En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

02.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

03.

L’opération du siècle sur "Aramco" se présente mal : les milieux boursiers ne font pas confiance aux Saoudiens

04.

Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée

05.

LREM voudrait (a)battre Pécresse en Ile-de-France ; Macron, le décideur solitaire ; L'Express enquête sur le danger des militants armés de l'ultra-droite ; Rachida Dati s'exempte du logo LR ; Valeurs actuelles dézingue la "machine infernale" de Barthès

06.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

07.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

03.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

04.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

ça vient d'être publié
pépites > International
Balles perdues
Selon une étude, les personnes blessées lors de fusillades ont un risque accru de troubles mentaux longtemps après leur guérison
il y a 7 heures 33 min
pépite vidéo > International
Victimes collatérales
Australie : vive émotion après le sauvetage d’un koala lors des terribles incendies qui ravagent une partie du pays
il y a 8 heures 59 min
pépites > Environnement
Polémique
Europe Ecologie Les Verts condamne fermement les propos de Roger Hallam, le cofondateur d'Extinction Rebellion, sur l'Holocauste
il y a 9 heures 59 min
light > Science
Phénomène assez rare
Une pluie d’étoiles filantes devrait être visible dans la nuit du jeudi 21 au vendredi 22 novembre 2019
il y a 11 heures 25 min
Méthode d'avenir
Coldplay arrête ses tournées pour des raisons environnementales
il y a 13 heures 43 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 20 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 16 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Pechkoff, le manchot magnifique" de Guillemette de Sairigné : un héros de légende endormi réveillé par la plus noble des biographes

il y a 17 heures 24 min
décryptage > Santé
Plan palliatif

Cette liberté que la France ne se décide toujours pas à accorder à ses hôpitaux

il y a 17 heures 59 min
décryptage > Culture
Vive la liberté !

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

il y a 19 heures 57 min
décryptage > France
Culture

Repeignez-moi donc ces statues blanches que je ne saurais voir : l’antiracisme en pleine crise d’intolérance

il y a 20 heures 56 min
pépites > Social
Négociations sous tension
SNCF : la CFDT-Cheminots a annoncé son intention de déposer un préavis de grève reconductible à partir du 5 décembre
il y a 8 heures 27 min
light > People
Le poids des mots, le choc des photos
Paris Match met en vente certaines de ses plus belles photos à l’occasion de son 70e anniversaire
il y a 9 heures 26 min
pépites > International
Séisme politique et judiciaire
Israël : le Premier ministre Benjamin Netanyahu a été mis en examen pour "corruption", "fraude" et "abus de confiance"
il y a 10 heures 42 min
pépites > France
Climat
Pierre de Bousquet de Florian, le coordinateur national du renseignement, estime que le "degré de violence" est inédit en France
il y a 12 heures 3 min
pépites > Politique
Manifestations
Mouvement du 5 décembre : Emmanuel Macron va alléger son agenda international et n'ira pas à la COP25
il y a 14 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Picasso, tableaux magiques" : la magie des signes

il y a 17 heures 16 min
décryptage > France
Immobilier

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

il y a 17 heures 40 min
pépite vidéo > Politique
Réformes
Retraites, hôpital : Edouard Philippe s'est confié sur France Inter sur les dossiers sensibles de cette fin d'année
il y a 18 heures 39 min
décryptage > Politique
Stratégie de défense

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

il y a 20 heures 31 min
décryptage > Politique
Le Macron nouveau est arrivé

Le nouvel entre-deux stratégique d’Emmanuel Macron

il y a 21 heures 29 min
© DR
© DR
Revue de presse des hebdos

Valérie les points sur les i, Sarkozy new retiree, Hollande et son système, Mazarine Pingeot : règlement de compte avec papa

Publié le 18 octobre 2012
Scoop ! ? Une semaine après la sortie de “ La frondeuse ”, Valérie Trierweiler brise le silence dans “ Le Point ” qui, hasard bien coordonné…, “ dévoile ” aussi les dessous du “ système Hollande ”. Plus titillant : Mazarine Pingeot accuse dans “ L’Express ” le “ système Mitterrand ”. Pendant ce temps-là, Sarkozy joue au “ nouveau retraité ” à 92 000 euros les 50 minutes…
Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barbara Lambert
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Scoop ! ? Une semaine après la sortie de “ La frondeuse ”, Valérie Trierweiler brise le silence dans “ Le Point ” qui, hasard bien coordonné…, “ dévoile ” aussi les dessous du “ système Hollande ”. Plus titillant : Mazarine Pingeot accuse dans “ L’Express ” le “ système Mitterrand ”. Pendant ce temps-là, Sarkozy joue au “ nouveau retraité ” à 92 000 euros les 50 minutes…

Vous allez rire, mais à l’heure où on bouclait la lecture des hebdos de la semaine, pris d’un doute, on est allé vérifier (on rigole pas : c’est vrai ) que le sommet européen démarrait bien aujourd'hui. Parce qu’à part un papier sur Hollande et Merkel, “ chimiquement compatibles ” selon “ Le Point ” et un article de “ The Economist ” publié dans “ Challenges ” sur “ Les multinationales (qui) se protègent d’un crash de l’euro ”, vos journaux, ce jeudi, n’abordent pas la question… Sans doute, le feront-ils la semaine prochaine, hmmm ? C’est plutôt bon signe : a priori, on a — momentanément — fait le plein, côté livres “ crunchy ”. Où voulez-vous en venir ?, vous demandez-vous… Simplement au fait que, de plus en plus, l’info se réduit à des extraits de livres poil-à-gratter, comme si la presse écrite n’avait plus les moyens d’enquêter — ou de penser ? — par elle-même. Cette semaine semble d’ailleurs en fournir la preuve…

Valérie Trierweiler se confie au “ Point ”

Les yeux dans les yeux, qu’avez-vous retenu des infos de la semaine dernière, à part la plainte de Valérie Trierweiler contre les auteurs de “ La frondeuse ” dont les bonnes feuilles sont sorties dans “ L’Express ” ? Vous allez dire qu’on schématise un peu… C’est vrai… En même temps, c’est pas tout à fait faux, non plus, hmmm ? Le fait est on ne peut plus parlant : une semaine après la sortie des extraits du livre d'Alix Bouilhaguet et de Christophe Jakubyszyn dans “ L’Express ”, la première dame a décidé de briser le silence dans... "Le Point". Non ? Si. “ Attaquée de toutes parts, tambourine le news, Valérie Trierweiler raconte son quotidien ”. Holà ! Mais que va-t-on encore apprendre là ?

Confidences ou communiqué ?

Pas grand chose, en vérité, qu’on ne sache déjà. Le quotidien de “ la première compagne ” a “ à peine changé ”, nous dit l’hebdo : elle continue de “ faire les courses ”, de “ remplir le lave-vaisselle ” — “ le couple n’a pas de personnel de maison ”, nous précise le journal. “ Le soir venu, les dîners se déroulent dans leur appartement. Mais sitôt la table débarrassée, le président replonge dans ses dossiers. Elle ne se souvient pas d’une seule soirée passée avec lui devant un film depuis l’élection. Comment Sarkozy trouvait-il le temps de visionner un DVD par jour en compagnie de Carla ?, se demande-t-elle non sans malice. La seule soirée passée ensemble devant le petit écran remonte au 27 septembre à regarder Jean-Marc Ayrault, invité de l’émission “ Des paroles et des actes ”. (…) François Hollande s’accorde seulement, de temps en temps, des week-ends de décompression à la Lanterne, l’ancienne résidence du Premier ministre que Nicolas Sarkozy avait annexée ”. Vitriolantes, dis donc, les confidences de Valérie T. On dirait presque un communiqué…

“ Je ne vois pas pourquoi mon anatomie ferait partie de la vie publique ”

Communiqué ou pas, la première dame en profite en tout cas pour faire quelques mises au point : “ Non, elle n’a pas acheté de coussins hors de prix venus d’Espagne pour améliorer le confort de Brégançon, la résidence d’été. La commande a été passée par l’intendant, à son insu, dit-elle, et le montant était de 900 euros… ” Histoire, peut-être, de dissuader “ les paparazzi ”, elle le dit aussi : “ Je ne regrette pas d’avoir porté plainte contre la presse people. Si on ne pose pas de limites d’emblée, elle se permettra d’autres dérapages. Je ne vois pas pourquoi mon anatomie ferait partie de la vie publique. Elle ne l’était pas avant l’élection de François Hollande, elle ne doit pas l’être après ”. Et l’hebdo d’ajouter : “ Les 2 000 euros obtenus lors du procès contre “ VSD ” pour ses photos en maillot de bain ont été reversés à la Maison des journalistes, un refuge pour les détenteurs de carte de presse victimes de persécution dans leur pays ”. C'est bô.

La réponse de Valérie à “ ses confrères ”

Last but not least, Valérie Trierweiler répond “ à ses confrères (qui) s’agacent du fait qu’ “ elle mélange tout ! Si elle veut continuer à faire son métier, lâche-t-on chez Lagardère, elle doit renoncer aux voyages officiels, à l’existence d’un cabinet à l’Elysée, à la Fondation Danielle Mitterrand et, surtout, elle ne peut pas se permettre de soutenir un candidat socialiste aux législatives comme elle l’a fait ”. Valérie Trierweiler, note “ Le Point ”, reconnaît la pertinence de cette dernière critique : elle s’abstiendra de tout soutien politique à l’avenir, tout en relevant que, sur Twitter, les journalistes qui lui font ce reproche ne se gênent pas pour afficher leurs convictions politiques… ” Heu, petite remarque, là, Valérie : les journalistes en question ne sont pas les compagnons du président, hmm ?

Valérie en partie responsable de la chute dans les sondages de François ?

Mais la compagne du président n’a pas fini. Elle “ ne renoncera pas, dit-elle, à ses activités humanitaires ni aux quelques voyages officiels au côté de François Hollande, considérant qu’une journaliste a le droit d’avoir une vie associative bénévole et une vie de compagne. La frontière est difficile à tracer, note pudiquement “ Le Point ”. On tatônne. Et le pays a encore du mal à retrouver ses petits avec ce “ modèle scandinave à la sauce latine ”… ”. Y parviendra-t-il un jour ? Mystère… En attendant, relève “ VSD ”, “ certains sont convaincus que Valérie Trierweiler est, en partie, responsable (de la chute dans les sondages de François Hollande). “ C’est dangereux d’avoir une compagne journaliste politique, analyse un ami du couple. Elle a un avis sur tout, or elle n’a pas la même manière de voir les choses qu’un politique. Je me souviens lorsque Nicolas Sarkozy était avec une fille du “ Figaro ” qui donnait souvent son avis… ça m’inquiétait beaucoup ” ”. 

 

 

Le “ système Hollande ”

Et puisqu’on parle du président, “ Le Point ”, toujours…, consacre sa couverture au “ Système Hollande. Ses manies. Ses chouchous et les autres… Sa vie quotidienne à l’Elysée ”. Hue ! Encore “ la vie quotidienne ” ? Oui, da : après celle de Valérie, on a droit à celle de François… Passons sur les détails heure de réveil, repas, heure de coucher, etc., qui ne nous apprennent rien de très neuf, ni de très excitant. Venons-en au “ système Hollande ”, ou à ce que le mag désigne sous ce nom. “ Depuis son arrivée à l’Elysée, commence l’hebdo, le chef de l’Etat réalise une synthèse entre ses caractéristiques personnelles — bonhomie, simplicité, intoxication à l’info… — et les exigences de ses nouvelles fonctions — autorité, gravité, distance… —, le tout dessinant un style, voire un système Hollande, qui tranche particulièrement avec celui de son prédécesseur ”. “ Style ”, “ système ” : “ Le Point ”, apparemment, ne fait pas trop la différence. Il est vrai que “ Le style Hollande ” en une, c’est un peu moins accrocheur...

Hollande, un “ anti-Mitterrand ” mitterrandien ( ? ! ?)

Bon, et sinon, c’est quoi “ le style ” ou “ le système Hollande ” ? “ Le chef de l’Etat est très exigeant, nous dit le news. Il vise les notes qu’il reçoit d’un “ Vu ” tracé au feutre bleu ou noir ( ? !), puis, au besoin, complète d’un mot : “ Pourquoi ? ” “ Expliquez ”. Dans ce cas, l’auteur de la note doit discuter avec le chef de l’Etat. “ Il fait de l’anti-Mitterrand, qui ne voyait jamais ses collaborateurs ”, souligne (le secrétaire général) Pierre-René Lemas ”. Anti-mitterrandien, donc, le style Hollande. Heu… non, pas complètement, en fait. Le journal le précise en effet quelques lignes plus bas : “ François Hollande se confie peu. Il aime cloisonner ses contacts, à la manière de François Mitterrand ”. Ah, ben, alors, faudrait savoir, “ Le Point ”, c’est quoi, le “ style ”, le “ système ” Hollande ? Six pages d’ “ enquête ” plus tard, le mystère n’est pas plus éclairci. C’est dur d’enquêter, on dirait…

Mazarine et “ le système Mitterrand ”

Sacrée coïncidence… A l’heure où “ Le Point ” titre sur le “ système Hollande ” et compare — sans trancher la question — le style du président à celui de Mitterrand, Mazarine Pingeot évoque dans “ L’Express ”… “ le système Mitterrand ”. Ah, ben, alors, ça, si on s’était attendu, dis donc ! Pourquoi maintenant ?, vous demandez-vous avec raison. Parce que, parce que… devinez un peu… hmmm, non ? Vous voyez toujours pas ? Ben, parce que Mazarine publie un livre, c’te question ! “ L’auteur de “ Bouche cousue ”, publié avec succès (300 000 exemplaires vendus) en 2005, a suivi avec intérêt la dernière campagne présidentielle, nous dit le mag. Mais ce sont essentiellement ses vertes années et son ascendance peu banale qui nourrissent encore une fois — et avec bonheur — ce “ Bon petit soldat ” (publié chez Julliard, ndlr) ”.

Mazarine, critique de Mitterrand

Faute de place, arrgh !, on va zapper les détails de la vie de “ recluse ” menée par Mazarine et sa mère, sa “ souffrance ”, et filer droit à l’essentiel, à savoir… le regard critique que “ la fille de ” en est venue à poser sur son père. “ Critique ”, oui, vous avez bien lu. —“ Vous affirmez ne pas avoir su, tout comme votre père, qu’un petit milieu avait connaissance de votre existence, note l’hebdo. On a peine à le croire, du moins de la part de votre père… ” —“ Il devait, peut-être, savoir un peu…, répond Mazarine. Mais les gens avaient peur de lui, et il n’était pas le genre d’homme à qui on venait dire : “ Eh, je sais que tu as une fille cachée ! ” Le fonctionnement de mon père, c’était bien ce silence qui imposait des situations. Comme il ne rendait de comptes à personne — ce qui a posé des problèmes en politique, et partout, mais voilà, c’est comme cela —, personne n’aurait osé mettre les pieds dans le plat. Tant qu’on en parlait pas, cela n’existait pas ” ”.

Mazarine face à “ l’ambivalence ” de son père

—“ Encore aujourd’hui, vous dites avoir du mal à vous présenter sous votre prénom… ”, relève “ L’Express ”. —“ Dire Mazarine, c’est comme avouer quelque chose. Je m’entends le dire, ça coince. En plus, ce n’est pas un prénom discret. J’en suis fière, mais il est affreusement dérangeant, identifiant. Se cacher et s’appeler Mazarine est une équation impossible. Elle est encore là, l’ambivalence de mon père ”. “ L’ambivalence ”, dit-elle… quand on vous disait qu’elle avait fait du chemin, “ la fille de ”, par rapport à papa… Souriez : c’est pas fini, ça ne fait même que commencer.

 

 

Mazarine juge “ le système Mitterrand ”

—“ Vous brossez un portrait très positif de votre père (un être doux, bon, tolérant, complice…), mais vous parlez aussi, remarque le journal, de votre “ haine ” à son égard, lorsqu’il débarque sur votre lieu de vacances. Un sacré bémol ? ” —“ Ce côté père intermittent, père alterné, a pu me déstabiliser, me déranger dans mon petit confort, reconnaît Mazarine. Quand il était à l’extérieur, il n’était plus mon père, il était un personnage, le clivage était total. Alors, quand l’homme revient, il faut redéfinir les places, la mère devient la femme du père, le duo fusionnel mère-fille n’est plus. Cela dit, il n’y a pas qu’un bémol ici, tout ce livre est aussi un bémol, non sur lui, mais sur le système qu’il a mis en place et que tout le monde a validé. Encore aujourd’hui, les gens ne répondent pas à mes questions, ils continuent de le protéger ”. Wow ! C’est pas rien, ce qu’elle dit, Mazarine, là… D’accord, elle ne remet pas en cause son père — c’est son père, hein ? Le “ système qu’il a mis en place ” et le silence qu’aujourd’hui encore ses “ gardiens ” entretiennent, là, par contre, elle cale, elle ne comprend pas. “ Je ne suis pas du tout dans la rancune envers mes parents, dit-elle. J’essaie juste de comprendre comment les choses se sont passées ”. Et, visiblement, ça “ coince ” — un peu comme quand “ elle s’entend dire son (drôle de) prénom ”.

Des livres, encore des livres, toujours des livres… dans vos journaux

Et quoi d’autre, sinon, dans “ L’Express ”, à part Mazarine Pingeot ? Amélie Nothomb. Oui, oui : Amélie Nothomb. En panne d’infos ( ?), l’hebdo a demandé à l’écrivain ce que lui inspirait “ la tuerie de Chevaline ”. Magnanime, l’auteur de “ Stupeur et tremblements ” a “ accepté d’écrire ” pour l’hebdo et s’est glissée dans la peau de Zeena, “ la petite fille de quatre ans blottie huit heures au pied de la banquette arrière d’une “ voiture-cercueil ” ”. A défaut de faits, un peu de fiction bien troussée, après tout… Autre chose, dans "L'Express" ? Oui ! Sur sa couverture, l’hebdo a accroché un bandeau des plus appâtants : “ Sarkozy : révélations sur l’entre-deux-tours ”l. Enfin, une enquête, une vraie, respirez-vous, soulagés… Caramba, encore raté ! Il s’agit seulement des extraits du livre “ Ca m’emmerde, ce truc ” (Grasset) d’Eric Mandonnet, “ rédacteur en chef adjoint du service France de “ L’Express ”, précise tout de même le mag, et de Ludovic Vigogne, “ chef du service politique de “ Paris-Match ” ” qui, zallez rire…, publie aussi les “ bonnes feuilles ” de l’ouvrage. Bon, ok, c’est pas les mêmes, faudrait voir à pas trop déconner, non plus, hmm ? Reste que c’est interrogeant, cette omniprésence des livres — des écrivains et des écrivains-journalistes — dans les journaux…

Sarkozy, l’entre-deux-tours : “ Ca m’emmerde, ce truc ”

Que retenir de l’enquête de Mandonnet et Vigogne ? Après lecture des extraits publiés sur quatre pages dans “ L’Express ” et sur deux pages dans “ Match ”, et étant donné que le temps nous est compté… (re-arrgh !), les quinze lignes synthétiques que “ Le Nouvel Obs ” consacre à l’ouvrage nous semblent assez bien résumer son contenu. “ Bien documenté ”, écrit l’hebdo, ce “ récit de l’entre-deux-tours de Nicolas Sarkozy (…) confirme le poids de Patrick Buisson, le politologue issu de l’extrême-droite, mais (…) montre aussi les limites de cette influence. En témoigne cette “ offre politique fracassante ” proposée par Buisson à Sarkozy après le premier tour. S’il est réélu, il doit promettre d’organiser deux référendums : l’un sur la division par deux du nombre d’étrangers à entrer sur le territoire ; l’autre sur l’introduction de la proportionnelle, “ pour garantir une représentation à l’électorat populaire ”. Réponse de Sarkozy : “ Ca va, je m’en suis pris suffisamment ”. Les auteurs montrent un candidat UMP gagné par la lassitude, comme l’atteste cette autre exclamation, à la veille de son face-à-face avec Hollande, exclamation qui donne son titre à ce livre court mais informé : “ Ca m’emmerde, ce truc ” ”. "Ca" ne s'invente pas.

Sarkozy, “ new retiree ” à 92 000 euros les 50 minutes

Et puisqu’on en parle, quelles nouvelles de “ l’ex ” ? Pour le résumé “ mondain ” du séjour new-yorkais de Nicolas Sarkozy, si vous avez le temps, jetez un œil à “ Paris-Match ” : le news vous donne en prime, et surtout, le nom du restaurant préféré de “ Nicolas et Carla ”, l’Amaranth. Hou, qu’on est carne ! Sur la première conférence délivrée par l’ancien président, le journal se borne en même temps à constater qu’elle “ s’est plutôt bien passée ” quand “ VSD ”, lui, souligne qu’à New York, “ Nicolas Sarkozy (a) fait ce qu’il a dit qu’il ferait : de l’argent. La semaine dernière, il a gagné 120 000 dollars (92 000 euros) pour cinquante minutes passées à répondre à un parterre de chefs d’entreprise et d’investisseurs sud-américains ”, dit-il. Houlà, ça colle pas trop, ça, avec la thèse développée la semaine dernière par “ Le Nouvel Obs ” selon laquelle Nicoco “ ne fera rien qui puisse gêner son éventuel retour en politique. Autrement dit, rien qui choque les Français en temps de crise ” (voir la revue de presse de jeudi dernier). Faut-il s’en inquiéter ? En conclure qu’il a définitivement jeté le gant ? “ A New York, raconte “ Match ”, Nicolas Sarkozy s’est défini comme un “ new retiree, young maybe, retiree certainly ” (“ nouveau retraité, jeune peut-être, retraité sans aucun doute ”) ”.

Sarkozy, argent trouble

On grince, on grince, on est vilain… On en sait plus, sinon, sur cette conf, son contenu ? “ Il était assez détendu, bronzé, a raconté Jean-Michel Raynaud, l’un des investisseurs présents, à “ VSD ”. Il a replacé la crise européenne dans un contexte historique que les financiers oublient parfois, et a aussi parlé des pays émergents ”. Plus circonspect, note l’hebdo, un participant américain a estimé qu’il avait assisté à “ l’exposé d’un étudiant en première année de fac ”, estimant que les “ 120 000 dollars étaient une somme très inférieure aux 250 000 qu’exige Bill Clinton, mais très respectable compte tenu du fait qu’il ne parle pas anglais ”. Cas-sé !, là, Nicolas, on dirait… C’est pas fini. Pas trop fiérot, mais un brin téméraire, tout de même, “ VSD ” case dans la légende de la deuxième photo qui illustre son article une info plutôt costaud — que, nota bene, il ne développe pas dans le corps de son papier. “ Argent trouble ?, s’interroge le mag en loucedé. La banque BTG Pactual, qui a invité et payé Sarkozy, possède des comptes aux Bermudes et aux îles Cayman, des paradis fiscaux que Sarko s’était engagé à combattre ”. Ca ferait pas un bon sujet d’enquête, ça ?

“ L’Express ” et “ La France des ripoux ”

Ptêt ben, oui. Faudrait encore la faire, hmmm ? Sérieux : sorti des livres-choc, de leurs révélations, des réactions qu’ils provoquent, y’a quoi, vraiment, de consistant, d’indépendant, d’anglé, de gonflé, de couillu, d’as-su-mé, à se mettre sous la dent, dans la presse écrite de ce jeudi ? “ L’Obs ” et son dossier de couv “ Voyage à travers l’Amérique qu’on aime et celle qui nous fait peur ” ? Evidemment, c’est bien, de s’intéresser, longuement, sur 38 pages (hors pub), à la présidentielle américaine… Restent notre actu, à nous, nos préoccupations, nos interrogations inquiètes et multiples… qui demeurent sans réponses, sans même une once d’éclaircissement, et cela, dans tous les journaux confondus. Zavez oublié la une de “ L’Express ” sur “ La France des ripoux ”, allez-vous remarquer… Vu son caractère “ franc et direct ”, raccoleur en un mot, vous admettrez avec nous, hem !, qu’il était difficile de passer à côté… Si l’on n’en pas parlé plus tôt, c’est que, précisément, elle nous semble assez révélatrice de… comment dire… ? Une certaine “ légèreté ” en matière de traitement “ journalistique ” ?

Du sondage “ d’opinion ” à la vérité avérée

A l’heure où “ Le Point ” fait un reportage sur “ La BAC Nord ” de Marseille, où “ VSD ” qui ne fait pas toujours, forcément, dans la dentelle, se contente d’un assez sobre… “ L’année des ripoux. De l’affaire Neyret au scandale de la BAC Nord de Marseille ”, “ L’Express ”, lui, titre donc carrément sur “ La France des ripoux ”. Doit en avoir sous la semelle, l’hebdo, se dit-on aussitôt, pour avoir l’affirmation — et l’accusation — aussi franches. Dans nos rêves ! Pour démontrer que “ la France ”, entendez “ l’administration ”, est “ corrompue ”, le journal s’appuie sur quoi, je vous le demande ? Une “ enquête d’opinion ”, au demeurant tout à fait respectable, “ publiée en février dernier par la Commission européenne ” d’où il ressort, notamment, que “ pour 71 % des Français, “ la corruption est un problème majeur ” ”. Hé, ho, vous rigolez, là ? Vous allez pas nous dire que toute la démo de “ L’Express ” sur l’existence d’une “ France des ripoux ” repose sur “ l’opinion ” que les Français ont de leur administration et de son degré de corruption. Hé ben, si ! Zêtes pas convaincus ? Vous voulez pas nous croire, hmm ? Attendez la suite, ha ha.

“ Il est bien difficile de quantifier la corruption à la française ”

“ Par-delà les soubresauts de l’actualité, “ L’Express ” le reconnaît lui-même, il est bien difficile de quantifier la corruption à la française. (…) Faute de centralisation des données, les experts du (Service Central de prévention de la Corruption) doivent, chaque année, faire le tour des administrations pour réunir informations et statistiques. La pêche est plutôt maigre, reconnaît-il encore. (83 cas litigieux, d’après leur rapport 2011, ndlr). Mais le SCPC, poursuit l’hebdo, n’est pas dupe : chiffres et statistiques sous-estiment les arrangements, petits et grands, avec la déontologie. “ Une gestion purement interne de certains contentieux semble perdurer ”, prévient le rapport 2011. Par corporatisme, par peur de l’opprobre. “ Il existe un certain laisser-aller à l’égard des comportements individuels dans la fonction publique, pointe le politologue Yves Mény. Les syndicats, notamment, ont tendance à couvrir les petites malversations ”. Les affaires qui émaillent la chronique médiatico-judiciaires ne sont donc que l’écume de la corruption ”, conclut l’hebdo. Ah, la belle démonstration que voilà ! Qui ne s’appuie sur rien de chiffré, d’avéré (parce qu’on cherche, par tous les moyens, à nous cacher “ la vérité ”…), mais qui n’empêche pas pour autant le mag de dresser un constat aussi définitif qu’alarmant et de potentiellement... "vendeur". Pas gagné, on dirait, le travail d’enquête dans les hebdos… Pas gagnée, non plus, par contrecoup, la bataille de la presse écrite et payante face à Internet...

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

02.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

03.

L’opération du siècle sur "Aramco" se présente mal : les milieux boursiers ne font pas confiance aux Saoudiens

04.

Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée

05.

LREM voudrait (a)battre Pécresse en Ile-de-France ; Macron, le décideur solitaire ; L'Express enquête sur le danger des militants armés de l'ultra-droite ; Rachida Dati s'exempte du logo LR ; Valeurs actuelles dézingue la "machine infernale" de Barthès

06.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

07.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

03.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

04.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

Commentaires (23)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Mimi Defrance
- 19/10/2012 - 19:45
Cosette
Qu'elle arrête de se prendre pour cosette : je fais le ménage, je dois nourrir mes enfants ...

Insupportable. Vivement que Hollande retourne avec Ségolène, autrement plus digne.
Mimi Defrance
- 19/10/2012 - 19:41
Normale la FIRST GIRL FRIEND ?
Non lamentable. A force de vouloir être normale, cette première dame sans aucune distinction qui nous parle de ses travaux ménagers fait "France d'en bas". Elle veut rebondir, voilà un article qui au lieu de nous la faire remonter dans notre considération, la rend si ordinaire, que nous ne pouvons pas l'admirer. E t de la voir prendre la parole de façon récurrente avec Gilbert Mittérand à ses côtés nous exaspère....le clan et seulement le clan !
mb13
- 19/10/2012 - 18:20
ET LES WC ?
et elle lave aussi les wc tous les matins....?et la vitre de la douche ou de la baignoire ? Sans oublier que payer fort cher un chef à l'élysée avec toute sorte de seconde main....c'est bête pour nous tout cet argent gaspillé.....En fait j'en ai assez que VT nous prenent pour des idiots et vous journalistes, vous ne vous sentez pas genés de ne jamais poser les bonnes questions à cette VT.......