En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
18/04/2018 - 16:35
Macron chahuté par des cheminots
Un cheminot interpelle vivement Emmanuel Macron sur la réforme de la SNCF lors d'un déplacement dans les Vosges
La visite d'Emmanuel Macron dans les Vosges ce mercredi a été marquée par un vif échange avec un cheminot au sujet de la réforme de la SNCF et du statut des cheminots.
Le président de la République Emmanuel Macron était en déplacement à Saint-Dié-des-Vosges en ce mercredi 18 avril. Ce déplacement est intervenu au lendemain de  l'adoption de la réforme ferroviaire ce mardi.
 
 Le chef de l'Etat a été pris à partie verbalement par un cheminot lors de cette visite.
 
"Vous croyez que, moi, je vais pouvoir conduire un train à 65 ans ? On sera foutus à la porte avant."
 
Le président de la République a tenté de tempérer la colère du cheminot. 
 
"Ca n'est pas vrai. (…) Vous êtes rentré dans le système, honnêtement, ça n'est pas vous qui l'avez fait, je ne vous le reproche pas. Mais aujourd'hui, vous [les cheminots] êtes les plus protégés que les fonctionnaires !"
 
Le cheminot a alors répondu au chef de l'Etat :
 
"Et bah moi, je demande à ce que tout le monde soit protégé comme nous !"
 
Une des personnes présentes dans le cortège a également déploré la suppression du statut de cheminot, annoncé pour le mois de janvier 2020. Le mouvement de grève perlée se poursuit à la SNCF. Les syndicats pourraient même se mobiliser au-delà du mois de juin. Laurent Berger, numéro un de la CFDT, avait récemment estimé que des avancées avaient été obtenues dans le cadre de la réforme de la SNCF. Des amendements portés par son syndicat ont en effet été adoptés par les députés.   
 
Ces images rappellent la visite tendue d'Emmanuel Macron sur le site de l'usine de Whirlpool d'Amiens le 26 avril 2017, lors de l'entre deux tours de l'élection présidentielle. Le candidat En Marche et la candidate du Front National, Marine Le Pen, s'étaient rendus dans la même journée sur le site de l'usine d'Amiens afin d'écouter les doléances et les revendications des salariés en colère. Emmanuel Macron était d'ailleurs revenu au coeur de l'usine Whirlpool en octobre 2017, une fois élu.  
 
Publié le 18/04/2018 - 16:35
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
04.
Emmanuel et Brigitte Macron profitent d'un bain de foule au Touquet
05.
1er Mai : les Gilets jaunes se préparent pour l'"acte ultime"
06.
Ce rapport du Conseil national de productivité rédigé par des proches d’Emmanuel Macron préfigure-t-il le vrai tournant du quinquennat ?
07.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
04.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
05.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
06.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
05.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
06.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Deudeuche
- 19/04/2018 - 07:38
Du gland du train.
Et bah moi je demande que tout le monde soit fonctionnaire et payé par euhhhh une France du privé dans une galaxie parallèle.
Allez quai 2 voie 12 et stop moteur!