En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

07.

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

ça vient d'être publié
pépites > International
Dictature
Ouïghours : Xi Jinping a donné l'ordre d'être "sans pitié"
il y a 7 heures 21 min
light > Culture
Discrimination
L'actrice Mo'Nique accuse Netflix de la sous-payer car elle est une femme noire
il y a 8 heures 10 min
pépite vidéo > Culture
Pour les fans de la famille royale
The Crown : la saison 3 est disponible sur Netflix
il y a 8 heures 56 min
pépites > France
Noyau dur
Acte 53 des Gilets jaunes : 28.000 manifestants selon la police, 40.000 selon les organisateurs
il y a 10 heures 23 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Inde veut aller explorer Vénus en 2023 ; Mars : les fluctuations de l’oxygène décontenancent la Nasa
il y a 10 heures 42 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que la technologie pourrait apporter pour contenir les incendies géants
il y a 14 heures 6 min
décryptage > France
Un an déjà

Acte 53 des Gilets jaunes : statu quo en attendant décembre

il y a 14 heures 45 min
décryptage > International
Moderne... mais féroce

En Arabie Saoudite, « réforme » rime avec « répression »

il y a 15 heures 8 min
décryptage > France
Agriculture

Revenus désastreux des agriculteurs : et si les banques étaient juridiquement en partie responsables ?

il y a 15 heures 9 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Comment la momie de Ramsès II a bénéficié d'une "seconde jeunesse" grâce à une exposition organisée à Paris en 1976

il y a 15 heures 10 min
pépites > Europe
Désastre
Venise : un milliard d'euros de dégâts ; une troisième montée des eaux attendue
il y a 7 heures 45 min
pépites > Santé
Drame
Deux tiers des Français ont déjà renoncé à se faire soigner
il y a 8 heures 33 min
pépite vidéo > France
Casseurs
Acte 53 des Gilets jaunes : d'importants dégâts sur la place d'Italie à Paris
il y a 9 heures 48 min
pépites > Politique
Baisse
Popularité : Emmanuel Macron perd un point en novembre
il y a 10 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

SOS Europe en détresse ?

il y a 13 heures 48 min
décryptage > Santé
Danger

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

il y a 14 heures 34 min
décryptage > Politique
Sectarisme à tous les étages

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

il y a 14 heures 51 min
décryptage > Economie
Un but bien défini

La politique économique de Trump, une politique parfaitement prévisible

il y a 15 heures 8 min
décryptage > International
Automne chinois

Hong Kong ou l’illustration que la Révolution de velours tchèque ne serait plus possible 30 ans après ?

il y a 15 heures 9 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

il y a 15 heures 10 min
Atlantico Lettres

Francis de Miomandre, machine à écrire vivante : du prix Goncourt à l'oubli

Publié le 28 août 2013
Toutes les semaines, le journal Service Littéraire vous éclaire sur l'actualité romanesque. Aujourd'hui, résurrection de Francis de Miomandre, un Marseillais aussi noceur que bosseur qui a écrit plus de 80 romans.
Jean Chalon est écrivain et journaliste. Son dernier ouvrage paru : “Chers contemporains” (Alphée).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Chalon
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Chalon est écrivain et journaliste. Son dernier ouvrage paru : “Chers contemporains” (Alphée).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Toutes les semaines, le journal Service Littéraire vous éclaire sur l'actualité romanesque. Aujourd'hui, résurrection de Francis de Miomandre, un Marseillais aussi noceur que bosseur qui a écrit plus de 80 romans.

Ce Cupidon marseillais, ce Rastignac besogneux, cette vivante machine à écrire, ce prix Goncourt 1908 tombé dans un oubli complet, c’est Francis de Miomandre, que ressuscite magnifiquement Rémi Rousselot dans la biographie qu’il lui consacre. Miomandre a toujours écrit et ne s’est jamais arrêté d’écrire. Il s’est essayé à tous les genres, les poèmes, les romans, les essais, les articles. A cinq ans, il avait déjà composé un roman. Il en écrira 80 !

Francis de Miomandre naît le 22 mai 1880 à Tours. Il est le fils d’un négociant chimérique, Gilbert Durand et d’une jeune aristocrate, Marie-Thérèse de Miomandre. En 1888, la famille Durand quitte Tours pour Marseille. Pour cet enfant de huit ans, la découverte de Marseille et de la Provence constitue un éblouissement qui durera toujours. Elève des Jésuites, il collectionne les prix d’excellence. Sa mère meurt, son père disparaît. Il acquiert ainsi une liberté dont il profite pour flâner, lire, écrire, vivre au jour le jour le roman d’un jeune homme pauvre, mais riche de multiples espérances.

Il a 20 ans en 1900. Comment peut-on avoir vingt ans en l900 sans être à Paris ? Paris est alors le centre du monde, le miroir où les alouettes de tous les pays viennent se prendre. Francis de Miomandre s’y installe, fréquente les bouges et les salons. « Jeune, charmant, traînant tous les cœurs après soi », cet Hippolyte n’a rien de farouche et ne repousserait pas les avances de Phèdre. Il sait mettre sa séduction au service des riches veuves et on pourrait voir en ce Francis de 20 ans l’ancêtre de l’« escort boy ».

En 1908, Francis de Miomandre reçoit le prix Goncourt pour son roman, Ecrit sur l’eau. Le Goncourt n’a pas alors le retentissement qu’il a aujourd’hui. « Mon Goncourt ne fut un événement pour personne, même pas pour moi », avouera plus tard Miomandre. Comme un bonheur ne vient jamais seul, en 1909, il épouse une veuve, une riche Belge de dix ans son aîné, Anne Dewitte, dite Mijette. Ce qui ne l’empêche pas de s’éprendre passionnément, à l’exemple de son maître, Remy de Gourmont, de Natalie Barney.

Francis de Miomandre réussit à se tenir à l’écart de la guerre de 14 et découvre en 1916 un pays qu’il va adorer, l’Espagne, et une littérature qu’il va servir en multipliant les traductions. Il devient « le » traducteur des meilleurs écrivains espagnols, parmi lesquels Miguel de Unamuno. Francis de Miomandre participe au lancement d’un hebdomadaire : Les Nouvelles Littéraires. Il y publiera plus de 2 000 articles. Ce noceur est un bosseur qui vit intensément les années folles dont il mesure pourtant la vanité.

La cinquantaine venue, il décide de changer de vie et se réfugie dans l’île de Majorque en 1935. Il en est chassé l’année suivante par la guerre civile espagnole et revient à Paris qui a l’oubli facile et qui l’a oublié. Il s’aperçoit qu’il est démodé et lui que l’on sollicitait de toutes parts devient solliciteur. En 1940, pendant la débâcle, Mijette meurt brusquement. Miomandre est veuf. Un veuf vite consolé par sa secrète compagne, Marcelle Castellier, une Bovary qu’il rencontrait discrètement quand elle venait à Paris. Après la débâcle, Francis de Miomandre se réfugie en Corrèze, avec Marcelle et ses trois filles. Atmosphère familiale, Francis dessine, brode, écrit, s’ennuie. Il passe sa seconde guerre comme il avait passé la première, dans une indifférence absolue aux choses politiques, ignorant la collaboration comme il ignore la Résistance.

La guerre finie, il regagne Paris. Nous sommes en 1945. Le monde et la littérature ont changé de face. Miomandre ne reconnaît pas ce nouveau visage et dénonce « les mœurs de sauvage cupidité qui sont devenues celles de la foire littéraire ». Hélas, dans cette foire, il se rend compte qu’il n’a plus de rôle à jouer. Ou plutôt, qu’il n’a plus que de seconds rôles, après avoir tenu le devant de la scène. Son unique consolation est le café au lait du matin qu’il savoure quotidiennement pour oublier le passé, le présent, l’avenir. Fini les beuveries de la Belle Epoque et des Années Folles.

Hospitalisé pour une crise d’urémie, il meurt le 2 août 1959. Peu de monde à son enterrement. Francis de Miomandre était inexorablement tombé dans l’oubli qui frappe ceux qui ne savent pas, ou ne veulent plus se maintenir sur l’estrade. Sa mort est signalée par quelques rares articles nécrologiques. Aucun ne signale que nous avons perdu notre dernier petit maître. Tout le monde ne peut pas être Marcel Proust !

A lire : Francis de Miomandre, un Goncourt oublié, de Rémi Rousselot (éditions de La Différence), 256 p. 20 €. Ecrit sur l’eau, de Francis de Miomandre.

Source : Service Littéraire, le journal des écrivains fait par des écrivains. Le mensuel fondé par François Cérésa décortique sans langue de bois l'actualité romanesque avec de prestigieux collaborateurs comme Jean Tulard, Christian Millau, Philippe Bilger, Eric Neuhoff, Frédéric Vitoux, Serge Lentz, François Bott, Bernard Morlino, Annick Geille, Emmanuelle de Boysson, Alain Malraux, Philippe Lacoche, Arnaud Le Guern, Stéphanie des Horts, etc. Pour vous abonner, cliquez sur ce lien.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

07.

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires