En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Californie : une importante faille tectonique se réveille après 500 ans d'inactivité

02.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

03.

L’État décide de porter plainte après les accusations d'un homme qui prétendait que la France était "raciste"

04.

Matignon : Sandro Gozi, le conseiller d'Edouard Philippe, annonce sa démission

05.

Ce que François Hollande semble ne (toujours) pas comprendre à la nature de la crise de défiance qui déstabilise les démocraties occidentales

06.

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

07.

Chine : des tueurs à gages condamnés pour avoir essayé de sous-traiter leur projet criminel

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

04.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

03.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

06.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

ça vient d'être publié
pépites > France
Impact à Montpellier, Toulouse et Perpignan
Intempéries : le trafic SNCF fortement impacté dans le sud de la France jusqu'au 4 novembre
il y a 7 heures 29 min
pépite vidéo > International
Tentative d'apaisement
Chili : le président Sebastian Piñera demande pardon et propose des mesures sociales
il y a 9 heures 11 min
light > Science
Big One ?
Californie : une importante faille tectonique se réveille après 500 ans d'inactivité
il y a 12 heures 9 min
pépites > High-tech
Révolution ?
Google dévoile des progrès majeurs dans le calcul quantique
il y a 13 heures 11 min
pépites > Justice
"Diffamation publique"
L’État décide de porter plainte après les accusations d'un homme qui prétendait que la France était "raciste"
il y a 14 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Unbelievable" : ... mais vrai !

il y a 16 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Hors normes" d'Eric Tolédano et Olivier Nakache : les réalisateurs d'Intouchables nous embarquent dans un film irrésistible

il y a 16 heures 55 min
décryptage > Science
Espace

Les effets du voyage spatial sur le corps humain

il y a 17 heures 55 min
décryptage > France
Repli ?

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

il y a 18 heures 53 min
décryptage > Société
Tout nouveau, tout beau

L'amour sur Instagram ? C'est de l'art !

il y a 19 heures 32 min
Jamais mieux servi que par soi-même
Chine : des tueurs à gages condamnés pour avoir essayé de sous-traiter leur projet criminel
il y a 8 heures 28 min
pépites > Politique
Polémique maltaise
Matignon : Sandro Gozi, le conseiller d'Edouard Philippe, annonce sa démission
il y a 10 heures 30 min
pépites > Faits divers
Enquête
L'homme arrêté au musée de Saint-Raphaël a été hospitalisé d'office
il y a 12 heures 41 min
pépites > Politique
Avenir de la droite
Christian Jacob dévoile le nouvel organigramme des Républicains
il y a 13 heures 47 min
pépite vidéo > Défense
Promesses tenues ?
Syrie : la Turquie et la Russie évoquent un "accord historique"
il y a 15 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Oublier Klara" d'Isabelle Autissier : une saga familiale qui s’étire des goulags staliniens à la décomposition de l’URSS

il y a 16 heures 40 min
décryptage > Société
Conséquences bénéfiques ?

L'impact social de la flexibilité des horaires de travail

il y a 17 heures 26 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 22 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 18 heures 12 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Bruges - PSG : 0-5, Avec un Mbappé fulgurant, le PSG caracole en tête de son groupe

il y a 19 heures 19 min
décryptage > Société
Il n'y a rien à voir...

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

il y a 19 heures 46 min
© Reuters
© Reuters
Chroniques du pot aux roses

"Trop lourd, trop lent, trop cher" : François Hollande, sa politique, c'est lui qui en parle le mieux

Publié le 08 janvier 2014
François Hollande trouve soudain l'Etat "trop lourd, trop lent, trop cher". Certes, mais que fait-il pour l’alléger, le dynamiser, le rendre moins dispendieux ? Rien ou si peu.
Serge Federbusch est président du Parti des Libertés, élu conseiller du 10 ème arrondissement de Paris en 2008 et fondateur de Delanopolis, premier site indépendant d'informations en ligne sur l'actualité politique parisienne.Il est l'auteur...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch est président du Parti des Libertés, élu conseiller du 10 ème arrondissement de Paris en 2008 et fondateur de Delanopolis, premier site indépendant d'informations en ligne sur l'actualité politique parisienne.Il est l'auteur...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Hollande trouve soudain l'Etat "trop lourd, trop lent, trop cher". Certes, mais que fait-il pour l’alléger, le dynamiser, le rendre moins dispendieux ? Rien ou si peu.

1 - L'aveu

Une des escroqueries les plus courantes dans le commerce consiste à vendre plusieurs fois et/ou à plusieurs personnes le même produit, encaisser les recettes avant leur livraison et disparaître dans la nature. Nos boîtes à spams sont remplies de ces propositions douteuses, qui côtoient les faux appels de détresse en provenance de mages africains et autres offres coquines de slaves trop pulpeuses pour n’être qu’au Net.

Toutes proportions à peine gardées, c’est ce que fait notre chef suprême au sujet d’économies budgétaires sur-vendues 10 fois, la dernière lors de ses vœux de nouvel an à la fonction publique. " Nous voulons 50 milliards d'économies d'ici à 2017" fanfaronne-t-il. "Nous en ferons partout où elles seront possibles, chacun devra y prendre sa part : État, opérateurs, organismes sociaux mais aussi les collectivités locales. L’Etat : son organisation apparaît de plus en plus mystérieuse, avec ses agences, ses opérateurs, ses autorités".

Ces 50 milliards, faut-il le préciser, sont à réaliser sur 5 ans, dont deux sont d’ores et déjà quasiment échus sans résultats probants. Ils consistent le plus souvent à considérer que des augmentations possibles n’auront pas lieu. Bref, ce sont des réductions de dépenses virtuelles. De même, les efforts des collectivités locales sont purement théoriques puisque l’Etat n’a que peu de moyens pour les contraindre à baisser leurs dépenses. Quant aux philippiques anti agences gouvernementales, elles remontent aux premiers mois de la présidence Hollande, sans qu’aucune mesure importante n’ait été prise en plus d’un an et demi.

A ce sujet, tout a commencé en septembre 2012, quand l’Inspection générale des finances a remis un rapport au gouvernement commandé en août 2011 par François Fillon. Il dénombrait plus de 1 200 agences aux dénominations parfois aussi énigmatiques que leurs compétences. Certaines sont des vaches sacrées socialistes, tel "l’établissement public du Marais poitevin", dont on peut comprendre que François Hollande ne souhaite pas la disparition sauf à relancer un chicaya domestique. D’autres seraient de bons candidats pour un ré-examen de leur pertinence, comme le "Centre national pour le développement du sport" ou le "Centre national de la propriété forestière".

Moscovici et son ministre délégué au Budget de sulfureuse mémoire, Jérôme Cahuzac, avaient immédiatement annoncé des "premières mesures dans le cadre des lois financières de l'automne", sans bien sûr en détailler la teneur. Ils avaient même ajouté "qu'une mission de réflexion" serait "lancée dans les prochaines semaines" afin "qu'une stratégie globale de réforme et de modernisation de l'action publique" soit arrêté "à l'automne 2012", "puis synthétisée par la ministre de la Réforme de l'Etat".

Et bien voilà ... un an et demi plus tard, Mou-Président se pose les mêmes questions au sujet de ces fameuses agences sans que des décisions aient été prises entre temps. C’est pour plus tard, soyez en sûrs pauvres contribuables, toujours pour plus tard.

Cette propension singulière à tabler sur l’absence de mémoire de ses concitoyens est une véritable marque de fabrique de l’Enfumeur.

Elle trouve une forme perverse de sincérité quand, en des termes qu’un libéral bon teint ne saurait renier, François Hollande tance soudain l’Etat "trop lourd, trop lent, trop cher". Certes, mais que fait-il pour l’alléger, le dynamiser, le rendre moins dispendieux ? Rien ou si peu. Sans cesse, les grandes et bonnes intentions sont contredites par des mesures clientélistes et symboliques mesquines. Ainsi, l’incantatoire réforme de l’Etat se traduit-elle par la suppression du jour de carence qui commençait pourtant à donner des résultats dans la lutte contre l’absentéisme. Et la réitération de la pause fiscale est-elle immédiatement brouillée par des fuites sur la taxation accrue des Plans d’épargne logement via la suppression de la prime versée par l’Etat.

L’impression de déconnection entre le dire et le faire n’a jamais été aussi grande, donnant un caractère abstrait à l’action gouvernementale qui ne semble avoir plus de prise sur rien. C’est l’administration qui s’auto-gère et gouverne le pays. Dans ces conditions, il est peu probable que le pouvoir politique puisse lui imposer quelque cure d’amaigrissement que ce soit.

Le résultat de toutes ces annonces et manipulations se lit dans le dernier chiffre, très discrètement publié, relatif à la situation budgétaire de l’Etat : fin octobre 2013, ses dépenses (budget général et prélèvements sur recettes) atteignaient 325,5 milliards d’euros contre 320,1 milliards à la fin d’octobre 2012. Bref, rien qui relève de vrais efforts d’économies. Selon le vieux principe qui veut que "cela va moins mal que si c’était pire", on nous annoncera bientôt que les dépenses ont reculé puisqu’elles auraient pu être encore supérieures. Ce sophisme d’Etat ne fait que dévaloriser un peu plus la parole publique.

Plus François Hollande se fait lucide sur les problèmes de la France, plus son impuissance se fait jour. A ce compte, sa sincérité toute relative n’ira pas bien loin.

2 - La faute de Newsweek

Haro sur la journaliste qui, dans l’hebdomadaire américain, a recensé les éléments qui, depuis 2012 - année coïncidant avec une certaine élection présidentielle - montrent que l’économie française est au point mort alors que l’activité repart, plus ou moins fortement, dans la plupart des pays d’Europe.

Elle s’est trompée sur le prix du lait et la gratuité des crèches, la drôlesse ! Certes, mais cette paille dans l’œil américain sert à ses homologues français à éviter de s’interroger sur la poutre enfoncée dans le leur. A ce propos, cet article de Newsweek a eu le mérite de renvoyer à une étude assez instructive qui démontre que le coût de la vie à Paris dépasse désormais celui de Tokyo et enfonce largement les prix londoniens. Cela permet de mieux comprendre le mal-être croissant des habitants de la capitale française.

Rien de plus inacceptable que recevoir des leçons étrangères ; rien de plus difficile que de s’avouer ses propres faiblesses.

3 - Le Premier-Président va bien

Le fait que François Hollande ait escamoté son Premier ministre lors de la présentation de ses vœux n’inquiète manifestement pas ce dernier, qui s’est fait une raison sur le sujet et affiche même une mâle assurance : "Le gouvernement n'a pas à changer, il a à faire son travail."

En temps ordinaire, sous la cinquième république, c’est plutôt au président de décider si le gouvernement doit changer ou non, mais en les temps présents, on n’est jamais aussi bien servi à Matignon que par soi-même.

La conviction de Jean-Marc Ayrault qu’aucun autre ne ferait mieux à sa place, avec ce président là et que ce dernier le sait doit lui donner une force particulière pour ne pas se faire de souci.

4 - Quand le bâtiment ne va pas rien ne va plus

La construction en France est prise dans la spirale de la sinistrose. Sur douze mois cumulés à la fin novembre, le nombre de permis de construire des logements neufs a baissé de 15 % par rapport à la même période de 2011/2012, avec seulement 377 000 logements autorisés. Au fait, qui a entendu pour la dernière fois une dénommée Cécile Duflot, si forte en gueule avant son entrée au gouvernement ?

5 - Périphérique parisien

La vitesse de circulation va bientôt y être réduite à 70 kilomètres-heure, ce qui ne change quasiment rien en termes de bruit émis ou de pollution. Mais des radars supplémentaires y sont installés en nombre. Le son des ducats tombant dans l’escarcelle punitive de l’Etat va, lui, résonner admirablement.

A lire de l'auteur de cet article :  "L'enfumeur", de Serge Federbusch, (Ixelles éditions), 2013. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Californie : une importante faille tectonique se réveille après 500 ans d'inactivité

02.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

03.

L’État décide de porter plainte après les accusations d'un homme qui prétendait que la France était "raciste"

04.

Matignon : Sandro Gozi, le conseiller d'Edouard Philippe, annonce sa démission

05.

Ce que François Hollande semble ne (toujours) pas comprendre à la nature de la crise de défiance qui déstabilise les démocraties occidentales

06.

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

07.

Chine : des tueurs à gages condamnés pour avoir essayé de sous-traiter leur projet criminel

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

04.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

03.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

06.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

Commentaires (25)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
issartier
- 11/01/2014 - 10:20
Le pdt n'a vraiment
Le pdt n'a vraiment pas le souci de traiter toutes ses maitresses également. Je ne connais aucun texte de loi interdisant au pdt d'emmener toutes ses maitresses dans ses voyages à l'étranger: anciennes, actuelles et nouvelles. Pourquoi ne le fait-il pas ? Est-ce vraiment qu'il est à ce point soucieux de nos deniers ? Les met-il au moins toutes sur ses déclarations d'impôts? On comprend maintenant pourquoi notre petite Najat V.B. veut imposer séparément les conjoints!!! Elle est si dévouée cette petite....presque autant que Duflot, mais ne me faites pas dire ce que je ne dis pas. Si Valérie fait comme Ségo, elle va le foutre à la porte de l'Elysée. Alors que c'est lui qui a renseigné Closer pour se débarrasser surement d'elle! Eh oui, selon Duflot, lui n'a pas le droit de la chasser en hiver! Je parie qu'elle va nous filer son amant comme président ! A tout prendre on ne risque rien. C’est Platon qui estimait à la fin de sa vie que le problème n’était pas d’élire le bon chef, mais qu’il était surtout essentiel et indispensable de surveiller l’élu sans relâche ni complaisance pour l’empêcher d’abuser de son pouvoir.
ignace
- 10/01/2014 - 17:57
Chantons tous ensemble
Quand il reviendra, il fera grand jour
Pour fêter celui qui inventa l'amour (qui inventa l'amour)
Au fond d'un duplex, il naquit d'Andrée
Personne n'avait voulu de lui

(Refrain)
Sarko, Sar-ko reviens
Sarkozy reviens parmi les tiens
Du haut de la tribune indique-nous le chemin
Toi qui le connais si bien

Toute sa vie, il prêchait le bonheur, la paix (le bonheur, la paix)
La bonté et la justice étaient sa loi (étaient sa loi)
Quand il reviendra, il nous pardonnera
Comme il l'avait fait pour Fillon le rat

(Au refrain)

Et quand il reviendra sur notre terre (sur notre terre)
Il donnera à manger à tous nos frères (à tous nos frères)
Car comme àu fouquets, il multipliera
Le pain et le vin sur la terre

Sarko, Sar-ko reviens
Sarkozy reviens parmi les tiens
Du haut de la tribune indique-nous le chemin
Toi qui le connais si bien

Dans une grande clarté il apparaîtra (il apparaîtra)
Comme il le fit pour Carla de Neuilly
Le monde entier laissera éclater sa joie
En chantant : Sarko est là !
rudi11
- 10/01/2014 - 13:27
le mensonge permanent
depuis hier, la presse française s est deshonorée
car personne n a rappelé que le conseil d etat
n etait pas composé de juges
mais de fonctionnaires issus de l ENA ou autres ecoles
et nommés par le conseil des ministres ou le president

dieudonné a donc été exécuté par des fonctionnaires, et non un tribunal composé de magistrats, ce qui induit
automatiquement la préméditation du socialiste qui occupe le ministere de l intérieur

aujourd'hui, impossible de se connecter sur le site du conseil d etat, histoire de connaitre le nom de ses membres : les socialistes viennent de nous inventer " la bastille de l 'esprit" avec
interdiction de connaître les bourreaux...

les galipettes du locataire de l elysee annoncent plutot une nouvelle diversion pour cacher l etat du pays.