En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
Revue de presse people
Week-ends en solo pour Brigitte : mais que se passe-t-il chez les Macron?; #DALS : Iris Mittenaere oublie Kev Adams avec son danseur; Timothée Chalamet remplace la fille de Madonna par celle de Vanessa Paradis; Nabilla récure des toilettes sur Snapchat
Publié le 20 octobre 2018
Et aussi : le mariage de la princesse Eugénie éclipsé par le "royal baby" de Meghan ; dernière ligne droite pour les négociations chez les Hallyday ?
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Et aussi : le mariage de la princesse Eugénie éclipsé par le "royal baby" de Meghan ; dernière ligne droite pour les négociations chez les Hallyday ?

Du rififi chez les Macron ?

Que se passe-t-il chez les Macron ? Il a suffi d'un tweet, il y a quelques semaines, faisant état d'une scène de ménage entre Brigitte et Emmanuel Macron pour déclencher une avalanche de commentaires sur "les relations supposées entre Brigitte et Emmanuel Macron". Du "ça ne va pas si bien", il y a deux semaines (Closer), on est passé à "rien ne va plus" dans Public cette semaine. Hormis un article du Parisien venu corroborer la thèse de la scène de ménage entre le couple présidentiel au cours de laquelle Brigitte aurait lancé "ça suffit les conneries" à Emmanuel, pas de nouvelles révélations, mais des indices, ici pour jeter de l'huile sur le feu, là au contraire pour calmer le jeu. Ainsi a-t-on appris qu'au plus fort de l'affaire Benalla, Brigitte Macron était partie prendre l'air pendant deux jours au Touquet, afin de prendre du recul...

Une respiration au Touquet

Closer prétend nous dire "toute la vérité sur les virées au Touquet" de la première dame : c'est fin juillet que Brigitte Macron "avait pris la poudre d'escampette - deux jours seulement, dans sa résidence secondaire. Une façon d'échapper à l'affaire Benalla qui l'a un peu ébranlée. Ces petites escalades, elle se les accorde comme des respirations." Et Closer rappelle que Brigitte Macron en avait déjà profité pour s'y rendre du 1er au 5 mai lorsque le président est parti en Australie et en Nouvelle-Calédonie... même scénario donc du 25 au 30 septembre lorsqu'elle a séché les voyages officiels à New York puis à la Martinique et en Guadeloupe, à Saint-Martin et Saint-Barth, afin de savourer quelques jours en compagnie de sa fille et de ses deux derniers petits-enfants. "Ce serait un accord entre eux : si Emmanuel part plus de vingt quatre heures, hop! elle filerait au Touquet. Et si elle s'y rend sans son époux c'est parce que la maison est difficile à sécuriser et lorsque le président y est présent les forces de l'ordre sont obligées de fermer les routes d'accès... Ces moments d'éloignement que s'octroient Brigitte et Emmanuel Macron leur permettent de mieux se retrouver et non pas de s'éloigner, contrairement à ce qui a pu être écrit dans le Parisien qui affirmait il y a peu : à l'Élysée les murs ont tremblé". Impossible, s'efforce de démontrer le mag qui s'abrite derrière un journaliste de Marianne : "Improbable qu'un des membres du GSPR ait pu être présent devant la porte du président"... Par ailleurs "si Brigitte Macron possède une forte personnalité, selon son entourage, son tempérament naturel n'est pas irascible. Et si elle sait parler cash, élever la voix ou s'énerver ne font pas du tout partie de son ADN. Et pour convaincre son mari ce sont les mots qui trouvent leur voie vers lui et non les décibels" écrit joliment le magazine. Ca va vieux en le précisant.

Mais Public nous chante une autre chanson : "Avec Emmanuel rien ne va plus. En froid depuis l'affaire Benalla, le couple n'a jamais été aussi près de l'implosion. Et si le président, dont la cote de popularité est en chute libre perdait son premier soutien ?" s'interroge Public qui n'y va pas avec le dos de la cuillère. Le Mag reprend la fameuse phrase "il faut arrêter les conneries maintenant" prêtée à la première dame après la publication de la photo de son mari en compagnie d'un jeune délinquant faisant un doigt d'honneur à côté du Président. "Apparemment, ça a été la goutte d'eau de trop pour Brigitte", appuie Public qui revient sur "la dispute qui aurait eu lieu à huis clos", mais aux dire d'un membre de la sécurité, "l'engueulade était si violente que sa garde rapprochée a tout entendu. Aussitôt l'affaire s'est répandue sur les réseaux sociaux... Brigitte Macron aurait mis son mari en garde contre son côté arrogant et cassant mal vécu par la majorité des Français et elle aurait servi de médiation pour gérer la démission de Gérard Collomb. Sauf que Brigitte a de plus en plus de mal à se faire entendre". Et c'est pour cela qu'elle devrait crier... Toujours d'après cette même source, "Brigitte avait conseillé à son époux de se débarrasser du bodyguard (Alexandre Benalla) afin de couper court à toute polémique. Mais Macron n'a pas suivi ses recommandations et l'affaire s'est envenimée". Tout cela avait été raconté dans le Parisien. Public en rajoute : "après son séjour au Touquet les 27 et 28 juillet dernier, Brigitte aurait cessé d'adresser la parole à Emmanuel pendant un mois". Et le mag pose cette question: "le couple présidentiel serait-il au bord de la rupture?" avant de faire retomber la tension, car d'après un de leurs proches, "les disputes sont leur mode de communication. Ils se parlent parfois vivement et il arrive que ça clashe, parce qu'ils ont deux caractères forts". Et pour conclure sur une note optimiste, l'article se termine par cette phrase définitive à propos du couple présidentiel: "Unis pour le meilleur et pour le pire".

Lily-Rose et Timothée in love

 Pour les deux jeunes acteurs et déjà stars, la romance se confirme. Voici parle de "divine idylle entre Lily-Rose Depp et Timothée Chalamet". Ils ne se quittent plus... Immédiatement séduite par la personnalité du comédien de 22 ans (rencontré sur le tournage de The King), "aussi lumineux et positif que Ash (le mannequin avec qui elle a rompu après être restée deux ans et demi avec lui), elle a surtout senti qu'une complicité évidente l'unissait à Timothée. Acteur comme elle, franco-américain comme elle, placé lui aussi très jeune sous le feu des projecteurs, il la comprend comme personne", écrit Voici qui signale que Lily-Rose cherche un appartement à New-York "pour se rapprocher de son homme. Reste à espérer que Timothée soit à la hauteur", prévient cependant le mag qui nous rappelle qu'il a été en couple avec Lourdes Leon, la fille de Madona. Il avait alors été surpris en train de la tromper avec une camarade de classe. Il avait alors 18 ans....

Le mariage d'Eugénie, le bébé de Meghan

Les photos étaient trop belles pour que nos magazines fassent l'impasse sur le mariage d'Eugénie d'York avec Jack Brooksbank, un self made man. Gala, Point de Vue, Paris Match consacrent encore des reportages à ce évènement royal, non seulement marqué par la beauté de la mariée, mais aussi par le retour en grâce (du moins pour la façade) de Sarah Ferguson, mère de la mariée, et la présence du Prince Philip qui déteste son ex-belle fille. D'après Point de Vue, "la veille du mariage, le prince Philippe a fait savoir qu'il déciderait le matin même s'il se sentait d'attaque. A 10h50, sa Bentley royale apparaît, en route vers la chapelle Saint-Georges avec à son bord, la souveraine et son époux, bon pied, bon œil, sous les applaudissements de la foule qui s'est finalement massée sur le parcours". Tout le monde a fait bonne figure. Camilla, qui ne peut pas voir Sarah en peinture (et réciproquement), était opportunément absente, en visite officielle en Ecosse. Les enfants d'honneur étaient craquants. Et le duc et la duchesse de Sussex ont eu l'élégance de garder secrète l'annonce de la grossesse de Meghan jusqu'au lundi suivant afin de ne pas voler leur moment aux jeunes mariés. Il y avait eu des signes avant-coureurs, relèvent tous les mags, intrigués par les rondeurs de la duchesse et l'ampleur du manteau ample qu'elle portait au mariage. La nouvelle réjouit la presse people et transporte parait-il, les Britanniques de joie. Enfin, presque tous. Paris-Match écrit : " Au sein du clan la joie domine et quelques rancœurs persistent. Ainsi l'élégante Fergie qui tweete des portraits de sa personne et des "Bienvenue dans la famille" à son gendre Jack, sans féliciter le couple comme si la nouvelle n'existait pas. Les York (Andrew) et les Galles (Charles), une histoire compliquée. Andrew, le supposé favori de la souveraine et le prince Charles se sont toujours chicanés : ils ne se comprennent pas, se méprisent entre deux morceaux de pudding". Histoire de remettre un peu de piment, Gala rappelle les circonstances qui ont valu à Fergie d'être virée de la famille royale. C'était il y a si longtemps en 1992 : "alors qu'elle est en vacances à Balmoral, le Daily Mirror publie des photos de la duchesse seins nus se faisant sucer les orteils par le riche homme d'affaire texan John Bryan. "On peut dire que ça a jeté un froid dans le sur le porridge", écrit Fergie dans ses Mémoires. Elle est convoquée immédiatement au salon de la reine et comprend que son arrêt de mort a sonné. Sa Majesté est furieuse et le dit clairement." Il lui a tout de même fallu 3 jours pour quitter Balmoral et la famille royale...

Le pays de Laeticia

Comme prévu, l'album de Johnny est un immense succès et ses héritiers continuent de négocier en toute discrétion. Laeticia Hallyday assure le service après-vente. "Elle veut la paix", écrit Voici. De son coté, Gala consacre cette semaine un article à David qui a décidé de se battre pour préserver l'oeuvre de son père. Mais à sa manière. Et d'après le journal, "la position de David est d'aller à la confrontation judiciaire ce 30 novembre" affirme un proche du chanteur. "Il veut, par principe, et pour la mémoire de son père que la justice française revienne sur ce testament qu'il juge inique", écrit le mag qui précise que "David n'est pas intéressé par l'argent, il n'en manque pas, ni par le patrimoine immobilier. Il veut juste s'assurer que tout le travail de son père ne sera pas dévoyé avec, notamment, un merchandising inepte : des coussins Johnny, des voitures Johnny...". Il réclame aussi les droits sur une vingtaine d'albums de son père et souhaiterait exercer une gestion sur toute son oeuvre. Un peu beaucoup pour Laeticia, dont les avocats discutent encore, d'après Public.

Quand Iris danse, elle oublie tout

Y aurait-il de l'eau dans le gaz entre Iris Mittenaere et Kev Adams, depuis que l'ex-Miss Univers participe à DALS ? Ce qui est sûr c'est qu'elle est "sous le charme" de son danseur "Anthony, un ténébreux avignonnais de 23 ans... C'est qu'entre eux tout virevolte, tout va si vite", écrit Public. Pensez donc : "En trois primes, le danseur a fait faire d'énormes progrès à la jeune star. Oubliée, la Miss timide et gauche de la première émission qui semblait gênée lorsqu'on lui demandait de la sensualité", appuie le mag qui affirme qu'un soir Anthony ne rentre pas toujours "à son hôtel près des studios, du coté de Malakoff. A-t-il préféré travailler ses portées chez Iris, dans le 11e arrondissement de Paris, où une voiture de la prod est, à plusieurs reprises venue le cueillir le matin ?" fait mine de s'interroger le mag qui s'interroge sur la réaction de Kev Adams, son chéri officiel. Depuis que "Iris a publié sur son Instagram les photos souvenirs de sa virée avec Anthony à Lille, sa ville natale, il avait de quoi l'avoir mauvaise". En tous cas, depuis, il ne " like" plus les photos de sa dulcinée...

Nabilla

On l'avait presque oublié, Nabilla a tenté un jour de poignarder son chéri Thomas Vergara (épousé depuis), ce qui lui a valu une condamnation de 24 mois de prison dont six mois fermes (mais néanmoins réaménageables en travaux d'intérêt général), pour violence aggravée... D'après le site Pure People, qui a scruté Snapchat, elle est en train d'exécuter sa peine qui consiste entre autres à récurer les toilettes de la bibliothèque où elle doit aussi étiqueter les livres, à défaut de les lire. Pure people écrit que "Nabilla n'a pas hésité à filmer une des tâches qu'elle doit accomplir pour se racheter. Et le moins que l'on puisse dire c'est que c'est loin de la passionner... la sublime brune a dévoilé une vidéo d'elle dans les coulisses de ses travaux d'intérêt général. Et on entend sa responsable lui dire : "Vous faites les toilettes s'il vous plaît ? Vous les faites comme il faut car c'est un endroit pour les petits. Ça doit être nickel. C'est votre travail vous savez ce qu'on attend de vous ! Il ne faut pas trop perdre de temps, le temps est compté", ignorant que la star de la télé-réalité était en train de la filmer..."

Et encore

- Michelle Obama reine de la com. Pour la sortie de ses mémoires intitulées "Becoming" traduites en 28 langues l'ex first Lady associée à la société qui gère les tournées de Rihanna ou Beyoncé, écume les plateaux télé, écrit Gala qui la compare à "une vraie rock-star", notamment parce qu'elle se livre au jeu des selfies en compagnie de célébrités (actrices, chanteurs, mannequins...)

- Jérémy Frérot le mari de Laure Manaudou reprend sa carrière de chanteur, en solo, puisque le duo "Fréro Delavega" qu'il formait avec Florian Garcia a explosé. Dans une interview à Gala il annonce la sortie de son premier album solo "Matriochka".

- Emoi sur Twitter ce jeudi : la page Twitter du magazine ELLE américain, annonçait la rupture entre les superstars américaines Kanye West et Kim Kardashian. C'était une "fake news", volontairement trompeuse. Lorsque les internautes cliquent sur le lien, ils atterrissent sur le site" whenweallvote.org". Marqué du logo "Elle", il encourage les lectrices du magazine à se rendre aux urnes le 6 novembre prochain, pour les élections de mi-mandat. 

- Répartition des rôles à Monaco: alors que Charlotte Casiraghi organise les "rencontres philosophiques", sa cousine Pauline Ducruet devient "influenceuse" et crée les "Influenceur Awards" appelés "à devenir l'un des grands rendez-vous du calendrier officiel de la principauté du moins tant qu'il y aura des influenceurs", écrit Point de Vue... Pour cette première édition, le premier prix a été attribué à Caroline Receveur qui a 4 million d'abonnés au compteur.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Il agresse un agriculteur pendant que son épouse filme
02.
Rihanna éconduit Neymar, Charlotte Casiraghi & Gad Elmaleh s’ignorent, Anthony & Alain-Fabien Delon se vengent de leur père; Karine Ferri investit lourdement pour son mariage (et invite utile); Johnny Depp : c’est Amber qui l’aurait battu
03.
Mais pourquoi les Français épargnent-ils une part non négligeable du pouvoir d’achat gagné ces derniers mois ?
04.
Tensions grandissantes en Algérie : Bouteflika n’est plus là, mais les généraux, si
05.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
06.
"Les nationalistes stupides aiment leur pays… et n'aiment pas ceux qui viennent de loin" (Jean-Claude Juncker)
07.
Cannes : Abdellatif Kechiche s'emporte contre la question "imbécile" et "malsaine" d'un journaliste
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
05.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
03.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
04.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
05.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
06.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires