En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

04.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

05.

Conflit sur les retraites : la France s’enfonce dans un chaos inextricable et contradictoire qui ressemble de plus en plus à ce que vivent les Britanniques avec le Brexit

06.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

07.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet

04.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

05.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

06.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

ça vient d'être publié
pépites > People
Urgence
Patrick Balkany hospitalisé pour d'importantes douleurs au dos
il y a 16 heures 22 min
pépite vidéo > Politique
Cohue
Grève : couloirs bondés et scènes improbables dans les transports parisiens
il y a 18 heures 38 min
décryptage > Politique
L'ART DE LA PUNCHLINE

Un 11 décembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 19 heures 28 min
décryptage > Santé
(Art)thérapie

Comment la danse peut aider à lutter contre la dépression, Parkinson et autres troubles neurologiques

il y a 21 heures 17 min
décryptage > Faits divers
Accroche : Ça s'est passé chez nous…

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

il y a 1 jour 27 min
décryptage > Politique
Techno-suicide

Retraites : le techno-suicide du gouvernement

il y a 1 jour 38 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

il y a 1 jour 49 min
pépite vidéo > Politique
Déception
Réforme des retraites : Les syndicats très déçus par les annonces d'Edouard Philippe
il y a 1 jour 12 heures
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Film : "Docteur ?" : Un duo d'acteurs épatants pour une comédie de Noël, légère, mais pas seulement

il y a 1 jour 15 heures
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Livre : "Le ciel par-dessus le toit" de Natacha Appanah : Un roman familial, puissant et émouvant

il y a 1 jour 16 heures
décryptage > Société
Ville de demain

Bâtiment, immobilier, transports : ces vraies initiatives pour une ville plus durable

il y a 18 heures 33 min
décryptage > Economie
Nouvelle ère ?

Première réunion de l’ère Lagarde : la BCE peut-elle se saisir des problèmes structurels qui minent la zone euro ?

il y a 19 heures 27 min
décryptage > Politique
1979 all over again

Royaume-Uni : des législatives parties pour marquer l’histoire

il y a 21 heures 13 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?
il y a 23 heures 6 min
décryptage > Sport
Formule magique

PSG/ Galatasaray : Neymar, M’Bappé et les millions : les Parisiens trouvent leur formule magique

il y a 1 jour 31 min
décryptage > Politique
Erreurs de stratégie

Quand LR se transforme en machine à fabriquer des orphelins politiques

il y a 1 jour 49 min
décryptage > Economie
Impact au long cours

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

il y a 1 jour 51 min
pépites > Politique
Bad news ?
Réforme des retraites : les points principaux du discours d'Edouard Philippe
il y a 1 jour 14 heures
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Théâtre : "La vie est belle" : Conte de Noël anti-morosité....

il y a 1 jour 15 heures
décryptage > Politique
Droit du sol ?

Esther Benbassa vous devriez lire François-René de Chateaubriand !

il y a 1 jour 16 heures
© Reuters
© Reuters
Politico Scanner

Tout le monde veut le faire baisser mais que comprend-on vraiment des déterminants du vote FN ?

Publié le 26 juin 2013
Adhésion aux idées frontistes ou vote contestataire ? Les législatives partielles à Villeneuve-sur-Lot ont remis la question du vote FN au cœur de l’actualité politique.
Joël Gombin est doctorant en science politique au CURAPP (Université de Picardie-Jules Verne – CNRS).Ses travaux portent  notamment sur le vote en faveur du Front national et sur les comportements politiques des mondes agricoles.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Joël Gombin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Joël Gombin est doctorant en science politique au CURAPP (Université de Picardie-Jules Verne – CNRS).Ses travaux portent  notamment sur le vote en faveur du Front national et sur les comportements politiques des mondes agricoles.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Adhésion aux idées frontistes ou vote contestataire ? Les législatives partielles à Villeneuve-sur-Lot ont remis la question du vote FN au cœur de l’actualité politique.

Actualité : L’actualité des législatives partielles à Villeneuve-sur-Lot remet la question du vote frontiste au cœur de l’actualité politique. Le sondage BVA réalisé pour i télé révèle que le potentiel de vote pour le Front national (FN) a connu une progression de 10 points depuis un an. Passant de 17% à 26%. Comment interprétez-vous cette progression ? Est-elle due à l’échec de François Hollande, au durcissement de la crise ou tout simplement à la banalisation du vote FN ?  

Joël Gombin : Il faudrait déjà connaître avec certitude le sens du "potentiel de vote" mesuré par l'institut BVA. Or, nous ne savons absolument pas quelle est l'articulation entre cette notion, les intentions de vote et le vote effectif. Il me semble donc délicat d'interpréter ces chiffres en général.

Dans le cas du Front national, une difficulté supplémentaire provient du fait que ce que l'on prétend mesurer dans les sondages est toujours le résultat composite de deux éléments : la déclaration effective des sondés, et le redressement opéré par le sondeur, lié au fait que la préférence politique pour le FN continue d'être nettement sous-déclarée par les enquêtés - et dans ce sondage, comme dans tous les autres, on ne connaît pas le coefficient de redressement appliqué.
 
Impossible de savoir donc si l'augmentation apparente du "potentiel électoral" correspond à une plus grande disibilité sociale de la préférence politique pour le FN - conséquence assez logique du succès médiatique du storytelling initié par le Front national mariniste autour de la "dédiabolisation" -, ou à une réelle évolution du corps électoral.
 

Le potentiel de vote du FN est encore supérieur au niveau local que national. Le FN est-il en train de s’ancrer localement ?

Les mêmes remarques que précédemment s'appliquent. S'y ajoute le fait qu'un vote local paraît moins porter à conséquence - or, c'est très net dans les entretiens qualitatifs, beaucoup d'électeurs frontistes sont parfaitement conscients qu'un vote FN n'est pas anodin et que les politiciens frontistes ne font pas nécessairement de bons élus.

(Cliquez sur l'image pour agrandir)
 

De manière générale, quels sont les tenants du vote FN ? Sont-ils en train d’évoluer ces dernières années ? Les catégories socio-professionnelles qui votent FN sont-elles toujours les mêmes ? La percée du FN chez les jeunes est-elle nouvelle ? Qu’en est-il de la porosité même faible entre les électeurs du PS et ceux du FN ?

Cela fait beaucoup de questions à la fois ! Plutôt que d'électorat FN, il convient de parler, à la suite de Daniel Gaxie, de "conglomérat électoral" : différents groupes sociaux portent, à un moment donné et dans un contexte donné, leur vote sur le FN. Et cela varie évidemment dans le temps. Ce conglomérat se caractérise aujourd'hui par un degré assez élevé d'interclassisme, même si le niveau de diplôme demeure la variable la plus discriminante. 
 
En ce qui concerne le vote des jeunes, les données empiriques que nous avons sont souvent contradictoires. Mais en tout état de cause, il faut souligner deux éléments. D'une part, la socialisation politique est une variable centrale : les générations les plus jeunes sont socialisées à la politique dans un monde dans lequel le Front national a toujours fait partie de l'offre politique, ce qui n'est pas le cas des générations les plus anciennes, et dans lequel la référence historique à l'extrême droite (mémoire de la Deuxième guerre mondiale ou de la guerre d'Algérie) ne fait plus nécessairement sens. D'autre part, il faut sans doute distinguer deux jeunesses : l'une qui est scolarisée ou qui a un niveau élevé d'éducation, et qui est relativement protégée contre la détérioration du marché de l'emploi, et l'autre qui est déscolarisée très jeune, et qui subit de plein fouet les effets de la précarisation de l'emploi et de sa raréfaction.  
 
Sur la porosité des électorats PS et FN, la question est à considérer à la lumière du fait que les électorats ne sont pas des réalités immuables et solidifiées. Plutôt que de porosité, il faudrait donc parler de trajectoires de votes heurtées au regard des conceptions légitimes du vote, trajectoires dans lesquelles d'ailleurs l'abstention occupe souvent une place centrale - ce que les sondages ne parviennent guère à saisir. Parmi les électeurs qui maîtrisent le mieux les codes légitimes de la politique, en revanche, le FN se retrouve en effet en concurrence avec l'UMP. 
 
 
(Cliquez sur l'image pour agrandir)
 

D’après ce sondage, la motivation à voter FN provient tout autant d’un vote d’adhésion aux idées du FN (51%) que d’un vote de rejet des autres partis (47%). Peut-on toujours considérer le vote FN comme un vote contestataire ?

Cette problématique du vote d'adhésion ou protestataire me laisse interrogatif. Pourquoi ne pose-t-on jamais la même question aux autres électeurs ? De plus, ne peut-on adhérer aux idées d'un parti tout en rejetant les autres partis ? Le vote Hollande en 2012 était-il un vite d'adhésion ou un vote anti-Sarkozy ? 
 

Alors que près des deux-tiers (63%) des CSP+ qui envisageraient de voter FN justifient leur choix par une adhésion aux idées politique de ce parti, les catégories populaires (il est vrai nettement plus nombreux) qui envisagent de voter FN sont une minorité (47%) à envisager de le faire par adhésion aux idées du FN. L’idée reçue selon laquelle les catégories populaires sont plus sensibles aux idées du FN est-elle battue en brèche ?

Encore une fois, ces catégories me semblent étriquées. Il est possible que ce qui est mesuré ici, c'est la plus grande maîtrise des codes légitimes de la politique par les classes supérieures. Or cette vision légitime de la politique impose que les choix électoraux se fassent en fonction d'idées. 

 

 (Cliquez sur l'image pour agrandir)

Méthodologie : Enquête réalisée auprès d’un échantillon de Français recrutés par téléphone et interrogés par Internet* les 19 et 20 juin 2013. Echantillon de 1 060 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, profession du chef de famille et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

04.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

05.

Conflit sur les retraites : la France s’enfonce dans un chaos inextricable et contradictoire qui ressemble de plus en plus à ce que vivent les Britanniques avec le Brexit

06.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

07.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet

04.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

05.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

06.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

Commentaires (42)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
mich2pains
- 27/06/2013 - 19:40
Et vas-y mon Jeanot !...
Qu'est ce qu'un lecteur remarque en tout premier , dans un article ?
Le titre , bien sûr et les 1ers mots de ce titre ....
Dans celui-ci : " TOUT LE MONDE veut faire baisser le FN " (sic) ,
Effectivement , si cet expert de Science-Pot exclut les quelques 47 % d' électeurs qui veulent faire MONTER le FN , il peut avancer le " TOUT LE MONDE " !
Mais exclure quelques 47% d'honnêtes électeurs ayant voté pour le FN , ç'est courir un risque de guerre civile bien plus grand que d'exclure " seulement "....18 % !!!!!
Rappelez-vous de ce qu'il advint de ce petit jeune ( étudiant à Science-POT ) qui , avait décrété arbitrairement que les autres que lui ne devaient pas vivre , ou , tout du moins qu'il se devait de leur casser la gueule ....
La suite a démontré toute la différence entre "fantasme" et "réalité "!
Comme quoi , même à Science-POT ( du nom de son inventeur POL ) on finit par atterrir !
trismus37
- 27/06/2013 - 09:14
Cher Grwfsywash (- 26/06/2013 - 21:19)
Vous écrivez : "Je trouve que l'ensemble des solutions que le FN propose sont mauvaises ou inapplicables"
******
Quelles sont-elles ses solutions mauvaises ou inapplicables ?
Car je les trouve bonnes et justes...
Justes pour le peule Français...
Comme elles sont justement appliquées dans beaucoup de nations.
Dans pratiquement toutes les nations sauf en Europe sur le point de disparaître.
trismus37
- 27/06/2013 - 09:00
A Carcajou - 27/06/2013 - 01:26
Je salue un marin avant son virement de bord.
(Lof pour lof ou abatée ???)