Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 24 Octobre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Arnaud Montebourg, une erreur de casting dans le système hollandais?

En utilisant la restructuration de l'outil de production de PSA, Arnaud Montebourg, souhaite s'imposer face au symbole français que constitue la famille Peugeot. Mais sa marge de manoeuvre reste faible au sein du gouvernement Ayrault.

Drôle de bête

Publié le

Nous avons écrit et réécrit que François Hollande allait se recentrer très rapidement et même se renier publiquement. Tout ce qui se passe depuis son élection va dans ce sens. Nous n’avons nul mérite dans notre prédiction, car depuis le premier jour, tout est joué, gravé.

D’abord parce que le projet d’Hollande ne tenait pas debout, n’avait aucune cohérence. Il reposait sur des présupposés contradictoires ou irréalistes. Comme tel, il n’était pas destiné à tracer la voie de l’action future mais à séduire, à plaire et à capter des voix. Le vrai projet était ailleurs, dans le non-dit. Dans l’escamoté.

Ensuite parce que pour l’essentiel il reposait sur des conditions qui ne dépendaient pas de la France mais de l’Allemagne.

La France n’est pas maitre de son destin, déjà dans la continuité elle ne l’est pas, mais elle l’est encore moins si elle désire changer d’orientation. Elle n’en  a pas les moyens financiers.

Enfin parce que la coalition politique et sociale qui a porté Hollande au sommet est hétéroclite, sociale démocrate pour une part, bourgeoise pour une autre part, kleptocrate pour le solde. Hollande n’a pas mandat pour changer la société malgré son thème, ” Le changement c’est maintenant”. Son seul vrai thème d’action quand l’on y regarde de plus près, c’est le thème de l’aggravation de la fiscalité, symbole de gauche , mais en réalité demande de droite. Demande de droite car il faut réduire les déficits, rembourser les banques, donner des gages de bonne et sérieuse gestion. La vraie grande droite est d’autant plus pour la hausse des impôts qu’elle en paie peu, étant.délocalisée ou structurée de façon complexe, intouchable.

Les nominations de Pierre Moscovici et Michel Sapin sont à considérer comme révélatrices sous l’aspect qui nous intéresse. L’ironie est que Hollande et Moscovici ont écrit un ouvrage, intitulé si nos souvenirs sont bons,”L’heure Des Choix”, ouvrage qui prend le contrepied de la politique rigoureuse de Pierre Bérégovoy…. Sapin , on s’en souvient a été promu ministre de l’Economie et des Finances … par Pierre Bérégovoy. Tout ceci montre bien que l’on est loin de la cohérence idéologique ou programmatique, on est dans la Realpolitique. Et dans la cuisine partisane.

Nous laisserons Sapin pour l’instant , nous aurons suffisamment l’occasion d’y revenir. Ce qui nous intéresse c’est Pierre Moscovici. Il a été nommé Ministre de l’Economie et des Finances, malgré un passé lointain très “Rouge”.

Son passé proche, ses références le sont beaucoup moins.

Pierre Moscovici était jusqu’à ces derniers temps vice président du grand lobby patronal français, créé nous semble- t- il à l’initiative de DSK, lobby patronal dont le nom est “Cercle de l’industrie”. La mission de ce lobby est de faire valoir les intérêts des entreprises françaises auprès des instances européennes. Ce type d’activité est tout à fait dans les cordes de DSK qui, on s’en souvient faisait déjà ce genre de choses pour l’ancienne Compagnie Générale des Eaux, ce qui lui a valu quelques soupçons.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par CN13 - 25/07/2012 - 16:19 - Signaler un abus Cher Bruno Bertez,

    Votre article est très intéressant et bouleversant de vérités. Comment se fait-il que vous n'êtes jamais invité dans l'émission "C'est dans l'air" animé par Yves Calvi ou bien dans la chaîne parlementaire LCP pour nous éclairer, nous, et surtout pour éclairer les journalistes ignorants qui posent de fausses et indulgentes questions auxquelles on s'attend déjà aux réponses incompréhensives et toutes faites...

  • Par CN13 - 25/07/2012 - 16:24 - Signaler un abus Cher Bruno Bertez,

    J'insiste : il faut absolument que vous soyez invité aux émissions de Yves Calvi sur France5 et Mots croisés sur France2. D'après votre article très compréhensif pour ces petits cerveaux d'individus lamda, vous êtes à même de mieux les éclairer avec des mots très simples à comprendre. Merci à vous.

  • Par esteld - 25/07/2012 - 17:44 - Signaler un abus Michel Sapin

    C'est bien l'arbre nommé pour cacher la foret (de chomeurs)? Avec Montebourg il aura du travail,c'est sur . Au de là de la plaisanterie cet article est excellent.

  • Par marie - 25/07/2012 - 20:19 - Signaler un abus bravo pour vos explixcation

    c est le billiard a 10 bandes de hollande!!!!!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Bruno Bertez

Bruno Bertez est un des anciens propriétaires de l'Agefi France (l'Agence économique et financière), repris en 1987 par le groupe Expansion sous la houlette de Jean-Louis Servan-Schreiber.

Il est un participant actif du Blog a Lupus, pour lequel il rédige de nombreux articles en économie et finance.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€