En direct
Best of
Best Of
En direct
Revue de presse des hebdos
La terrifiante bourse aux esclaves de l'Etat islamique ; le Front National, assurance vie du système ? François Hollande, opération survie ?
Publié le 17 novembre 2016
Et aussi " les nouveaux rebelles de la police ", et toujours les supputations sur ce qui va changer aux Etats-Unis et dans le monde, après l'élection de celui que l'Obs appelle le" milliardaire du peuple".
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Et aussi " les nouveaux rebelles de la police ", et toujours les supputations sur ce qui va changer aux Etats-Unis et dans le monde, après l'élection de celui que l'Obs appelle le" milliardaire du peuple".

Car, tous vos journaux en sont convaincus, à l'instar de Valeurs Actuelles, "l’on aurait tort de croire que, de ce qui vient de se passer aux États-Unis, il n’y aurait nulle leçon à tirer en France" .Le mag exulte ! Il a été le seul journal français  qui a interviewé Donald Trump pendant la campagne électorale, et le seul à avoir cru en sa victoire. Alors il se permet de donner quelques leçons aux  médias, en leur demandant de faire " le même examen de conscience que celui du quotidien américain The New York Times "et de "  cesser de vouloir à tout prix donner des leçons de bien-pensance et de bonne conduite à ceux qui vivent dans une autre réalité qu’eux".

Les profils de Donald Trump et Marine Le Pen face à face sur fond noir en couverture de l'Obs, qui  consacre pas moins de 50 pages à " La vague Populiste". Fond noir également en couverture du Point et portraits en pied des trois outsiders de la primaire de droite. .."Après le Brexit et Trump, ce qui se joue à la primaire", chapeauté par cette question "Peut-on être élu sans raconter n'importe quoi"? Apparemment non. Le journal se réfère notamment au livre " la démocratie des crédules du sociologue Gérald Bronner qui a "démonté les mécanismes à l'œuvre dans l'opinion en ce début de siècle. Selon lui, loin de développer notre esprit critique, Internet nous rend plus perméable aux croyances irrationnelles ...Le vraisemblable prend le pas sur le vrai...".

Un cycle de recomposition politique

Le mag a demandé au  philosophe Marcel Gauchet, dans quelle mesure cette révolution conservatrice peut influencer la primaire de droite et du centre ? Le penseur voit "au delà : nous sommes, dit-il, engagés dans un cycle de recomposition politique dont nous ne voyons que les prémices". Egalement invité à commenter le processus des  primaires en France, Patrick Buisson les compare au suffrage censitaire et parle de verrouillage : car "avec la crise de la représentation le système partisan n'a plus ni autorité ni la légitimité suffisante pour imposer ses choix dans un simulacre de démocratie. Les primaires n'ont pas d'autre fonction que de produire une nouvelle forme procédurale de légitimation .En pratique cela revient à remettre à une minorité partisane le pouvoir de construire l'offre politique soumise à l'ensemble du corps électoral. Entre 3 et 4 millions   de citoyens vont pré-orienter le choix des 46 millions de français en âge de voter… Les primaires auront donc pour effet d'aggraver la crise de représentation en renforçant le poids politique des inclus au moment même où il faudrait rouvrir le jeu démocratique". (Comment ?)"D'un tel processus de sélection ne peuvent sortir que des produits de l'endogamie partisane, des candidats façonnés par le conformisme de la doxa et gouvernés par l'économie"... (ouille, ouille !)Et dans ce contexte, conclut Patrick Buisson, le " FN, privé de toute espérance de pouvoir, offre un repoussoir utile à la classe dirigeante, qui lui permet de survivre à bon compte. Il est à ce jour encore la meilleure assurance-vie du système."

L'Obs n'est pas tout à fait sur la même longueur d'onde. Le mag a étudié l'entreprise de " relooking" de Marine Le Pen qui vient de présenter son slogan de campagne " Au nom du peuple" et s'interroge :" si l'Amérique bascule, les électeurs français ne pourraient-ils pas se décider à briser le plafond de verre qui contient la poussée du FN ?" car en " dépit de l'entreprise de dédiabolisation, le FN peine encore à s'imposer comme un parti de gouvernement.." En attendant le mag donne la parole à dix personnalités  (Martine Aubry, Jean-Luc Mélenchon, Yannick Jadot, Laurent Berger, Jean-Paul Betbèze, Thierry Breton, Corinne Lepage, ...)pour exposer leurs propositions, afin d'"éviter la victoire de Marine Le Pen". Dominique de Villepin est invité à dire "ce que la France doit dire à Trump".

Trump et nous : pas terrible

A propos de l'élection, entre Trump et la France, quelles relations dans le futur ? L'Express rappelle que ça a mal commencé avec le twitt de l'ambassadeur qui a écrit :" Un monde s'effondre sous nos yeux. Un vertige". Un geste qui pourrait laisser des traces...Le mag écrit qu'"entre Trump et la France le désamour remonte au début des années 1980..."Mitterrand venait d'être élu président .Il suffisait d'être un peu riche et malin pour réaliser qu'il allait faire du mal à l'économie française", écrit Trump dans " l'Art de la négociation"...L'arrivée au pouvoir de François Hollande, trente ans plus tard, ne l'enthousiasme pas davantage. Il twitte "le résultat de l'élection en France est décevant" ...Même les attentats du 13 novembre de l'émeuvent pas .Il profite simplement du drame parisien pour marteler l'un de ses thèmes de campagne  favoris la liberté totale sur les ventes d'armes. "Pour lui l'Hexagone, c'est un pays socialiste  peuplé de musulmans,...infecté par le terrorisme "d'après les dires d'un banquier belgo-américain installé à New York. Mais, calcule le mag qui s'appuie sur les pronostics d'un expert, "peut être Paris l'intéressera-t-il davantage lorsqu'il se plongera dans l'épineux dossier de la lutte anti terroriste et de la coopération militaire...Il se rendra vite compte que la collaboration transatlantique en matière de renseignement est excellente...Trump pourrait donc ménager les Français". Mais  pour cela " la France "va devoir donner de la voix pour faire valoir sa vision du monde"...

Hollande : y aller ou pas

Ses proches ont beau le presser de déclarer sa candidature, François Hollande a décidé d'attendre le mois de décembre pour se prononcer.(On apprend dans l'Express que " la remontée de François Fillon est suivie de près"). Le mag raconte les atermoiements et changements de pied au sein de la Hollandie : "ce qu'un cercle fait, un autre le défait. Un meeting? A l'Elysée, le projet fait rire les conseillers... c'est faire descendre le chef de l'Etat dans la fosse aux lions"...Patience, en attendant de savoir qui, de Nicolas Sarkozy, François Fillon ou Alain Juppé remportera la primaire de droite ...Pour l'Obs, il n'y a pourtant pas de doute, "François Hollande sera candidat à sa succession" . Savez vous pourquoi ? Parce que "désormais, durant ses discours, il s'accroche à son pupitre avec les deux mains .C'est un geste qu'il ne fait que quand il est campagne". C'est Bernard Poignant", fidèle parmi les fidèles qui l'affirme.

Lutter contre Daech

Valeurs actuelles a pu visiter le centre des opérations aériennes contre l'Etat islamique, situé à Doha, au Qatar, une ville de 9000 militaires construite au milieu du désert ..Au milieu de la base se trouve le centre nerveux, le CAOC (Combined Air Operations Center), impressionnant bunker construit pour résister au souffle d'une bombe  .On n'entre ici qu'avec une habilitation secret défense et pour cause : c'est là que toutes les missions aériennes de l'opération Inherent Resolve, dont l'opération Chamal est le volet français, sont décidées...Ici 1500 personnes conduisent tous les jours la guerre aérienne contre Daech depuis une vaste salle d'opérations d'environ 500 mètres carrés : la War Room. C'est de cette pièce qu'ont été dirigées les 16.000 frappes aériennes opérées par la coalition depuis plus de deux ans ...."

Match évoque une autre forme de lutte contre Daech, sur Internet. Ici les armes sont des smartphones, beaucoup moins puissants que les bombes .Le mag consacre un reportage à des informaticiens yézidis qui "livrent une guerre moderne où les portails et les pont levis ressemblent à des formules mathématiques; ils viennent de casser le code qui protège l'accès d'une des forteresses les mieux défendues de Daech. L'infâme place publique où se vendent et s'achètent les esclaves yézidis". Le récit du journal est terrifiant : " sur l'écran apparait la photo d'une jeune fille au regard perdu, mais outrageusement maquillée. le monstre qui la propose en fait l'article:" Salam aleykoum. Je suis à Mossoul, capitale du califat et de l'Etat islamique .Regarde cette belle esclave, 12 ans.Si tu l'achètes, je te promets bien du plaisir!"Un des hackeurs" surmonte sa répugnance pour jouer le client :" ton esclave , c'et une Yezidie ?

- Bien sûr,une authentique adoratrice de Satan, capturée dans les monts Sinjar !

- Pourquoi la vends-tu?

- Elle vaut son pesant d'or !

-Combien?

- 12.500 dollars, à prendre ou à laisser. A ce prix tu pourras en faire ce que tu voudras.... Arrivent d'autres photos. Elles seraient près de 3000 en danger à Mossoul et  Raqqa. Ce sont des adolescentes ou de toutes jeunes mères, parfois des petites filles ...Capturées en aout 2014 lors de l'attaque du Mont Sinjar... Les chefs, imams et émirs se sont réservé le premier choix. Le hackeur Mirza entame la négociation.

- Est-elle encore vierge?

- Bien sûr que non, elle ne l'est plus! mais je suis le seul à m'en être servi.

- L'as tu maltraitée?

- Seulement battue. De temps en temps, elle est punie, telle est la volonté d'Allah .Mais dans l'ensemble  elle est en bon état. Si elle ne te plait pas, j'en ai une autre, vierge celle-là. Mais c'est plus cher, évidemment!"...Puis arrive "l'affaire à ne pas rater : une petite fille de neuf ans à 10.000 dollars... La roue tourne à la Bourse de Daech. La cote reste stable en dépit des revers essuyés par les marchands d'esclaves. Celle des petits garçons va de 4000 à 5000 dollars; celle des filles de 8000 à 15.000 dollars et plus si elles sont vierges.Les femmes de plus de 18 ans valent de 6000 à 8000 dollars. On peut s'acheter une famille entière entre 7000 et 10.000 dollars selon le nombre d'enfants....Match détaille qui sont ces marchands d'esclaves:  " des étrangers , des hommes d'affaires, des boutiquiers, pères de famille , en majorité des Irakiens sunnites" ....Quant au sort que les bourreaux de Daech réserveront à leurs victimes , les hackeurs yezidis en sont convaincus : il y aura au mieux 10% de survivantes ...."

Policiers toujours en colère

Depuis que les policiers manifestent leur colère, on a découvert que la base conteste ses représentants syndicaux et les contestataires se regroupent au sein d' associations qui s'expriment sur les réseaux sociaux."A la poubelle les bons vieux tracts et lettres d'information. Appels au rassemblement, mots d'ordre, informations et commentaires se propagent de pages Facebook en blogs et comptes twitter, photos et vidéos à l'appui..."L'Express a recensé ces association, le MPC (Mobilisation des Policiers en colère ),le Clip ( Collectif libre et indépendant de la police )créé à Lyon, "et un troisième mouvement, issu de l'Essonne ". Pour les syndicalistes " le discours anti-hiérarchie et anti-système est sans issue...Nombreux sont les syndicalistes à voir planer l'ombre de l'extrême-droite...Le choix des lieux de rassemblement ne serait innocent :la statue de Jeanne d'Arc à Paris , chère aux célébrations du Front National,la pyramide du Louvre, symbole aux yeux de l'extrême-droite de la toute puissance des réseaux francs-maçons-notamment dans la police. Le Ministère de l'Intérieur observe avec prudence  es répliques sismiques. Son souci premier ? Ne pas alimenter la grogne. Les manifestants sont, pour l'instant, ménagés. A Marseille ils ont détruit une de leurs voitures sans s'attirer de sanctions. D'autres ont pris le volant d'un véhicule de service pour rallier un rassemblement à Toulon-en toute impunité. Comme si on misait, Place Beauvau, sur l'essoufflement espéré par les syndicats..."

Et encore...

A qui appartiennent ces tableaux spoliés? questionne le Point à propos de 2000 oeuvres d'art volées par les nazis à des juifs qui attendent d'être restituées..."En soixante ans, seules 150 oeuvres classées sur environ 2000 détenues par l'Etat ont été rendues aux familles spoliées..."Constatant que les demandes de restitution se faisaient de plus en plus rares, que la génération de témoins directs allait bientôt disparaître, que dans ces familles où les survivants ont souvent gardé le silence, la mémoire  était de surcroît en train de se perdre, le ministère de la culture s'est enfin décidé en 2013, sous l'impulsion d'Aurélie Filipetti, à rechercher activement les héritiers .Jusqu'ici c'était à eux, une fois l'oeuvre reconnue dans un musée ou sur le site Internet Rose-Valland où elles sont toutes archivées, donner la preuve qu'ils en étaient les propriétaires. Désormais, le Ministère s'est fixé la tâche de retrouver lui-même ces individus. Et la quête est ardue"... Elle est aujourd'hui devenue l'affaire des généalogistes ....

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
02.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
03.
Révolution silencieuse ? Un groupe de physiciens armés d’ordinateurs quantiques a réussi (en quelque sorte) à remonter dans le temps
04.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
05.
La France va devenir la première puissance mondiale en moins de 5 ans
06.
Se lever la nuit pour faire pipi coûte cher à la société
07.
Nuit d'ivresse : Castaner ministre inflexible, Christophe homme flexible (sur les principes); Laeticia Hallyday renfloue ses caisses; Léa Salamé se retire pour Raphaël, Monica Bellucci s'affiche pour Nicolas, Jennifer Lopez passe tout à Alex Rodriguez
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Le voile est-il vraiment un accoutrement souhaitable pour vendre des petites culottes ?
06.
La France, cauchemar du terroriste de Christchurch : comment nous avons laissé la question du Grand remplacement se transformer en tragique métastase politique
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
03.
Quand Nathalie Loiseau teste les nouveaux "éléments de langage" du progressisme face à Marine Le Pen sans grand succès
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Grand Débat : l’étrange victoire d’Emmanuel Macron
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 17/11/2016 - 23:43
Flamby s'accroche au pouvoir des deux mains....
Ah ben si Bernard Poignant dit qu'il sera candidat , alors c'est qu'il sera candidat,monsieur dix pour cent....quelle importance. Le monde que représente Flamby, monde de corruption, de copinage, de basses manœuvres et d'ambition de pouvoir sans compétence ninvision, ce monde s'est déjà écroulé. Et ce diplomate désorienté, Gérard Araud (une copine du quai d'Orsay?) qui a tweeté que ce monde s'écroulait s'esr simplement trumpé de continent ( l'abus du décalage horaire, sans doute?...). Il va bientôt pouvoir rejoindre la banquise parisienne, rapatrié d'urgence pour allergie vivace à Trump...
Jean Bart
- 17/11/2016 - 16:18
mais, mais, mais...
Que fait donc la cour des droits de l'homme ? Elle toujours prête à nous reprocher un clandestin renvoyé chez lui, un migrant mort pas noyade, ou mal nourri etc etc.
Que cette cour s'occupe donc des vrais problèmes. Mais bien sûr c'est plus difficile...
Septentrionale
- 17/11/2016 - 13:20
Taubira ou l'escroquerie intellectuelle
Taubira et sa haine du Blanc. Taubira s'est fait complice de cette entité musulmane arriérée, brutale, monstrueuse et séculaire, un monde ancestral barbare qu'elle ne veut pas "stigmatiser" (!!?). Taubira complice d'un monde ancestral, sauvage dont elle s'est pas affranchie.