En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© Reuters
La minute Tech
Google TV, mini-caméra, appareil photo wifi : les produits high tech à ne pas louper à la rentrée
Publié le 03 septembre 2012
La grand-messe annuelle de l'électronique, l'IFA de Berlin, a ouvert ses portes vendredi. L'occasion pour ses 250 000 visiteurs de découvrir les nouveautés que se retrouveront sous le sapin à Noël.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La grand-messe annuelle de l'électronique, l'IFA de Berlin, a ouvert ses portes vendredi. L'occasion pour ses 250 000 visiteurs de découvrir les nouveautés que se retrouveront sous le sapin à Noël.

 

Le stand LG à l'iFA de Berlin. Photo numerama, sous licence Creative Commons.

L'IFA 2012 de Berlin - avec ses 142.000 mètres carrés d'exposition, ses 1.439 exposants, et ses 250.000 visiteurs - est le pendant du grand rendez-vous européen de l'électronique grand public de Las Vegas. Et il ne ressent pas la crise : son secteur est l'un des rares a progresser toujours et encore, avec une augmentation de 2% pour cette année, soit 1,1 milliard de dollars, quand même. Dans l'avalanche de tablettes et smartphones (sans Apple qui ne participe pas à ce salon) qui se disputent le marché porteur, misant tout sur les millions de pixel ou la vitesse inégalée des processeurs, quelques tendances et succès parallèles se frayent un chemin.

Les mini-caméras pour l'action

Vidéo du test comparatif de quatre modèles d'Action camera sur le site Gizmodo

Les "Action camera", miniatures, qui peuvent être embarquées, manipulées, clippée aux vêtements, dans les activités les plus remuantes (sports extrêmes, en particulier) sont des objets qui séduisent de plus en plus.  Presse Citron, en visite à Berlin, a été particulièrement séduit par la nouvelle Action cam de Sony (90 grammes, batterie comprise), et surtout par le Camileo Clip de Toshiba, 70 grammes, à cliper sur son revers ou sur le guidon du VTT et qui propose de plus une fonction simple d'enregistrement et de montage.

Curiosité pour la Google TV

 

Celle que l'on n'attendait plus arrive fin septembre en France, via Sony, qui met en vente deux boîtiers pour accéder à Internet et à l'univers Google sur sa télé, qu'elle soit de marque Sony ou non (200 et 300 euros). C'est la télécommande spéciale qui fait la Google TV, avec un clavier, des flèches directionnelles, une fonction de reconnaissance vocale, et l'accès à la plateforme d'applications Google Play. Le boitier le plus cher propose en plus un lecteur Blu-Ray. LG proposera aussi une Google TV, mais cette fois-ci, un vrai téléviseur,  mais dont on ignore quand  il sera commercialisé en France. 


Le wifi dans mon appareil-photo

 Photo : le Samsung Galaxy Camera

Samsung, comme Sony, propose des appareils photo proches du smartphone, tournant sous Android,  permettant de partager directement les photos que l'on prend ou de les stocker sur une plateforme sur le Cloud. Finies les puces pour transférer ses photos sur l'ordi, ou les laborieux chargements d'une série de vacances parfois décevante depuis son smartphone vers son compte Flickr. Les fous de photos s'interrogent encore un peu sur la qualité des dites photos, mais la fusion smartphone/appareil-photo de qualité est en marche.

Cuisiner, laver à distance, avec une application

Capture d'écran de la nouvelle application Panasonic de contrôle des appareils ménagers, sur le site Android Authority

La domotique, Arlésienne du high tech, est en gestation depuis si longtemps qu'elle ne semble jamais vraiment arriver dans notre T3, sans doute parce qu'elle n'est pas à portée du budget moyen des consommateurs. Cette fois-ci est peut être la bonne, et elle a beaucoup fait parler à l'IFA, car les innovations sont intégrées en série. Plaque à induction munie de capteurs, où l'on peut faire fonctionner d'autres appareils sans électricité, robots -ménagers connectés en batterie, et wifi pour tous. Panasonic est la marque qui va le plus loin, avec la sortie le 25 septembre au Japon d'une application sur Android, Panasonic Smart Ap, destinée à piloter à distance depuis son mobile sa gamme d'électroménager, en particulier le réfrigérateur, le lave-linge, et surtout le chauffage ou le climatiseur, avec un focus sur les économies d'énergie. L'application utilise la technologie NFC pour communiquer avec les appareils. En retour, les appareils seront force de proposition en se connectant au Cloud pour proposer et programmer recettes, conseils, temps de cuisson, nombre de calories. Plus sérieux : l'appli communique aussi avec des appareils médicaux, comme un tensiomètre. L'application devrait être disponible sur Google Play dès ce mois de septembre ou via le site Club panasonic.

Sommes-nous prêts ? 

Les fabricants proposent, et, en général, les utilisateurs pataugent, le temps de s'adapter ou d'abandonner une fois pour toute une de ces innovations qui perturbent les routines. Une parodie d'Apple, AppleClean, résume l'enfer que pourrait devenir les "apps" à l’œuvre dans la buanderie, mais le système d'exploitation graphique d'Apple, Retina, intégré au lave-linge, gardera bien sûr aux T-shirts 'leurs couleurs resplendissantes". Coup de génie (malheureusement imaginaire) : l'appli trouve-chaussettes-manquante.

Siri version buanderie : Le révolutionnaire programme de lavage Regina Wash rendra les couleurs de vos vêtements plus éclatantes et les graphiques de vos t-shirts plus faciles à lire. Dialogue homme-machine : "Siri, lave mes vêtements". Vous avez dit : "surveillez mes vêtements?", "Non, lave mes vêtements". "Laver vos clous de girofle?"

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
02.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
03.
Montée du Brexit Party dans les sondages : Le Royaume-Uni en voie de s'enfoncer dans l'une des plus graves crises politique de son histoire
04.
La taxe carbone va prendre l’avion, très bonne idée, sauf que ceux qui vont payer ne sont pas ceux que l’on croit
05.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
06.
La Chine est désormais le premier partenaire commercial de l’Allemagne et voilà ce que ça change pour l’Europe
07.
Dear Melania : pourquoi les médias se trompent (aussi) sur la First Lady
01.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
02.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
03.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
04.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
05.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
06.
Ce que les experts de l’OMS recommandent pour réduire les risques de démence sénile
01.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
02.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
03.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
04.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
05.
Le glyphosate, le dernier débat hystérique de tous ceux qui se méfient de l’Europe et du progrès
06.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires