissance des crimes commis et l’ "oubli" des séquelles laissées par la colonisation, mais relève d’une demande récurrente de la part du lobby cité et dont l’un des porte-drapeau officiel est M. Chérif-Abbas, Ministre des Anciens Moudjahidine, soutenus par des anciens combattants de la guerre d’indépendance opposés depuis toujours aux déserteurs de l’armée française ( DAF), par des coteries  bariolées d’arabophones formés de quelques poignées  d’enseignants universitaires et de journalistes aigris et frustrés par leurs propres lacunes linguistiques, complexés,  et qui se déterminent politiquement et idéologiquement par rapport aux francophones qu’ils qualifient sinon de "renégats", du moins comme des personnes dont les sentiments et les idées sont complètement  francophiles  ou "extraverties".

Pour ce qui concerne l’Algérie politique, la question de la repentance est fonction dépendante des conjonctures politiques des deux Etats ; si les contentieux sur les chapitres les plus sensibles - politique, économique et financier - sont surmontés par le dialogue ou les concessions mutuelles, l’Algérie politique se montre bien disposée à passer l’éponge sur les blessures du passé ; si, inversement, ces rapports  se tendent et achoppent  sur les problèmes de fond, alors la repentance est reconvoquée et devient, dans ce cas, pour le gouvernement algérien une arme, une sorte de chantage « sentimental » pour faire plier  la France à ses exigences.

Un exemple illustre  l’usage ambigüe, à double détente, de la notion de repentance. Ainsi en 2000, lors de sa visite officielle en France, le président Bouteflika avait tenu un long discours devant les députés de l’Assemblée nationale française, en présence  du président Chirac, et dans lequel il demandait à la France de faire son repentir en reconnaissant publiquement les crimes qu’elle avait commis en Algérie. Mais douze ans plus tard, le même président Bouteflika s’était ravisé en proposant une autre manière de « ré-écrire  l’histoire », une façon qui se veut apaisante et oublieuse des querelles de mémoire franco-algérienne : « Seule une lecture objective de l’histoire, avait-il déclaré, loin des guerres de mémoire et des enjeux conjoncturels, est à même d’aider les deux parties à transcender les séquelles du passé douloureux pour aller vers un avenir où règnent confiance, compréhension, respect mutuel et partenariat bénéfique » ( voir El Khabar et El Wtatan du 9  mai 2012). Ce discours s’adressait aussi bien aux Algériens qu’à la France, et le plus significatif, était la date, mais aussi le lieu où ce discours  avait été prononcé : le 8 mai 2012 à Sétif, et l’on se souvient que c’est le 8 mai 1945 que furent massacrés, selon les chiffres avancés par les nationalistes, « quarante cinq mille algériens »  révoltés contre les promesses  auparavant données par la France, promesses jamais tenues, d’octroyer l’indépendance à l’Algérie…

Dimitri Casali : Le gouvernement algérien réclame repentance pour des raisons de politique intérieure. L'association des Anciens combattants va même jusqu'à réclamer des réparations financières. C'est assez scandaleux parce qu'on sait bien qu'aujourd'hui le vrai problème de l'Algérie est ailleurs. Il est inconcevable qu' un pays aussi richement doté, sans même parler de sa manne pétrolière et gazière, importe 90 % de sa consommation intérieure. La politique d'Abdelaziz Bouteflika a été un échec économique retentissant. C'est un pays qui en 1954 avait un PNB bien supérieur à la Corée du Sud, équivalent au Brésil, et qui aurait devenir le Brésil d'aujourd'hui. A la place, l'Algérie est confrontée à un naufrage économique sans nom avec  25 à 30% de chômage chez les jeunes, sans parler de la corruption qui est le premier fléau de ce pays et du manque de liberté des médias. Enfin, il y a le problème des Kabyle qui sont toujours considérés comme des sous-algériens. Quand on observe une réalité pareille, on comprend l'intérêt que peut avoir Abdelaziz Bouteflika à détourner l'attention vers la France. 

Mais le plus grave reste peut-être la récupération des associations françaises qui soutiennent ces revendications de repentance. Certaines associations marseillaises réclament des réparations financières. C'est inacceptable car cela creuse la fracture entre les Français.

Voir le sondage Atlantico-Ifop : Seuls 26% des Français ont une bonne image de l'Algérie contre 71% du Maroc et 53% de la Tunisie

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par kettle - 19/12/2012 - 07:43 - Signaler un abus Les algeriens doivent demander pardon

    Pour les soldats francais torturés et les civils francais morts dans les attentas barbares.

  • Par troiscentsalheure - 19/12/2012 - 08:01 - Signaler un abus L'Etat actionnaire construit une usine

    d'automobiles en Algérie par l'intermédiaire de Renault alors que les ventes de ce constructeur ont baissé de 54 % en novembre en France (11-2012 / 11-2011). C'est un très beau cadeau car la vente à 100 % de Renaut Trucks au suédois Volvo la semaine dernière devait servir à augmenter les investissements et la productivité des usines Renault situées en France.

  • Par ZOEDUBATO - 19/12/2012 - 08:18 - Signaler un abus Sa Fourberie Minable 1er rend visite aau membre d'un parti

    de terroristes assassins qui ont massacré et torturé femmes , enfants, civils, ex harkis et pied noir Rappelons que la conquête de l'Algérie au XIXème siècle avait pour but de mettre fin au trafic d'esclaves des conquérants arabes du MAGHREB qui semaient la terreur parmi les habitants légitimes (KABYLES, SCHLEUH, ...) et les habitants des rives de la Méditerranée, La gauche a déclenchée la guerre d'Algérie en refusant toutes responsabilités aux édiles locaux aidés en cela par MITTERAND, ministre d'un gouvernement de gauche , qui a fait appliquer la peine de mort à grande échelle sur les demandeurs d'autonomie. La gauche et le FLN doivent des excuses à la France pour leurs conduites durant cette guerre La France refuse de s'incliner et d'être à l'origine d'une réconciliation avec un parti politique qui a tant violer les droits de l'homme SI Minable 1er le fait c'est en son nom et à celui de son clan, ils n'en seront que plus méprisé qu'actuellement et perdront tout espoir d'élections

  • Par phidias - 19/12/2012 - 08:20 - Signaler un abus Non !

    Je me demande si ce n'est pas ici que j'ai lu un article disant à peu de choses près que les deux pays étaient irreconciliables pour des raisons culturelles:   D'un côté nous avons un pays de culture chrétienne basée sur la reconnaissance de ses fautes pour obtenir le pardon et la main tendue.   D'un autre côté nous avons un pays de culture basée sur le ressentiment et le déni.

  • Par robert - 19/12/2012 - 08:36 - Signaler un abus Les Français sont indignes

    J'ecoute ce matin a la radio des Algeriens parlant de la France et je me dis que nous sommes vraiment un peuple indigne !! Mais que voulez-vous maintenant ont en a 7,5 millions de muzzs alors faut bien "s'arranger"......... Les gouvernements successifs nous ont volés et vendus notre pays

  • Par LECANDIDE - 19/12/2012 - 08:38 - Signaler un abus Bien sûr qu'on doit se repentir

    Notre présence là-bas était une ignoble colonisation; la preuve, c'est que depuis qu'on a quitté l'Algérie c'est devenu un pays de Cocagne où il fait bon vivre.

  • Par zorglubb - 19/12/2012 - 08:39 - Signaler un abus Pas prêt à tout

    L'Algérie est certes un partenaire économique mais on ne peut pas faire des excuses devant l'éternité pour des pages d'histoire passées. Il est temps avec ce pays de se considérer autrement que comme d'ex-colonisateurs et colonisés. En bref, la vieille guerre ne doit plus tenir d'argument dans les négociations.

  • Par Casa123 - 19/12/2012 - 08:45 - Signaler un abus Et eux, c'est quand qu'ils se repentent ?

    La repentance demandée à la France c'est quand même assez drôle venant d'un peuple dont les armées se sont déversées sur le sud de l'europe pour la COLONISER et non pour la CONQUERIR. Prenez une carte d'europe et regardez les pays les plus pauvres. Vous aurez la surprise de constater que ces pays sont aussi ceux qui ont été occupés à un moment ou à un autre par les armées arabes ou turcs. Donc pas de repentance tant que ceux qui nous ont agréssé les premiers ne se repentiront pas ! Quand aux communistes qui demandent la repentance de la France, on croit carrément rêver. Eux qui ont assassinés des dizaines de millions de personnes n'ont le mot repentance à la bouche que pour les autres...

  • Par Karamba - 19/12/2012 - 09:17 - Signaler un abus C'était notamment à cause de l'Algérie

    qu'il ne fallait pas voter Hollande. L'autre fourbe a préparé le terrain avant les élections. Aujourd'hui il se précipite en Algérie les bras chargés de visas pour faire venir les artisans de sa future réélection. Son seul regret, ne pas pouvoir faire voter pour lui directement tous ces gens. Il est encore nécessaire de les naturaliser...

  • Par Skagerrak - 19/12/2012 - 09:28 - Signaler un abus L'Algérie repose sur le pactocle de son sous-sol .

    Le peuple algérien en profite-t-il ? Le gouvernement de ce pays semble bien plus occupé à islamiser le pays qu'à bien utiliser l'argent du pétrole . Le Algériens continuent de venir s'installer dans cet horrible pays qu'est la France et qui les a tellement fait souffrir en batissant des écoles des lycées , des , hôpitaux des routes , des port , des ponts , Alger la Blanche , etc...

  • Par Canossa - 19/12/2012 - 09:29 - Signaler un abus Traître minable…

    Traiter un acteur de minable parce qu'il "ose" s'expatrier et ne fait pas partie des bobos inféodés au PS tout en se couchant devant un pays dont la responsabilité de certains crimes est probante tient de la manipulation gauchiste. Qu'il y ait eu des exactions du côté Français, c'est indéniable, mais les massacres perpétrés par les terroristes Algériens l'est tout autant. Bref, l'équipe en place actuellement en France a choisi son camp et ses amis, elle préfère le déshonneur d'une repentance injustifié à l'oubli. Et quand on pense que ceux qui soutiennent cette repentance portent avec fierté leur légion d'honneur… Qu'on leur retire.

  • Par kettle - 19/12/2012 - 09:30 - Signaler un abus Visa

    1 visa = 1 nouveau francais = 1 vote PS

  • Par sam75 - 19/12/2012 - 09:35 - Signaler un abus Pire que la colonisation

    M Ahmed Rouidja, vous dites que la colonisation a crée beaucoup de choses mais aux seul profit des Français, ce n'est pas tout a fait exact, les écoles les hôpitaux, les routes, les emplois ont aussi profite aux autochtones même si cela était insuffisant.On peut constater qu'apres cinquante ans il existe toujours en Algerie une population en marge qui ne profite pas des richesses confisquées par une oligarchie . C'est peut être pire que durant la colonisation. Quand a Sarkozy qui etait detesté , c'est peut etre pour sa politique mais aussi en raison de ses origines juives. car le sentimlent anti semite est bien entretenu dans ce pays.

  • Par avince39 - 19/12/2012 - 09:36 - Signaler un abus des visas! des visas!

    Ce qui indigne,c'est le choeur des associations "antiracistes" et de l'intelligentsia de gauche en France qui mêlent leurs voix pour réclamer,au mépris de la vérité historique,une repentance que François Hollande sera trop heureux d'accorder à Bouteflika .Au lieu de dire,en effet, aux Algériens :Qu'avez-vous fait de votre indépendance ?

  • Par slavkov - 19/12/2012 - 09:39 - Signaler un abus vigilance

    ... notre président le danube de la pensé est capable de sortir n'importe quelle connerie là bas ...

  • Par Ben hayat - 19/12/2012 - 09:40 - Signaler un abus Le deal nauséabond.

    Pour pouvoir intervenir et appuyer une intervention contre aqmi on va négocier quelques milliers de visas supplémentaires et ainsi préserver la paix sociale en Algérie , accroitre l'insécurité en France et mettre ceux qui sont ici au chômage.

  • Par Salvatore Migondis - 19/12/2012 - 10:00 - Signaler un abus Et..

    C'est pour "ça" que 51% de Français on voté..

  • Par mardochée - 19/12/2012 - 10:13 - Signaler un abus Ne pas tuer les pieds noirs et les harkis une seconde fois.

    Ce qui est inquiétant avec Hollande et l'ensemble de son gouvernenement c'est qu'il est capable du pire et qu'il ne mesure aucune des conscenquences de ses propos ou de ses actes. Ma famille est arrivée en Algérie en 1850. Une partie y est enterré ( les tombes ont été vandalisés ). La plus grande partie de ma famille est rentréen 1962. Nous sommes restés avec mes parents jusqu'en 1970 . Mon père a été coopérant voulant tenter "l'aventure" du soutien à l'indépendance ...peine perdue ( corruption, gabegie et j'en passe). J'ai 53 ans et mes parents se font vieux ( 81 et 76 ans ).De l'Algérie ils ne leur restent que les souvenirs d'avant l'indépendance comme pour mes oncles et tantes. Une partie de leur âme est resté en Algérie. J'espère que monsieur Hollande ne commetra pas l'irréparable en s'excusant ... Ils les tueraient une seconde fois.

  • Par bp50lecture - 19/12/2012 - 10:13 - Signaler un abus Se réconcilier avec l'Algérie? Quelle Algérie

    Mou 1er va aller s' étaler comme à la mosquée devant des islamistes ou va t'il traiter comme un chef d'état sa visite ? De cette attitude prise les Français feront bien de prendre position car dans le 1er cas ce sera une insulte à toute l’œuvre passée de la France et à la mort de ceux qui l’ont servie. Il faut arrêter de se flageller car la "pacification" de l'Algérie en 1830 correspondait à une situation indéniablement historique qui était de débarrasser la Méditerranée des pirates barbaresques fixés en Algérie, Maroc et Tunisie. On passera sur les horreurs habituelles perpétrées par ces gens. Si l'on veut faire du business avec les Algériens, il faut les traiter comme les Chinois le font très bien, sur des bases économiques satisfaisantes pour les parties et ressasser l'Histoire c'est des marchés perdus.

  • Par EOLE - 19/12/2012 - 10:18 - Signaler un abus A bon entendeur

    Il ne peut y avoir de réconciliation sans reconnaissance mutuelle ni respect de l'autre, de son présent, de son passé et de son futur.

  • Par xenophon - 19/12/2012 - 10:19 - Signaler un abus Quelques axiomes

    - Avant la colonisation, l' Algérie n' existait pas. Des tribus et ethnies, certaines historiquement islamisées par la force ( La Kahena...) coexistaient à l' intérieur et se combattaient à l' occasion, les Turcs pirates contrôlaient certains ports. - Quand nous avons quitté l' Algérie, le pays avait des frontières étendues( Sahara...) internationalement reconnues. Les Français ont laissé intactes des infrastructures modernes, une agriculture extensive exportatrice, le pétrole, des millions de logements, etc, etc. -le Fln est arrivé de l' extérieur: ses troupes intérieures étaient décimées. Il a d' emblée imposé sa chape ( libératrice!) au pays et a mené une épuration sanglante: pas seulement les Harkis mais aussi les survivants des maquis kabyles. - Sa politique a été d' inspiration marxiste: priorité à l' industrie lourde, ce qui a rapidement ruiné le pays. - Son échec est patent; à preuve, cette soif de visas dans la population. On a peine à croire que des ex-martyrs de la colonisation aient une telle envie de se placer de nouveau sous le joug de ses anciens cruels colonisateurs sans qu' ils y soient incités par autre chose que l' incurie de leurs dirigeants. Masochisme?

  • Par l'enclume - 19/12/2012 - 10:21 - Signaler un abus Traîtres à tous les niveaux

    Puisque paraît-il les archives doivenit-être ouvertes, aurons nous la possibilité de faire des recherches sur les troskystes qui portaient les valises pour le compte du FLN???????

  • Par Gérard Couvert - 19/12/2012 - 10:22 - Signaler un abus la vraie question :

    serait de savoir quand l’Algérie va-t-elle se réconcilier avec la France et avec son passé. Ce pays n'est pas une nation, car elle se fonde sur des mensonges. Le PIB par habitants de l'Algérie, hors revenus des hydrocarbures, est plus faible qu'en 1960 , voilà la seule réalité tangible. Sinon toujours pas de réaction au cadeau de Hollande qui est un vol du patrimoine national français, en plus d'un symbole détestable.

  • Par Bara - 19/12/2012 - 10:28 - Signaler un abus Qui veut de cette réconciliation ?

    Les Algériens entretiennent à l'égard de la France un mélange de fascination détestation, avec à la clé le complexe du colonisé, il suffit de lire les paroles de leur hymne national pour s'en assurer. Ces demandes de repentance sont absurdes alors que la colonisation ottomane, plus longue et plus cruelle, ne se voit pas demander de compte: parce que ce qui gêne les islamistes algériens c'est d'avoir été colonisés par des non--musulmans ? Si le but de l'Algérie est de voir assouplir encore les règles d'entrée en France des Algériens, alors que ce pays reçoit déjà trop de maghrébins en général et d'Algériens en particulier, c'est dangereux pour la paix civile. Enfin, n'est-il pas paradoxal de voir un pays comme l'Algérie, qui érige son indépendance en fierté nationale et son ancien colonisateur comme responsable de tous ses maux, continuer à militer pour que ses fils puissent y immigrer en masse alors même que les ressources pétrolières et gazières devraient lui permettre de subvenir à ses besoins ?

  • Par bascou - 19/12/2012 - 11:08 - Signaler un abus Indépendance !

    Depuis 1962 l'Algérie est en désérrance. Les élites du FLN se sont accaparés les richesses du pays. Bouteflika est une des plus grosses fortures d'Afrique. Ce fut révélé par Jeune Afrique il y a déjà plus de 20 ans. Comparer la réconciliation entre l'Allemagne et la France est une supercherie et un mensonge honteux. En Algérie nous n'avons fait aucun généocide, nous n'avons jamais fusillé des otages... etc. Chaque famille française à un fils, un mari qui a fait cette guerre et nous pouvons témoigner que les horreurs étaient bien souvent du côté des combattants Algériens. Nous nous sommes souvent réveillés à côté d'un village où tous les habitants étaient tués, égorgés parce qu"ils nous avaient parfois accueilli en nous donnant de l'eau. Et tous ces français d'Algérie qui furent égorgés comme des poulets le jour de l'Indépendance (Oran). Et ces enfants de Harkis égorgés aussi parce que leur père avait choisi la France (d'ailleurs la seule honte française est de les avoir abandonnés et ceux qui sont venus en France de les avoir parqués comme des bêtes). Voilà la véritable repentance que je m'autorise, notre comportement vis à vis des Harkis.

  • Par Wrchurchild - 19/12/2012 - 11:08 - Signaler un abus Propaganda

    Je suis choqué par la déformation de l histoire de cet article. La France n à jamais occupé l Algérie vu que ce pays n existait pas. Nous l avons pris à l empire ottoman et construit de toute pièce en ayant investi des milliards de notre PIB pour y faire routes, villes, hôpitaux écoles etc....le peuple sunnite d algerie c est approprié une terre de France finance et aide par des puissances étrangères qui y voyait un joli pactole pétrolier. Nous n avons à nous excuser de rien mais au contraire à être dédommage de cette expropriation et de nos milliards laisse sur place. Sans parler de tous ces français assassinés égorgés ou mutilés. Ne refaite pas l histoire mais étudiez la avant de faire ces déformations de l histoire.

  • Par pauledesbaux - 19/12/2012 - 11:09 - Signaler un abus la reconnaissance des crimes

    la repentance ? et les agériens eux seraient-ils blancs comme neige la guerre ? mais ils l'ont voulue, ils l'ont commencée, ils l'ont perpetrée et puis quoi encore l'algérie nous ne l'avons pas colonisée nous l'avons créée de toutes pièces et puis ils ne nous ont plus voulus ils sont tous là quand même et nous non plus nous ne les voulons plus mais ce n'est pas avec ce c qu'on va y arriver il a même renié son père parceque lui aimait l'algérie il savait de quoi il parlait d'ailleurs il est encore vivant vous n'avez qu'à le lui demander il habite Cannes ou ses environs facile à trouver c'est un MONSIEUR BIEN LUI.

  • Par Pédrro 06 - 19/12/2012 - 11:12 - Signaler un abus A L'ATTENTION DE LECANDIDE

    Vous pouvez aussi vous repentir en allant vivre en Algérie et que bien vous fasse. Une fois labas profitez pour leur dem

  • Par Pédrro 06 - 19/12/2012 - 11:12 - Signaler un abus A L'ATTENTION DE LECANDIDE

    Vous pouvez aussi vous repentir en allant vivre en Algérie et que bien vous fasse. Une fois labas profitez pour leur dem

  • Par Pédrro 06 - 19/12/2012 - 11:12 - Signaler un abus A L'ATTENTION DE LECANDIDE

    Vous pouvez aussi vous repentir en allant vivre en Algérie et que bien vous fasse. Une fois labas profitez pour leur dem

  • Par Pédrro 06 - 19/12/2012 - 11:16 - Signaler un abus Pour LECANDIDE

    Il ne vous reste plus qu'à aller vivre en Algérie, grand bien vous fasse. Quand vous serez sur place priofitez pour leur demander de se repentir pour toutes les atrocité qu'ils ont commises sur les appelés du contingent et sur leurs congénères. Bon voyage au Pays du "bien etre et de la liberté"

  • Par verdad - 19/12/2012 - 11:18 - Signaler un abus voyage en Algérie

    y compris lorsqu’ils ont été mobilisés dans l’armée française. Une telle tolérance religieuse existe-t-elle dans l’Algérie actuelle ? En savoir plus sur http://www.atlantico.fr/decryptage/faut-se-reconcilier-avec-algerie-tout-prix-daniel-lefeuvre-dimitri-casali-ahmed-rouadjia-mobilisés dans l'armée Française, **************************************************************************Erreur qui a son importance, ils n'étaient pas mobilisés dans l'armée Française, ils servaient en tant qu'engagés cinq ans en général ils y servaient au même titre que la Légion Etrangère, c'est à dire, en tant que Mercenaires.Ils faisaient virer leur solde au Douar ; Ce qui aidait le Douar à vivre. Les seuls à être mobilisés étaient ceux qui ayant rejeté le Statut (( Mahométant)) avaient opté pour le statut Français!!!!!!

  • Par Aguirre31 - 19/12/2012 - 11:32 - Signaler un abus Pas de réconciliation

    Aucune réconciliation avec ces gens-là, certainement pas.

  • Par FIGAROCB - 19/12/2012 - 11:34 - Signaler un abus CRIMES AVEZ VOUS DIT ?

    Et les crimes perpétués par le FLN à l'encontre de la population des "pieds noirs" et des "harkis" tous deux abandonnés par les dirigeants Français de l'époque ! Là motus, il ne faut pas en parler! J'étais en Agérie en 1962, j'ai pu constaté comment le FLN agissait ! Avec d'autres soldats, nous sommes restés "enfermés" pendant 3 mois en caserne, pourquoi ? Si nous avions le malheur de sortir, notre compte était bon ! J'ai pu ainsi voir un camarade lâchement abattu par une rafale de mitraillette à 200 mètres après être sorti de la caserne ! Pas de repentance ! en 1830, l'Algérie, en tant que telle n'existait pas, c'étaient les TURCS qui assouvissaient une population vivant dans la misère et dans la terreur : elle fut libérée par nos soldats ! Qu'avons laissés sur place : un Pays entièrement construit, moderne, et où, la liberté de conscience existait : chacun pouvait vivre sa religion ! Pas comme maintenant ! Alors, de grâce, que l'Algérie nous remercie plutôt que de nous blâmer ! Quant à M. BOUTEFLIKA il a les mains pleines de sang !

  • Par moerl16 - 19/12/2012 - 11:37 - Signaler un abus une grande réconciliation

    il faut une grande réconciliation ,c'est a dire que l'Algérie récupère ses ressortissants qui vivent a nos crochets depuis des dizaines d'années cela viderait les prisons soulagerait nos protections sociales en tout genre et surtout supprimerait le climat d'insécurité qui empoisonne la vie des français de souche ,ils pourraient dealer avec leurs compères et faire la pluie et le beau temps au pays

  • Par cd233 - 19/12/2012 - 11:39 - Signaler un abus L'histoire n'est pas une question de repentance

    La base des relations internationales est la réciprocité. Dans une guerre, surtout une guerre civile, il y a des criminels partout. L'épuration de l'après guerre en France a eu aussi ses crimes impunis. La reconstruction passe non pas par la repentance ou le pardon mais par l'oubli. Les algériens font tout pour ne pas oublier. La haine de la France est leur seul patrimoine commun. Tout acte de contrition dans ce cas précis est non seulement humiliant, injuste et inutile. Voilà pourquoi Hollande va certianement le faire. Le peuple de gauche sera ainsi content et comme il est avant tout le président du peuple de gauche...

  • Par ISABLEUE - 19/12/2012 - 11:45 - Signaler un abus On ne peut pas se repentir

    le terme repentance déjà est un terme religieux. On ne peut pas faire table rase du passé. Pendant les guerres, il y a toujours des horreurs des deux côtés. Cela ne veut pas dire qu'il faille distribuer des visas à tire-larigots. L'Algérie est maintenant un pays de cocagne trés riche, pétrole , gaz, un véritable eldorado. Il y a certainement du travail et de l'argent pour tous les habitants. Voyez les émirats dont les habitants ne travaillent jamais et font venir leur main d'oeuvre de l'étranger....

  • Par KatzF45 - 19/12/2012 - 12:00 - Signaler un abus Réconciliation unilatérale

    S'il s'agit de s'humilier, nul doute que la France ne soit prète!

  • Par walküre - 19/12/2012 - 12:24 - Signaler un abus L'Algérie a besoin de nous

    mais nous n'avons pas besoin de l'Algérie. Alors, basta. Hollande fera sans doute allégeance aux membres du FLN, pas nous. Et ne parlons pas de repentance il n'y a rien à repentir outre Méditerranée. Soutenons les bras d'honneur de Longuet et Collard.

  • Par Landalous - 19/12/2012 - 12:24 - Signaler un abus La réponse est OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !

    A bas les grincheux et les radoteurs ! des deux rives ! http://www.youtube.com/watch?v=TYQBnlEAxfo

  • Par zebulon54 - 19/12/2012 - 12:47 - Signaler un abus Monsieur le Président.

    Vous n'avez pas le droit de vous incliner devant un parti politique et des organisations qui ont falsifié l'histoire.

  • Par ZOEDUBATO - 19/12/2012 - 12:53 - Signaler un abus On ne peut pas juger le passé à l'aune du politiquement

    correct d'une idéologie qui ne laissera pas forcément beaucoup de traces dans l'avenir La repentance n'est qu'un façon d'asservir un peuple fier de son appartenance à une histoire, de sa volonté d'avenir et à un mode de vie. Les intellectuels de salon de thé, qui dégoulinent de bons sentiments, se prennent pour Dieu afin de juger qui est "blanc" ou"noir" à l'aune de leur croyance sectaire qui cache leur propre turpitudes. Ce n'est au coupable des guerres de juger amis aux citoyens qui ont supporter l'atrocité de luttes de pouvoir contre la démocratie

  • Par lazone - 19/12/2012 - 13:13 - Signaler un abus hollande cherche une légitimité chez les me......ons

    il vient saluer ses drapeaux de la place de la bastille.. il faut en finir avec le purgatoire une fois pour toute. chacun chez soi et les enc..... seront bien gardés. Hollande est venu chercher chez les ................ comment faire adopter en FRANCE les lois sur la bigamie.

  • Par gudule - 19/12/2012 - 13:20 - Signaler un abus @redaction Atlantico

    La question de votre titre est purement rhétorique. Daniel Lefeuvre et Dimitri Casali sont bien connus pour leurs positions. Faut-il s'étonner après cela que les commentaires ci-dessous s'apparentent aux commentaires que l'on trouve sur d' obscurs sites d’extrême droite ? La prochaine fois faites un article titré "faut-il faire confiance aux patrons ?" avec les propos éclairant et sans-parti pris de Nathalie Artaud ou Olivier Besancenot. Ou peut-être "Les chambres à gaz sont-elles un détail de l'Histoire" par Jean-Marie Le Pen ?

  • Par freddy - 19/12/2012 - 13:34 - Signaler un abus Avec Hollande

    socialiste,dont le père était à l'OAS, il y a fort à parier que notre bon président ait développé un certain sens de la culpabilité qui ne risque que de nuire à notre pays.

  • Par Fiorino - 19/12/2012 - 13:50 - Signaler un abus @ Gudule

    Donc même sur atlantico il faudrait se taper la pensée unique de Stora. Franchement vos comparaison sont vraiment insultantes d'autant plus qu'il y a un autre intervenants qui n'est pas sur la ligne des deux autres. Apparament le modèle anti-démocratique algérien on devrait maintenant l'importer en France.

  • Par thaurus - 19/12/2012 - 13:53 - Signaler un abus Quelles excuses?

    Pour avoir libéré cette province de l'empire ottoman qui était là depuis 1520? Pour lui avoir donné le nom d'Algérie... et oui! La France a fondé l'Algérie! Pour avoir financé et construit les infrastructures du pays, y compris le gazier et pétrolier qui rapporte tant à l'état Algérien! La France pourrait , devrait, demandé le remboursement des frais de santé laissés impayés par ses ressortissants! L'Algérie pourrait aussi remercier la France pour tout l'argent qui est renvoyé de France vers l'algérie au détriment de sa propre économie!

  • Par fundy 93 - 19/12/2012 - 14:02 - Signaler un abus des visas des visas

    D'après Mr Ahmed Rouadjia "Les algériens veulent plus de visas pour faire du tourisme, pour étudier voir même ... pour travailler mais surtout pour se faire soigner dans les hôpitaux français". Et puis quoi encore? Est-il au courant du trou de la Sécurité Sociale ? Des difficultés des français à se faire soigner ? Des délais de plus en plus longs pour avoir un rendez-vous à l'hôpital ? De nos impôts, taxes et cotisations qui augmentent sans arrêt? Pour paraphraser Mr Roccard la France ne peut pas soigner tous les malades du monde. Nous n'en avons pas les moyens.

  • Par gudule - 19/12/2012 - 14:07 - Signaler un abus @Fiorino

    La pensée de Benjamin Stora n'est pas plus unique que la pensée de Dimitri Casali. "Pensée unique", ça veut dire quoi au juste ? Celle avec laquelle vous êtes en désaccord ? A ses débuts, Atlantico était un site de droite intelligent, peut être le seul de cette taille. Ses contributeurs tenaient des propos mesurés, réfléchis, sourcés, et il en étaient de même pour les commentaires. Mais force est de constater que les articles populistes qui flattent les instincts les plus droitiers de son lectorats fleurissent depuis plusieurs mois. Peut-être s'agit-il d'une stratégie éditorialiste pour relancer la fréquentation du site, mais je ne peux qu'être déçu de voir ce que devient ce site aujourd'hui : un simple pendant de françoisdesouche où les commentaires haineux se comptent en centaines à chaque fois qu'il s'agit de près ou de loin du monde arabo-musulman et pas ou très peu de commentaires sur les articles économiques, géopolitique, technologique et culturel. Encore une fois je ne défends pas une pensée unique (si tant est que cela existe) et ne veux censurer personne, mais les commentaires raciste et injurieux ne relèvent pas pour moi de l'opinion, mais davantage de la bêtise.

  • Par laïcité - 19/12/2012 - 14:10 - Signaler un abus il faudrait aussi alors

    demander à l'Algérie des excuses pour les crimes commis par le FLN après le cessez le feu, pour tous les assassinats barbares commis par le FLN sur les Pieds Noirs et les Harkis : femmes éventrées, testicules coupés etc...Mais je ne doute pas que Normal 1er va encore faire oeuvre de repentance une fois de plus!...Tous les gauchos-bobos de notre pays ne savent faire que ça...s'excuser auprès de la terre entière et accueillir toute la misère du monde alors que notre pays est au bord de la faillite !...Rarement au cours de l'Histoire passée, nous aurons eu une classe politique aussi irresponsable !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Daniel Lefeuvre,Dimitri Casali et Ahmed Rouadjia

Daniel Lefeuvre est un historien français, spécialiste de l'Algérie coloniale qu'il étudie principalement sous l'angle de l'histoire économique.

 Il fut étudiant avec Jacques Marseille qui dirigea sa thèse, Chère Algérie, la France et sa colonie.

Il a également publié Pour en finir avec la repentance coloniale, Paris, Flammarion, 2006 et Faut-il avoir honte de l'identité nationale ?, Paris, Larousse, 2008.

 

Dimitri Casali est historien spécialiste de la Révolution et de l’Empire devenu directeur de collection.

Son dernier livre l'Histoire de France Interdite pourquoi ne sommes nous plus fiers de notre Histoire a été publié chez lattes en 2012.

Il vient de publier un Hors Série de l’Express : Grand format sur L’Empire Colonial Français … Quand la France rayonnait dans le monde 1608-1931 !

Ahmed Rouadjia, né en avril 1947 (Algérie), a obtenu son doctorat d’histoire à Paris VII (Jussieu) en 1989.

 Il est actuellement Maître de Conférences à l’Université de Msila (2006-2011) et directeur du Laboratoire de Recherche d’histoire de sociologie et des changements sociaux et économiques .

 

 

 

 

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€