Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 26 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Attaque terroriste à Liège : la prison, école du crime pour les terroristes

L’attentat islamiste perpétré mardi 29 mai par le belge converti à l’islam Benjamin Herman et qui s’est soldé par la mort de deux policières (attaquées au cutter puis achevées avec leur propre pistolet), et d’un passant, lui aussi abattu par balles, n’est que le dernier en date d’une la longue série d’attentats perpétrés depuis les années 2000.

Incubateur de terroristes islamistes

Publié le
Attaque terroriste à Liège : la prison, école du crime pour les terroristes

 Crédit JOHN THYS / AFP

L’attentat islamiste perpétré mardi 29 mai par le belge converti à l’islam Benjamin Herman et qui s’est soldé par la mort de deux policières (attaquées au cutter puis achevées avec leur propre pistolet), et d’un passant, lui aussi abattu par balles, n’est que le dernier en date d’une longue série d’attentats perpétrés depuis les années 2000. Malgré toutes les tentatives (habituelles) visant à douter des motivations islamistes idéologiques du terroriste que nombre de bienpensants cherchent systématiquement en vain à nier, l’infraction a bien été qualifié de "terroriste" assez rapidement par le Procureur du Roi belge.

Les enquêteurs qui ont trouvé un exemplaire du Coran dans sa cellule ainsi qu'un tapis de prière, ont été surpris par la religiosité extrême de Benjamin Herman, qui était bien connu des services de police, d’abord en tant que délinquant violent, puisqu’il avait braqué avec son frère, en février 2008, une supérette à Forrières (Wallonie) et qu’il a été condamné de nombreuses fois pour vols, coups et blessures et trafic de stupéfiants, puis ensuite comme salafiste ultra-radical. L'objectif du terroriste belge était, conformément aux appels des idéologues jihadistes, de s'en prendre aux forces de l’ordre et aux institutions, c’est-à-dire à « l'Etat mécréant », hier la Belgique, avant-hier la France, et demain d’autres pays européens, le prochain sur la liste risquant d’être l’Italie, le pays de la catholicité.

Comme nombre d’autres attentats-jihadistes de type « low cost », en général revendiqués par la nébuleuse Al-Qaïda ou plus depuis 2014 par Daesh en Europe, celui de Liège a été commis avec très peu de moyens logistiques (en l’occurrence des cutters, des armes volées aux policiers). Comme la plupart du temps, l’acte est le fait d’un « jeune » au lourd passé judiciaire et au profil de délinquant multirécidiviste. Passé par la case prison et parfaitement connu des services de renseignement et de sécurité pour son récent engagement dans la mouvance islamiste-radicale de type « salafiste-jihadiste, Herman, né à Rochefort, près de Namur, en 1982, a suivi scrupuleusement les consignes des cerveaux du jihadisme moderne ou de « troisième génération », tels Aboubaker Al-Baghdadi, Abou Moussab Al-Suri ou le fameux et défunt Al-Adnani, ex-cerveau de Daesh, qui appellent sur les réseaux sociaux ou leurs sites les jeunes jihadistes à tuer « n’importe où n’importe comment » afin de « répandre le plus possible l’effroi et la peur dans le cœur du maximum de mécréants ».

 

L’extrême idéologisation et l’innocence trompeuse de la pratique religieuse

 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par guy bernard - 30/05/2018 - 09:49 - Signaler un abus traiter et resoudre le probleme.

    avec un titre pareil, on a au moins identifié le probleme ! maintenant, il faut le traiter et le resoudre. C'est le probleme posé dans un des films de la Panthère rose où il s'agissait, ou pas, de libérer l'inspecteur Dreyfus. en beaucoup plus dramatique...

  • Par philippe de commynes - 30/05/2018 - 12:01 - Signaler un abus Et pourtant

    Il serait malgré tout si simple de reléguer en Guyane à leur sortie de prison tous les repris de justice musulmans ne pouvant être expulsés vers un quelconque pays d'origine .Ils n'auraient pas droit à des allocs, simplement à un lopin de terre , et ne pourraient revenir en métropole qu'à condition de renoncer par avance à réclamer toutes allocations, et à trouver des garants ( leur famille, leur communauté, etc) s'engageant par avance à payer des amendes pour touts errements pour leurs protégés , amende proportionnée à la gravité des faits, depuis la petite délinquance jusqu'au terrorisme, et avec des montants suffisamment dissuasifs pour inciter les éventuels garants à faire preuve du maximum de discernement et de retenue. Certes aujourd'hui une telle mesure n'est pas "pensable", mais les temps changent : voyez la probable expulsion de 500 000 clandestins d'Italie, même au prix d'un monumental vaffanculo aux institutions européennes de défense des "droits de l'homme" (c'est à dire tel que le conçoivent ces gens, des coupables, jamais des victimes)

  • Par gerard JOURDAIN - 30/05/2018 - 12:24 - Signaler un abus + 1 @phillippe de commynes

    Pour ces cas; ne pas passer par la case prison "bobos". Direct cayenne. Problème réglé. Au suivant.

  • Par boriss - 30/05/2018 - 13:50 - Signaler un abus @philippe de commynes

    Très bien Cayenne. Mais pourquoi voulez-vous qu'ils reviennent en métropole ? Taubira n'est-elle pas l'idéal vers lequel tendre ? Qu'ils y restent ! Et outre la Guyane, j'aurais même une autre proposition : les Kerguelen, chez les pingouins (qui sont en fait des manchots). Parce que là, pour en revenir...

  • Par DANIEL74000 - 30/05/2018 - 15:42 - Signaler un abus respect du citoyen contribuable

    Va t'on, en Europe, écouter le citoyen au lieu du fonctionnaire témoin du capitalisme de connivence qui avec l'argent du contribuable ne traite que les conséquences au lieu des causes a/ Notre armée et police doivent servir à protéger le citoyen sur notre sol et non s'occuper de ce qui nous regarde pas ! C'est un comble que nos soldats sont tués en terre étrangère et que les habitants de ces pays viennent demander protection sur notre sol !! Nous avons perdu la guerre d'Indochine et d'Algérie car nous offrons nos tenues visibles à l'invisibilité des combattants isolés et nous obérons cette guerre qui est sur notre sol avec les mêmes points de mire !! Battons-nous à armes égales et en oubliant la judiciarisation de nos pays et en rétablissant le tribunal militaire et ses sanctions impératives. Puisse un jour les combattants de l'ombre s'attaquer à nos oligarques au lieu de nos défenseurs !!!

  • Par Liberte5 - 30/05/2018 - 16:14 - Signaler un abus Rien n'est fait pour éradiquer l'islamisme et ses conséquences.

    Au contraire, nos dirigeants continuent à laisser l'Europe ouverte à tous les vents mauvais.Avoir laissé entrer depuis 40 ans des millions de musulmans en France est un crime contre notre nation. Musulmans défendus bec et ongle par la classe politique, les médias et l'Etat profond. Cela s’appelle des collabos. Ce sont les collabos qui tiennent le pays . Les résistants sont peu nombreux et ceux qui s'affirment un tant soit peu, sont vite conduits à la 17ème chambre et condamnés. Quant à la majorité des Français, elle attend apathique. Et cette fois ci que l'on ne compte pas sur les Américains pour nous sortir de là. En un mot c'est foutu. Les Frères Musulmans peuvent aller tranquillement, ils auront le pouvoir avec de la patience.

  • Par assougoudrel - 30/05/2018 - 17:15 - Signaler un abus La Guyane n'est pas une île

    C'est le continent américain et il n'y a pas de mur aux frontières. Les "exilés" pourront aller dans beaucoup de pays dans le bassin amazonien. il faut les laisser aux Iles du Salut comme du temps du bagne.

  • Par vangog - 30/05/2018 - 22:22 - Signaler un abus Seule solution, celle du Rassemblement National!

    Del Vallee a évoqué cette solution, à demi-mot: « Qu’on le veuille ou non, ce totalitarisme a été importé via l’immigration et ses conséquences. Il a été diffusé et sponsorisé par les Etats islamiques »...si on veut commencer à résoudre le problème, il nous faudra s’attaquer à ses causes, l’immigration islamiste, la lâcheté des états centre-gauchistes, le laxisme judiciaire, les associations caritativo-gauchistes, les financements wahabites, les encouragements par les états-terroristes...pour les patriotes RN, le combat est clair! Pour les collabos de l’islamisme, l’avenir européen s’annonce plutôt sombre...rendez-vous aux européennes 2019!

  • Par tubixray - 31/05/2018 - 08:52 - Signaler un abus Deux problèmes graves mis en évidence

    Les prisons "club med" ou selon les dires des détenus "les gardiens rasent les murs", drogue, téléphones à profusion, nécessaire de cuisine dans les cellules, mais pire encore des permissions de sortie à gogo voire des sorties encadrées (2 à 3 policiers minimum) pour un enterrement familial .... Autre problème totalement politiquement incorrect: 2 femmes gardiens de paix armées et portant abattus par un individu porteur d'une arme blanche ; cela rappelle un drame dans le sud de la France voilà deux ou trois ans..... Deux femmes gendarmes étaient intervenues à un domicile suite à une violence conjugale, l'une des deux a été abattue avec son arme et l'autre (il me semble) avait pris la fuite ....

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Alexandre Del Valle

Alexandre del Valle est un géopolitologue et essayiste franco-italien. Ancien éditorialiste (France SoirIl Liberal, etc.), il intervient à l'Ipag,  pour le groupe Sup de Co La Rochelle, et des institutions patronales et européennes, et est chercheur associé au Cpfa (Center of Foreign and Political Affairs). Il a publié plusieurs essais en France et en Italie sur la faiblesse des démocraties, les guerres balkaniques, l'islamisme, la Turquie, la persécution des chrétiens, la Syrie et le terrorisme.

Il est notamment l'auteur des livres Comprendre le chaos syrien (avec Randa Kassis, L'Artilleur, 2016), Pourquoi on tue des chrétiens dans le monde aujourd'hui ? : La nouvelle christianophobie (éditions Maxima), Le dilemme turc : Ou les vrais enjeux de la candidature d'Ankara (éditions des Syrtes) et Le complexe occidental, petit traité de déculpabilisation (éditions du Toucan), Les vrais ennemis de l'Occident : du rejet de la Russie à l'islamisation de nos sociétés ouvertes (Editions du Toucan)

Son dernier ouvrage, La statégie de l'intimidation (Editions de l'Artilleur) est paru en mars 2018

 

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€