En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
10/12/2016 - 15:15
Baston

Pour sauver son chien, il boxe un kangourou : la vidéo fait scandale en Australie

Des internautes et associations appellent au licenciement de ce gardien de zoo.

Derrière leur air débonnaire, les kangourous sont des animaux très puissants, capables d'utiliser leurs longues griffes pour éventrer d'autres animaux. Le sang de Greig Tonkins n'a donc fait qu'un tour lorsqu'il a vu son chien retenu prisonnier par un marsupial sauvage : il s'est précipité pour l'aider, et a ensuite décroché un direct du droit dans la gueule de l'animal.

Filmé par ses amis en juin dernier, la scène a été publiée cette semaine sur Internet et a engrangé rapidement plus de 30 millions de vue. Ce succès viral a créé la polémique : un présentateur australien a appelé au licenciement de Tonkins, qui travaille comme gardien au zoo de Taronga Western Plains. "Il sait qu’il est filmé. Une fois que son chien est libéré, sa première réaction n’est pas de s’enfuir mais de faire face à l’animal et de de frapper", a observé David Campbell. D'autres internautes lui ont emboîté le pas, en estimant que le chien n'étant plus en danger, la violence de l'homme était gratuite. L'association de défense des animaux PETA a aussi réclamé des poursuites contre l'homme.

La direction du zoo a réagi sur Facebook, écartant toute action disciplinaire. "Nous ne cautionnons pas la violence contre un animal, quelles que soit les circonstances mais nous voulons remercier tous ceux qui ont apporté leur soutien à Mr Tonkins et confirmons que nous n’avons aucunement l’intention de le licencier. C’est un gardien passionné et un membre estimé de notre équipe depuis six ans."

Publié le 10/12/2016 - 15:15
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

02.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

03.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

04.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

05.

Au Yémen, les Emirats Arabes Unis défendent leurs intérêts... au détriment des Saoudiens

06.

Yémen, la situation évolue discrètement cet été à l'abri des regards des vacanciers

07.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Pourquoi cette étude confirme l'absence de lien entre vaccination et sclérose en plaques (mais ne suffira probablement pas à recréer la confiance)

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
langue de pivert
- 11/12/2016 - 17:07
Il ne faut pas confondre sensibilité et sensiblerie ! Ceux qui ont l'habitude d'observer les animaux et donc parfois les cohabitations entre espèces en voient d'autres des bastons ! C'est une façon de faire connaitre ses sentiments, de marquer "son espace". Rien de plus. Et chacun repart à sa place de son côté.
assougoudrel
- 11/12/2016 - 15:33
Ce n'est pas pas dans ce pays
que jusqu'aux années 80, l'aborigène n'était pas considéré comme australien par les nouveaux arrivants?!
jurgio
- 11/12/2016 - 14:17
Justement, donnner une punition à un kangourou
est le considérer noblement, lequel animal n'a pas bronché, comme s'il l'avait comprise. Mais la bienpensance aime blâmer, piétiner. Il suffit de se rappeler qu'il n'y a pas si longtemps les Australiens ont failli exterminer les kangourous et que ces derniers ont servi très longtemps de cible de « ball-trap ». Bienpensance rime avec repentance, j'avais oublié ! Les plus médisants ajouteraient que les aborigènes ont été dans le même cas... La contrition n'a plus de limite et c'est peut-être tant mieux ?