En direct
Best of
Best of du 5 au 11 janvier
En direct
revue de presse people
Pas de rentrée en France pour Joy & Jade Hallyday; Kim Kardashian gagne bien plus que son mari Kanye, Carla B veut que Nicolas la protège et Brigitte M ne veut plus être placée derrière Emmanuel; Peppe, le danseur de Céline D. répond à tout et ne dit rien
Publié le 06 janvier 2018
Et aussi : Meghan Markle en fait-elle trop ? Selena Gomez et Justin Bieber passent Noel ensemble mais séparément...
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Et aussi : Meghan Markle en fait-elle trop ? Selena Gomez et Justin Bieber passent Noel ensemble mais séparément...

Beaucoup de stars en maillot de bain, profitant du soleil du Mexique ou des Caraïbes quand ce n'est pas de celui de Dubaï (la destination de M.Pokora et Christina Milian), ou aux sports d'hiver à Aspen dans le Colorado (Mariah Carey et Bryan Tanaka), dont les photos sont dans Public ; dans Closer on apprend que Shakira et Gérard Piqué filent à nouveau le parfait amour : ils ont passé Noel en famille à New York. Et puis, on a beau passer des vacances au soleil, ce n'est pas forcément la joie ; par exemple Justin Bieber et Selena Gomez : ils sont réconciliés, ils ont tous les deux passé leurs vacances à Cabo San Lucas au Mexique, mais... séparément. La première était avec des amis et ses parents, lesquels n'apprécient guère le petit ami de leur fille qu'ils rendent responsables de tous ses maux... Et Justin, lui, n'était pas loin, mais " en tête à tête avec son ordinateur"... Sachez enfin qu'entre Jenifer et l'acteur Thierry Neuvic, le père de son petit Joseph, les relations sont apaisées, d'après Closer qui publie les photos du papa et de son fils en plein bonheur.

Laeticia, Jade et Joy

Le visage las, tenant Jade par les épaules, Laeticia Hallyday est en couverture de Voici qui titre " Autour d'elle c'est l'union sacrée". En effet sa mère, son frère, Sébastien Farran, ainsi que Yarol Poupaud sont venus passer les fêtes à Saint-Barth " pour lui éviter de sombrer", car Laeticia "subit de plein fouet le contrecoup de l'épreuve qu'elle vient de traverser"... Seule ou avec ses filles, elle se rend chaque jour au cimetière pour déposer des fleurs sur la tombe de Johnny, racontent les magazines. D'après Closer, Jade et Joy, qui avaient très vite repris le chemin de l'école après l'enterrement du rocker, n'y sont pas restées, car "les autres élèves les regardaient avec trop d'insistance". Famille et amis se sont efforcés de les distraire, en les emmenant à la plage. Et bientôt Jade et Joy vont rentrer à Los Angeles où "elles vont reprendre leurs habitudes". "Pour Laeticia ce ne sera pas simple", écrit Voici qui énumère les problèmes qui l'attendent : "les relations avec David et Laura : si Laeticia et les deux ainés ont fait front uni pour l'enterrement, les tensions dans la famille restent présentes. Quant au partage de l'héritage, estimé à 100 millions d'euros, il risque de s'avérer compliqué", écrit le mag.

Celui qui fait chavirer Céline Dion

Ils sont en couverture de Gala, Céline Dion et son danseur préféré Pepe Muñoz qui a confié "la vérité sur leur histoire" en exclusivité au Journal. "C'est l'espagnol qui a fait chavirer la diva tout l'été sur la scène mais aussi à la ville; alors qu'il s'apprête à exposer ses dessins (à Paris), il fait le point sur la nature des sentiments qui les unissent c'est en exclusivité dans Gala", se vante le journal. Cependant l'interprétation des réponses est laissée à la discrétion des lecteurs. "Jamais la diva québécoise-inséparable de ce danseur, jusque dans les rues de Paris, n'était apparue aussi sensuelle.

 Esquisse d'une légende : et si Pepe Muñoz était plus qu'un simple collaborateur ? Comme Céline ce garçon de 32 ans est un être étonnamment solaire, gracieux, affable, que rien ne rebute ni ne fâche. Après la danse il veut suivre un autre tracé: l'illustration de mode". Il nous apprend que "son été avec Céline sur scène et dans les coulisses de la mode avait été une expérience très intense", mais Pepe qui avait fait ses débuts dans la comédie musicale Cats est aujourd'hui devenu "illustrateur à temps complet qui ne danse plus que pour Céline"... "Grâce à elle j'ai pu rencontrer des gens passionnants de grand talent avec lesquels je suis toujours en contact" raconte-t-il. "Quel genre de patronne est-elle ?" questionne Gala. Réponse : "Un rêve absolu. Dès lors que nous avons commencé à collaborer pour ses concerts, j'ai oublié que je travaillais. Tout était facile, comme à la maison. Céline vous intègre comme un membre de sa famille. Elle est extrêmement créative. Ses inspirations sont nombreuses, elle n'arrête pas de proposer des idées". Gala s'enhardit : "Votre proximité intrigue. Certains vous ont imaginé en couple. C'est agaçant" ? Réponse de Pepe Muñoz: "A vrai dire ces rumeurs nous ont beaucoup amusés. Et nous continuons à en rire!" Mais Gala voudrait en savoir plus : "Vous l'avez retrouvée à Las Vegas en novembre dernier. Quel genre d'ami êtes-vous exactement pour l'un pour l'autre ?" Réponse : "Je n'ai rien de très extravagant à raconter. Je peux compter sur elle quand je..." Réponse en souriant, précise le mag.

Kanye West, période compliquée

Les Kardashian -West ont passé de mauvaises fêtes de Noel parce que le petit Saint, âgé de deux ans a dû être hospitalisé pendant quelques jours, victime d'une pneumonie. Le petit est rétabli mais son papa ne va pas très bien, alors que sa maman est au top, comme on dit. "Elle est devenue la star du couple", écrit Gala qui raconte que Kim Kardashian a gagné "douze millions de d'euros en six jours", grâce au lancement réussi de sa ligne de parfums sous sa marque KKW Beauty", qui vient s'ajouter à sa ligne de produits de maquillage. A coté de cette éclatante réussite le rappeur Kanye West fait pale figure. Gala parle d'une "spirale sans fin"... Depuis son hospitalisation dans une unité psychiatrique il y a un peu plus d'un an, Kanye ne crée guère. Il serait en "procès avec sa compagnie d'assurance qui l'accuse de se droguer et d'être alcoolique". Et il a disparu des réseaux sociaux. Alors que c'est lui qui a largement contribué au lancement de "la marque Kim", aujourd'hui c'est Madame qui communique et qui tient les rênes du couple... Au début, "Kim ne pouvait pas sortir sans que Kanye ne valide sa tenue, les rapports se sont inversés", constate le magazine .  

Meghan à la recherche de la bonne dose

Le prince Harry et sa fiancée Meghan Markle ont beau avoir passé le Réveillon de la Saint-Sylvestre du coté de Monaco, vous ne trouverez pas la moindre photo de leur lieu de villégiature dans vos people magazines qui en sont restés à la sortie de la famille royale pour la messe de Noel. Et ce jour là il n'y en a eu que pour la fiancée du prince Harry. D'où la question de Gala : " Meghan en fait elle trop "? Ce qui semble un peu chiffonner le people magazine, c'est "l'extrême aisance de l'actrice au sein de la royale parade"... "la nouvelle recrue du clan Windsor a presque éclipsé, pour ne pas dire ringardisé Kate, assommée d'une toque en fourrure et contrainte dans un manteau Miu Miu au motif écossais".C'est que, remarque le journal "en moins d'un mois elle (Meghan), s'est engouffrée dans la famille royale comme un grand vent de fraîcheur. Le dépoussiérage est aussi remarquable qu'il s'avérait sans doute nécessaire". Et le journal plante le décor : "A bientôt 91 et 96 ans, tous deux fragilisés par des soucis de santé, la reine Elizabeth II et le prince Philippe accusent le poids de la couronne et accélèrent le passage de sceptre. Presque septuagénaire, le prince Charles trépigne de monter sur le trône mais avec son épouse Camilla, il incarne aussi un vingtième siècle révolu. Mariés depuis 6 ans et cultivant la discrétion au point de s'être planqués à Anmer Hall, William et Kate, duc et duchesse de Cambridge rappelés au palais de Kensington, pouponnent avec un sens de la lignée aigu". Et "à l'air un peu fatigué de la duchesse tout juste remise de ses nausées de femme enceinte, Miss Markle opposait sa vivacité, déjà remarqué dans les jardins de Kensington lors de l'officialisation de ses fiançailles avec Harry fin novembre.

Regard et sourire francs à l'attention des photographes saluts mutins à l'égard des badauds: malgré le coaching des chargé de communication et secrétaire d'Harry, Meghan ne s'est pas encore débarrassée de ses réflexes d'actrice"... Même Point de Vue, qui salue " la parfaite révérence devant la reine", glisse que ses bottines Stuart Weizman à talons hauts, et son chapeau Philip Traeacy, étaient peut-être un peu trop "fashion" pour un évènement familial"... La voilà prévenue. Gala ajoute que "Maligne, Meghan s'apprête à sillonner le Royaume-Uni afin de mieux comprendre le pays de son bien-aimé. Plus sentimentale avec l'âge, la reine elle-même aurait déjà cédé à l'offensive de charme. Attention au coup de froid tout de même "... avertit le journal.

Brigitte Macron

Brigitte Macron est en couverture de Point de Vue qui veut décrypter "Pourquoi elle séduit les Français". Le mag a choisi de titrer son article en pages intérieures "La force tranquille", oubliant sans doute que c'était le slogan de campagne de François Mitterrand en 1981... D'après le magazine, la première dame "entend bien conserver le plus longtemps possible sa popularité... Quitte à, parfois à verrouiller sa spontanéité pour mieux rester au second plan, là où elle est sûre qu'elle ne prendra pas la lumière" à la place de son mari. "Ce que je souhaite plus que tout c'est ne jamais lui porter préjudice, c'est mon obsession" avait-elle déclaré dans sa première interview à Elle. Mais, en même temps, il est clair que Brigitte Macron entend pleinement jouer son rôle et s'investir dans les domaines de l'éducation, le handicap et la culture. Point de vue précise d'ailleurs : "En complément de cette action par petites touches qui devrait monter en puissance au fil du quinquennat Brigitte Macron à tout de suite investi la dimension protocolaire de son rôle" ; et si elle prétexte le choix de ses tenues vestimentaires pour affirmer : "j'ai toujours apporté un soin particulier à mes tenues et j'ai toujours voulu les choisir moi même; il n'est pas né celui qui m'enfermera " Point de Vue relève que cette déclaration datant du mois d' octobre signifiait qu'il ne fallait pas confondre sa discrétion avec une quelconque abdication de sa liberté". La réflexion vaut sans doute également pour un contexte plus général... Le Monde, RTL et le Point rapportaient cette semaine que Brigitte Macron et ses deux proches collaborateurs Tristan Bromet et Pierre-Olivier Costa partent tous les jours faire un tour à pied dans Paris pour "débriefer". "Brigitte a un besoin vital de ne pas rester enfermée au palais elle veut rester connecté au réel" d'après Pierre Olivier Costa. Tous les médias soulignent son souci de modernité (notamment dans la décoration du Palais, l'organisation de concerts), y compris pour le protocole. La première dame a demandé à être placée à coté de son mari et non derrière lui. Selon des propos rapportés par RTL, elle estime "qu'une femme aujourd'hui n'a pas à être derrière"... Une position partagée par le chef de l'État dont "la conception du couple, c'est d'être côte à côte".

Carla Bruni, en promo pour son album et... pour Tristane Banon

Carla Bruni est décidément dans les petits papiers du groupe Lagardère. Après la couverture de Elle, la voici qui fait la une de Paris-Match, pour lequel elle a posé à l'Hotel Meurice. L'interview a été réalisée par Tristane Banon qu'on ne présente plus (la jeune femme qui avait dénoncé le harcèlement sexuel de la part de DSK ). L'intervieweuse s'extasie à propos de Carla "que j'ai la chance infinie de connaître" et qui "est la grande sœur magnétique que j'aurais rêvé d'avoir". Pas de questions "vaches" à attendre car on apprend au détour de l'article que Carla Bruni est la marraine de la fille de la jeune femme qui publie un roman dans lequel il est question d'un "bébé dont le père n'est pas le géniteur"... Suivez mon regard... C'est ce qui s'appelle faire coup double pour le magazine. Mais revenons en à l'interview de Carla qui se "sent assez peu rockeuse en réalité, un peu folkeuse éventuellement, un peu baba cool mais pas très rock'n'roll: "J'adore le rock, mais je me sens plus proche du blues, dans un rythme lent qui me ressemble plus"... Ce qu'elle aime, c'est "le look rock même si je trouve que ça n'est pas pour tous les âges "... "du point de vue du look ce qui me plaît c'est la simplicité : je n'aime pas les clous, les strass, les Zip, les franges, les choses qui attirent l'œil, le maquillage trop appuyé… L'esprit rock'n'roll je le trouve beau quand on a 20 ans. Ou alors il faut vraiment une rockeuse ou un rocker et là, j'imagine que c'est à vie. Johnny, on voyait bien qu'il était Rock n' Roll à vie". Après des considérations sur la célébrité, voici le chapitre mariage (Carla et Nicolas Sarkozy sont mariés depuis dix ans) et, questionne Tristane Banon, "ton homme essaie de venir dans les salles de chaque pays dans lequel tu chantes. Comment gères-tu ça, toi la femme complètement libre"? Réponse de Carla Bruni: "je donne peut-être l'impression d'une grande indépendance mais je suis très dépendante de lui. Quand il est là, ça me rassure beaucoup. Mais dans l'ensemble de ma vie, pas sur scène en particulier, car au fond, sur scène j'y vais seule. Il a une présence qui est extrêmement rassurante pour moi. Avant un concert il est avec moi dans la loge, il sait comment faire, il m'enlève littéralement l'angoisse, on voit qu'il a fait de la scène toute sa vie. C'est quelqu'un qui sait comment faire taire le trac, l'angoisse. C'est dans sa nature, il aime prendre les choses en main. C'est merveilleux, mais malheureusement il n'est pas souvent là, en tout cas pas assez à mon goût"... On espère que Nicolas Sarkozy lit assidument Paris-Match.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
02.
Oui, il y a “des gens en situation de pauvreté qui déconnent”. Mais voilà pourquoi la question et la solution sont largement ailleurs
03.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
04.
Attentat de Strasbourg : la vérité émerge sur la cas de Mehdi Chekatt
05.
Taxe à 75% : pourquoi l’échec de la seule bonne idée de François Hollande aurait dû inquiéter
06.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
07.
Elections européennes : La République en Marche détrône le Rassemblement national selon un nouveau sondage
01.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
02.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
03.
Le Royaume-Uni se prépare à un Brexit sans accord et ne voit plus comment arrêter cette chronique d’un chaos annoncé
04.
Alerte Rouge : après la Chine, Donald Trump entend s’attaquer à l’Europe et voilà pourquoi la France serait bien inspirée de réagir au plus vite
05.
Littéralement explosif : le sondage exclusif qui montre que la condamnation de la violence par les Français... baisse (et que le nombre de ceux qui disent la comprendre augmente)
06.
Inégalités : la France est allée au maximum de ce que la redistribution fiscale permettait. Voilà ce qui pourrait être fait désormais
07.
Robots payeurs : mais que s’est-il vraiment passé sur la cagnotte de soutien aux policiers ?
01.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
02.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
03.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
04.
Alerte Rouge : après la Chine, Donald Trump entend s’attaquer à l’Europe et voilà pourquoi la France serait bien inspirée de réagir au plus vite
05.
Ce à quoi se condamnent lentement mais sûrement les Gilets jaunes
06.
Inégalités : la France est allée au maximum de ce que la redistribution fiscale permettait. Voilà ce qui pourrait être fait désormais
01.
Grand débat national : l’équation impossible d’Emmanuel Macron
02.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
03.
Pourquoi Macron, les populistes et les gilets jaunes sont tous le produit de la même vague (et pourquoi ils seraient bien inspirés de le comprendre réciproquement)
04.
Marine Le Pen : vent en poupe mais… tigre de papier ?
05.
Si la France vit un moment révolutionnaire (et voilà pourquoi c’en est bien un), quelle stratégie politique pour éviter le chaos et en sortir par le haut ?
06.
Taxe à 75% : pourquoi l’échec de la seule bonne idée de François Hollande aurait dû inquiéter
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
mili95
- 11/01/2018 - 11:01
les mauvaises langues.......
je vois que depuis la suppression des commentaires sur MSN les langues de vipères se sont précipitées sur Atlantico.Quel dommage que cette faune ne se manifeste que pour écrire des inepties!
assougoudrel
- 07/01/2018 - 09:20
La "First Enlaidie" veut être en position
de levrette, devant son bonhomme; autrement sa place est près du chien pisseur. Déjà, son mari nous saoule, alors qu'elle ne vienne pas nous purger. Les français ne l'aiment pas; ils la détestent, moi en tête.
Ganesha
- 06/01/2018 - 12:34
Une opérette de Franz Lehár ?
Læticia Halliday paraît être une veuve bien ''joyeuse'' ! Il n'y a pas si longtemps, elle aurait porté en permanence des vêtements noirs pendant au moins six mois ! Ou peut-être même tout le restant de sa vie... A quand sa première photo en compagnie de son amant préféré ? A moins qu'elle ne soit tout simplement lesbienne, comme Angelina Jolie, et beaucoup d'autres ?