En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© DR
Revue de presse people
Copé sans complexe : le scoop, Valérie : la révolution, Delarue : tout sur sa mère, Montebourg célibataire
Publié le 01 décembre 2012
Audrey Pulvar aurait-elle déjà trouvé chaussure à son pied ? Hou, c'est pas clair ! Padtafait clair non plus le drôle de jeu de Copé révélé par "Voici"… Mais il y a aussi les confessions posthumes de Delarue, Valérie en pleine révolution, la réponse de Carla à la polémique "bourgeoise pas féministe" et Chirac jouet de Claude et de Bernadette… Yummy et très politique, dis donc, la revue de presse people du samedi !
Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barbara Lambert
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Audrey Pulvar aurait-elle déjà trouvé chaussure à son pied ? Hou, c'est pas clair ! Padtafait clair non plus le drôle de jeu de Copé révélé par "Voici"… Mais il y a aussi les confessions posthumes de Delarue, Valérie en pleine révolution, la réponse de Carla à la polémique "bourgeoise pas féministe" et Chirac jouet de Claude et de Bernadette… Yummy et très politique, dis donc, la revue de presse people du samedi !

Scoop ! On a trouvé une info qui va remonter le moral de l’UMP ! Hé, sans rire ? Hmm, sans rire, oui... “ Face au conflit au sein du parti politique, nous annonce “ Oops ! ”, Mickaël Vendetta a réagi sur Twitter : “ François Fillon et Monsieur Copé sont des clowns. Ils se battent pour avoir le trône, ils me dégoûtent tous ! Fini, l’UMP. Je ne voterai plus pour cette mafia organisée ! ” ”. Mais que va devenir le parti sans Vendetta, hou la la ? On préfère pas voir ça… Trêve de plaisanterie, vous voulez un scoop, un vrai, sur la guerre qui fait rage à l’UMP et sur son président, en particulier ? Accrochez-vous ! “ Voici ” a ce qu’il vous faut…

 

Copé “ élu avec 100 % des voix ”

Deux jours après “ Le Nouvel Obs ” et ses révélations sur “ les manigances ” de Jean-François Copé (voir la revue de presse des hebdos de jeudi), voilà que “ Voici ” nous dévoile une autre des “ manips ” du président de l’UMP… mais cela, comme toujours, à sa manière, c’est-à-dire de façon détournée et TRES ironique. Au premier coup d’œil, l’article du people, illustré de photos de Copé avec “ sa première dame ” Nadia et sa fille Faustine, âgée de trois ans, n’est pas bien méchant… “ Le chef de famille, c’est lui ! ”, s’exclame en titre le journal qui, en pastille, nous indique sourire en coin que, dans ce domaine au moins, il est “ élu avec 100 % des voix ”. Mais le meilleur est à venir…

 

Et que faisait Jeff (Copé) pendant que François (Fillon) recomptait ses voix ?

“ Le 24 novembre, raconte en effet “ Voici ”, alors que François (Fillon, ndlr) recomptait ses voix avant le conseil, (Copé) a emmené sa tribu visiter les beaux quartiers de la capitale. Sorti de son appartement cossu du 16e arrondissement, il s’est rendu chez Hermès avec Nadia, sa femme, et Faustine, sa fille, pour quelques emplettes décomplexées, avant d’aller pêcher des fruits de mer chez Stella, brasserie pour notables : pas de pains au chocolat, ici ! Des choix qui démontrent que Jean-François, dézingueur des “ élites parisiennes ”, est décidément un stratège de haut vol ”. Hé ben ça, “ Voici ” chéri, on peut dire que c’est envoyé… Tu triches pas, quoi. Et pis, on risque d'en reparler, de cette affaire-là...

 

Les “ copines de Copé ”

Plus qu’aux deux guerriers de l’UMP, “ Elle ” a choisi de s’intéresser ce vendredi aux femmes qui les ont soutenus. “ Des femmes bien adroites ”, titre le mag, pour une fois assez ironique… Du côté des “ copines de Copé ”, le féminin présente tout d’abord Michèle Tabarot. “ Cette nouvelle tête, maire du Cannet, le soutient depuis longtemps, précise-t-il. S’il est confirmé à la direction de l’UMP, elle deviendra secrétaire générale du parti. Il faut dire qu’elle a beaucoup écopé pour Copé. Dans les Alpes-Maritimes, elle a affronté sans ciller Christian Estrosi et Eric Ciotti, deux fillonnistes de choc. On risque de la voir souvent dans les années qui viennent, ainsi que sa collègue Valérie Debord, ancienne députée de Meurthe-et-Moselle, et autre blonde qui ne mâche pas ses mots ”. Hmmm, zont pas l’air d’aimer ces nouvelles têtes blondes, les dames de “ Elle ”…

 

Rachida “ fielleuse ” et Morano “ la flingueuse ”

Zaiment pas les brunes non plus. “ Soutien de Copé, poursuit le journal, Rachida Dati est mue avant tout par une haine profonde envers François Fillon, sa bête noire depuis qu’il a voulu lui prendre sa place à Paris. Elle l’a bombardé de phrases fielleuses, le traitant “ d’orgueilleux ”, de “ mauvais perdant ”, etc. Avec un bagout particulièrement “ datiesque ”, elle a déclaré au sujet de l’élection : “ C’est un grand moment de démocratie ! ” Elle a pour sœur de combat Nadine Morano, la flingueuse, bizarrement discrète ces derniers temps, mais tout aussi assassine quand il s’agit de Fillon et de ses “ problèmes d’ego ”. Ma, on dirait qu’à “ Elle ”, les cops de Copé ne font pas l’unanimité…

 

Fillon et ses étoiles fillantes

Quid des “ filles de Fillon ” ? Là, le mag se montre un peu plus compatissant. Quoique… “ A la télé, commence-t-il, Valérie Pécresse souriait, mais on se demandait parfois si elle n’allait pas se mettre à pleurer. (…) Quel que soit l’avenir de l’UMP, la députée des Yvelines a fait preuve d’une sacrée pugnacité sous le brushing. On ne se fait pas de cheveux sur son avenir à droite. Chantal Jouanno a toujours dit que “ son cœur allait à François Fillon ” et s’est opposée systématiquement à Jean-François Copé qui “ veut sa peau ”. Mais on peut être championne de karaté et ne pas aimer la castagne. Fort prudemment, elle a préféré, un mois avant l’élection, rallier l’UDI de Jean-Louis Borloo (…) où elle a rejoint Rama Yade. Sera-t-elle suivie par Nora Berra, ancienne secrétaire d’Etat à la Santé, qui vantait les qualités de “ rassembleur ” de Fillon ? En tout cas, la désertion de Chantal Jouanno préfigure peut-être l’avenir de certains députés fillonnistes si l’UMP implose pour de bon. Courage, Fillon ! ” D’un côté, les “ méchantes ”, de l’autre, les “ fillantes ”… “ Elle ”, apparemment, n’aime ni les dames de Copé ni celles de Fillon…

 

NKM élue à 100 % par “ Elle ”

Le grand magazine féminin nous ferait-il son grand outing politique ? Padtafait… A droite, tadam !, “ Elle ” a trouvé son héroïne. C’est quiiii ? C’est Nathaliiiie. Qui ? NKM, rôô, ben, faut suivre, les lapins, hmm ? “ S’il y a un vainqueur chez les femmes de l’UMP, c’est elle, proclame le journal. Quel que soit le résultat de ce psychodrame, elle en sortira plus forte. Cette non-alignée, qui n’a voulu prendre parti pour aucun des prétendants, voit son rôle renforcé. Elle défend “ le débat d’idées, la refonte idéologique ”, contre les “ querelles de personnes ”. Et lance une pétition pour exiger un nouveau scrutin au sein du parti. NKM, c’est une poigne de fer dans un gant de velours. Ou alors une subtilité tactique hors pair ”. Ah, il reste quand même un doute, un petit soupçon, on dirait… Rectification : “ Elle ” n’élit pas NKM à 100 %, mais à… 60 % ?

 

La polémique Carla

Et puisqu’on parle de femmes et de “ droite ”, continuons… Le rythme de la presse écrite étant ce qu’il est, inutile de chercher : vous ne trouverez rien dans vos people adorés du wikend sur la polémique qui a enflammé le Net, et Twitter en particulier, cette semaine… De quoi on veut parler ? Ben, de Carla, les amis, et de ses déclarations à “ Vogue ”, qui ne sera en kiosque qu’aujourd’hui, 1er décembre. Sorry, mais “ exclu ” oblige, on n’a, pas plus que nos camarades, eu accès au papier dans son intégralité — on en reparlera samedi prochain, hein ? … En revanche, on a lu ce jeudi sur Elle.fr la réponse de Carlita aux féministes outrées par l’extrait de l’interview qui circule depuis une semaine sur la Toile. Vous voulez qu’on en parle ? OK, mais c’est bien parce que c’est vous, hmm. Et comme on est gentil (…), on vous donne un conseil : laissez tomber la couv de “ Gala ” sur Carla qui “ tremble pour son mari ”. Parce que l’article ne dit strictement rien, si ce n’est que l’ex-première dame a été remuée par la convocation de Nicolas Sarkozy dans l’affaire Bettencourt et qu’elle s’inquiète des suites que pourrait avoir la crise de l’UMP sur sa vie de couple. Le tout, sans interview, ni témoignage. Big news, quoi ! Vous comme moi, on aurait pu écrire la même chose, non ? Les mains dans les poches, même… Hou, qu’on est méchant ! Hé, mais c’est qu’on en veut aussi pour notre argent, han han…

 

La réponse de Carla à la polémique “ bourgeoise pas féministe ”

Que nous apprend donc Elle.fr ? “ Dans votre interview à “ Vogue ”, vous déclarez “ on n’a pas besoin d’être féministe dans ma génération ”. Vous comprenez que cela puisse choquer ? ”, demande le site à Carla Bruni-Sarkozy. —“ Je le comprends tout à fait, répond-elle. Cette phrase est très maladroite et traduit mal ma pensée. Elle aurait dû être rédigée ainsi : “ Je n’ai personnellement jamais ressenti le besoin d’être activiste féministe ”. —“ Au fond, n’êtes-vous pas féministe ? ”, interroge encore Elle.fr. —“ J’imagine que je le suis si être féministe c’est revendiquer la liberté. Mais je ne le suis pas si cela veut dire être engagée de façon active dans le combat que certaines mènent encore aujourd’hui. J’admire beaucoup leur courage mais j’ai choisi de m’engager ailleurs. Je précise cependant que j’ai, à maintes occasions, soutenu la cause des femmes et que je continuerai à le faire à chaque fois que cela me semble juste et justifié. (…) ”

 

Les féministes satisfaites

"“ Je ne suis pas une militante féministe. En revanche, je suis bourgeoise ”. Que vouliez-vous dire exactement ? ”, la relance le site. —“ Cette phrase est extraite d’une longue conversation avec l’écrivain Arthur Dreyfus sur un tout autre sujet. Hors de son contexte, chaque phrase isolée a bien peu de signification et bien peu d’intérêt ”. Bon, ben, reste plus qu’à lire “ Vogue ” et ce fameux entretien dont on nous rebat les oreilles depuis une semaine pour vérifier tout ça, hein, Carla ? En attendant, Elle.fr l’indiquait vendredi soir, après lecture de l’interview pubiée sur le site, les militantes d’ “ Osez le féminisme ” ont apparemment été convaincues : “ “ Mission accomplie ! ”, ont-elles twitté ”. Et vous, vous twitteriez quoi, hmmm ?

 

Valérie première dame, c’est maintenant

De l’ex-première dame à l’actuelle, il n’y a qu’un pas — enfin, presque… Scoop ! Cette fois, ça y est, c’est officiel : Valérie Trierweiler a fait sa révolution ! Ah, heu… et ça veut dire quoi, précisément ? Ben, que ça roule, maintenant, ma poule, que Val assure en première dame, bref… qu’elle est rentrée dans le rang. Pas besoin d’un communiqué de l’AFP : “ Paris-Match ”, qui l’emploie toujours, s’est chargé de nous faire passer le message… Pas en couv, oh la la ! — faudrait quand même pas en faire trop, non plus… —, mais en pages intérieures, et seulement sur deux doubles. “ Valérie Trierweiler. Premier dîner d’Etat ”, titre le mag, qui annonce en chapô : “ Le temps du désamour est révolu. Ces derniers mois, la compagne du chef de l’Etat avait choisi la discrétion. Le premier dîner d’Etat de François Hollande, donné en l’honneur du président italien Giorgio Napolitano, a été l’occasion d’une mise au point réussie. Hôtesse parfaite dans sa robe Georges rech, la première dame a prouvé qu’elle avait trouvé sa place et su imprimer sa marque, celle de la sobriété. (…) En décembre, le site web de l’Elysée mettra en ligne un espace dédié à ses activités ”. Quand on vous disait qu’il n’y avait pas besoin de communiqué…

 

Valérie apaisée ?

On ironise, on ironise… et zallez dire que c’est notre truc, ça, de nous moquer, de tout mettre à distance… Bah, c’est pas si mal, de garder toujours un peu de distance par rapport aux choses, hmmm ? C’est toujours mieux que d’être complètement “ embarqué ”, non ? Et puis, et puis… vous le reconnaîtrez avec nous, ça reste quand même un peu spécial, ce "communiqué" d’une première dame via son employeur. Ca reste sacrément titillant, ce mélange des genres, des rôles et des supports de communication. En même temps… en même temps, en toute honnêteté, il faut bien avouer que, quelque part, on est soulagé, et qu’on a très fort envie d’y croire, à “ l’assagissement ” de Val, à son acceptation du rôle, à l’idée que cette fois, enfin…, ça va rouler, qu’il n’y aura plus de tweets, d’interviews-règlements de comptes, de livres-scandales, de procès, etc., etc. Bon, on n’est pas complètement benêt, non plus, on se doute bien que ça va pas se remettre d’aplomb, tout ça, en deux coups de cuiller à plomb, mais — la véritééé ! — on aimerait tellement, tellement oublier tout ce qui s’est passé. Juste histoire d’avancer…

 

Bernadette, lumière crue

De là à espérer comme “ Elle ” (informé aussi, photo “ officielle ” à l’appui, du grand virage de Val…) que la compagne de François Hollande s’inscrive “ entre Bernadette Chirac et Carla Bruni-Sarkozy ”, il y a un pas que, holà !, on n’a vraiment pas envie de franchir. Hé ho ! En 2012, bientôt 2013, et vu tout ce qu’on s’est mangé de dilemmes, de bugs et de crépages de chignon autour de la question première dame depuis six mois, ça serait ptêt bien d’innover, Mame “ Elle ”, hein ? Ceci dit sans porter de jugement sur les “ prestations ” respectives de Bernie et de Carlita en tant que First ladies… Et puisqu’on en parle, “ Paris-Match ”, qui consacre sa une, cette semaine, aux 80 ans de Jacques Chirac, jette une drôle de lumière sur les relations de l’ancien chef de l’Etat et de son épouse qui, force est de l’avouer, et pour peu qu’on se donne la peine de lire entre les lignes, n’y apparaît pas forcément sous son meilleur jour…

 

Claude en avant, Bernadette en arrière

Si on avait la place, ah, on en dirait des choses sur ce papier de huit pages ! C’est qu’il y en a, de la matière… pas forcément donnée — plutôt cachée, suggérée… La photo d’ouverture, sur deux pages, déjà, en dit long, qui dévoile au tout premier plan, Claude Chirac, et au tout, tout dernier, Bernadette, qu’on distingue à peine derrière la rangée des enfants entourant “ le patriarche ”. “ La fierté (de Claude), glisse “ Match ” à la cinquième page de son article, est d’avoir réussi, avec Frédéric (Salat-Baroux, son mari, ndlr), à être maintenant le ciment du clan Chirac ”. Elle en est devenue aussi, apparemment, la proue… Comme le précise le magazine, c’est elle — pas sa mère — qui a “ organisé l’anniversaire ” de son père. La présence très effective de Frédéric, le mari de Claude, dans le reportage, illustre d’ailleurs parfaitement ce renversement des pouvoirs. Dans la photo d’ouverture, il est le seul debout, au premier plan. Après Claude, c’est simple, on ne voit que lui. A cela s’ajoute l’hommage que “ le gendre ” rend à son beau-père, sur une page entière, s’il vous plaît. Plutôt bien troussé, au reste, l’hommage… on regrette de ne pas l’avoir eu à dispo pour la revue de presse des hebdos, parce qu’entre les lignes, on y lit une attaque en règle contre la politique made in Sarkozy, Copé et Fillon… Mais revenons à nos moutons. Bê-êêêê !

 

Le retour de Laurence, la fille cachée des Chirac

Est-ce à Claude que l’on doit le retour “ à la scène ” de sa sœur Laurence ? Heu, vu que c’est elle qui a tout “ organisé ”, il est difficile d’en douter... “ Laurence a retrouvé le sourire, nous dit “ Match ”. Et pour les Chirac, c’est une immense raison d’être heureux. En 2001, Bernadette a levé le voile sur la maladie qui explique beaucoup de ses engagements pour l’hôpital. l’anorexie de sa fille aînée, qui s’était déclarée en 1973, après une méningite. “ La notoriété, ça gêne face à la maladie, disait-elle. Devant ce genre de troubles, on a plutôt envie de se cacher… ” ” Claude, apparemment, a trouvé qu’il était temps d’arrêter. Quitte à faire des clichés pas très chic, comme ceux qui sont publiés.

 

Quand Jacques fait une plaisanterie gauloise que personne n’ose répéter

Mais venons-en, il est temps…, aux relations de Bernie et de Jacquou. Et imprégnons-nous de l’ambiance qui règne chez les Chirac en cette journée d’anniversaire (fêté, nota bene, samedi dernier, soit cinq jours avant le 29 novembre, jour de naissance de l’ancien chef de l’Etat). “ Les éclats de rire fusent sur fond de conversation générale, raconte Caroline Pigozzi. L’ancien président vient de faire une de ces plaisanteries gauloises dont lui seul a le secret et que personne n’ose répéter… Il s’arrête, jette un coup d’œil goguenard à l’assemblée, puis termine sa phrase, heureux de l’effet produit, tout en surveillant sur la table basse, le gâteau au chocolat qui semble aussi tenter les deux chiens ”. Hum ! Un peu limite, cette dernière phrase… Faut-il comprendre que Jacques Chirac est un peu “ bête ”, voire… gâteux ?

 

Du plaisir de provoquer Bernadette…

“ Quoi de plus voluptueux que de pouvoir enfin être soi-même, de paraître parfois politiquement incorrect, de faire de la provocation surtout devant Bernadette, lorsque, depuis l’âge de vingt ans, on tutoie la respectabilité ?, reprend la journaliste. (…) Son destin sans égal a (…) contraint l’ambitieux énarque à toujours se contrôler. Alors, aujourd’hui, il fait relâche. C’est son luxe ! Le privilège de l’âge avant même de souffler ses bougies. Sans retenue, il dit enfin ce qui lui passe par la tête et décrit, avec un humour décapant, l’attitude d’une reine qu’il trouve assommante… Contrairement à “ Bernie ”, la royauté n’engendre pas chez lui l’admiration ! ” Bon, on va pas faire de rapprochement entre Bernadette et “ la reine assommante ”, mais, en même temps, difficile de ne pas y penser, hmmm ? Petit tacle, pas trop méchant… poursuivons.

 

Comment Jacques se venge d’avoir perdu le pouvoir

“ Ce qui trouble en secret Chirac, révèle quelques lignes plus loin Caroline Pigozzi, est que sa femme ait pris le pouvoir. Qu’avec Claude, elles se partagent les tâches. Sa fille au bureau, et elle à la maison, décidant sans même le consulter, de changer la moquette de sa chambre, trop marquée par Sumo et Sumette. Ce séduisant macho se venge à sa manière, ne lui passe rien, tentant, comme je l’ai vu voici quinze jours à Taroudant, de déstabiliser son épouse. Le sketch est plutôt au point. Un mélange d’affection, de complicité et, souvent, de mauvaise humeur respective. Chirac fronce les sourcils. Il bougonne, il a soif. Tout le monde, dans cet oasis de verdure et de calme aux parfums d’agrumes, est aux petits soins. On lui apporte une “ tomate ”. Ca va mieux ”. Hmmm, ça doit être sympa, cette ambiance au quotidien… Surtout, visiblement, avec une “ nanny ” comme “ Bernie ”. Tiens, à propos, on aime beaucoup la photo où Bernadette “ reçoit son mari dans son bureau de PRESIDENTE de la Fondation Claude-Pompidou ” comme pour lui faire sentir que lui ne l'est plus, président. Y’a pas de petits plaisirs, hein ?, aussi “ petits ” qu’ils soient…

 

Le règlement de comptes posthume de Delarue avec sa mère

Dans le triste, le moche, il y a pire… Vous en avez sans doute entendu parler : “ Paris-Match ” — encore, oui — publie ce jeudi les bonnes feuilles des “ Carnets secrets ” et posthumes de Jean-Luc Delarue publiés aux éditions de L’Archipel. “ J’ai conservé, écrit l’ancien animateur-producteur, une lettre envoyée à ma mère que je voudrais que mon fils Jean lise un jour. Cette lettre me résume et éclaire l’homme imparfait que je suis. Elle exprime aussi, je l’espère, ma sincérité ”. La missive étant particulièrement "enlevée", nous en avons sorti trois extraits. Pour les passages concernant “ la télé ” et Canal+ en particulier, ou encore “ la maladie ”, pas franchement renversants et surtout beaucoup moins “ frappants ”, on vous renvoie au journal, hmmm ?

 

“ Ton emprise impudique et toxique ”

Premier extrait de la lettre de Jean-Claude à sa mère : “ Je me suis éloigné de toi, je suis parti avant mes dix-huit ans habiter chez mon père, écrit-il, pour me donner une chance de tracer ma propre route intellectuelle, pour ne pas étouffer sous ton emprise sans limites, sans pudeur, intrusive et toxique pour un enfant qui cherche simplement sa liberté. Ecrasant mes petites fiancées, t’amusant de mes fuites minables, m’étiquetant si longtemps, si longtemps… comme un pauvre garçon sans avenir, reproduisant sans doute les humiliations de ton père ”. Tout de suite, on est dans le bain, hein ?

 

Delarue “ menacé de mort ” par sa mère

“ Passées les bornes, y’a plus de limites, continue JLD : quand tu écris (dans une lettre reçue le lendemain du baptême de Jean, ndlr), souligné comme on le fait pour un enfant de 6 ans : “ Tu honoreras ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent ”, c’est tellement gros que ça devient comique. Honorer ses parents ou mourir. Toi qui demandes des “ vrais mots ”, pas des refuges derrière des paraboles, tu me brandis donc une menace de mort, au cas où je ne t’honorerais pas ? A ce niveau-là, ta grossièreté, c’est de la franchise. Moi, devoir t’honorer pour prolonger mes jours, tu n’as pas honte ? ”

 

“ Va user qui tu veux, mais ne t’aventure pas autour de mon fils ”

“ (Dans ta lettre), poursuit-il, tu ajoutes : “ Quand tu m’agresses en permanence, j’ai peur pour ta transmission future ”. C’est donc le mauvais père pointé du doigt, mais pour le bien du petit, ça te fait “ peur ” pour lui… Bien, bravo, culpabilité niveau 9 sur l’échelle ouverte de Richter. Mais Richter est mort, et ma culpabilité aussi. C’est une bien perfide agression, déguisée en mise en garde. On retrouve toute notre Machiavelette dans ses petites œuvres… Allons, Marysou, de quoi tu parles ? (…) Ca fait plus de dix ans que je ne te laisse plus t’approcher trop près de moi, toi qui, une nouvelle fois, te réfères à Jocaste dans ton mail de “ mercis ”. Va user qui tu veux, mais ne t’aventure pas autour de mon fils. Tu pourras le voir, mais je voudrais qu’on discute des conditions. Je te demande, Maryse, de ne pas pervertir mon fils, même pas une demi-fois, de tes médiocres phrases. Son père a appris à s’en protéger, mais lui, c’est un enfant. Garde le contrôle de toi ”. Ca rigole décidément pas, hein ?

 

Montebourg célibataire — et pas Audrey ?

Besoin d’air frais ? Plus léger ? On a été sacrément titillé par un article de “ Elle ”, au demeurant assez gadget…, sur les fiancées qui pourraient remplacer Audrey Pulvar dans le cœur d’Arnaud Montebourg. Intitulé “ Arnaud Montebourg : notre redressement affectif ! ”, le papier avance les noms de Marie Drucker, d’Alexa Chung et de Caroline de Monaco. Bah, pourquoi pas, hmm ? Ca mange pas de pain, tout ça… “ Il fait désormais cavalier seul, indique le mag en chapô. Et après des journées à lutter pour le redressement productif, c’est seul aussi qu’il rentre chez lui, dans un état d’abattement destructeur ”. Et quoi ? Il n’en va pas de même pour Audrey ? Bizarre, ça… C’est vrai, quoi : pourquoi ne pas lui avoir cherché des fiancés, à elle aussi, hein ? Pourquoi s’être seulement intéressé au sort de Nono ? Le mag nous cacherait-il des choses ? En saurait-il plus qu’il ne veut bien le dire ? Hé, faut pas nous la faire, “ Elle ” ! Va falloir éclaircir ce mystère… La semaine prochaine, maybe ? Chi lo sa ? Sur ce, bon week-end, les petits poulets, ébattez-vous bien !

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
02.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
03.
Laura Smet a épousé Raphaël Lancrey-Javal au Cap Ferret
04.
Les nouvelles figures « modérées » de l’islam de France et l’ombre des Frères-musulmans
05.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
06.
Il manque d'écraser un malvoyant et sort de sa voiture pour le frapper
07.
Merci Trump ! Pourquoi Trump est utile en nous forçant à changer nos habitudes économiques
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
04.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
05.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
06.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
Voulez-vous savoir dans quelle France on entend vous faire vivre ? Regardez bien l'affiche de l'UNICEF !
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
05.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
06.
Les nouvelles figures « modérées » de l’islam de France et l’ombre des Frères-musulmans
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Dr Guy-André Pelouze
- 06/12/2012 - 15:05
Le Stella?
"avant d’aller pêcher des fruits de mer chez Stella, brasserie pour notables : pas de pains au chocolat, ici ! "
Pas vraiment, j'y vais et les huitres sont bonnes basta...
Nafi
- 03/12/2012 - 23:06
Les pains aux chocolats
@konstanz en tant que musulmane, je ne me suis pas sentie visée par les propos de Copé. Il a dénoncé des voyous qui instrumentalisent ma religion,je trouve ça très bien.Seuls ces voyous devraient se sentir concernés!
konstanz
- 03/12/2012 - 08:00
géodith
Pourquoi? La femme de Copé est une musulmane non pratiquante?