Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 20 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Ces huit mois qui ont ébranlé le multiculturalisme

Le multiculturalisme est en crise. En France, en Allemagne, en Grande-Bretagne, en Belgique, mais aussi aux États-Unis, l’idéologie selon laquelle la société doit être organisée autour d’une pluralité de langues, de communautés, de religions, connaît des ratés majeurs

Prise de conscience

Publié le
Ces huit mois qui ont ébranlé le multiculturalisme

En quelques mois, les certitudes diffusées depuis plusieurs décennies, tant en Europe qu’en Amérique, se sont fortement lézardées.

Le multiculturalisme américain au bord du gouffre

L’embuscade tendue à des policiers à Bâton Rouge montre à quel point l’idéal multiculturel aux États-Unis est en souffrance. Contrairement à tout ce qu’on avait pu croire depuis plusieurs années, le fossé entre Blancs et Noirs ne s’est pas rempli. Il s’est même creusé et enflammé.

Alors que les Afro-Américains représentent 13% de la population américaine, la politique de discrimination positive dont ils ont bénéficié ne semble pas véritablement avoir atteint son objectif.

D’un côté, le mouvement Black Lives Matter (La vie des Noirs compte) exacerbe fortement les tensions avec la police.

Il illustre l’échec massif d’une politique de lutte contre les discriminations par les quotas.

D’un autre côté, la communauté WASP n’hésite plus, avec Donald Trump, a affirmé des valeurs de rupture avec cette politique héritée des années 70. On lira par exemple ce genre de message sur Twitter, qui en dit long sur l’état d’esprit émergent à l’occasion de la campagne présidentielle américaine:

Le multiculturalisme français après l’attentat de Nice

En France, la multiplication des campagnes officielles en faveur de « l’unité » prouve là encore que le sujet ne coule pas de source dans l’opinion. Incontestablement, la survenue d’attentats commis par des Français radicalisés, issus de l’immigration maghrébine, jette un puissant doute sur le multiculturalisme et ses bienfaits. L’absence de désapprobation claire de ces massacres par les Musulmans de France n’a pas aidé à dissiper le flou…

De fait, et depuis plusieurs mois, l’éloge du « multi » rassemble de moins en moins de partisans. Si ceux-ci restent majoritaires dans les médias, le discours dominant accepte de plus en plus l’idée d’une remise à plat du concept.

Cette prise de conscience devrait d’ailleurs contribuer à une mise en minorité du Front National. Celui-ci n’a plus le monopole du discours sur le sujet.

Le Brexit est-il un rejet du multiculturalisme?

Si la Grande-Bretagne a longtemps fait figure de poste avancé du multiculturalisme et du communautarisme en Europe, le Brexit semble avoir donné un sévère coup d’arrêt au phénomène. La majorité des Britanniques s’est exprimée contre une politique migratoire ouverte, imposée par l’Allemagne.

Comme l’ont souligné les eurolâtres, ce sont d’abord les ruraux et les plus âgés qui ont exprimé leur refus de voir la société britannique « se mélanger ».

L’Allemagne prend ses distances avec le modèle multiculturel

Les turpitudes de la Nuit de la Saint-Sylvestre, à Cologne notamment, ont modifié en profondeur la perception du modèle multiculturel en Allemagne. Angela Merkel peut se féliciter des disputes internes au mouvement AFD, et de la victoire du « Leave » en Grande-Bretagne. Le parti nationaliste allemand est en perte de vitesse.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Deneziere - 18/07/2016 - 15:56 - Signaler un abus Brexit...

    Le brexit est très largement un rejet du multiculturalisme. Les actes racistes en Angleterre on explosé suivant l'annonce des résultats et semblent continuer à un rythme soutenu, même si ceux qui sont l'objet d'insultes ne portent plus plainte et n'ont plus l'attention des médias.

  • Par Oyentin - 18/07/2016 - 17:39 - Signaler un abus Par quoi remplacer le multiculturalisme?

    Et si on essayait les multi coups de pied au c.l?

  • Par thymthym711 - 18/07/2016 - 18:16 - Signaler un abus Inconséquence de nos dirigeants :

    Les soi-disant bons sentiments des dirigeants laxistes qui conduisent la France depuis plusieurs décennies l'ont amenée au bord du gouffre. Rien ne dit, si les responsables ne prennent pas les mesures qui s'imposent alors que certains veulent installer leur(s) peuple(s) avec leur culture et leurs coutumes à l'intérieur de notre territoire, que l'exaspération du peuple autochtone ne le conduira pas à essayer de trouver lui-même la solution. Les choses pourraient ne pas se passer dans le calme et la sérénité. S'imaginer que supprimer les frontières, laisser entrer des millions d'individus d'autres cultures conduit automatiquement les hommes à s'aimer les uns les autres est au moins d'une grande naïveté, sinon d'une grande stupidité et d'une grande inconséquence. Envoyer des signaux de faiblesse en ne défendant pas la culture et l'identité française ne peut que donner l'envie à certaines populations allogènes d'essayer d'imposer leur bon vouloir sans chercher à adopter notre façon de vivre, résultat de siècles d'histoire. Il a fallu plusieurs décennies à certains pour commencer à prendre conscience du problème. L'intelligence est-elle la chose la mieux partagée au monde ?

  • Par thymthym711 - 18/07/2016 - 18:17 - Signaler un abus Inconséquence de nos dirigeants :

    Les soi-disant bons sentiments des dirigeants laxistes qui conduisent la France depuis plusieurs décennies l'ont amenée au bord du gouffre. Rien ne dit, si les responsables ne prennent pas les mesures qui s'imposent alors que certains veulent installer leur(s) peuple(s) avec leur culture et leurs coutumes à l'intérieur de notre territoire, que l'exaspération du peuple autochtone ne le conduira pas à essayer de trouver lui-même la solution. Les choses pourraient ne pas se passer dans le calme et la sérénité. S'imaginer que supprimer les frontières, laisser entrer des millions d'individus d'autres cultures conduit automatiquement les hommes à s'aimer les uns les autres est au moins d'une grande naïveté, sinon d'une grande stupidité et d'une grande inconséquence. Envoyer des signaux de faiblesse en ne défendant pas la culture et l'identité française ne peut que donner l'envie à certaines populations allogènes d'essayer d'imposer leur bon vouloir sans chercher à adopter notre façon de vivre, résultat de siècles d'histoire. Il a fallu plusieurs décennies à certains pour commencer à prendre conscience du problème. L'intelligence est-elle la chose la mieux partagée au monde ?

  • Par toupoilu - 18/07/2016 - 18:41 - Signaler un abus La premiere et impérative nécessité pour sortir de ce

    Délire multiculturel, c'est de fermer le verrou, et pour cela, seul le FN a de la crédibilité.

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 18/07/2016 - 19:12 - Signaler un abus Multiculturalisme.....ou soumission

    C'est tout ce qu'il reste lorsqu'on n'a pas réussi l'intégration, mais tout le monde sait que cela ne fonctionne pas.....(cf ex Yougoslavie, le Liban) Mais quand il y a un déséquilibre aussi important, 10millions de musulmans pratiquants à 80% , soit 8 millions faces à 3millions de catholiques pratiquants, il y a plus d'autre solution que la soumission de houellebecq .

  • Par jurgio - 18/07/2016 - 21:57 - Signaler un abus Le multiculturalisme a toujours été une guerre des cultures

    Les socialistes le savent et attendent le vainqueur pour prospérer tranquillement. Mais on vient de constater qu'il est très dangereux de laisser à l'une les clés du camion...

  • Par vangog - 18/07/2016 - 23:55 - Signaler un abus Il faut faire un parallèle entre USA et UE...de la civilisation

    occidentale ( en fin de cycle?): même dérive communautariste, même lâcheté des dirigeants, même immigrationnisme inconséquent, mêmes erreurs de politique étrangère, mêmes délires droidelhommistes, même manipulation médiatique, même naïveté gauchiste...et même conséquences violentes, exprimées de façon à peine différentes: tueries de masse aux USA, tueries de masse en UE! Aux USA, les policiers représentant l'autorité sont visés prioritairement, mais le peuple a aussi son lot d'attaques violentes. En UE, moins d'armes circulent pour tuer des policiers, alors les salafistes s'en prennent au plus vulnérable, le peuple! Conséquence? La civilisation occidentale est en danger et réclame d'autres hommes et femmes, apportant des réponses différentes de ceux qui, depuis quarante ans, laissent la civilisation dériver et se dégrader. Il y a urgence!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Éric Verhaeghe

Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr
 

Diplômé de l'Ena (promotion Copernic) et titulaire d'une maîtrise de philosophie et d'un Dea d'histoire à l'université Paris-I, il est né à Liège en 1968.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€