En direct
Best of
Best of du 24 au 30 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

03.

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

04.

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

05.

Sept Français interrogés sur dix (sondage Odoxa pour Figaro et France Info) se disent favorables au nouveau confinement qui vient de débuter

06.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

07.

Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête des 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof

01.

Connaissiez-vous le colonel Sadafi ?

01.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

02.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

03.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

04.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

05.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

06.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

06.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

ça vient d'être publié
pépites > International
Soumission
Caricatures : Justin Trudeau veut un débat sur des "exceptions" à la liberté d'expression
il y a 18 min 27 sec
décryptage > France
Pour nous sonne le glas

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

il y a 1 heure 45 min
décryptage > Santé
Apéros vidéo

Comment gérer la consommation d’alcool pendant le confinement ?

il y a 2 heures 2 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

GIGN - RAID : aux origines de la création des unités d’élite

il y a 2 heures 31 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Savoir repérer les manipulateurs : comment dire non à une personne malveillante et manipulatrice ?

il y a 2 heures 31 min
décryptage > International
Exemple

Petites leçons venues des Etats-Unis pour les conservateurs français

il y a 2 heures 33 min
décryptage > Société
Changement de visage

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

il y a 2 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Effacer les dettes publiques - c’est possible et c’est nécessaire" de Hubert Rodarie : la thèse "contre-intuitive" d’un expert sur un sujet qui interroge les économistes, un appel à une révolution de la pensée

il y a 15 heures 1 min
pépites > Faits divers
Forces de l'ordre
Tentative d’agression au couteau sur un policier dans le XVe arrondissement de Paris
il y a 18 heures 36 min
pépites > Politique
Moyens d'action face au virus
Covid-19 : le Sénat a voté la prolongation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 31 janvier
il y a 19 heures 17 min
pépites > Terrorisme
Débandade
Seuls 26% des Français font confiance au gouvernement pour lutter contre le terrorisme
il y a 1 heure 24 sec
décryptage > France
Justice

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

il y a 1 heure 52 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’économique française a rebondi de 18 % au 3ème trimestre, preuve que le système de production peut tenir, à condition qu’on lui fiche la paix...

il y a 2 heures 22 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Pierre Gide : le quotidien difficile d’un avocat sous l’Occupation

il y a 2 heures 31 min
décryptage > International
J-4

Bidenomics : quel impact pour l’économie d’un (éventuel) président démocrate ?

il y a 2 heures 33 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête des 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof
il y a 2 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz : en route pour l'Oural avec un amoureux de la Russie, de son peuple et de sa littérature. Un voyage intéressant et émouvant

il y a 14 heures 43 min
pépites > Education
Education nationale
Hommage à Samuel Paty : la rentrée scolaire n'est plus décalée à 10h lundi prochain
il y a 17 heures 13 min
light > Science
Ancêtre
Le chien est le plus vieil ami de l'homme, sa domestication est survenue il y a plus de 10.000 ans
il y a 19 heures 5 min
pépites > Politique
Décision
Antisémitisme : Jeremy Corbyn a été suspendu du Parti travailliste britannique
il y a 19 heures 40 min
© Reuters
© Reuters
Atlantico Business

La baisse du chômage révèle la fracture entre une France où l’ascenseur social est reparti et une France où il est toujours en panne

Publié le 15 février 2020
Le taux de chômage en forte baisse est évidemment le résultat des réformes structurelles, mais il révèle, une fois de plus l’existence d’une fracture qui coupe la France en deux. Entre la France qui a trouvé du travail et celle qui n’en cherche plus tellement, c’est difficile.
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Aude Kersulec
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Diplômée de l'Essec, Aude Kersulec est specialiste de la banque et des questions monétaires. Elle est chroniqueuse économique et blogueuse. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le taux de chômage en forte baisse est évidemment le résultat des réformes structurelles, mais il révèle, une fois de plus l’existence d’une fracture qui coupe la France en deux. Entre la France qui a trouvé du travail et celle qui n’en cherche plus tellement, c’est difficile.

Il faut évidemment se féliciter des résultats de l’emploi. Le taux de chômage est descendu à son plus bas niveau depuis 2008 aux alentours de 8 %. Même au gouvernement, Muriel Pénicaud, la ministre du travail, révèle qu‘elle ne croyait pas que le système serait capable de réaliser une telle performance si rapidement. Ce phénomène est d’autant plus étonnant que la croissance française est restée très faible. Le vrai changement prend sa source dans ce paradoxe. L’économie française crée désormais plus d’emplois avec une croissance faible de 1,2%  qu’avec une croissance de 2, 5%.

Comme disent les économistes, la croissance française est faible mais beaucoup plus riche en emplois qu‘il y a 10 ou 20 ans. Plusieurs explications à ce paradoxe apparent. D’abord, si la France a perdu son industrie pour cause de délocalisation dans les pays émergents à faible cout de main d’œuvre (textile, mécanique, automobile), la France est devenue principalement une économie de services à fort contenu d’innovation et de formation. La productivité de ces secteurs est faible, donc leur taux d’emploi est fort.

Ensuite la deuxième explication, c‘est que les réformes structurelles ont commencé à porter leurs fruits et le crédit en revient aux différents gouvernements qui se sont succédés depuis 15 ans. Nicolas Sarkozy a pris des mesures au moment de la crise pour éviter que l'appareil de production français ne s’effondre, François Hollande avec Manuel Valls, a fini par lancer un plan de réduction des charges qui pèsent sur l‘emploi, avec le CICE, puis la loi El Khomri. Emmanuel Macron a supprimé l’impôt sur la fortune, instauré la flat tax, puis amélioré la flexibilité du travail, et des allocations chômage rendant le système incitatif à l‘emploi. Emmanuel Macron a aussi reformé les prud’hommes et la formation, ce qui a libéré la capacité d’emploi des entreprises.

Enfin, s’est institué dans le pays, au niveau des classes dirigeantes un climat pro business qui a changé le statut des chefs d’entreprises. Parallèlement, on a constaté un retour des investisseurs étrangers. L’attractivité du pays n’a fait que croitre à partir du jour où les réformes se multipliaient

Tous ces facteurs mis bout à bout ont boosté les créations d’emplois. Les créations d’emplois ont permis de faire reculer le chômage.

Reste que cette amélioration globale porte des distorsions qui seront difficiles et longues à résorber :

1er distorsion, la France reste le pays en Europe où le taux de chômage est encore le plus élevé. La courbe du chômage s’est bien inversée mais en dépit des créations d’emplois, la part des personnes sans emploi reste toutefois supérieure à la moyenne des pays occidentaux. Selon Eurostat, le taux de chômage de l'Hexagone était toujours le quatrième le plus élevé de l'Union européenne à la fin de l'année 2019. Derrière la Grèce (16,2 %), l'Espagne (13,7 %) et l'Italie (9,8 %). À l'opposé, c'est en République tchèque (2,0 %) ainsi qu'en Allemagne et aux Pays-Bas (3,2 %) que les taux sont les plus bas.

 

 

 

2e distorsion : Les inégalités sociologiques devant l‘emploi. On retrouve là la fameuse fracture entre la France d’en haut qui travaille et celle d’en bas qui en cherche depuis si longtemps que la plupart ont abandonné et se sont installés dans le déclassement.

 

 

Très précisément, un quart des départements français s’en tirent particulièrement bien, mais à côté de ça, des territoires immenses et toujours oubliés. «  26 départements en situation de plein emploi, » se félicite le ministre de l’économie, Bruno Le Maire. De quoi parle-t-il ? Des 26 départements où le taux de chômage est descendu en dessous de 7%, l’objectif de 2022 et la barre que s’est fixée le gouvernement pour parler de plein emploi (alors que l’on parle normalement plus en Europe de 5%).

La situation de plein emploi doit permettre à un chômeur de retrouver facilement et rapidement un travail, c’est aussi ce qu’on appelle chômage frictionnel, un chômage de transition le temps de retrouver un emploi. On retrouve là le phénomène d’une faible croissance riche en emploi, phénomène on l’a vu, lié aux baisses de charges patronales et la pérennisation du dispositif CICE. D’autant plus que le taux d’emploi des personnes augmente, et qu’on n’est donc pas vers un transfert massif des chômeurs vers des inactifs.

 

Du coté des mieux lotis,  les départements français les plus proches du plein emploi sont en Auvergne et en Rhône Alpes qui comptent des très bons élèves comme la Lozère ou le Cantal – département où le taux de chômage est le plus bas en France, avec un taux de chômage proche des 5%, et des départements frontaliers avec la Suisse (Ain, Jura, Savoie et Haute-Savoie) qui sont à 6% de chômage.

Deuxième zone à tirer son épingle du jeu, les Pays de la Loire et la Basse-Normandie, avec notamment la Mayenne (5,5% de chômage), la Manche et l’Ille et Vilaine (6.3%), L’Ouest de la France.

En revanche, les régions très touchées par le chômage sont :

Le bassin méditerranéen, des Bouches du Rhône et son arrière-pays jusqu’aux Pyrénées, département français où le chômage est le plus élevé, à 14% et jusqu’à 23% à Perpignan-même.

Le Nord de la France, affiche encore 11% de taux de chômage en moyenne.

Département à plus de 12% de chômage, dans une région qui se porte pourtant très bien, la Seine Saint Denis.

 

Ce fossé  qui persiste entre les départements touchés par le chômage et ceux qui vont mieux n’est pas une fracture entre départements urbains et ruraux, ni Nord Sud ou même Est/Ouest. On retrouve deux grands clivages :

Par diplômes. La catégorie des cadres est en situation de plein emploi avec un taux de chômage, à 3,8% selon l’APEC, soit la moitié moins du niveau national. Par âge. Les plus jeunes n’ont pas bénéficié de la baisse du chômage.

En bref, la France est coupée en deux. Entre une France où l’ascenseur social est reparti, et une France où il est toujours en panne.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Frangipanier123Tours
- 16/02/2020 - 19:10
Très très bizarre coïncidence !!!
En revanche, les régions très touchées par le chômage sont :

ATLANTICO écrit:
" (...) En revanche, les régions très touchées par le chômage sont :

Le bassin méditerranéen, des Bouches du Rhône et son arrière-pays jusqu’aux Pyrénées, département français où le chômage est le plus élevé, à 14% et jusqu’à 23% à Perpignan-même.

Le Nord de la France, affiche encore 11% de taux de chômage en moyenne.

Département à plus de 12% de chômage, dans une région qui se porte pourtant très bien, la Seine Saint Denis."

Ce sont très curieusement les zones où les CPLF fleurissent depuis des décennies est se font "max thune" en dealant la drogue à vos enfants !
Les 2 phénomènes de sont probablement pas liés.Prenez donc svp deux comprimés de PADAMALGAM 500 et oubliez tout ça !