En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
18/11/2016 - 08:04
Grosse colère
"Quelle indignité..." : la réponse glaciale de Sarkozy à David Pujadas sur les accusations de financement libyen de sa campagne de 2007
L’ancien chef de l'Etat a très peu apprécié une question du journaliste de France Télévisions lors du dernier débat avant le premier tour de la primaire de la droite.

Et Nicolas Sarkozy a vu rouge…. Lors du dernier débat avant le le premier tour de primaire de la droite et du centre, l’ancien chef de l’Etat a été interrogé sur Ziad Takieddine, cet homme d’affaire franco-libanais qui a affirmé au site d'informations Mediapart avoir remis trois valises de billets d'argent libyen à Claude Guéant et Nicolas Sarkozy pour un montant de 5 millions d'euros, entre 2006 et 2007. Mais

Interrogé à ce sujet par David Pujadas qui a posé la question "Avez-vous oui ou non reçu de l’argent liquide pour fiancer votre campagne?", Nicolas Sarkozy s’est figé quelques instants, avant de répondre sur un ton très agacé: "Quelle indignité ! Nous sommes sur le service public. Vous n’avez pas honte" ?

Et le candidat de poursuivre, toujours aussi remonté : "Vous n’avez pas honte de donner écho à un homme qui a fait de la prison et qui a été condamné à d’innombrables reprises pour diffamation et qui est un menteur ? Ce n’est pas l’idée, voyez-vous, que je me fais du service public. C’est une honte."

>>>> A lire aussi : Primaire de la droite et du centre : ce qu'il faut retenir du dernier débat décisif

Publié le 18/11/2016 - 08:04
Vu sur : Lu sur Europe 1
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
mijo
- 18/11/2016 - 18:44
La réponse de Sarkozy : un vrai moment de bonheur
d'entendre remettre en place le journaleux socialo gaucho bobo de la chaîne gouvernementale payée avec les deniers des Français. De même avec Le maire qui a calmé Elkabach. Pour qui se prennent ils ces journalistes ?