Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 28 Juillet 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

La BCE lâche (subrepticement) 5000 milliards d'euros
pour sauver l'euro

Mario Draghi a annoncé que la BCE qu'il préside allait prêter beaucoup d'argent aux banques européennes lors des 3 prochaines années, en leur octroyant une grande latitude dans l'utilisation des fonds. Un virage à 180 degrés qui ressemble furieusement à ce que Bloomberg a révélé récemment du scandale du plan de sauvetage des banques américaines en 2008...

Capitulation ?

Publié le - Mis à jour le 22 Décembre 2011

C’est donc au Financial Times que Mario Draghi a réservé la primeur de l’annonce de ce qui ressemble à une capitulation (sans beaucoup de conditions) de la Banque centrale européenne : s’il fallait une seule preuve que l’Europe des banquiers cherche à ne pas se couper de la City et de la Grande-Bretagne ce serait celle-là !

Quoi qu’il en soit, Draghi admet enfin le principe dit de l’assouplissement quantitatif, en novlangue financière : la planche à billets. En vertu de cette nouvelle politique et pour une durée annoncée de trois ans, la BCE va prêter aux établissements bancaires de quoi se refinancer et ces dernières feront de ces liquidités « ce qu’elles voudront : elles prêteront aux PME ou achèteront des bons du Trésor » nous dit ce Père de la Non-Rigueur.

Curieuse latitude d’action alors qu’on imagine mal que, dans la plupart des pays au bord de l’asphyxie financière, le secteur bancaire puisse refuser aux autorités nationales d’utiliser cet argent frais pour acheter de la dette publique !

Ce n’est pas du financement direct des déficits étatiques mais du financement indirect. Mais cela revient à peu près à la même chose. Et à quel prix ? A priori, celui réduit à quasi-rien par la dernière baisse des taux directeurs de la BCE. La boucle de la rotative est bouclée, les billets peuvent arriver …

Ce virage à 180 degrés ressemble à s’y méprendre à ce que vient de révéler la presse américaine. Au moment où, en 2008, le Trésor, avec la loi Tarp (Troubled Asset relief program), mettait en place un dispositif pour prêter 700 milliards de dollars aux banques, la Fed en avançait dix fois plus sous forme de prêts à taux zéro qui ont permis, depuis deux ans, aux établissements financiers américains de se refaire une santé et au secteur privé de se désendetter. Si l’on additionne ce qu’il faudra prodiguer aux économies européennes dans les trois ans qui viennent pour leur maintenir la tête hors de la dette, on est proche du même montant : pas loin de 5 000 milliards d’euros !

Quels sont les inconvénients de ce laxisme soudain ? L’inflation n’est pas vraiment un danger si on la définit par la hausse des prix : les capacités de production sont tellement sous-employées en Europe que des tensions sur les prix ne pourront être observées à court et moyen termes que sur les marchés où l’offre est peu élastique, l’immobilier notamment.

La croissance de la masse monétaire risque certes de provoquer une baisse de l’euro mais, vu sa surévaluation, ce serait une bonne chose.

L’Allemagne risque bien sûr de tousser car on ne voit pas bien, en l’état du nouveau discours de la BCE, où et comment elle s’assure que cet assouplissement ne servira pas aux Etats mal gérés et affligés de dettes astronomiques à poursuivre dans la voie des mauvaises habitudes. Mais il est douteux que Draghi ait agi seul. Il faut s’attendre à pas mal d’hypocrisie et de non-dit sur le sujet.

Bref, on peut soupçonner la Banque centrale d’avoir choisi d’accompagner les gouvernements européens aux abois dans leur fuite en avant pour leur permettre de gagner du temps, deux ou trois ans, en espérant qu’une meilleure conjoncture mondiale et une baisse de l’euro les sauveront. Cette politique ne règle bien sûr que superficiellement le problème de la perte de compétitivité des économies européennes.

Le pari est risqué mais le choix était inexistant. En espérant, bien sûr, qu’un facteur inconnu, une crise de confiance par exemple, ne conduisent pas les marchés à se raidir et à refuser d’avaliser ce qu’ils ont admis de la part des Américains, des Anglais ou des Japonais, convertis de longue date à ce type d’assouplissements qui confine à des contorsions.

Terminons par une question. Au fond, un peu de laxisme monétaire n’est-il pas l’accompagnement nécessaire de la mondialisation, dès lors qu’aucun gouvernement planétaire n’assure, par la redistribution fiscale, la résorption des tensions nées de la redistribution des activités productives ?

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par lebriard - 20/12/2011 - 15:29 - Signaler un abus L'Allemagne s'est rendue à l'évidence ....

    C'était ça ou le chaos mondial ....Enfin la zone Euro agit comme la banque centrale britannique et la banque centrale américaine ....On ne peut pas faire que de la rigueur il faut aussi relancer les économies .....la planche à billet va fonctionner comme à Londres et Washington ....ça veut dire que l'euro va baisser et que les exportations seront plus faciles mais le pétrole sera plus cher....

  • Par Obsédé Textuel - 20/12/2011 - 15:55 - Signaler un abus Une fuite en avant juste le temps que passent les élections...

    ....en France et en Allemagne en 2013. Regardez bien le prix de votre baguette de pain aujourd'hui, on en reparle dans 1 an ou 2. Ce sera çà ET le chaos.... juste européen. Il y a plein d'autres endroits au monde où on nage dans le bonheur ! Le fond du problème c'est la bêtise socialiste européenne se voulant devenir un gourou mondial. Elle impreigne tout.

  • Par Demystificateur - 20/12/2011 - 15:59 - Signaler un abus L'Allemagne a capitulé n'ayons pas peur des mots !

    Non je dirai qu'elle s'est rendue à l'évidence du discours Français.. Tant mieux il n'y aucune raison que les GB les US et le Japon utilisent ce procédé et pas la BCE ! Tous ces experts à la con qui spéculaient sur la mort de l'Euro en seront pour leur frais.... Pour mémoire les banques européennes versent chaque jour à la BCE .....200 milliards d'Euros !!

  • Par sheldon - 20/12/2011 - 16:02 - Signaler un abus Ne crions pas victoire !!

    Les méandres de la politique européenne, je devrais dire des politiques car il y a Bruxelles et les, voire chaque état, sont tels que l'on n'est jamais à l'abri d'un revirement. Au fait, l'Europe sait elle ce qu'elle veut ?

  • Par Demystificateur - 20/12/2011 - 16:02 - Signaler un abus 5.000 Milliards sur 3 ans cela me paraît bien excessif !!

    Je ne sais pas où l'auteur de l'article les a trouvé... Affaire à suivre !

  • Par Demystificateur - 20/12/2011 - 16:05 - Signaler un abus Et au fond il vaut mieux que cette décision de la BCE

    intervienne maintenant plutôt qu'au mois de Juillet 2012 parce que les socialistes en cas de victoire auraient dit que c'était grâce à eux !!!

  • Par Glorfindels - 20/12/2011 - 16:15 - Signaler un abus En effet vous avez bien entendu 7700 milliards de $

    7700$ prétés aux banques à 0,01% qu'elles prêtent à l'Etat US à 3% ... Et nous voulions faire les eurobonds..... une fois dit qu'on allait prêter 5000€ (sorte d'eurobonds vous en conviendrez) c'est la panique général comme quoi !!!! 7700 milliards de $ !!!! preuve en vidéo : http://www.thedailyshow.com/watch/thu-december-1-2011/america-s-next-tarp-model

  • Par Demystificateur - 20/12/2011 - 16:20 - Signaler un abus DRAGHI l'ancien de Goldman Sachs n'aura pas mis longtemps

    avant de trouver des solutions !!

  • Par Demystificateur - 20/12/2011 - 16:23 - Signaler un abus Une question de formulation !

    "s’il fallait une seule preuve que l’Europe des banquiers cherche à ne pas se couper de la City et de la Grande-Bretagne ce serait celle-là ! C'est curieux moi je l'aurais formulé différemment '' Si l'Europe ne voulait pas que les US et les GB ne leur tondent la laine sur le dos il fallait que la BCE intervienne ''

  • Par ZOEDUBATO - 20/12/2011 - 17:06 - Signaler un abus Ouf ! cela ne fait que 350 millions d'année de travail au SMIG

    Responsable : la folie dépensière gauche + sphère publique : 1/ Dépenses sans prise en compte de l'aspect comptable, 2/ Assistanannat à vie sans contrôle ni contrepartie aux Etats et à ceux qui n'ont pas le travail dans leur culture, 3/ Laxisme sur les prélèvements irréguliers des syndicats et de certains élus 3/ 200 milliards/an de niches fiscales,sociales et salariales pour le Public

  • Par a.l.l. - 20/12/2011 - 17:27 - Signaler un abus Surrender

    Merci Mario d’ouvrir le robinet il faisait soif. Si c'est avéré Merkel a subi une énorme défaite (ce qui ne me réjouis pas du tout) M. Federbush j'aime beaucoup la conclusion de votre article - sous forme de question : à approfondir s.v.p !

  • Par Achille Supertramp - 20/12/2011 - 20:27 - Signaler un abus @ Obsédé Textuel

    Je ne crois pas que les problèmes de l'Europe soit dû aux socialistes. En l’occurrence se serait plutôt l'inverse...

  • Par letroll - 20/12/2011 - 20:28 - Signaler un abus folie ordinaire

    une pure fuite en avant qui ne règle pas les problèmes de fond, juste des dettes en plus et la fin des monnaies. de tout temps ce genre de situation s'est très mal terminée

  • Par Achille Supertramp - 20/12/2011 - 20:30 - Signaler un abus @ ZOEDUBATO

    Vous êtes fins analyste ! Les socialistes responsable de tout nos problèmes ? MAISBIENSUROUI! (Vous pouvez nous refaire encore plus simplistes vous pensez ?)

  • Par FIGAROCB - 21/12/2011 - 09:22 - Signaler un abus Une fuite en avant !

    La planche à billets va donc fonctionner, d'où incitation au mauvais élèves de l'Europe de continuer leur politique laxiste en matière budgétaire. Voilà qui va plaire au candit socialiste qui pourra ainsi financer par l'emprunt ses promesses farfelues ! Ce n'est pas par le laxisme que l'on arrive à redresser une situation, mais, au contraire, par la rigueur l'arrêt des dépenses inutiles !

  • Par brennec - 21/12/2011 - 09:23 - Signaler un abus C'est le fètes, vivent les bulles!

    La BCE vient de faire monter une nouveau projectile dans la chambre de son fusil a crise. La prochaine est avancée. Si les états unis, fort de leur dollar, peuvent se permettre des bètises Keynesiennes, ça risque de faire beaucoup plus mal dans la zone euro. En attendant on sait ce que les banques font de cet argent: elles financent des bulles pour le plus grand plaisir de Mr Krugman

  • Par Jean-Francois Morf - 21/12/2011 - 10:40 - Signaler un abus Ils vont rejouer au casino "quadrillion $ derivative" et perdre!

    Selon l'OCDE, les requins du monde entier avaient été requinqués de "13 trillion $" en 2008! En 2011, ils ont à nouveau tout perdu! Il faut à nouveau les requinquer de "5 trillion EUR", et c'est juste un début! Car ces idiots ont tellement vendus de CDS spéculatifs aux multi-milliardaires Israélo-Américains, que 2 banques USA perdraient "150 trillion $" si les PIIGS se déclaraient en faillite!

  • Par Jean-Francois Morf - 21/12/2011 - 10:48 - Signaler un abus Mieux vaut faillir les banques et rembourser les épargnants!

    Mario est mariole de croire que les banquiers "prêteront aux PME ou achèteront des bons du trésor": Les banquiers ne vont NI prêter aux PME, NI acheter des bons du trésor: Ils vont à nouveau jouer au casino avec le "Quadrillion $ derivative" (Googlez!) qu'ils ont créé à partir de rien! Et, à nouveau, ils perdront tout contre les multi-milliardaires israéliens, plus malins que tous les banquiers!

  • Par Manuman - 21/12/2011 - 11:19 - Signaler un abus FigaroCb.......

    Il fallait de toute manière relâcher la bride... Certes les grecs font c... à truquer les comptes et à pas ramasser d'impôts, mais le traitement de cheval qu'on leur a donné ne converge pas, leur chef a déjà dit que leur PIB se contractera de + de 5%. Maintenir des taux d'intérêts hauts pour leur financement quand finalement la caisse est commune avec nous, çà ne sert à rien.

  • Par Manuman - 21/12/2011 - 11:21 - Signaler un abus Achille....

    Laisse tomber Zoedubato elle (il?) sert vraiment à rien, sur 2000 commentaires que j'ai lus yen a même pas eu 1 de constructif

  • Par benj117 - 21/12/2011 - 12:33 - Signaler un abus on, je confirme, c'est tres simpliste, mais

    Zoedubato a raison en partie!!! Pour en revenir au 5000 milliards, et bien excusez moi, mais moi, je ne filerais surement pas les ronds aux socialistes, ni d'ailleurs aux sarkozystes!!! En fait, je ne les donnerais a personne, je les garderais pour moi!! comme on dit, on n'ai jamais mieux servi que par soi-meme! surtout quand on voit leur incompetence a gerer l'argent qu'ils n'ont meme pas!!

  • Par Lepongiste - 21/12/2011 - 12:37 - Signaler un abus En guise des 5.000 milliards annoncés !

    Une belle opération de soutien de la BCE ! Ce sont au total 523 établissements Européens qui ont demandé ce jour 489,19 Milliards d'Euros à un taux de refinancement de 1 %...à 3 ans La bourse avait anticipé, les financières remontent et l'Euro reprend des couleurs face au Dollar. Les banques vont donc disposer de fonds importants (liquidités )pour soutenir l'économie .. Elle est pas belle la vie !

  • Par Lepongiste - 21/12/2011 - 12:45 - Signaler un abus La preuve que le pacte Franco/Germano est une réussite..

    et que la France a bien fait d'insister pour que la BCE joue son rôle. La situation est en train de se débloquer n'en déplaise aux détracteurs de tous poils et de toutes tendances qui auraient rêvé que L'Europe se casse la gueule et la France avec ! Une fois de plus DSK avait tout faux ..voir sa déclaration en Chine ! Ce type est le plus mauvais économiste que la terre ait porté. Un petit prof

  • Par lemayec - 21/12/2011 - 13:00 - Signaler un abus Un zero de trop

    Voilà le titre sur boursorama: "Avec presque 500 milliards d'euros, la BCE soulage les banques et la zone euro "

  • Par Durand - 21/12/2011 - 13:13 - Signaler un abus 500 millairds dès aujourd'hui !!!!

    L'article dit à raison que dans les trois ans ce sera 5000 et peut-être même beaucoup plus. Draghi a filé 500 milliards en une journée.

  • Par yoda - 21/12/2011 - 16:13 - Signaler un abus l'europe ...pompe à fric !!!

    mais quand va t'on arrêter cette Europe qui nous bouffe tous ! ou cela va t'il finir... tout cela pour que cette oligarchie qui nous gouverne (tout pays) confirme ce projet d’Europe qui ne marche pas !!! faut ils qu’ils soient si cons pour s’entêter comme cela sur un projet qui fait couler dans les dettes tout les pays ?

  • Par frederichlist - 21/12/2011 - 16:58 - Signaler un abus être engagé...

    @ lepongiste : vous êtes porte parole du gouvernement ? Bravo. Vive l'Europe. Vive Sarkozy, tout est réglé. Restons sous la coupe des marchés, de la politique déflationniste allemande, de la concurrence sauvage des pays à bas coûts, et allons y pour la perte toujours plus grande de notre souveraineté. Quant à DSK, tout le monde sait qu'il n'est pas économiste. Vous enfoncez des portes ouvertes.

  • Par alankin - 21/12/2011 - 20:38 - Signaler un abus mauvais article....

    car la question à se poser n'est pas celle là.... à quel taux les dettes souveraines seront achetées? à 5% ? si c'est le cas on partira tous en faillite.... la solution c'était que la BCE prête aux états sans passer par les banques, cad à taux très faible.. aucune contrepartie n'est demandée aux banques.... je trouve cela scandaleux. vraiment.

  • Par Dieter Fleischer - 21/12/2011 - 22:52 - Signaler un abus 5000 milliards ou 489 milliards d'Euro ?

    Je me demande s'il ni à pas une erreur de taille dans cet article qui mentionne 5000 milliards d'Euro??? Je pense que c'est plutôt 489,191 milliards d'euros que la Banque centrale a alloué à 523 établissements bancaires. ( src: lemonde.fr ) Quel est la vrai histoire du surendettement de la France? http://www.lepost.fr/article/2011/11/08/2633292_le-surendettement-de-france-et-les-causes.html

  • Par Durand - 22/12/2011 - 00:16 - Signaler un abus Ce sera pire encore

    C'est difficile à croire mais le chiffre de 489 milliards est simplement pour la première allocation d'argent par la banque européenne cette semaine. Comme le mécanisme est mis en place pour trois ans, il y aura beaucoup d'autres refinancements et à mon humble avis 5000 c'est le minimum vital pour sauver l'euro. On est endettés jusqu'au cou et si cette semaine les banques risquaient la faillite.

  • Par Equilibre - 22/12/2011 - 00:54 - Signaler un abus Juste trois questions. Peux pas plus en 400 signets.

    Me tromperai-je, ou la politique de planche à billet des USA est largement plus une catastrophe qu'autre chose, ne masquant que temporairement la misère pour laisser le temps à l'euro de s'écrouler avant eux? Bonne dernière remarque, mais académique. Quelle sera la réaction des autres pays devant ce virage ? Plus de laxisme ? Combien a-t-on gagné de mois avant l'écroulement de l'euro?

  • Par Lepongiste - 22/12/2011 - 08:03 - Signaler un abus @frederichlist Je ne suis le porte parole de personne !

    Si mes commentaires ne vous conviennent pas alors passez votre chemin ! Ce n'est pas en égrenant votre chapelet de litanies ressassées depuis des mois dans les cafés du commerce que vous allez vous distinguer... Quelle perte de souveraineté !! Vous avez oublié la météo qui n'est pas bonne, c'était mieux avant ! Au fond vous me faites rire...

  • Par alankin - 22/12/2011 - 11:04 - Signaler un abus je n'y comprends plus rien

    on nous disait que BAle 3 obligeait à ne prêter que si fonds propres... donc, si on leur donne des milliards comment vont elles pouvoir les utiliser?

  • Par Lepongiste - 22/12/2011 - 11:52 - Signaler un abus La BCE ne donne rien elle prête aux banques à 3 ans ...

    Avant de faire des commentaires ou surtout de critiquer il serait souhaitable de savoir ce qu'est la BCE comment est elle alimentée quel est son rôle et que peuvent faire les banques avec cet argent emprunté à 1% . Donc moins cher que la rémunération des dépôts aux particuliers.Sachant que chaque banque n'aura pas la même stratégie selon si elle est hyper chargée en obligations souveraines ou pas

  • Par Cap2006 - 22/12/2011 - 18:56 - Signaler un abus Dragi le père noel des pauvres banquiers...

    Pensez donc... ils vont emprunter à presque rien à la BCE... et enfoncer un peu plus les pme en forçant un peu sur les taux auxquels elles consentent à prêter des fonds de trésorerie ou d’investissement. Les banquiers en revaient... ils prendront l'oseille en bonus et ne diront pas merci...

  • Par napooiseau - 26/12/2011 - 06:54 - Signaler un abus 40 voleurs! Hélas ils sont bien plus nombreux! 1789 la solution?

    Pendant que toute "l'élite" européenne se passionne sur le devenir de sa monnaie "chérie"; les peuples s'enfoncent dans la misère. Comment elle disait Marie-Antoinette: "Qu'ils mangent des brioches s'ils n'ont plus de pain!" DSK, Merkel, Sarko, Super Mario........Même combat. A la lanterne on les pendra!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Serge Federbusch

Serge Federbusch est président du Parti des Libertés, élu conseiller du 10 ème arrondissement de Paris en 2008 et fondateur de Delanopolis, premier site indépendant d'informations en ligne sur l'actualité politique parisienne.

Il est l'auteur du livre L'Enfumeur, (Ixelles Editions, 2013) et de Français, prêts pour votre prochaine révolution ?, (Ixelles Editions, 2014).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€