En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

02.

Franck Dubosc signe le pire score d'audience en prime-time de l'histoire de TF1

03.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

04.

Pourquoi les images porno vues sur leurs smartphones pourront briser la future carrière de vos enfants

05.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

06.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

07.

La France des caïds : le bandit qui murmurait à l’oreille du RSI

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

06.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

05.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

06.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

ça vient d'être publié
light > Media
Accident industriel
Franck Dubosc signe le pire score d'audience en prime-time de l'histoire de TF1
il y a 10 heures 52 min
pépites > France
Mais que fait la police ?
En moyenne, un maire ou un adjoint est agressé chaque jour en France
il y a 12 heures 18 min
pépite vidéo > International
Catastrophe écologique
Ile Maurice : des images aériennes montrent l'étendue de la marée noire qui menace
il y a 12 heures 51 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie au premier stade de l'évolution débusquée grâce à l'IA ; Voici ce qu'il se passe quand un trou noir ne « fonctionne » pas
il y a 15 heures 27 min
pépites > Santé
Au bal masqué ohé ohé
Covid-19 : deux tiers des Français favorables au port obligatoire du masque à l’extérieur
il y a 16 heures 15 min
pépites > International
Onde de choc
Liban : le Premier ministre propose des élections anticipées pour apaiser la colère des habitants
il y a 17 heures 48 min
décryptage > Société
Disruption

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

il y a 18 heures 45 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

La France des caïds : voyage au pays des narcobandits

il y a 19 heures 5 min
décryptage > Société
Agriculture

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

il y a 19 heures 5 min
décryptage > Société
Délinquants déconfinés

Gérald Pandelon : "Avec la crise sanitaire, le risque d’augmentation de la délinquance de droit commun est réel ; les gros voyous, en revanche, s’y sont préparés et ont des réserves"

il y a 19 heures 5 min
pépites > International
Drame
Niger : six touristes français et leurs deux guides tués par des hommes armés
il y a 11 heures 5 min
pépite vidéo > Environnement
Cassandre
Canicule : le bulletin météo de 2050 basé sur des prévisions climatiques est déjà devenu réalité
il y a 12 heures 35 min
pépite vidéo > Europe
Les "jeunes" à la plage
Belgique : émeutes sur des plages pour cause de "distanciation" non respectée
il y a 13 heures 28 min
pépites > International
Dernière dictature d'Europe
Belarus : journée d'élection présidentielle, sur fonds de fraudes et d'arrestations arbitraires
il y a 15 heures 45 min
pépites > Santé
Sortez couverts
Ile-de-France : les zones où le masque devient obligatoire à partir de ce lundi
il y a 16 heures 41 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : les émissions de carbone ont chuté en 2020... sans effet notable pour la planète. Les solutions sont ailleurs
il y a 18 heures 4 min
décryptage > Société
SOS liberté d’opinion en danger

Cancel culture : pourquoi les pires dérives du XXe siècle nous menacent à nouveau

il y a 18 heures 51 min
décryptage > International
Zone de tension

L'annexion du Cachemire déclenchera t-elle une nouvelle guerre indo-pakistanaise ?

il y a 19 heures 5 min
décryptage > France
Immortel Astérix

Voulez-vous savoir pourquoi le mot "Gaulois" a émigré en banlieue ?

il y a 19 heures 5 min
décryptage > Santé
Différences

Le Covid-19 allemand est-il quatre fois moins meurtrier que le français ?

il y a 19 heures 6 min
"Politico Scanner"

Ces villes que le FN pourrait conquérir lors des municipales de 2014

Publié le 10 octobre 2012
Le Front national peut "nourrir de bons espoirs" pour les municipales de 2014, selon une étude de l'Ifop s'appuyant sur les résultats enregistrés par ce parti au second tour des législatives, en juin dernier.
Jérôme Fourquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Front national peut "nourrir de bons espoirs" pour les municipales de 2014, selon une étude de l'Ifop s'appuyant sur les résultats enregistrés par ce parti au second tour des législatives, en juin dernier.

Si le Front National est devenu, 40 ans après sa création, une force politique de premier plan, l’absence d’ancrage local continue de constituer l’une des principales faiblesses de ce parti. Engagée dans une démarche de conquête du pouvoir, Marine Le Pen, n’a pas, contrairement à son père, fait l’impasse sur l’implantation locale en se présentant personnellement régulièrement à Hénin-Beaumont et en assignant le même objectif à ses principaux lieutenants dans différentes régions de France.

Dans ce contexte la conquête de plusieurs villes lors des élections municipales de 2014 a été clairement affichée comme l’un des objectifs du mouvement pendant l’université de rentrée qui s’est tenue dernièrement à la Baule.

L’analyse de l’Ifop sur la base des résultats du second tour des élections législatives fait paraître que des potentialités existent pour le Front National dans la perspective des élections municipales de 2014. Nous avons en effet répertorié 77 communes de plus de 4 000 habitants dans lesquelles le Front National a franchi la barre des 40 % au second tour. Dans 17 d’entre elles, le parti de Marine Le Pen a même atteint ou dépassé les 50 % (comme aux Saintes-Maries-de-la-Mer : 72 % ; à Tarascon : 57,4 % ; à Hénin-Beaumont : 55,1 % ou bien encore à Cogolin : 52,7 %). Le score se situe entre 45 % et 49,9 % dans 24 communes et entre 40 % et 44,9 % dans 36 autres.

(Cliquer sur le tableau pour agrandir)

S’il s’agit en majorité de communes de taille modeste, 13 d’entre elles (Hénin-Beaumont, Istres, Aubagne, Cavaillon, Fréjus, Forbach, Saint-Priest etc...) dépassent les 20 000 habitants et leur basculement au Front National pourrait donc constituer un évènement politique d’importance. Il n’est pas évident d’extrapoler les résultats des prochaines élections municipales sur la base des législatives car chaque scrutin a sa propre logique et l’équation personnelle des maires sortants modifie souvent les rapports de force électoraux. Néanmoins certaines configurations apparaissent particulièrement favorables au Front National et ses candidats locaux, s’ils parviennent à monter des listes, peuvent nourrir de bons espoirs.

Il s’agit bien entendu tout d’abord des communes où le Front National a atteint ses plus hauts scores soit en duel : 72 % aux Saintes-Maries-de-la-Mer, 58 % à Contes dans le Var, 57,4 % à Tarascon, 55,1 % à Hénin-Beaumont ou bien encore 53,8 % dans la commune voisine de Noyelles-Godault par exemple ; soit en triangulaire : 53,6 % à Saint-Gilles et 52,4 % à Aimargues pour Gilbert Collard dans le Gard ou 50,8 % à Bédarrides et 45,6 % à Monteux dans la circonscription de Marion Maréchal-Le Pen dans le Vaucluse. On pourra également citer le cas de la ville de Cavaillon, où le candidat frontiste Emile Cavasino a obtenu 49,3 % des voix face au député-maire sortant Jean-Claude Bouchet.

(Cliquer sur le tableau pour agrandir)

D’autres communes présentent un profil potentiellement intéressant pour le Front National. Il s’agit de villes de gauche où le Front National a obtenu des scores très élevés dans le cadre de duel face à un candidat de gauche. Ces niveaux atteints par le Front National face à la gauche montre qu’une très large partie de l’électorat de droite local, privé de candidat au second tour, s’est reporté sur le Front National. Si en 2014, la gauche est sur la défensive au plan national (ce qui est envisageable vu le contexte socio-économique), le Front National peut espérer emporter certaines de ces communes comme Forbach, Harnes, Saint-Priest, Miramas, Arles ou bien encore Aubagne en bénéficiant à la fois d’un vote-sanction contre la gauche et du soutien massif d’un électorat de droite qui a déjà franchi la frontière en votant pour le Front National au second tour des législatives.

(Cliquer sur le tableau pour agrandir)


L'analyse de Jérôme Fourquet, directeur du Département opinion publique à l'Ifop :

Nous sommes partis des villes où le FN a fait plus de 40% au second tour des élections législatives en juin dernier. 77 communes se trouvent concernées, ce qui est tout de même un nombre important. Parmi ces villes, on trouve même un petit noyau dur où le Front national a franchi la barre des 50%. Il faut toutefois se garder de toute extrapolation trop mécanique : chaque élection a sa propre logique. Ce n'est pas parce que vous avez fait un bon score aux législatives que vous ferrez nécessairement un bon score aux municipales.

De plus, les élections municipales sont un scrutin très particulier : les électeurs sont en effet très regardants quant aux qualités personnelles du candidat qui se présente. On peut donc avoir un vote protestataire très favorable au FN pour les élections législatives, en revanche, une part significative de ces électeurs peuvent hésiter à voter pour le FN aux municipales.

Cela étant, on observe un nombre important de communes où le vote FN est très implanté, et où les potentialités de ce parti pour les prochaines élections municipales sont significatives. Le FN pourrait toutefois être confronté à un obstacle de taille : les municipales imposent, certes d'avoir un bon candidat, mais aussi de pouvoir composer des listes. Il ne suffit pas de trouver une personne, il faut en trouver une quinzaine, voire une vingtaine selon la taille de la commune, qui sont prêts à s'afficher sur une liste étiquetée Front national. Autre problème : il faut que la liste soit paritaire, moitié hommes, moitié femmes.

Autre donnée importante à prendre en compte : les communes que le FN pourrait conquérir lors des municipales de 2014 correspondent aux villes où le FN a fait de très bon scores au second tour des législatives face à un candidat de gauche. Il s'agit de villes où une partie très importante de l'électorat local de droite n'a pas hésité à se rallier au FN contre la gauche pour le second tour des législatives. Dans ces communes, aujourd'hui détenues par la gauche, le FN peut espérer des conquêtes. D'autant que, vu le contexte économique, on peut penser qu'il y aura un vote sanction contre la gauche qui est le parti au pouvoir.

Pour conquérir des communes, le FN est donc confronté à une double condition :
- que la commune en question soit détenue par la gauche ;
- que le FN ait réalisé dans cette commune un très bon score au second tour des dernières législatives face à un candidat de gauche.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
GerAAAaaard
- 16/10/2012 - 18:37
Demandons aux habitants de Vitrolles ou de Toulon...
quel souvenir ils gardent du FN : une gestion catastrophique, une ambiance délétère, la fin de la culture.
Quant au respect du FN pour la peuple, il est à l'image de la compétence des candidats recrutés pour les cantonales :
http://www.dailymotion.com/video/xhltyy_quiz-elections-cantonales-mireille-barde-fn_news
Gégé Foufou
- 14/10/2012 - 09:27
Et Menton ?
Lydia Schénardi a fait 47,8% et pas un mot.
Ah oui le maire est le député cumular J.C. Guibal, fine fleur de l'UMP
texarkana
- 11/10/2012 - 10:35
il faut l'espérer , mais il va y avoir du boulot!
En 2012 comme en 1912, c'est le triomphe du "socialisme municipal"...comme quoi la société française n'évolue pas beaucoup, quoi qu'on en dise...