En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

02.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

03.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

04.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

05.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

06.

Brexit : le rapport secret mais officiel du gouvernement britannique est peut-être en train de faire évoluer Boris Johnson...

07.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Marcher jusqu'au soir" de Lydie Salvayre

il y a 35 min 47 sec
pépites > Société
PMA pour toutes
Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre
il y a 1 heure 51 min
décryptage > Société
Youpi ?

Vous allez pouvoir décrocher les portraits de Macron : un juge de Lyon vous y autorise

il y a 3 heures 12 min
décryptage > International
Union européenne VS Russie

Politique énergétique : avec Nordstream, c’est l’indépendance de l’Europe qui est en jeu

il y a 3 heures 56 min
décryptage > International
élections législatives

Petits repères pour comprendre les élections en Israël

il y a 5 heures 23 min
décryptage > France
Atlantico-Business

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

il y a 5 heures 58 min
décryptage > International
Spectre de la guerre

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

il y a 6 heures 18 min
pépites > Education
une prison à ciel ouvert ?
Les guerres de bandes gangrènent des lycées franciliens
il y a 21 heures 23 min
Art et nature font-ils bon ménage ?
Une forêt de 300 arbres voit le jour en plein milieu d’un stade de football
il y a 22 heures 46 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Démanteler les GAFA pour déséquilibrer le monde ? Fausse bonne idée

il y a 1 jour 1 min
pépites > Société
La recherche s'affine
La fraude des numéros de sécurité sociale est estimée entre 117 et 139 millions d'euros
il y a 43 min 47 sec
pépite vidéo > Société
démenti
Alexandre Moix se confie sur la violence de son frère Yann dans leur enfance
il y a 2 heures 35 min
décryptage > Europe
documents de yellowhammer

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

il y a 3 heures 36 min
décryptage > Economie
risque de récession ?

Déficits publics : la zone euro souffre-t-elle d’anorexie budgétaire ?

il y a 5 heures 8 min
décryptage > Science
maladies cardiovasculaires

Surmortalité et boissons sucrées : pourquoi l'étude américaine qui rend responsable les édulcorants n’est pas valable

il y a 5 heures 38 min
décryptage > Politique
élections municipales 2020

LREM, cette coalition qui s’ignore

il y a 6 heures 6 min
pépite vidéo > International
Flammes massives
Sites pétroliers attaqués en Arabie Saoudite : la production mondiale de pétrole ralentie
il y a 20 heures 32 min
light > Insolite
constante menace
Un oiseau attaque et tue un cycliste
il y a 22 heures 1 min
pépites > Politique
toujours en poche
Emmanuel Macron évalue ses ministres avec une application
il y a 23 heures 20 min
pépite vidéo > Loisirs
Jamais deux sans trois
Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux
il y a 1 jour 15 min
© Reuters
© Reuters
Chroniques du pot aux roses

Partie de Bingo géante dans le village France : "en marche, pas en avril" ?

Publié le 19 avril 2017
Avez-vous remarqué combien la carte d’électeur ressemble de plus en plus à une grille de Loto ? Elle est divisée en quatre parts presque égales, preuve de l'épuisement du régime présidentiel.
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Avez-vous remarqué combien la carte d’électeur ressemble de plus en plus à une grille de Loto ? Elle est divisée en quatre parts presque égales, preuve de l'épuisement du régime présidentiel.

1 – Et tout ça, ça fait d’excellents français …

Avez-vous remarqué combien la carte d’électeur ressemble de plus en plus à une grille de Loto ?

Grosso modo, l’opinion est désormais tranchée en un quatre quarts un tantinet bourratif. Mon premier est communiste, forme les bataillons de Mélenchon et une petite partie de ceux qui demeurent fidèles à Hamon. Comment un tel système, qui a échoué partout dans le monde, peut-il encore trouver autant de partisans ? L’explication tient en un chiffre : en France, près de 58 % du PIB passe en dépenses publiques. Il existe donc une large fraction de la population ayant perdu ou n’ayant même jamais eu de relation avec la création de richesses, ses difficultés, ses aléas, ses exigences. Il s’agit quasiment d’une perte de repères animaux. L’Etat tutélaire forme l’alpha et l’oméga de son univers. Si les choses vont mal, c’est qu’il subsiste un secteur privé, fait d’exploitation effroyable et de terreur. Et, si l’on a le malheur d’y travailler, on rêve d’y échapper.

Jean-Luc Mélenchon en tire les conséquences : il faut essorer ce qu’il reste de bourgeoisie et de richesse privée pour financer le soi-disant modèle social français jusqu’à l’acharnement thérapeutique. Après, on verra bien. De toutes les façons ses penchants autoritaires le feront lutter avec la dernière énergie contre tous ceux qui résisteront contre cette entreprise.

Non, il ne s’agit pas d’une caricature. Au niveau actuel de prélèvements obligatoires, de déficits et de dette publics, leur alourdissement considérable voulu par Mélenchon ferait atteindre à la France un point de non-retour.

Certes Mélenchon sait bien qu’il n’aura pas de majorité parlementaire. Mais il a prévu un moyen de contourner les législatives : la convocation d’une assemblée constituante. Chaos assuré, miam !

Mon deuxième est le plus optimiste : il s’agit des européistes. Ils espèrent et croient encore au système, pensent s’en sortir tant bien que mal dans l’économie mixte à la Française, où l’Etat déploie ses ailes et ses crédits dans une myriade d’entités vivant plus ou moins directement d’aides ou de commandes publiques.

Le gloubi-boulga de Macron leur va bien. Il ne dit rien de précis si ce n’est qu’il tentera de négocier à la godille avec Bruxelles, Francfort et les autres puissances financières ex-ennemies afin que tout change pour que rien ne change. Les taux d’intérêt ne monteront pas. On pressurera juste un peu les propriétaires fonciers pour assurer la soudure. L’élection de Macron reviendrait à une sorte de gros remaniement ministériel sous Hollande.

Ce candidat ne s’appesantit pas davantage sur les menaces nouvelles que l’islamisme fait courir à la société : là aussi tout s’arrangera avec des sourires vivre-ensemblistes et en croisant les doigts. Les enfants d’immigrés sont priés de se laisser ubériser gentiment. Tout cela réunit plutôt 20 % que 25 % des électeurs. L’affaire n’est donc pas gagnée pour cette pochette surprise décorée par les médias. D’autant que, s’il était élu, les instances européennes se souviendront très vite qu’elles entendent lui imposer des choix désagréables pour la population. De jolis désarrois et affrontements en perspective …

Mon troisième quart est sage, très sage : les conservateurs. Ces gens bien élevés rêvent d’un retour à une France équilibrée, gentiment prospère, où les menaces seraient conjurées sans qu’on ait à sortir l’artillerie lourde, où la seule vue de la croix tiendrait en respect le croissant. Fillon est leur candidat naturel. Il leur a joué un vilain tour en poussant la logique du bon père de famille à un point que le droit et la morale réprouvent.

Mais bon, nul n’est parfait en ce bas monde et l’animal est désormais connu sous toutes les coutures, sans référence aucune à sa garde-robe. Reste que l’austérité à laquelle il  entend vouer le secteur public réduit son coefficient de popularité dès qu’on quitte le secteur privé pur et dur. Voilà pourquoi il lui sera bien difficile de dépasser lui-aussi les 20 et quelques pour cent.

Reste ma quatrième, la diabolisée du front. Il ne se passe pas un quart d’heure sans que dans n’importe quel patelin égaré sur cette planète, un amuseur public ou un Nobel quelconque la voue aux Gémonies. Délaissant la traditionnelle clientèle paternelle, petits patrons et prolétariat malmené par la concurrence et l’immigration, elle a entrepris un temps de ratisser plus large en direction de ce fameux secteur public. La voilà donc défenseure, comme disent les dictionnaires socialistes, des acquis sociaux. Las ! Le message s’est brouillé et elle a dû le recentrer in extremis sur ses fondamentaux. Peut-être la victoire d’Erdogan et les rumeurs d’attentats lui permettront-ils de faire la différence dans le sprint final.

Cette partie de catch à quatre, où les compétiteurs se battent pour le douteux privilège de morfler nuit et jour dans les cinq ans qui viennent, traduit l’épuisement d’un régime présidentiel affaibli par le quinquennat, les réformes constitutionnelles de ces dernières décennies et plus encore par le transfert de la réalité du pouvoir monétaire et budgétaire à l’Union européenne et ses démembrements. Tout pronostic devient totalement hasardeux. Il est forcément pollué par les préférences qu’on peut avoir. Pour y céder, en amoureux du parler populaire et des jeux du cirque je ne souhaite qu’une chose : que Macron soit éliminé sèchement. Le suspense durerait ainsi jusqu’au deuxième tour et la sagesse y gagnerait ce proverbe nouveau : « En marche, pas en avril ! »

2 – Araud sur le baudet

S’il fallait trouver une raison supplémentaire de ne pas voter pour Macron, un « indiscret » paru dans la presse nous la donnerait. Les cabinets ministériels grenouillent pour la future répartition de la mangeaille et, au Quai d’Orsay, on se refile déjà les postes. Le nom de Gérard Araud est donné comme Sherpa d’un président Macron qui, « peu féru de diplomatie, devrait s’appuyer sur quelqu’un d’expérimenté » !

Il faut rappeler que ce brillant agent s’est distingué en twittant contre Trump alors qu’il est ambassadeur aux Etats-Unis et en violant neutralité et devoir de réserve en indiquant, avec son collègue en poste au Japon, qu’il refuserait de servir un président FN.

Une preuve de plus que le macronisme ne serait que la dégénérescence de la politique, mangée par la technostructure, aux ordres de tous ceux qui veulent assujettir la France.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

02.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

03.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

04.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

05.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

06.

Brexit : le rapport secret mais officiel du gouvernement britannique est peut-être en train de faire évoluer Boris Johnson...

07.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gerint
- 21/04/2017 - 00:30
Je veux voter Fillon
Et je ne suis pas catholique radical même si je juge notre tradition judéo-chrétienne et je pense que pour régler les problèmes il ne faut pas éliminer l'artillerie lourde (lois, police, armée) même avec un fort volet diplomatique
Bobby Watson
- 20/04/2017 - 19:43
Dimanche éliminez Macron !
depuis 5 ans , nous attendons ce moment avec impatience: dégager Hollande et ses émules .
Surtout que Macron est un homme pour le moins douteux. Voyez la vidéo qu'Erice Brunet vient de mettre en ligne, et qui pourrait donner du travail à Elise Lucet si elle était une journaliste honnête:
https://youtu.be/MgQpwsLAveY
ikaris
- 20/04/2017 - 14:13
@Deneziere
effectivement c'est le point le plus contestable de l'article. Fillon agrège autour de lui un large électorat dont une partie est bien plus "conservatrice" moralement qu'il ne l'est lui même alors qu'il leur donne à peine le murmure d'un gage. Même Henry de Lesquen le directeur de Radio Courtoisie qui n'en est pourtant pas à sa première élection et a des avis pour le moins très politiquement incorrects sur un tas de sujets conseille de voter Fillon. Apparemment le simple fait qu'il aille un peu à la messe leur suffit.