En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
18/04/2018 - 16:35
Macron chahuté par des cheminots
Un cheminot interpelle vivement Emmanuel Macron sur la réforme de la SNCF lors d'un déplacement dans les Vosges
La visite d'Emmanuel Macron dans les Vosges ce mercredi a été marquée par un vif échange avec un cheminot au sujet de la réforme de la SNCF et du statut des cheminots.
Le président de la République Emmanuel Macron était en déplacement à Saint-Dié-des-Vosges en ce mercredi 18 avril. Ce déplacement est intervenu au lendemain de  l'adoption de la réforme ferroviaire ce mardi.
 
 Le chef de l'Etat a été pris à partie verbalement par un cheminot lors de cette visite.
 
"Vous croyez que, moi, je vais pouvoir conduire un train à 65 ans ? On sera foutus à la porte avant."
 
Le président de la République a tenté de tempérer la colère du cheminot. 
 
"Ca n'est pas vrai. (…) Vous êtes rentré dans le système, honnêtement, ça n'est pas vous qui l'avez fait, je ne vous le reproche pas. Mais aujourd'hui, vous [les cheminots] êtes les plus protégés que les fonctionnaires !"
 
Le cheminot a alors répondu au chef de l'Etat :
 
"Et bah moi, je demande à ce que tout le monde soit protégé comme nous !"
 
Une des personnes présentes dans le cortège a également déploré la suppression du statut de cheminot, annoncé pour le mois de janvier 2020. Le mouvement de grève perlée se poursuit à la SNCF. Les syndicats pourraient même se mobiliser au-delà du mois de juin. Laurent Berger, numéro un de la CFDT, avait récemment estimé que des avancées avaient été obtenues dans le cadre de la réforme de la SNCF. Des amendements portés par son syndicat ont en effet été adoptés par les députés.   
 
Ces images rappellent la visite tendue d'Emmanuel Macron sur le site de l'usine de Whirlpool d'Amiens le 26 avril 2017, lors de l'entre deux tours de l'élection présidentielle. Le candidat En Marche et la candidate du Front National, Marine Le Pen, s'étaient rendus dans la même journée sur le site de l'usine d'Amiens afin d'écouter les doléances et les revendications des salariés en colère. Emmanuel Macron était d'ailleurs revenu au coeur de l'usine Whirlpool en octobre 2017, une fois élu.  
 
Publié le 18/04/2018 - 16:35
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Projet de réforme des retraites : règle d’or et cagnotte, les deux points qui risquent de mettre le feu aux poudres
02.
Carla Bruni : "On a fait passer mon mari pour un bourrin inculte"
03.
Sommes-nous véritablement de plus en plus allergiques ?
04.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
05.
Tensions américano-allemandes : pourquoi la vision géopolitique de l’Europe exprimée par Angela Merkel n’est plus à jour
06.
Agression d’Alain Finkielkraut : dans la convergence des “rouges-bruns” au sein des Gilets jaunes, le rouge tend à dominer le brun
07.
Antisémites, antisionistes, et si vous laissiez les juifs tranquilles cinq minutes ?
01.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
02.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
03.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
04.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
05.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
06.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
03.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
04.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
05.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
06.
Flambée d’antisémitisme et de violences politiques : ces erreurs politiques et macroéconomiques à ne pas reproduire pour enrayer la crise
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Deudeuche
- 19/04/2018 - 07:38
Du gland du train.
Et bah moi je demande que tout le monde soit fonctionnaire et payé par euhhhh une France du privé dans une galaxie parallèle.
Allez quai 2 voie 12 et stop moteur!