Mercredi 23 avril 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Crédibilité sur les marchés ? Ces taux bas qui enchantent Najat Vallaud Belkacem mais qui s’expliquent surtout par la violence fiscale que la France impose à ses classes moyennes

A l'heure où la France emprunte encore pour rembourser ses propres dettes, le gouvernement préfère taxer les classes moyennes à défaut de réformer réellement la France

Effet pervers

Publié le 21 novembre 2012
 
La France est en banqueroute de fait, et n’offre que des produits toxiques aux investisseurs internationaux.

La France est en banqueroute de fait, et n’offre que des produits toxiques aux investisseurs internationaux.  Crédit Reuters

Moody’s vient de dégrader la France. Certains s’en offusquent, d’autres s’en réjouissent. Le Gouvernement s’en moque. Notre Commissaire des Peuples à l’Economie Moscovici estime que la France « est toujours bien notée». La ministre et porte-parole du gouvernement français, Najat Vallaud-Belkacem a relativisé "la portée de cette décision""Les investisseurs, aujourd'hui encore, prêtent à la France dans des conditions qui sont très favorables. Nous empruntons par exemple sur les emprunts à court terme à des taux négatifs, ce qui n'était pas arrivé depuis bien longtemps et cela va durer."

Cette suffisance, voire cette arrogance, pourrait surprendre de la part d’un pays moribond. Pourtant, notre madame Claude de la finance n’a peut-être pas tort. Mais pas pour les raisons qu’elle avance.

Non, les marchés ne font pas confiance à la France pour redresser ses comptes. Toutes les institutions internationales émettent des doutes sur un 3% de déficit illusoire. Non, les analystes ne croient pas que ce gouvernement fera les réformes de fond dont la France a besoin pour se sortir de la spirale infernale de l’endettement. Non, les partenaires de notre pays ne considèrent plus la France comme un pilier solide de l’Europe. Les craintes proviennent de Berlin, de Londres, de Rome et de Washington. Bientôt de Pékin. A demi-mots ou à pleines pages dans les journaux étrangers. Mais les signaux sont tous les mêmes : la France inquiète.

Et pourtant, il est vrai qu’aujourd’hui, elle peut se financer à 2% l’an pour un prêt sur 10 ans. Pas cher. Car la France est en banqueroute de fait, et n’offre que des produits toxiques aux investisseurs internationaux. Ses obligations financières, elle ne les honorera que grâce à deux moyens : le revolving et la violence.

Les chiffres sont accablantsLa France emprunte aujourd’hui 170 milliards (PLF 2013) pour en rembourser 100. Avec un budget de 300 milliards, elle emprunte donc 56% de son budget ! Essayez avec votre salaire… et allez voir un banquier pour demander un prêt (s’il n’est pas cardiaque). La France ne rembourse aujourd’hui ses dettes, ni par sa croissance, aussi molle que son hypo-président, ni par un excédent budgétaire inatteignable, mais bien par le revolving, cette pratique quasiment interdite pour tout acteur privé. Nous empruntons pour rembourser. C’est la définition même d’un ménage en faillite. C’est ainsi que le ratio dette / PIB augmente chaque jour pour atteindre bientôt 90%. Mais cela, tout le monde le sait.

Et pourtant, les marchés « rationnels » continuent à soutenir notre déficit à coups de taux étrangement bas. Qu’offre donc la France en garantie à ses emprunteurs ? De la terre, des ambassades, des contrats juteux ? Non, rien de tout cela. La France offre à ses créanciers ce que peu de démocraties modernes peuvent offrir : une violence fiscale sans précédent. Et cela, pour un prêteur souverain, ça n’a pas de prix. On ne parle plus de coercition, ni même d’inégalité devant l’impôt. Cela existe dans tous les pays. Et l’évasion fiscale est fortement punie, et fort justement, par exemple, aux Etats-Unis. Non, la France offre aux marchés son monopole légitime de la violence dans ce qu’il a de plus remarquable : un pot fiscal gras, soumis et totalement docile.

Alors que les Grecs s’évadaient fiscalement dans leur propre pays, que les Italiens payaient leurs impôts quand bon leur chantaient, que les Irlandais attiraient les sièges sociaux européens à coups de 12.5% d’impôt sur les sociétés, les Français, eux, continuaient à payer leurs impôts – les plus élevés de l’OCDE - rubis sur ongle. Pire ! Alors que les riches louvoyaient avec les niches fiscales et les pauvres restaient de fait exonérés, la classe moyenne française se retrouvait à payer le gros de ce poids phénoménal sans sourciller. Notre classe moyenne, si revendicatrice dès lors que l’on touche aux « acquis sociaux » de quelques corporations, ou à quelques « annuités et demi » pour faire valoir ses droits à la retraite, est paradoxalement muette, voire tétanisée, lorsque l’on réduit de 10 ou 20% son pouvoir d’achat par une augmentation de la CSG, de la TVA ou de l’IR. Jusqu’au point où la théorie économique elle-même ne fonctionne plus. Car en France, trop d’impôt ne tue pas l’impôt, contrairement à ce que nous enseignait Laffer. Trop d’impôt tue les ambitions, l’ascenseur social, toute velléité de créer, de risquer, d’innover, ou d’investir.

 


Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par anubis - 22/11/2012 - 11:12 - Signaler un abus @titep

    Voir la définition des classes moyennes selon l'observatoire des inégalités qui va bien jusqu’à 4000€/mois pour un couple sans enfant, mais effectivement la définition est assez large ... Mais peut être l’article met-il plus l'accent sur les plus hauts revenus car ce sont ceux qui payent le plus d'impôts, certes on leur demande d'être encore plus "solidaire" (le joli mot) en temps de crise ... mais ne serait-ce pas à ceux dont vient une bonne partie du problème : une fonction publique, au sens large, pléthorique et une gestion inconséquente d'un système certes généreux mais qui ne marche pas comme on peut le constater !! Tous ces gens qui ont généreusement bénéficié de la "solidarité" nationale pour vivre grassement de la "solidarité" nationale (attention, entendons nous bien, je ne vise pas ici ceux qui ont réellement besoin qu'on les aide, mais ceux qui profitent du système), à vous de vous serrez un peu la ceinture !!
    La fable de La Fontaine a encore tout son sens (et même encore plus).

  • Par Marckox - 22/11/2012 - 08:07 - Signaler un abus Bons à rien.........

    Commence a en avoir marre de tous ces bons à rien.
    Juste bon à augmenter les impôts et baisser notre pouvoir d'achat.
    Par-contre eux ne se privent pas de se servir au passage.

  • Par kim yong zéro - 21/11/2012 - 18:31 - Signaler un abus 4000 euros

    classe moyenne 4000 euros par mois?non il va falloir vous replonger dans le vrai peuple,la vraie classe moyenne,bref le réel

  • Par géodith - 21/11/2012 - 17:20 - Signaler un abus Mais de toute façon...

    Media Paris ment,
    Media Paris ment,
    Media Paris est musulman...
    Une adaptation du Gal 2 gaulle : l'Histoire se répete sans cesse mais on n'apprend pas la leçon...

  • Par troiscentsalheure - 21/11/2012 - 15:57 - Signaler un abus A titep

    Etre meilleur que ses semblables c'est répréhensible ? Il faut partager davantage ?

  • Par roudoudou - 21/11/2012 - 15:02 - Signaler un abus Taux bas parce que...

    ...lorsque vous avez de l'argent à investir, que vous avez déjà fait le plein d'emprunts allemands qui ne rapportent plus rien tant l'Allemagne va bien, que vous ne voulez pas vous risquer à investir dans les emprunts espagnols ou italiens ou irlandais, que vous reste-t-il ?
    Les emprunts français, par défaut.
    Mais les marchés commencent à se rendre compte que le roi est nu. Et rien n'est plus volatile qu'un investissement international ....
    Donc soit Belkacem le sait et ment éhontément, soit elle ne le sait pas, et là, vues sa nullité et son arrogance, on est mal.

  • Par vigil - 21/11/2012 - 14:34 - Signaler un abus @ LDS

    Baisser les dépenses ce n'est efficace qu'à moyen terme ! Raison de plus pour en vouloir à la gauche (et à une infime majorité de français qui l'a élue), de n'avoir pas poursuivie la politique de Sarkozi.
    Bien au contraire, ielle démarre le quinquenat par 30 milliards de dépenses en plus !
    Certes , elle appliquait son programme, alors elle doit reconnaître aujourd'hui devant le peuple qu'elle s'est trompée, que son programme n'était pas bon ou qu'elle a menti aux électeurs.
    A présent, face aux dures exigences de la réalité, elle doit effectivement donner des gages aux marchés, elle s'y emploie, contraint et forcé, depuis peu. Ce faisant, elle se met exactement dans les pas de Sarkozi.
    Il est particulièrement scandaleux que tout ceci se passe sous nos yeux sans que ni la gauche, ni les médias n'en conviennent.
    Je reste optimiste pour ma part sur la capacité d'une majorité de français à observer et analyser la situation afin d'en tirer des enseignements utiles lors des prochaines échéances électorales.

  • Par LSD - 21/11/2012 - 14:03 - Signaler un abus caricature de l auteur

    bien sur qu en France la pression fiscale est exagéré mais que cela rassure quelque part nos preteurs puisque notre docilité est acquise,dailleurs ils ont sanctionné les italiens qui eux sont réputés grands fraudeurs du fisc,mais:
    -d une part si nos taux sont bas c est surtout a cause de l obligation regelementaire de se placer,or la France reste evidemment une bonne place vis a vis du Sud
    il faut aussi parler de la banque centrale suisse qui achete des OAT a tour de bras pour maintenir le taux de change euro/franc vers 1,20
    d autre part que ca n enchante pas le gouvernement de matraquer le pays mais il devait trouver du cash a court terme pour rassurer les preteurs or baisser les depenses n est efficace qu a moyen/long terme et ne paie pas politiquement a gauche

  • Par troiscentsalheure - 21/11/2012 - 13:38 - Signaler un abus A Ganesha

    L'augmentation de la TVA à 20 % aurait pu être décalée à avril 2015 si Hollande n'avait pas annulé au mois de juillet la dette que la Côte d'Ivoire avait envers la France. On peut annuler les dettes des ménages et des entreprises et supprimer les banques aussi...

  • Par walküre - 21/11/2012 - 13:18 - Signaler un abus C'est la même

    qui racontait des bobards à propos du mariage homo notamment que les maires qui refuseraient de marier les homos seraient sanctionnés ?
    Que pense t-elle de la saillie de Hollande qui la désavoue à 100% ? La couleuvre est bonne ? Le chapeau a t-il bon goût ?
    Socialiste, va !

  • Par titep - 21/11/2012 - 13:15 - Signaler un abus Avez vous entendu parlé du revenu net disponible

    "Le revenu disponible d'un ménage comprend les revenus d'activité, les revenus du patrimoine, les transferts en provenance d'autres ménages et les prestations sociales (y compris les pensions de retraite et les indemnités de chômage), nets des impôts directs. Quatre impôts directs sont généralement pris en compte : l'impôt sur le revenu, la taxe d'habitation et les contributions sociales généralisées (CSG) et contribution à la réduction de la dette sociale (CRDS)." cf l'Insee, vous pouvez vérifier ces chiffres ici : http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=0&ref_id=NATSOS04202

  • Par troiscentsalheure - 21/11/2012 - 13:11 - Signaler un abus A titep

    Le SMIC étant de 1425 euros par mois (Eurostat) votre analyse est fausse.

  • Par a.l.l. - 21/11/2012 - 13:04 - Signaler un abus Cavalerie

    Ce que vous nommez "revolving" je l'appelle "cavalerie".

  • Par titep - 21/11/2012 - 13:03 - Signaler un abus L'escroquerie intellectuelle

    Article complètement barré basé sur des contre-vérités criantes : la "classe moyenne" matraquée. Mais c'est quoi la classe moyenne pour vous ? Un revenu de 4 000 euros par mois ? Vous n'êtes pas sérieux ou pour un banquier vous connaissez mal vos chiffres. Le revenu médien par ménage (donc 2 personnes assez souvent) est de 2400 euros par mois, pour atteindre les 4 000 euros par personne il faut être dans les 5 % de la population qui gagnent le plus... Peut être que vous jugez ce salaire indigne de vos capacités mais pour 90 % des salariés c'est un salaire de riche... Alors qu'on le taxe un peu plus c'est uniquement une mesure de solidarité et d'égalité, car oui le modèle social français est unique et oui nous les vrais classes moyennes nous y tenons, et nous le défendrons contre la racaille libérale uniquement préoccupé par leurs portefeuilles !

  • Par Grwfsywash - 21/11/2012 - 13:00 - Signaler un abus @ Laurentso

    Vous voici dans votre grande forme habituelle!
    "...payer un incompétent pour que se déchaîne la chasse à la sale bougnoule..."
    Faut-il que vous soyez a court d'argument sur le fond pour vous résoudre a cette bassesse.
    Laurentso, nous souffrons bien volontiers vos commentaires pour quelques minutes chaque jour, rassurés par le fait qu'il y a une justice immanente qui vous fait vivre avec vous même tout le reste du temps.

  • Par Ganesha - 21/11/2012 - 13:00 - Signaler un abus Information Essentielle

    Il est des émissions de télé qui sont ennuyeuses, répétitives, mais qui vous récompensent en général en vous apportant au moins une information essentielle par heure.
    C'est souvent le cas avec Yves Calvi, et récemment avec Franz Olivier Giesbert : Quels sont les pays d'où proviennent principalement les ordres d'achat de la dette souveraine française ? De deux paradis fiscaux : les iles Caïmans et le Luxembourg! Le troisième était un pays européen "normal" dont j'ai oublié le nom...
    La dette, les marchés, c'est de toutes façons de l'argent "sale" : milliards de corruption accumulés par des dirigeants chinois, russes ou africains.
    Il y a aussi les émirs du moyen-orient, mais eux, au moins, nous ont vendu du pétrole, et en redistribuent une partie à leur population...
    En fait, ce n'est rien d'autre qu'un mécanisme de blanchiment d'argent : trafic de drogue !
    Mais aussi fraude fiscale bien de chez nous, plaçée dans des paradis fiscaux et aubaine des "niches fiscales" qui sont renvoyée à l'expéditeur !
    Argent artificiel créé par des ordinateurs qui spéculent en bourse...
    Bien sûr, que tout cela est à annuler, à confisquer sans remord, en protégeant seulement les petits porteurs !

  • Par Ravidelacreche - 21/11/2012 - 12:53 - Signaler un abus le revolving, cette pratique quasiment interdite

    C'est "quasiment" qui change tout . J'ai un truc je payes mes dépenses de l'AMEX avec ma CB et vice et versa.

  • Par temoignagefiscal - 21/11/2012 - 12:53 - Signaler un abus Félicitations

    Votre papier est vrai, totalement vrai.
    Tout comme les fantassins de 1914 ont été envoyés à l'abattoir, nos classes moyennes sont envoyées à l'abattoir fiscal.
    C'est un fait incontournable.
    Or, elles sont les forces vives de notre pays.
    Leur disparition nous affaiblira irréversiblement.
    De plus les méthodes employées sont un espace de non droit, voir : www.temoignegefiscal.com
    Cordialement et bravo. H. Dumas

  • Par Le Hollandais - 21/11/2012 - 12:47 - Signaler un abus En même temps...

    ... on peut pas vraiment en vouloir à quelqu'un qui a fait des études de droit de ne pas comprendre grand chose aux méchanismes financiers globalisés.

  • Par Ravidelacreche - 21/11/2012 - 12:33 - Signaler un abus Ces taux bas qui enchantent Najat

    C'est pour ça qu'elle nous mène en bas taux ?!

  • Par troiscentsalheure - 21/11/2012 - 12:18 - Signaler un abus L'impôt confiscatoire ne règle pas le problème

    - exil fiscal
    - investissement et consommation moindre donc croissance moindre
    - augmentation du travail non déclaré
    - incitation à travailler moins donc croissance moindre
    Croissance moindre: rentrées fiscales moindre. L'absence de réformes structurelles et des prévisions de croissance exagérément optimistes conduiront à une augmentation des impôts en 2013.

  • Par laurentso - 21/11/2012 - 12:15 - Signaler un abus Eh vigil

    converti à quoi ? vous racontez n'importe quoi. Et lisez les messages en dessous du vôtre, ils me donnent tous raison ou presque...

  • Par vigil - 21/11/2012 - 12:07 - Signaler un abus @lorensto

    laurentso, en bon converti, voit du racisme partout. Je lui rappelerais que ce qui caractérise une démocratie, c'est précisément de pouvoir critiquer qui on veut, y compris une personne d'origine maghrébine, si l'on ne le fait pas explicitement pour ses origines.
    C'est bien le cas dans ces échanges.
    Sur le fond de l'article, je suis naturellement d'accord à 100 our 100,
    Les socialistes n'ont aucune gloriole à tirer de notre taux d'emprunt, il est bien la conséquence de leur pression fiscale et de la solvabilité des contribuables français.
    Allons, laurensto, allez donc à la mosquée, votre vraie place est là.

  • Par leblanm - 21/11/2012 - 12:02 - Signaler un abus revolving

    @kassian Comme le dit l'article, la pratique du revolving est très encadrée depuis la loi Lagarde de 2010. Quant aux arguments PMU, c'est fou comme parler de "café du commerce" est l'argument préféré de ceux qui n'ont rien à dire.

  • Par jean-paul - 21/11/2012 - 11:55 - Signaler un abus elle a une jolie tete vide cette fille

    dans la photo

  • Par OmbreDuZ - 21/11/2012 - 11:47 - Signaler un abus pas exact

    Meuh non, la France n'est pas en faillite. Elle a juste un train de vie hallucinant qu'il faudra bien couper un jour ou l'autre. Santé gratuite, allocations diverses, retraites généreuses, haute fonction publique pléthorique. Et tout le monde y a le droit, meme les gens qui n'ont jamais cotisé en France ou presque et qui viennent s'y installer.

  • Par kassian - 21/11/2012 - 11:45 - Signaler un abus Junk Bond

    NBC n'a aucune crédibilité économique, inutile de faire un cadrage photo sur elle pour parler de sujets sérieux.
    Quant à Junk Bond, analyste "économique et financier", je doute : on est généralement l'un ou l'autre, pas les deux. Les arguments de bar PMU trahissent son profil.
    Le "revolving", pratique interdite ? Ou ça ? Tout le monde emprunte pour rembourser ses dettes, à commencer par les entreprises, tous les états font de même. Pour la culture de Mr. Bond, cela n'a d'ailleurs rien à voir avec le crédit revolving.
    Dommage qu'Atlantico ne soit pas plus sélectif sur les contributions.

  • Par Pirouli - 21/11/2012 - 11:38 - Signaler un abus Il n'y a pas que les impôts

    La Suisse depuis le printemps a acheté pour presque 100 milliards d'euros de bonds français et allemands pour tenter de faire monter l'euro.
    Un franc suisse fort nuit gravement à ses exportations.
    C'est l'une des uniques raisons pour laquelle les taux français restent aussi bas.
    Est ce que cela va durer. C'est une autre question.

  • Par Darley - 21/11/2012 - 11:33 - Signaler un abus NVB et ses accolytes de droite

    D'accord sur le fait que NVB ne sait pas de quoi elle parle. Cependant, c'est pareil à droite. J'ai entendu Baroin hier parler de son expérience à Bercy sous le précédent gouvernement. C'était hallucinant! Il est totalement incompétent pour ce type de fonctions.

  • Par Darley - 21/11/2012 - 11:31 - Signaler un abus excellent

    Excellent! Tout est dit!

  • Par fauvette13 - 21/11/2012 - 11:17 - Signaler un abus Cette fille

    je lui claquerais le beignet à longueur de journée. Une imbécile incompétente...

  • Par ccompagnon - 21/11/2012 - 11:16 - Signaler un abus T'inquiète

    la classe moyenne va se réveiller... avec violence également.

  • Par carredas - 21/11/2012 - 11:02 - Signaler un abus Et ça recommence encore et encore...

    " ...C’est ce que Najat Vallaud-Belkacem ne comprend pas. Les taux bas français ne s’expliquent pas par notre capacité à créer de la croissance, mais par la capacité de l’état à violenter ses citoyens... "
    Junk Bond considère l'Etat français comme un proxénète et fait de NVB une "Madame Claude de la finance "
    Strictement verboten par le politiquement correct et son porte-parole laurentso qui accuse Atlantico de pratiquer " la chasse à la sale bougnoule "
    Critiquer les ministres de droite, c'est normal voire recommandé, mais critiquer les ministres de gauche, c'est du mauvais esprit et quand il s'agit d'une personne issue de l'immigration, c'est un crime raciste... :-))

  • Par anubis - 21/11/2012 - 10:53 - Signaler un abus @laurentso

    Étonnant cette propension que vous avez à voir des racistes partout (surtout s'ils sont de droite, il n'y en a pas à gauche c'est bien connu ...) dès qu'on attaque quelqu'un qui ne semble pas "de souche" mais peut être l'attaque-t-on seulement sur son incompétence (encore hier matin sur France Inter, on pouvait en juger). Porte parole du gouvernement: encore un poste "honorifique" pour service rendu (lequel ?).
    Espérons pour nous que nous puissions encore emprunter à ces taux pendant quelques temps, ce sont nos impôts (peut être n'en payez vous pas beaucoup ?) et ceux de nos enfants ... Mais c'est encourager l’État à nous voler (je fais un amalgame tout gouvernement confondu, vous voyez je ne suis pas sectaire ...)

  • Par Ishtar - 21/11/2012 - 10:25 - Signaler un abus Intéressante analyse

    Les classes moyennes sont boboisées, privées d'esprit critique par un lavage de cerveau subi dès l'école, poursuivi tout au long de la vie et nourri à l'idéologie de la guerre froide. Ce sont elles qui votent pour ces gens-là. Cinq ans et peut-être dix de ce régime, c'est trop long. On ne s'en relèvera pas.

  • Par Tan - 21/11/2012 - 10:24 - Signaler un abus Pillage du patrimoine.

    Voilà un certain temps que je dis que le gouvernement se repose sur un pillage en règle du patrimoine des Français, qui peut couvrir la dette sans aucun problème. Cette valeur accumulée sécurise les prêteurs.
    Comment le gouvernement compte-t-il mettre en place ce pillage? Par des impôts confiscatoires sur les boucs émissaires qu'il désigne à son bon peuple. C'est l'augmentation stupide de l'ISF, des droits de successions qui sont une véritable spoliation, les 75%, l'introduction des revenus du capital dans l''impôt sur le revenu etc etc....
    Je suis content de cet article qui met bien en avant cette démarche. N'oubliez pas le slogan de ce gouvernement, les riches paieront, ce qui veut dire ceux qui ont travaillé pour se constituer un patrimoine paieront.

  • Par laurentso - 21/11/2012 - 10:18 - Signaler un abus Marrants cette volonté d'Atlantico

    de faire chaque jour un article centré sur NVB. Laquelle n'est que porte-parole du gouvernement, sur ces questions.
    Mais payer un incompétent pour que se déchaîne la chasse à la sale bougnoule permet un grand nombre de clics et des rentrées publicitaires.
    Le tout avec un article écrit par un contributeur anonyme (ah bon, c'est la grande muette, les banques) et qui ressort tous les poncifs catastrophiques que l'on lit ici où là dans la presse raciste anti-française.

  • Par gegemalaga - 21/11/2012 - 10:08 - Signaler un abus taux d'emprunts

    analyse pertinente ?
    en tous cas , c'est au moins une explication de l'incomprehensible....
    car , enfin , vu le niveau d'endettement de la France , on se demande comment elle arrive à emprunter aussi facilement !!
    a moins ...que certains ..la laisse s'enliser ...pour mieux pouvoir ..la controler ??
    gegemalaga

  • Par NicoLeFou - 21/11/2012 - 10:05 - Signaler un abus 2 hypothèses

    - Soit Najat Vallaud-Belkacem est réellement confiante en l'avenir, et auquel cas je ne pourrais que lui suggérer d'enlever ses oeillères et d'ouvrir des livres d'économie pour apprendre, et pas uniquement le merveilleux ouvrage "L'économie des Bisounours"
    - Soit Najat Vallaud-Belkacem ments, et j'ai envie de dire que c'est la continuité du programme de Hollande qui ment depuis toujours, et cela s'apparente non pas a de l'optimisme mais à une trahison envers la France et les Français que de leur cacher la réalité!
    Dans tout les cas, le gouvernement de gauche va plonger la France dans les abîmes les plus profonds et l'en sortir demandera des efforts bien plus colossaux que nous ne pouvons l'imaginer!

  • Par jerem - 21/11/2012 - 09:54 - Signaler un abus junk bond (obligation pourrie c'est bien cela ?)

    "Non, les analystes ne croient pas que ce gouvernement fera les réformes de fond dont la France a besoin pour se sortir de la spirale infernale de l’endettement. Non, les partenaires de notre pays ne considèrent plus la France comme un pilier solide de l’Europe. Les craintes proviennent de Berlin, de Londres, de Rome et de Washington. Bientôt de Pékin. "
    analyste ? bientot pekin ? ca fait un moment que les agences chnoises ont enlevée la note maximale a la france ....
    quant aux reformes obligatoires .... on evitera de repondre a des joueurs de poker

  • Par le Gône - 21/11/2012 - 09:44 - Signaler un abus Noeud-Noeud

    Y'a pas d'autre mot a part "imbécile".."conne" "buse"..bref cette femme est totalement imbécile..comme l'ensemble du gouvernement dont elle fait parti, une bande de branquignole incompetants et faineants!! a l'image de leur président "couille molle 1er"

Matthieu Le Blan

Matthieu Le Blan travaille pour une banque de développement en Asie Centrale.

Voir la bio en entier

Fermer