Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 28 Juillet 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Contre-coup des régionales : le FN en pleine mutation

Très discrète depuis les dernières élections régionales, Marine Le Pen rumine encore aujourd'hui son échec en Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Mais ce retrait volontaire lui permet également de passer sous silence les contradictions actuelles de son propre parti.

Retraite forcée

Publié le
Contre-coup des régionales : le FN en pleine mutation

Atlantico : Dans quel état se trouve Marine Le Pen aujourd’hui ? Est-elle affectée par l’échec des régionales ? Même si le FN a récolté plus de voix que jamais, il n’a gagné aucune région et Marine Le Pen a été nettement battue dans son fief…

Jean-Philippe Moinet : Je pense que Marine Le Pen ne va pas très bien, elle ne croit pas elle-même à un destin national. Elle a fait moins bien que sa nièce en PACA et, surtout, elle peut craindre que le FN a mangé son pain blanc. C'est ma thèse, avancée d'ailleurs lors d'élections précédentes en réponse aux questions d'Atlantico : le cycle des élections intermédiaires est terminé avec les dernières régionales ; le vote défouloir à une élection sans grand enjeu de pouvoir est derrière nous, et à l'élection présidentielle, c'est bien le critère de la crédibilité et de l'expérience du pouvoir qui va devenir dominant.

Sur ce terrain, Marine Le Pen n'a rien de convainquant à présenter : ni son expérience, ni sa personnalité, ni son programme.

Comme elle voulait, contrairement à son père, acquérir du pouvoir réel, je pense que tout cela peut être de nature à la déprimer. D'autant que dans le clan Le Pen, que ce soit son père ou sa nièce, on ne lui fera pas de cadeau ! Le moindre changement de ligne peut être prétexte à une querelle, qui peut tourner à un grand règlement de comptes politico-familial ! N'oublions pas que Jean-Marie Le Pen, bien présent dans le Sud, n'a pas dit son dernier mot, lui, le parrain politique de Marion Maréchal-Le Pen, entourée d'"identitaires" qui ne cachent pas un extrémisme à la grand-papa !

Depuis les dernières élections régionales, elle se fait très discrète publiquement et a décidé de prendre du recul pendant quelques mois. Qu’est-ce que cette stratégie signifie selon vous ?

Je pense que cette attitude de retraite dans le silence est d'abord le symptôme d'une défaite qui a du mal à être digérée. Marine Le Pen a bien vu, dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, alors que tous les facteurs de contexte pour une "prise de la région" étaient très favorables (des socialistes au plus bas de l'impopularité, des événements anxiogènes, comme la "crise" des migrants et, surtout, les attentats du 13 novembre), elle a très bien vu qu'un barrage s'érigeait contre son accession au pouvoir. Malgré tous ces efforts, depuis des années, le toilettage de la vitrine FN, sa féminisation, le lissage du discours dans les médias (via Florian Philippot notamment), l'exclusion de Jean-Marie Le Pen et la tentative de parricide politique... Tout cela n'a pas suffi à convaincre une majorité d'électeurs, même si les scores FN n'ont jamais été aussi élevés dans les régions, que le FN pouvait accéder au pouvoir sans risques majeurs.

L'autre raison du silence annoncé comme prolongé : c'est la meilleure manière, pour elle, de ne pas trancher dans les contradictions qui traversent son parti, avec du national-mélanchonisme au Nord, et du poujadisme plus libéral au Sud, des positions affichées comme catholiques ultra-traditionnalistes et ultra-conservatrices sur les sujets de société avec Marion Maréchal Le Pen, une laïcité plus affichée et instrumentalisée avec Marine Le Pen, qui était restée en retrait des "Manifs pour tous". Le silence est donc une position de prudence, alors que des voix discordantes se sont manifestées lors des élections régionales.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par perceval - 25/01/2016 - 09:41 - Signaler un abus il y a du vrai dans

    Cette analyse....mais Président de l'observatoire de l'extrémisme? Il est comme soeur Anne, il n'a rien vu venir? Ou bien il ne regardait comme ses complices que d'un seul côté? A moins qu'il ne soit tout aussi incompétent ? Bref j'attends encore qu'il nous alerte sur l'extrémisme islamique.

  • Par Lafayette 68 - 25/01/2016 - 09:52 - Signaler un abus Intéressant mais partisan ...à l'extrême !

    Quant on observe l'extrémisme , peut-être faut-il l'éviter pour soi-même. L'auteur en raffole un peu trop à mon goût . "le parti d'extrême droite hystérise toutes les fractures" , à propos de l'affiche "la France apaisée". Extrême droite : non , je suis désolé mais (sauf pour la gauche et la droite modérée bobo complice intellectuellement ) c'est un parti de droite nationale ,populiste ( au bon sens du terme ,qui dénonce le manque de démocratie pour les "petits" face aux élites qui tiennent les pouvoirs réels). "Hystérise" : qui sort les kalachs , qui agresse dans les rues à Cologne , qui coupe la tête, qui dit sur les antennes "ça profite au fn", qui met le bazard à Notre Dame des Landes , etc... "repli national " : les Suisses ont des douaniers et des conditions posées pour être dans Schengen , font des votations , ont leur monnaie hors UE sont-ils repliés ? "très majoritairement attachés à l'euro" : un référendum après une confrontation entre les partisans et opposants serait salutaire. "ultraconservatisme" pour MMLP : conservatisme suffisait Bref , un cocktail de remarques partisanes et excessives qui masquent d'évidentes bonnes remarques par ailleurs ..

  • Par Anguerrand - 25/01/2016 - 11:30 - Signaler un abus Habitant PACA

    Je pensais que Marion, la seule non socialiste du FN avec son grand père allait être élue. Ce ne fut pas le cas et je crois qu'elle en avait les qualités et le FN aurait dû avoir au moins cette région. Cela prouve que meme dans une région majoritairement de droite, il y a un vrai rejet du FN. C'est également les cas de tous les leaders de tous les partis, les francais n'en veulent plus. MLP qui a fait une campagne tout à gauche contrairement à Marion, a eu le même rejet, en pire. Tant qu'elle sera la marionnette de Philippot et de sa politique gauchiste elle ne progressera plus. Les " bas du front" qui la voient déjà présidente seront à coup sur déçus. Lors d'un débat sont programme economique sera indéfendable. Si elle ne change pas son programme gauchiste elle ne sera pas élue, surtout apres 5 ans de PS au pouvoir.

  • Par Lafayette 68 - 25/01/2016 - 12:22 - Signaler un abus @Anguerrand

    MMLP me semble aussi plus la plus cohérente tant en matière économique que sociétale (vraie droite conservatrice assumée)mais puisque vous habitez PACA , n'a-t-elle pas fait une erreur de communication qui lui a coûté des voix sur le planning familial ( personnellement je pense pratiquement comme elle ) d'où la charge d'Estrosi , en bon opportuniste brandissant sournoisement un livre de Simone Veil mais aussi sur les musulmans "qui passent après les Chrétiens" (mal dit ,on va dire, pour être bien compris)? Estrosi a pu brandir facilement le concept de "résistance" se mettre en posture gaulliste si facile , c'était du pain béni pour rallier la gauche et gagner...

  • Par Anguerrand - 25/01/2016 - 12:50 - Signaler un abus A Lafayette 68

    Oui sur la forme MMLP a peut être fait une erreur,mais sur le fond, au planning familiale c'est un nid de gauchistes qui est extrêmement avide de subventions. En principe les couples sont informés de la possibilité ou non d'avoir des enfants. Ça a été exploité au maxi, mais je e suis pas sûr que l'influence de cet argument lui ai fait perdre l'élection. Le FN crache sur tous les partis y compris les LR qui sont souvent les plus proches d'eux. L'erreur est la, il suffit de lire les posts des FN de services qui rejettent tous les partis et n'acceptent même pas les arguments, et insultent régulièrement tout le monde...sauf les bas du front.

  • Par Jean-Benoist - 25/01/2016 - 13:02 - Signaler un abus Marion

    Maréchal Le Pen est la seule capable de gérer une région, proche des entreprises, réaliste, chrétienne, et trahie par les électeurs de paca et Estrosi

  • Par vangog - 25/01/2016 - 13:22 - Signaler un abus A propos d'extrémisme...

    aucun article Atlantico sur les extrêmes-gauchistes responsables des dernières émeutes de Calais, et qui excitent les clandestins contre les forces de l'ordre qui en ont raz-le-bol? Ça, c'est du vrai extrémisme concret, revendiqué, assumé, pas comme le Front National dont le seul extrémisme est d'être l'extrême-centre de gravité de la vie politique française...peur de ce Moinet de déplaire au Front de Gauche, au Nouveau Parti anti-capitaliste de Besancenot, aux EELV, à la Confédération nationale des Travailleurs?...

  • Par Lafayette 68 - 25/01/2016 - 14:02 - Signaler un abus @Anguerrand et @Jean Benoist

    J'apprécie pour vos avis. Il serait dommage que MMLP qui a une grande valeur à mon sens (je suis de droite assumée et apprécie LR comme Ciotti ..) soit victime de son propre camp...

  • Par patamoto - 25/01/2016 - 16:23 - Signaler un abus Il me semble que l'ex

    Il me semble que l'ex-président de l'Observatoire des extrémismes ne dirige sa longue-vue, comme à chacune de ses interventions, que du coté droit avec une aversion à peine dissimulée.

  • Par Anguerrand - 25/01/2016 - 16:36 - Signaler un abus A Lafayette 68

    Si MMLP arrive à la tête du FN et vire MLP -Philippot, sa clique de la CGT, des homos ( on ne fait pas de cadeau au FN) le FN fera un malheur malgré sa jeunesse, elle est de droite et libérale. Ne traine pas la trahison vis à vis de son père et des vrais électeurs de droite qui ont fait au depart le FN.

  • Par Leucate - 25/01/2016 - 17:23 - Signaler un abus Chi va piano va sano è lontano

    2016 est une année sans élections durant laquelle la situation de la France va se dégrader lentement mais surement comme elle le fait depuis plus de trente ans. Un gros paquebot met longtemps à couler. Le FN a engrangé ses succès de 2015, il doit donc réfléchir à comment les faire fructifier et continuer à convaincre les couches lobotomisées par la propagande qui lui sont pour l'instant hostiles mais qui ont encore encore des velléités de vouloir regarder le monde réel. Il faut donc que le FN leur parle gentiment et doucement, comme à de grands malades, pour qu'ils consentent à vouloir se soigner. Il y a donc une remise en ordre pour ce parti avant la mobilisation de 2017.

  • Par Liberte5 - 25/01/2016 - 17:32 - Signaler un abus Analyse assez juste, mais partisane......

    Il est clair maintenant que le FN ne peut prétendre gagner des élections, quels que soient les enjeux, (cantonales, régionales , municipales et nationales), sans changer de logiciel économique. Le programme actuel est le mur infranchissable. Les solutions sont connues pour sortir la France du déclin socialiste. Elles sont libérales. Que cela plaise ou non. 75 % des Français approuvent les réformes qu'il faut faire. Seule la classe politique a la trouille de les engager.

  • Par tubixray - 25/01/2016 - 18:39 - Signaler un abus Défaites très relatives

    Être battue alors que le PS a demandé, et obtenu, un vote "républicain" (ne pas rire) en additionnant ses voix à celle de la droite LR / MODEM n'a rien d'une défaite, cela vaut aussi bien au nord qu'en PACA......C'est de l'arithmétique.....

  • Par Semper Fi - 25/01/2016 - 20:37 - Signaler un abus Observatoire de l'extrémisme???

    J'aimerais bien lire une analyse de M. Moinet traitant de l'état du NPA, ou du Front de Gauche, etc ??? En la lecture de cet article, j'ai donc eu la surprise d'apprendre que de Villiers, ou Dupont-Aignan appartenaient à l'ultra-droite... en clair, quand on est de droite, càd vraiment de droite (et non du centre), on est un ultra !!!

  • Par clint - 25/01/2016 - 21:05 - Signaler un abus Je voie très mal Guéno avec le clan Le Pen !

    Mais tout peut arriver ! Pourtant Guéno n'est pas un arriviste prêt à perdre son âme.

  • Par de20 - 26/01/2016 - 00:05 - Signaler un abus Encore quelques coup de becs

    Encore quelques coup de becs d oiseaux migrateurs et la fievre populaire fera le reste comme il en va toujours ainsi .

  • Par A M A - 26/01/2016 - 12:12 - Signaler un abus La claque a été rude

    Se berçant d'illusion, le FN a cru qu'il lui serait possible de se faire une place dans l'échiquier politique qui teint la France sous sa dictature depuis presque 1875. La claque a été rude, mais elle est peut-être salutaire. De telle sorte que le FN va devoir revenir vers des fondamentaux dont il n'aurait jamais dû s'écarter, son véritable fond d commerce. Ses luttes séculaires, porteuses d'un espoir toujours déçus et plus vieilles même que la III° République, étaient les bonnes.

  • Par Leucate - 26/01/2016 - 13:01 - Signaler un abus Présidentielle de 2017

    Vu ses différents succès qu'il lui convient maintenant de "solidifier" et d'étendre, le FN aborde 2017 avec confiance et a aussi l'immense avantage sur les partis du Marais centriste de gauche et de droite de connaître le nom de celle qui se présentera à la présidentielle. La guéguerre pour la désignation du candidat dans la nébuleuse de gauche et de droite promet de l'action et est donc très observée par la presse qui y trouve matière à publier ou à enregistrer alors qu'elle n'a pas grand chose à se mettre sous la dent avec le FN. D'autant que ce parti, le premier de France, a décidée de profiter de l'année 2016 sans élections pour approfondir, étayer et actualiser son socle de propositions qui commence à dater (2011/2012) afin de continuer à mordre sur les électorats votant encore pour les partis du Marais et en faire de nouveaux sympathisants. A ce sujet, le FN n'a presque plus besoin de faire campagne, les politiciens du Marais la font pour lui; par ailleurs, vu la situation actuelle, il ne fait nul doute que des évènements allant dans la logique de la dilution de l'état de droit contribueront a dessiller encore davantage les yeux de ceux qui ne voient pas le monde réel.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Philippe Moinet

Jean-Philippe Moinet, ancien Président de l’Observatoire de l’extrémisme, est chroniqueur, directeur de la Revue Civique et partenaire de l’institut Viavoice.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€