En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

03.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

04.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

05.

Education : Plusieurs études convergent pour dire que mieux payer les enseignants est le meilleur moyen d'améliorer la situation des jeunes enfants

06.

Les éoliennes produisent-elles une énergie "écologique” ?

07.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

01.

Le respect de la vie privée vu de Grande-Bretagne

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

05.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

ça vient d'être publié
décryptage > Environnement
"J’ai trois Greta Thunberg à domicile"

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

il y a 13 min 48 sec
décryptage > France
Rapport

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

il y a 54 min 29 sec
Very bad trip
Etats-Unis : à 5 ans il amène de la cocaïne à l'école
il y a 15 heures 43 min
pépites > Justice
Aucun remord
Bilal Taghi, le premier homme à avoir fomenté un attentat djihadiste en prison, jugé dès ce mardi
il y a 16 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Livre : "Un dimanche à Ville d'Avray" de Dominique Barbéris : Une Madame Bovary des temps modernes, un roman à l’humour mordant

il y a 19 heures 1 min
light > People
The Big bucks
Kylie Jenner vend sa marque de cosmétiques pour la somme de... 600 millions de dollars
il y a 20 heures 42 min
pépite vidéo > Politique
Décentralisation
François Baroin : "la fédération des volontés locales" plus importante "qu'un pouvoir très centralisé"
il y a 21 heures 5 min
décryptage > Justice
Je baise la France jusqu'à l'agonie

Pourquoi il faut laisser s'exprimer Nick Conrad

il y a 21 heures 25 min
décryptage > Politique
Adieu Jupiter!

Hollande c'était "moi je " : Macron c'est "bibi"

il y a 21 heures 36 min
décryptage > Société
Bonne solution ?

Education : Plusieurs études convergent pour dire que mieux payer les enseignants est le meilleur moyen d'améliorer la situation des jeunes enfants

il y a 21 heures 46 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’opération du siècle sur "Aramco" se présente mal : les milieux boursiers ne font pas confiance aux Saoudiens

il y a 41 min 10 sec
décryptage > Société
Vos gueules les mouettes

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

il y a 1 heure 8 min
pépites > Politique
Sauvetage
Congrès des maires de France: Emmanuel Macron dit avoir "tant appris" des élus
il y a 16 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : Perrine Perrez "Celle qui a dit non" : Nous on dit "oui" sans hésiter !

il y a 18 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Livre : "Encre sympathique" de Patrick Modiano : Modiano en détective, une délicieuse partition sur l’écriture et l’oubli

il y a 19 heures 10 min
Couette tueuse
Le mystère de la couette tueuse enfin élucidé !
il y a 20 heures 47 min
décryptage > Politique
Perte d'autorité

L’autorité de l’Etat ne sera pas restaurée par la violence

il y a 21 heures 17 min
décryptage > Economie
La traque

Mais pourquoi traquer la fraude fiscale ?

il y a 21 heures 31 min
décryptage > Science
Kesako ?

Les éoliennes produisent-elles une énergie "écologique” ?

il y a 21 heures 40 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 18 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 22 heures 43 min
© Reuters
© Reuters
Sinistre

Mélenchon-Hamon-Macron : l’éclatement de la gauche tel que la vivent ses électeurs

Publié le 15 mars 2017
Avec un parti atomisé, un Emmanuel Macron à gauche par intermittence et un Jean-Luc Mélenchon en embuscade, difficile de s'y retrouver à gauche aujourd'hui. Si les valeurs semblent rester les mêmes, les candidatures divisent radicalement l'électorat de gauche.
Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Fourquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Avec un parti atomisé, un Emmanuel Macron à gauche par intermittence et un Jean-Luc Mélenchon en embuscade, difficile de s'y retrouver à gauche aujourd'hui. Si les valeurs semblent rester les mêmes, les candidatures divisent radicalement l'électorat de gauche.

Quelles sont les valeurs qui sont prioritaires pour les électeurs de gauche aujourd'hui ?

Jérôme Fourquet : Les électeurs de gauche sont très attachés aux questions économiques et sociales, aux sujets qui concernent le chômage, le pouvoir d'achat, les services publiques et les inégalités.

Qui est de gauche en France aujourd'hui ? 

Tout dépend de la définition de la gauche que l'on se fait. Si on se fie aux intentions de vote, on a une difficulté avec le candidat Emmanuel Macron. Il ne se revendique pas ouvertement de gauche. Il aspire à un plus large rassemblement. Il brouille très sensiblement les repères des électeurs. L'expression électorale de la gauche ne peut pas être réduite aux électeurs qui envisagent de voter pour l'extrême gauche avec Jean-Luc  Mélenchon ou Benoit Hamon. On peut illustrer la situation avec juste un chiffre. Un électeur de François Hollande sur deux au premier tour de 2012 pense voter pour Emmanuel Macron. La géographie de la gauche soumise à rude épreuve avec le phénomène Macron.

Qui sont les déçus de la gauche ?

Il n'est pas évident de répondre. Est-ce qu'on est déçu de la gauche en allant voter Emmanuel Macon ? Macron est la poursuite de certaines choses qui ont été réussies. Quand on voit les manœuvres d'approche de Valls ou les ralliements de certains députés PS. Ils se disent qu'on ne peut pas soutenir un frondeur qui nous a empêchés de gouverner pendant cinq ans. Emmanuel Macron poursuit ce que nous avons mis en place. Les gens de gauche qui votent Emmanuel Macron ne sont pas forcément des déçus de la gauche au pouvoir. On en a une partie qui est vraiment déçue. Ils représentent de huit à dix pourcent de ces électeurs de François Hollande en 2012 qui sont partis vers le FN et quatre ou cinq pourcents qui sont partis vers François Fillon. 

Pour qui ceux qui se reconnaissent dans la gauche vont-ils voter aujourd'hui ? 

Si on prend les personnes qui se déclarent sympathisantes de gauche, toutes tendances de gauche confondues dans le dernier rolling Fiducial, on aurait vingt-deux pourcent qui voteraient pour Jean-Luc Mélenchon. Ceux-ci s'étendent de l'extrême gauche jusqu'aux écologistes. Vingt-huit pourcents se prononceraient pour Benoit Hamon et quarante et un pourcents qui voterait pour Emmanuel Macron. Les autres électeurs se répartissent sur les autres candidats. Emmanuel Macron se revendique de gauche à titre personnel mais se positionne dans les médias comme étant de droite et de gauche. Parmi l'électorat de François Hollande, quarante-huit pourcents voteraient pour Emmanuel Macron, vingt-neuf pourcents pour Benoit Hamon et onze pourcents pour Jean-Luc  Mélenchon. Parmi les déçus du hollandisme qui ont voté pour lui au premier tour de la présidentielle en 2012, il y en a quatre pourcents qui vont voter pour François Fillon et huit pourcents qui vont voter pour Marine Le Pen, soit douze pourcents qui sont partis à droite. Les cartes sont complètement obsolètes. Que la moitié des électeurs de François Hollande en 2012 se retrouve chez Emmanuel Macron n'est pas illogique parce qu'il est vu comme le fils spirituel du hollandisme. 

Quel est le candidat le plus représentatif de la gauche ? 

Qu'est-ce que cela veut dire représenter la gauche ? Est-ce que c'est celui qui est le plus important ? Ou alors c'est celui qui a l'ADN et les valeurs plus authentiquement de gauche ? Cette notion de gauche est subjective. Beaucoup de Français on dit que c'est plutôt Jean-Luc  Mélenchon qui représente la gauche parce que c'est la vraie gauche. Mais beaucoup d'autres Français interrogés ont répondu que c'était le Parti Socialiste parce que c'est le parti dominant à gauche. C'est celui-ci qui a fourni des présidents de la République de gauche, ses majorités au parlement et c'est lui qui a encore conservé une certaine visibilité et une présence sur le terrain malgré que ses forces militantes aient diminué. Dans beaucoup de villes, ceux qui sont identifiés comme étant de gauche appartiennent encore majoritairement au PS. La gauche institutionnelle, officielle, c'est le PS. D'autres diront que c'est plus à gauche qu'il faut regarder. Tout cela est très subjectif. Tout cela était encore valide il y a quelques mois. Maintenant, avec le phénomène Macron, c'est beaucoup plus compliqué d'apporter une réponse claire. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

03.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

04.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

05.

Education : Plusieurs études convergent pour dire que mieux payer les enseignants est le meilleur moyen d'améliorer la situation des jeunes enfants

06.

Les éoliennes produisent-elles une énergie "écologique” ?

07.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

01.

Le respect de la vie privée vu de Grande-Bretagne

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

05.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 22/03/2017 - 23:45
Gauche
On ne sait pas ce qu'est la gauche, pas plus que l'on sait ce qu'est la droite. Depuis quarante ans qu'ils se succèdent ils persistent dans les mêmes dérives, confiscation du revenu des Français, diminution des libertés individuelles, sabotage de l'économie, politique étrangère pitoyable, européisme béat, immigration à tout va, hausse de la délinquance... La seule chose qu'on puisse dire c'est que dans le déluge de propositions idiotes des candidats, certains en ont un peu moins que les autres. Pour le reste il n'y a pas grand espoir à avoir.
Citoyen Ordinaire
- 15/03/2017 - 20:25
Drôle
Macron de gauche, la bonne blague quand même ?!
La gauche Ultra Caviar ?
g16
- 15/03/2017 - 18:57
On est déçu de la gauche à
On est déçu de la gauche à cause des 2 premières années du quinquennat qui on été employées à démolir toutes les mesures de Sarkozy Fillon encore pas appliquées ( 2 abs pour rien) puis Manuel Vals à eu du mal à les remettre en place ( 4 ans de perdus et la 5èmme, année d'élection, on ne fait plus rien) alors Hamon et Mélenchon, = poubelle.